PPU Pointe-Nord (IDS)

Image: https://agoramtl.com/uploads/editor/9o/6o1hniwo9mgd.jpg
https://www.realisonsmtl.ca/IleDesSoeurs
Consultation de l’OCPM : https://ocpm.qc.ca/fr/PPUnordIDS
Rapport de l’OCPM : https://ocpm.qc.ca/sites/ocpm.qc.ca/files/pdf/P105/rapport-nord-ids.pdf

Information

Autres images
Image: https://agoramtl.com/uploads/editor/fk/z2kfpvtf0grg.jpg
Image: https://agoramtl.com/uploads/editor/h8/dphuzn8lrbq8.jpg
Image: https://agoramtl.com/uploads/editor/28/w4abk9ey76w3.jpg


Les résidents de L’Île-des-Sœurs veulent éviter un autre Griffintown
11:22 28 octobre 2020 | mise à jour le: 28 octobre 2020 à 11:23 temps de lecture: 3 minutes
Par: Katrine Desautels
Les rsidents de Lle-des-Surs veulent viter un autre GriffintownPhoto: Josie Desmarais/Métro

Alors que le Plan particulier d’urbanisme (PPU) de la Pointe-Nord de L’Île-des-Sœurs devrait être adopté au cours des prochaines semaines, les Insulaires continuent de faire valoir leurs préoccupations, notamment concernant l’augmentation de la densité.

Un groupe de plus de 1000 résidents-copropriétaires du complexe immobilier Verrières sur le fleuve, qui date des années 1980, a rédigé une lettre pour mettre en relief certains enjeux et préoccupations face au PPU de la Pointe-Nord.

Parmi les commentaires, plusieurs supplient la ville-centre de ne pas transformer leur île en un deuxième quartier Griffintown. «Il faut absolument conserver le caractère vert de L’Île-des-Sœurs et notre façon de vivre. C’est pourquoi nous avons choisi cet endroit, pour sa quiétude et sa beauté», témoigne Danièle Lagacé-Tessier.

Les Insulaires ont des préoccupations de l’impact du PPU de la Pointe-Nord sur l’accroissement de la population sur les services, la sécurité publique et l’accès au territoire. Ils estiment que les deux points d’accès à l’île souffrent déjà d’une congestion routière importante et que cela affectera grandement la qualité de vie des gens qui habitent L’Île-des-Sœurs.

Parce que c’est là l’enjeu principal. Sans remettre en cause «le principe d’un redéploiement de la Pointe-Nord», ils veulent aussi conserver la protection des vues sur le centre-ville et sur le Mont-Royal, des aspects primordiaux.

Services à la population

D’autres sont inquiets du trafic anticipé. «On comprend mal comment l’administration municipale peut prétendre faire en sorte que la population de l’île soit maintenue autour de 25 000 résidents, alors que, sans les projets à venir du PPU, ce nombre est déjà sur le point d’être atteint. Plusieurs projets sont en cours au nord de l’autoroute et à la Pointe-Sud», peut-on lire dans la missive des copropriétaires.

Au-delà de la circulation, il y a aussi les services à la population, comme les centres sportifs ou les écoles, alors qu’il y a déjà des lacunes. L’Association des propriétaires et résidents de L’Île-des-Sœurs (APRIDS) continue d’ailleurs de talonner la ville-centre.

Des membres sont allés jusqu’au conseil municipal de Montréal pour obtenir des réponses. Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, s’est voulu rassurant en réitérant que les terrains nécessaires aux services à la population seront acquis.

Il a également précisé que les profits réalisés par la vente à Infrastructure Canada des terrains du pont Samuel-De Champlain ont été versés au fonds consolidé de la Ville et qu’il prévoit négocier avec les promoteurs pour des installations collectives.

Il suivrait ainsi les recommandations du rapport de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) en ce qui a trait à la mise en place d’équipements collectifs.

Le PPU comporte 3 700 nouvelles unités résidentielles et commerciales sur une superficie de 200 000 m².

Journal Métro said: «Il faut absolument conserver le caractère vert de L’Île-des-Sœurs et notre façon de vivre. C’est pourquoi nous avons choisi cet endroit, pour sa quiétude et sa beauté», témoigne Danièle Lagacé-Tessier.

