Prolongement de la ligne bleue - Projet global

Le projet en chiffres

Tracé projeté

image

Échéancier préliminaire

  • 2020 : consultation publique en vue de l’adoption d’un règlement d’urbanisme et début des travaux préparatoires à un emplacement.
  • 2021 : poursuite des travaux préparatoires à trois autres emplacements.
  • Date d’inauguration en cours de révision.

http://www.stm.info/fr/a-propos/grands-projets/grands-projets-metro/prolongement-ligne-bleue

Oh? Oh. Oh!

4 Likes

SameGuy a dit : Oh? Oh. Oh!

Ça permettrait de réaliser le projet de développement immobilier de Cardillac Fairview. Est-ce que le budget du projet initial permettrait de couvrir les coûts reliés à l’excavation et la construction du stationnement souterrain?

Budget? Ici? Lol c’est quoi un milliard de plus?

1 Like

Consultation publique sur le prolongement de la ligne bleue – La STM salue la participation du public et le travail des commissairesCommuniqué | 12 novembre 2020

La STM accueille favorablement les recommandations du rapport de la commission publique sur le prolongement de la ligne bleue et présente son plan d’action.

Montréal, le 12 novembre 2020 – La Société de transport de Montréal (STM), maître d’ouvrage du prolongement de la ligne bleue, accueille favorablement le dépôt du rapport de la Commission qui présidait la démarche de consultation publique tenue en février et mars derniers. Plusieurs des recommandations confirment que le travail de la STM progresse déjà dans la bonne direction et la Société prendra en considération les éléments soulevés par les commissaires pour contribuer à enrichir le projet.

Le rapport, qu’on peut consulter ici, contient 43 recommandations gravitant autour de quatre thèmes principaux :

  • Conception des stations de métro : architecture, culture et patrimoine, aménagement et sécurité;
  • Intégration des installations aux milieux d’accueil : mobilité intégrée et développement futur;
  • Gestion des nuisances pendant les travaux : mesures de mitigation et communication;
  • Pilotage du projet : planification régionale et diffusion de l’information.

Les propositions se basent essentiellement sur les souhaits et préoccupations exprimés par les citoyens et organismes ayant posé des questions ou déposé une opinion pendant la période de consultation publique.

Forte participation citoyenne

Rappelons que dans le cadre des neuf soirées d’information et d’expression qui ont été tenues, 631 personnes ont été présentes, 85 opinions ont été déposées à la commission et 50 participants ont complété le questionnaire guidé. À cet effet, la STM tient à remercier le public pour sa grande participation et sa contribution constructive au dialogue et salue la rigueur et le professionnalisme démontrés par les commissaires tout au long de la démarche.

Plan d’action
Suite à une analyse exhaustive du rapport et des échanges avec les commissaires, la STM a préparé un plan d’action pour répondre aux principales recommandations du rapport. Plusieurs éléments mentionnés sont déjà en place ou pris en considération et l’ensemble du travail des commissaires contribuera à alimenter le travail des équipes de la STM pour enrichir le projet et livrer des infrastructures à la hauteur des attentes des clients et des citoyens, tout en visant respect des paramètres clés du projet.

Documents utiles

Rapport de la commission publique sur le prolongement de la ligne bleue

Plan d’action de la STM

J’ai parcouru le plan d’action et il y a plusieurs points intéressants qui sont ressortis:

  • Un représentant du Conseil des Montréalaises, du Conseil Interculturel de Montréal et des peuples autochtones sera invité au comité de toponymie.
  • Le rapport demande plus de places assises dans les stations que les stations actuelles.
  • Les stations auront un accès sans fil gratuit, et la présence accrue de prises électriques et de ports USB sera évaluée
  • Le rapport demandait l’installation de portes pallières, mais la STM indique que ce n’est pas prévu dans les plans actuels, mais que les stations seront conçues pour faciliter une installation future.
  • Le rapport demandait d’explorer la possibilité de chauffer les futures stations avec la géothermie, ce que la STM refuse.
  • Le rapport demande une vélo-gare à la station ‘Viau’, ainsi qu’une aire de stationnement et de services de vélo à Anjou, ce que la STM va étudier.
  • Le rapport demande une évaluation approfondie d’un ou plusieurs liens entre le terminus Anjou et la zone résidentielle à l’Est de la 25, comme un tunnel, une passerelle, des navettes ou des stations Bixi.
5 Likes

louisleonardo a dit : J’ai parcouru le plan d’action et il y a plusieurs points intéressants qui sont ressortis:

  • Un représentant du Conseil des Montréalaises, du Conseil Interculturel de Montréal et des peuples autochtones sera invité au comité de toponymie.
  • Le rapport demande plus de places assises dans les stations que les stations actuelles.
  • Les stations auront un accès sans fil gratuit, et la présence accrue de prises électriques et de ports USB sera évaluée
  • Le rapport demandait l’installation de portes pallières, mais la STM indique que ce n’est pas prévu dans les plans actuels, mais que les stations seront conçues pour faciliter une installation future.
  • Le rapport demandait d’explorer la possibilité de chauffer les futures stations avec la géothermie, ce que la STM refuse.
  • Le rapport demande une vélo-gare à la station ‘Viau’, ainsi qu’une aire de stationnement et de services de vélo à Anjou, ce que la STM va étudier.
  • Le rapport demande une évaluation approfondie d’un ou plusieurs liens entre le terminus Anjou et la zone résidentielle à l’Est de la 25, comme un tunnel, une passerelle, des navettes ou des stations Bixi.

Chauffer les stations avec la géothermie, ben voyons. Notre électricité est déjà verte, chauffer à la géothermie juste pour dire qu’on le fait c’est stupide.

