Aménagements estivaux

c’est LAvenue des Canadiens ou sont tous les nouveaux condos au centre Bell

Wow ça a changé beaucoup!

Merci pour l’info!

1 Like

Je sais

Un message a été fusionné à un sujet existant : Espaces piétonniers

On y a aussi ajouté des arbres, c’était pas un luxe !

10 Likes

Est-ce en raison des atroupements du centre Bell que l’aménagement ne prévoyait aucun arbre du côté sud de l’avenue des Canadiens?

Il y avait des arbres en 2012… et tous disparus en 2014

Je crois que le but était de garder le trottoir sur le plus dégagé pour les événements, on aurait quand même en mettre plus du côté nord

La rue Notre-Dame Ouest sera fermée cette fin de semaine entre les rues Vinet et Atwater

Dimanche, il y aura même un écran géant extérieur pour suivre la finale de l’Euro. C’est organisé par le Pub Burgundy Lion. Ça aurait été quelque chose d’avoir une finale France-Angleterre! Le Burgundy Lion étant souvent le point de rassemblement de la communauté britannique de Montréal lors des matchs de l’équipe d’Angleterre. Mais bon, on aura p-ê le droit à une finale avec l’équipe anglaise :slight_smile:

Infolettre de la SDC Quartiers du canal : A L’OUEST DE LA DAME!!🥳

Sur cette photo, on voit les sorties de secours du Centre Bell. Je spécule, mais il est possible que les arbres aient été retirées de cette partie de la rue à la demande du SIM.

Il n’y avait pas d’arbres en 2011, mais oui en 2009 et 2007
Donc, des arbres ont été plantés après la construction du centre Bell, abattus en 2010-2011, et replantés en 2012 (on voyait encore une étiquette sur l’arbre de 2012)

Juillet 2024 · Aménagements sur la Plaza Saint-Hubert
Les photos avec des banderolles de construction datent d’avant le début de la piétonnisation.






10 Likes

J’ai remarqué plusieurs de ces structures dans Ville-Marie et une variante sur Ontario pour accueillir des plantes grimpantes à travers l’été, je trouve ça super original!

11 Likes

J’y suis passé dimanche soir dernier et la plaza était remplis de gens. Je crois que la piétonnisation se dirige vers un sacré succès.

7 Likes

Jolie photo de @Dom723

Je crois que les arbres en pot sont un heureux compromis pour des endroits où la plantation permanente pose problème. On devrait d’ailleurs utiliser cette méthode de verdissement partout où il y a besoin de végétation, que ce soit dans le Vieux-Montréal ou sur certaines places ou rues en attendant le réaménagement finale des espaces publics concernés.

5 Likes

Vraiment! C’est beau à voir!

Ce serait intéressant de réaménager la rue St-Hubert pour en faire une réelle rue flexible, avec bollards rétractables et pavé de façade à façade et davantage de mobilier urbain approprié pour ne pas devoir peinturer par terre et disperser plein d’objets temporaires à chaque année! Bref, une version pérenne.

Vraiment! Ces arbres font du bien!

Ce serait intéressant de réaménager l’avenue des Canadiens-de-Montréal en réelle place publique, sans bordure de trottoir, avec un motif de pavé de qualité, et surtout une trame d’arbres pour en faire un lieu agréable autant les soirs de match que lorsque l’espace est moins utilisé.

6 Likes

Texte de deux chercheurs universitaires

Mais qu’est-ce qui rend une rue « cool » ? À qui s’adresse ce genre de palmarès et quel impact peut-il avoir localement ? En tant que professeure à l’École de design de l’UQAM et doctorant en études urbaines au programme conjoint de l’INRS-UQAM, nous nous sommes penchés sur ces questions.
[…]
Comme l’indique l’entreprise, les critères qui déterminent le degré de « coolitude » de ces artères incluent, entre autres, l’offre locale en termes de gastronomie, de divertissement et de vie nocturne. Elle accorde ainsi une grande importance au caractère authentique de la rue évaluée, laquelle ne doit surtout pas être classique, banale ou prévisible.

Toujours selon Time Out, la rue cool est un endroit convivial, où tout le monde se sent bienvenu et veut passer du temps. Les citadins branchés fréquentent ses divers bars, cafés et commerces indépendants plutôt que des grandes chaînes commerciales. Plus récemment, de nouveaux critères tels que les terrasses extérieures, la piétonnisation et les initiatives liées au développement durable sont aussi pris en compte. Même si elles sont dispersées à travers le monde, ces rues ont toutes à peu près le même ADN. Elles se situent généralement dans des villes qui figurent au palmarès des « top cities » de Time Out.

Ce sont aussi souvent des villes où l’entreprise a établi un de ses fameux grands « marchés » gastronomiques. À l’heure actuelle, il existe huit Time Out Markets dans le monde, soit à Lisbonne, New York, Boston, Montréal, Chicago, Dubai, Cape Town et Porto. Plusieurs autres sont à venir. On comprend ainsi que l’entreprise a un intérêt particulier à vouloir promouvoir le tourisme dans ces destinations.

2 Likes

Ville-Marie va prolonger les heures permises de certaines café-terrasses

Bonne nouvelle pour les oiseaux de nuit : dans le cadre d’un projet pilote, certains café-terrasses du centre-ville pourront prolonger leurs heures d’exploitations les jeudis, vendredis et samedis, jusqu’au 1er octobre, ainsi que le dimanche 1er septembre, sur certaines artères commerciales.

5 Likes

« Moi, honnêtement, j’aime mieux une mesure incitant à ralentir que de voir un piéton qui s’est fait donner un coup de guidon par un cycliste qui zigzaguait. À un moment donné, il faut que la rue soit sécuritaire pour l’ensemble des usagers, et c’est ça qu’on vise », conclut le directeur de la SDC de l’avenue du Mont-Royal.

Chez Vélo Québec, Stéphanie Couillard, elle, rétorque que des solutions plus appropriées, « comme des parcours sinueux permettant un ralentissement naturel des vélos, devraient être privilégiées » dans le contexte.

Des parcours sinueux ne semblent pas ce qu’il y a de plus approprié pour un espace à priorité piéton. Je ne suis pas contre l’interdiction des vélos sur toutes les rues piétonnes, mais peut-être est-ce le temps de les interdire sur l’avenue du Mont-Royal. Certaines pièces de mobilier urbain pourraient même être du stationnement vélo supplémentaire.

Pas une mauvaise idée. Cependant, utlisons des arbres qui sont résistants à nos hivers et qui pourront revenir et grandir chaque année! Même en pot, une plante est résiliente et trouvera une façon de survivre avant de jeter la serviette.

Les plantes en pot doivent être à l’intérieur l’hiver à cause des gels et dégels successifs qui tueraient les racines et qui pourraient faire éclater les pots eux-mêmes lors des épisodes de pluie suivis de gels.

À Versailles on entretient avec succès une orangerie depuis près de 400 ans. On sort les 1500 arbres en caisse le printemps et ils retournent bien à l’abri à l’automne. Orangerie du château de Versailles — Wikipédia

On le fait déjà à Montréal, ne suffit que de développer les installations logistiques pour en fournir davantage pour les différents espaces publics qui profiteraient assurément de ce geste d’embellissement.

6 Likes