Je pense qu’on n’a pas les mêmes lunettes roses. Quiétude et beauté? Sur la place du Commerce?

1 Like

Begratto a dit :

Journal Métro said: «Il faut absolument conserver le caractère vert de L’Île-des-Sœurs et notre façon de vivre. C’est pourquoi nous avons choisi cet endroit, pour sa quiétude et sa beauté», témoigne Danièle Lagacé-Tessier.

Je pense qu’on n’a pas les mêmes lunettes roses. Quiétude et beauté? Sur la place du Commerce?

C’est vrai que les pistes cyclables sont sous le couvert végétal et ça donne une ambiance de tranquillité, vraiment agréable. Par contre, ces même pistes cyclables étaient les plus dynamiques que j’ai vu. Il y avait moins de personnes sur Wellington que sur le boulevard de l’Ile des Sœurs. On a l’impression que c’est tranquille, mais la réalité est que c’est très dynamique.

C’est toujours le même argument qui est donné par les nimbys : c’est calme, on veut pas que ce soit plus agité. Je me demande vraiment comment les agriculteurs et campagnards ont réagit quand on a construit les banlieues.

C’est un peu hypocrite de leur part de parler des points d’accès à l’île qui sont saturés quand ils refusent la construction d’un pont vers Verdun…

2 Likes

Le PPU sera dévoilé à 11h30 aujourd’hui

Avis aux médias - Programme particulier d’urbanisme de la partie nord de L’Île-des-Soeurs/


NOUVELLES FOURNIES PAR

Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif

Nov 10, 2020, 07:00 ET


Pour un quartier vivant, complet et connecté

MONTRÉAL, le 9 nov. 2020 /CNW Telbec/ - Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme et de la mobilité au sein du comité exécutif, et Jean-François Parenteau, maire de l’arrondissement de Verdun et membre du comité exécutif, invitent les représentants des médias à un point de presse portant sur le programme particulier d’urbanisme (PPU) de la partie de nord de L’Île-des-Sœurs.

Résultat de trois ans de planification et de concertation, ce PPU permettra d’encadrer le développement de ce secteur, tout en saisissant l’occasion offerte par l’arrivée du REM et du pont Samuel-De Champlain d’en faire un milieu de vie et d’emploi dynamique et complet.



Date :



Le mardi 10 novembre 2020



Heure :



11 h 30



Lieu :



Le hall du Quai 5160 (Maison de la culture de Verdun)




5160, boulevard LaSalle, Verdun

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif

Communiqué de la Ville
http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=33138

Programme particulier d’urbanisme de la partie nord de L’Île-des-Soeurs - Pour un quartier vivant, complet et vert### 10 novembre 2020

Montréal, le 10 novembre 2020 - Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme et de la mobilité au sein du comité exécutif, et Jean-François Parenteau, maire de l’arrondissement de Verdun et membre du comité exécutif, sont fiers de présenter aujourd’hui le programme particulier d’urbanisme (PPU) de la partie nord de L’Île-des-Sœurs. Résultat de trois ans de planification et de concertation, ce PPU permettra d’encadrer le développement de ce secteur, tout en saisissant l’occasion offerte par l’arrivée du REM et du pont Samuel-De Champlain d’en faire un milieu de vie et d’emploi dynamique et complet.

« Je suis très fier de présenter aujourd’hui cet outil qui nous permettra de concrétiser notre ambition affirmée de faire du secteur nord de L’Île-des-Sœurs un quartier complet et vivant, qui saura profiter à l’ensemble des résidentes et des résidents de l’île, tout en respectant son caractère spécifique. Il est important d’encadrer le développement à venir à la suite de l’implantation d’une station du Réseau express métropolitain (REM) dans le secteur, afin de s’assurer qu’il demeure un quartier à échelle humaine. Le PPU permet de planifier avec plus de précision certains secteurs qui nécessitent une attention particulière », a déclaré Éric Alan Caldwell.

« Le plan que nous présentons aujourd’hui est le fruit d’un travail de collaboration avec toutes les parties prenantes, impliquées à travers plusieurs exercices de consultation, dont les citoyens. Le résultat est un outil abouti, qui tient véritablement compte des besoins de la population qui y réside en venant encadrer le développement du secteur nord de L’Île-des-Sœurs et en cadrant sa densification. À terme, cette planification permettra aussi de répondre aux besoins en infrastructures de la population », a souligné Jean-François Parenteau.