1 Like

Surtout que les stations ne sont pas chauffée, sauf les loges de changeurs et peut-être les édicules et encore là, juste prendre Guy-Concordia, c’est une fournaise en hiver, donc pas besoin d’investir en chauffage dans les stations.

Now, geothermal for cooling is worth considering!!

1 Like

La STM devra tout mettre en œuvre pour minimiser les impacts des entraves à la circulation que causera l’important chantier du prolongement de la ligne bleue du métro, selon un rapport rédigé à la suite de la tenue d’une consultation publique.

D’ici 2026, cinq édicules de métro seront érigés entre le boulevard Pie-IX et les galeries d’Anjou, dans l’axe de la rue Jean-Talon, une artère majeure.

«Il est impératif de prendre toutes les dispositions possibles pour minimiser les impacts négatifs tant au niveau de la construction qu’en ce qui concerne le vivre-ensemble qui s’ensuivra», mentionne notamment le rapport produit par la commission qui présidait la démarche de consultation publique tenue en février et mars derniers.

Parmi les recommandations effectuées par les trois commissaires, on compte le déploiement d’agents de liaison pour assurer la fluidité de la circulation, la réduction des barrières physiques qui pourraient nuire à l’accès aux commerces et aux logements et le maintien de la fluidité des déplacements à son niveau actuel.

Bien que les citoyens semblent enthousiastes quant à la venue du métro, mentionne le document, certaines craintes subsistent encore quant aux désagréments que causeront les travaux.

«Si les citoyens du secteur Pie-IX sont exaspérés de l’envergure et de la durée des travaux liés au SRB Pie-IX, leurs concitoyens des autres secteurs se méfient des cônes orange qui ponctuent la métropole, et d’autres encore appréhendent les travaux à venir sur les autoroutes 40 ou 25. Rien d’étonnant donc que la perspective de nouveaux chantiers suscite méfiance et résistance», note également le rapport.

En parallèle à la publication du rapport des commissaires, la STM a également rendu public son propre plan d’action qu’elle entend suivre pour respecter les recommandations.

Elle y indique en tenir compte et que certaines initiatives proposées étaient déjà au programme.

«La STM œuvre à élaborer des scénarios de maintien de circulation pour la durée des travaux afin de minimiser les impacts pour la clientèle du transport collectif», indique le document de la société de transport.

Le développement du réseau cyclable

Le rapport des commissaires mandatés par la STM contient un total de 43 recommandations. Celles-ci touchent notamment la conception des stations, la toponymie et la réduction des nuisances.

Plusieurs abordent également le besoin de favoriser les déplacements en vélo autour des futures stations.

Les commissaires notent que le vélo est souvent utilisé comme mode de transport actif, et que de nombreux résidents pourraient être tentés de l’utiliser pour se rendre aux futurs édicules de métro.

«Il est important de coordonner la planification du réseau cyclable et le développement des installations de la STM mises en fonction selon cette nouvelle tendance prévisible», note le rapport.

Celui-ci propose, en plus de l’élaboration de pistes cyclables, que des espaces de stationnement pour vélos soient prévus à proximité de certaines des nouvelles stations.

Des recommandations que la STM entend analyser, selon son plan d’action.

L’inauguration des nouvelles stations devrait avoir lieu en 2026.

1 Like

Projet de loi 66 adopté. Les expropriations pourront aller de l’avant.

En rappel:

2 Likes

On voit à quel point le chantage de la CAQ de cet été n’avait aucune raison d’être.

2 Likes

Un peu de satire


Prolongement de la Ligne bleue : on y est presque

Alors que le processus d’expropriation s’avère beaucoup plus ardu que ce qu’imaginaient les autorités dans le dossier du prolongement de la ligne bleue du métro dans l’est, petit détail qui devrait retarder le projet d’à peine 6 ou 7 ans nous rassure la STM, voilà qu’EST MÉDIA Montréal vient d’apprendre que la toute nouvelle Société de protection des sols contaminés de l’est de Montréal (voir plus haut), envisagerait plutôt un « métro de surface » afin de protéger le patrimoine qui se cache sous le sol. Un bureau de projet complémentaire au bureau de projet de la ligne bleue sera ainsi mis sur pied pour accélérer les choses. En parallèle, la STM devrait lancer bientôt un appel d’offres pour un concours de design d’un futur métro de surface. « C’est très excitant pour nous car on s’aventure dans l’inconnu. C’est un beau projet », de dire Philippe Schnobb, président du conseil d’administration de la STM. Un dossier à suivre…

Poisson de… décembre?

« (…) le comité aura pour tâche principale de proposer des noms pour les futures stations du tronçon prolongé d’ici l’été 2021. »

« D’ici quelques mois, citoyens, clients et employés pourront se familiariser avec les noms retenus pour les nouvelles stations. »

2 Likes

Avec les critères et le peu de stations, je me demande s’il restera de la place pour un homme québécois francophone !

1 Like

Restons sur le sujet s’il vous plaît. On en a assez parlé sur l’autre forum.

6 Likes

Merci! :grinning_face_with_smiling_eyes:

Honnêtement, j’espère qu’il n’y aura pas de noms-trait-d’unions. Je pense que la plupart entre nous soit d’accord que les noms devront indiquer l’emplacement: quartier, intersection, point d’intérêt.

4 Likes

À mon avis, Lacordaire et Anjou sont évidents. Mais les trois autres sont des doublons et sont donc moins évidents; surtout que ces stations ne comportent pas de destination d’importance à l’échelle métropolitaine.

3 Likes

Idée sur les noms? Je suis bien curieuse de savoir les critères mais surtout les noms. J’espère que Lacordaire et Anjou seront inchangé. J’étais resté un peu decus pour le changement du nom de la station Technoparc pour Marie Curie (qui ne fais pas de sense dans ma tête).