Cette mouture finale intègre la majorité des recommandations du rapport de l’OCPM, qui préconise par ailleurs d’aller de l’avant avec la vision proposée et les grandes orientations inscrites au PPU.

Le document PPU ajusté prévoit notamment:

  • L’introduction de paramètres de hauteurs maximales des bâtiments qui n’existaient pas sur le territoire de l’Île-des-Soeurs jusqu’à maintenant. Des limites de 78 mètres ou moins ont été fixées pour le territoire visé par le PPU.
  • Une gradation des hauteurs des bâtiments est également prévue. Cette variation des hauteurs dans les bâtiments permettra d’assurer une transition douce de l’île vers sa partie Nord de même que la préservation des percées visuelles.
  • La révision à la baisse de la capacité d’accueil du territoire du PPU, passant de 3 700 nouvelles unités de logements à un maximum de
    2 950 nouvelles unités de logement.
  • L’établissement d’une stratégie de verdissement, incluant des parcs et des espaces verts, tant sur le domaine public que sur le domaine privé. Par exemple, les paramètres du PPU visent à dégager l’espace au sol par un maximum d’emprise des bâtiments construits et l’intégration des stationnements en souterrain plutôt qu’en surface. L’espace non construit devra quant à lui être verdi à 80%.
  • La création d’un axe vert est-ouest (renommé « axe central ») et d’un circuit de liens nord-sud ancrés dans la tradition des cités-jardins qui offrent des parcours piétons et cyclables en cœurs d’îlots.
  • En sommes, un taux de verdissement de l’ensemble du territoire du PPU de 35% est prévu, excluant les toitures vertes, pour apporter de la fraîcheur et limiter les îlots de chaleur.

Une stratégie immobilière sera aussi déployée afin de travailler à l’implantation d’équipements collectifs dans le secteur (écoles, parcs, centres sportifs, etc…).

Les interventions proposées marquent une transition vers une plus grande mobilité, sur l’île et avec le reste de la ville, en misant sur de nouvelles possibilités pour les déplacements actifs et collectifs, dans l’esprit d’un TOD (transit-oriented development).

En continuité avec l’approche collaborative poursuivie depuis le tout début, un comité de suivi de la mise en oeuvre du PPU composé des principaux partenaires du milieu sera également créé afin de poursuivre la démarche de mise en œuvre.

Le PPU final sera déposé au prochain conseil municipal, le 16 novembre prochain.

1 Like

ScarletCoral said: Communiqué de la Ville
http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=33138

Programme particulier d’urbanisme de la partie nord de L’Île-des-Soeurs - Pour un quartier vivant, complet et vert### 10 novembre 2020

Montréal, le 10 novembre 2020 - Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme et de la mobilité au sein du comité exécutif, et Jean-François Parenteau, maire de l’arrondissement de Verdun et membre du comité exécutif, sont fiers de présenter aujourd’hui le programme particulier d’urbanisme (PPU) de la partie nord de L’Île-des-Sœurs. Résultat de trois ans de planification et de concertation, ce PPU permettra d’encadrer le développement de ce secteur, tout en saisissant l’occasion offerte par l’arrivée du REM et du pont Samuel-De Champlain d’en faire un milieu de vie et d’emploi dynamique et complet.

« Je suis très fier de présenter aujourd’hui cet outil qui nous permettra de concrétiser notre ambition affirmée de faire du secteur nord de L’Île-des-Sœurs un quartier complet et vivant, qui saura profiter à l’ensemble des résidentes et des résidents de l’île, tout en respectant son caractère spécifique. Il est important d’encadrer le développement à venir à la suite de l’implantation d’une station du Réseau express métropolitain (REM) dans le secteur, afin de s’assurer qu’il demeure un quartier à échelle humaine. Le PPU permet de planifier avec plus de précision certains secteurs qui nécessitent une attention particulière », a déclaré Éric Alan Caldwell.

« Le plan que nous présentons aujourd’hui est le fruit d’un travail de collaboration avec toutes les parties prenantes, impliquées à travers plusieurs exercices de consultation, dont les citoyens. Le résultat est un outil abouti, qui tient véritablement compte des besoins de la population qui y réside en venant encadrer le développement du secteur nord de L’Île-des-Sœurs et en cadrant sa densification. À terme, cette planification permettra aussi de répondre aux besoins en infrastructures de la population », a souligné Jean-François Parenteau.

Cette mouture finale intègre la majorité des recommandations du rapport de l’OCPM, qui préconise par ailleurs d’aller de l’avant avec la vision proposée et les grandes orientations inscrites au PPU.

Le document PPU ajusté prévoit notamment:

  • L’introduction de paramètres de hauteurs maximales des bâtiments qui n’existaient pas sur le territoire de l’Île-des-Soeurs jusqu’à maintenant. Des limites de 78 mètres ou moins ont été fixées pour le territoire visé par le PPU.
  • Une gradation des hauteurs des bâtiments est également prévue. Cette variation des hauteurs dans les bâtiments permettra d’assurer une transition douce de l’île vers sa partie Nord de même que la préservation des percées visuelles.
  • La révision à la baisse de la capacité d’accueil du territoire du PPU, passant de 3 700 nouvelles unités de logements à un maximum de
    2 950 nouvelles unités de logement.
  • L’établissement d’une stratégie de verdissement, incluant des parcs et des espaces verts, tant sur le domaine public que sur le domaine privé. Par exemple, les paramètres du PPU visent à dégager l’espace au sol par un maximum d’emprise des bâtiments construits et l’intégration des stationnements en souterrain plutôt qu’en surface. L’espace non construit devra quant à lui être verdi à 80%.
  • La création d’un axe vert est-ouest (renommé « axe central ») et d’un circuit de liens nord-sud ancrés dans la tradition des cités-jardins qui offrent des parcours piétons et cyclables en cœurs d’îlots.
  • En sommes, un taux de verdissement de l’ensemble du territoire du PPU de 35% est prévu, excluant les toitures vertes, pour apporter de la fraîcheur et limiter les îlots de chaleur.

Une stratégie immobilière sera aussi déployée afin de travailler à l’implantation d’équipements collectifs dans le secteur (écoles, parcs, centres sportifs, etc…).

Les interventions proposées marquent une transition vers une plus grande mobilité, sur l’île et avec le reste de la ville, en misant sur de nouvelles possibilités pour les déplacements actifs et collectifs, dans l’esprit d’un TOD (transit-oriented development).

En continuité avec l’approche collaborative poursuivie depuis le tout début, un comité de suivi de la mise en oeuvre du PPU composé des principaux partenaires du milieu sera également créé afin de poursuivre la démarche de mise en œuvre.

Le PPU final sera déposé au prochain conseil municipal, le 16 novembre prochain.

Si je comprends bien la limite des nouveaux bâtiments sera plus basse que ce qui a déjà été construit ? Pourquoi ?

Est-ce que le document sera disponible seulement à partir du 16? Je ne le trouve pas!

OusmaneB said:

ScarletCoral said: Communiqué de la Ville
http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=33138

Programme particulier d’urbanisme de la partie nord de L’Île-des-Soeurs - Pour un quartier vivant, complet et vert

[…] Le document PPU ajusté prévoit notamment:

  • L’introduction de paramètres de hauteurs maximales des bâtiments qui n’existaient pas sur le territoire de l’Île-des-Soeurs jusqu’à maintenant. Des limites de 78 mètres ou moins ont été fixées pour le territoire visé par le PPU.
  • Une gradation des hauteurs des bâtiments est également prévue. Cette variation des hauteurs dans les bâtiments permettra d’assurer une transition douce de l’île vers sa partie Nord de même que la préservation des percées visuelles.
  • La révision à la baisse de la capacité d’accueil du territoire du PPU, passant de 3 700 nouvelles unités de logements à un maximum de 2 950 nouvelles unités de logement. […]

Si je comprends bien la limite des nouveaux bâtiments sera plus basse que ce qui a déjà été construit ? Pourquoi ?

C’est ce que résume également Benoit Chapdelaine, journaliste de Radio-Canada, mais je n’en connais pas spécifiquement les raisons :

Alex514 said: Est-ce que le document sera disponible seulement à partir du 16? Je ne le trouve pas!

Je crois que c’est ça. Le conseil doit l’adopter. Sinon, il sera p-ê publier en même temps que l’ordre du jour et les sommaires décisionnels du conseil.

Il y a ça dans le sommaire décisionnel sur le 20-20-20
43.01 https://ville.montreal.qc.ca/sel/adi-public/afficherpdf/fichier.pdf?typeDoc=odj&doc=12175
Secteur Nord de l’Île-des-Soeurs •
Une modification du Plan d’urbanisme par l’intégration du Programme particulier d’urbanisme(PPU) du Nord de l’Île-des-Soeurs est en cours d’adoption. Les augmentations de hauteur et de densité introduites par le PPU entraînentl a création d’une zone de logement abordable 2 à l’Annexe B où les exigences s’élèvent à 20% de logement abordable et une zone abordable 1 où les exigences s’élèvent à 10% de logement abordable. Un tableau résumant cette modification au Plan d’urbanisme est inclus en pièce jointe numéro 6.


1 Like

Chuck_A said:

OusmaneB said:

ScarletCoral said: Communiqué de la Ville
http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=33138

Programme particulier d’urbanisme de la partie nord de L’Île-des-Soeurs - Pour un quartier vivant, complet et vert

[…] Le document PPU ajusté prévoit notamment:

  • L’introduction de paramètres de hauteurs maximales des bâtiments qui n’existaient pas sur le territoire de l’Île-des-Soeurs jusqu’à maintenant. Des limites de 78 mètres ou moins ont été fixées pour le territoire visé par le PPU.
  • Une gradation des hauteurs des bâtiments est également prévue. Cette variation des hauteurs dans les bâtiments permettra d’assurer une transition douce de l’île vers sa partie Nord de même que la préservation des percées visuelles.
  • La révision à la baisse de la capacité d’accueil du territoire du PPU, passant de 3 700 nouvelles unités de logements à un maximum de 2 950 nouvelles unités de logement. […]

Si je comprends bien la limite des nouveaux bâtiments sera plus basse que ce qui a déjà été construit ? Pourquoi ?

C’est ce que résume également Benoit Chapdelaine, journaliste de Radio-Canada, mais je n’en connais pas spécifiquement les raisons :

https://twitter.com/B_Chapdelaine/status/1326216992496431106

Ça me parait bizarre de revoir à la baisse les hauteurs dans un secteur en pleine mutation et proche d’une station de métro. Me semble que c’est à ces endroits qu’on doit mettre le paquet.

OusmaneB a dit :

Chuck_A said:

OusmaneB said:

ScarletCoral said: Communiqué de la Ville
http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=33138

Programme particulier d’urbanisme de la partie nord de L’Île-des-Soeurs - Pour un quartier vivant, complet et vert

[…] Le document PPU ajusté prévoit notamment:

  • L’introduction de paramètres de hauteurs maximales des bâtiments qui n’existaient pas sur le territoire de l’Île-des-Soeurs jusqu’à maintenant. Des limites de 78 mètres ou moins ont été fixées pour le territoire visé par le PPU.
  • Une gradation des hauteurs des bâtiments est également prévue. Cette variation des hauteurs dans les bâtiments permettra d’assurer une transition douce de l’île vers sa partie Nord de même que la préservation des percées visuelles.
  • La révision à la baisse de la capacité d’accueil du territoire du PPU, passant de 3 700 nouvelles unités de logements à un maximum de 2 950 nouvelles unités de logement. […]

Si je comprends bien la limite des nouveaux bâtiments sera plus basse que ce qui a déjà été construit ? Pourquoi ?

C’est ce que résume également Benoit Chapdelaine, journaliste de Radio-Canada, mais je n’en connais pas spécifiquement les raisons :

https://twitter.com/B_Chapdelaine/status/1326216992496431106

Ça me parait bizarre de revoir à la baisse les hauteurs dans un secteur en pleine mutation et proche d’une station de métro. Me semble que c’est à ces endroits qu’on doit mettre le paquet.

C’est surtout la baisse de densité qui me déçoit. Si on avait abaissé les hauteurs mais gardé la densité, ça aurait été pas si pire.
EDIT : J’ai parlé trop vite, la densité reste la même.

Je ne peux pas en dire plus pour le moment, mais c’est une réponse aux demandes citoyennes et de l’OCPM.
La densité restera de 110 logements/ hectare, ceci dit.
La déception des “trippeux” de tours que nous sommes sera fort probable quand vous le verrez, mais au niveau urbanistique, il s’agit d’un PPU très intéressant, un des mieux réussis selon moi. Ça compense en masse pour l’abaissement des hauteurs.

3 Likes

GabMtl said: Je ne peux pas en dire plus pour le moment, mais c’est une réponse aux demandes citoyennes et de l’OCPM.
La densité restera de 110 logements/ hectare, ceci dit.
La déception des “trippeux” de tours que nous sommes sera fort probable quand vous le verrez, mais au niveau urbanistique, il s’agit d’un PPU très intéressant, un des mieux réussis selon moi. Ça compense en masse pour l’abaissement des hauteurs.

Quelle est la raison derrière l’abaissement des hauteurs ? Pourquoi 78m ? Pourquoi ne pas avoir gardé comme maximum ce qui est déjà construit ? On est pas sur le plateau là come on. Vraiment déçu déjà. J’avoue que j’aime les grandeurs mais à la ville on dirait qu’on affectionne particulièrement le petit. Hehe.

OusmaneB said:

GabMtl said: Je ne peux pas en dire plus pour le moment, mais c’est une réponse aux demandes citoyennes et de l’OCPM.
La densité restera de 110 logements/ hectare, ceci dit.
La déception des “trippeux” de tours que nous sommes sera fort probable quand vous le verrez, mais au niveau urbanistique, il s’agit d’un PPU très intéressant, un des mieux réussis selon moi. Ça compense en masse pour l’abaissement des hauteurs.

Quelle est la raison derrière l’abaissement des hauteurs ? Pourquoi 78m ? Pourquoi ne pas avoir gardé comme maximum ce qui est déjà construit ? On est pas sur le plateau là come on. Vraiment déçu déjà. J’avoue que j’aime les grandeurs mais à la ville on dirait qu’on affectionne particulièrement le petit. Hehe.

Dans le reportage de Benoit Chapdelaine à la radio, un des élus (Jean-Franc¸ois Parenteau ou Eric Alan Caldwell) parlait de garder des « vues vers le mont Royal ». La baisse du nombre de logements est pour répondre à une recommandation de l’OCPM --> Manchettes avec Nahila Bendali, circulation et météo https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/episodes/492586/rattrapage-du-mardi-10-novembre-2020/20

APRIDS aren’t actually ok with the new density maximums, they’re just happy the city is lowering them… And the city is working to increase the proportion of affordable housing while at the same time reducing the total number of units possible… something something cake and stuff, all of this is giving me a headache.

ScarletCoral said:

OusmaneB said:

GabMtl said: Je ne peux pas en dire plus pour le moment, mais c’est une réponse aux demandes citoyennes et de l’OCPM.
La densité restera de 110 logements/ hectare, ceci dit.
La déception des “trippeux” de tours que nous sommes sera fort probable quand vous le verrez, mais au niveau urbanistique, il s’agit d’un PPU très intéressant, un des mieux réussis selon moi. Ça compense en masse pour l’abaissement des hauteurs.

Quelle est la raison derrière l’abaissement des hauteurs ? Pourquoi 78m ? Pourquoi ne pas avoir gardé comme maximum ce qui est déjà construit ? On est pas sur le plateau là come on. Vraiment déçu déjà. J’avoue que j’aime les grandeurs mais à la ville on dirait qu’on affectionne particulièrement le petit. Hehe.

Dans le reportage de Benoit Chapdelaine à la radio, un des élus (Jean-Franc¸ois Parenteau ou Eric Alan Caldwell) parlait de garder des « vues vers le mont Royal ». La baisse du nombre de logements est pour répondre à une recommandation de l’OCPM --> Manchettes avec Nahila Bendali, circulation et météo https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/episodes/492586/rattrapage-du-mardi-10-novembre-2020/20

Eh ben. Je jette l’éponge.

À juste une station de l’ETS, je me demande si l’université seraient intéressée à collaborer avec la ville pour construire un complexe sportif. Ils pourraient développer davantage leur programme sportif, certaines de leurs équipes pourraient enfin s’entraîner et jouer à domicile, et on pourrait envisager offrir beaucoup plus d’équipements collectifs qu’il n’aurait été justifiable pour le quartier seul.