Tramway de Québec

Titre alternatif Siemens chouine que leur gadgetbahn ne se vend pas

9 Likes

There’s probably a reason why we don’t use those nowadays… Probably because dirt and trash ends up in the conduit and that causes problems.

1 Like

Absolument le titre qui aurait été retenu si l’article avait été publié sur MtlBlog ou Le Journal.

Donc, c’est l’entièreté de la ligne qu’il voulait mettre à batterie ou juste une portion? Parce s’il y a encore des caténaires hors centre-ville, la ville devra quand même faire rouler des trains la nuit pour les dégivrer. Si, au contraire, l’entièreté de la ligne est à batteries, on se trouve face à des enjeux de gestion d’énergie qui pourraient sérieusement affecter la qualité du service en hiver. Les véhicules à batterie peuvent perdre jusqu’à 50% de leur autonomie par temps froid. Des stations de recharge rapides seraient-elles nécessaires en bout de ligne? Quel serait l’impact du temps de recharge des trams sur les fréquences de service?

4 Likes

C’est clarifié dans l’article que les portions en tunnels, ou plus industrielles aurait des caténaires.

1 Like

Monsieur siciliano desjardins vient contredire son argument pour la glace et le verglas en ayant des cathenaires sur les voies dans les zones industriels. A ce que je sache le verglas touche tout les secteurs sans discernement.

3 Likes

Je ne comprend pas l’avantage d’un tramway à batteries. Tant qu’à faire rouler un véhicule sur des rails fixes, il n’y a aucun désavantage en terme de mobilité d’assurer son alimentation à l’aide de caténaires. Pour ce qui est du verglas, rien n’empêche de faire circuler une draisine au diésel équipée d’un grattoir question de nettoyer les fils…

C’est beau la confiance, mais combien de fois a-t-on essayé de vendre des Gadgetbahn avec ce genre d’argument. Les trackless tram, par exemple, existent et fonctionnent. Ça ne veut pas dire pour autant qu’ils sont adaptés à nos besoins et/ou offrent un avantage par dessus un tram traditionnel. La même logique s’applique ici avec les tramways à batteries.

Mon argument préféré : vieux donc pas bon. En général, les modes “vieux” comme le tramway ou le métro sont encore présent car ils ont fait leurs preuves.

2 Likes

C’est la contradiction que j’essayais de relever. Soit il y aura des caténaires dans les secteurs industriels et son argument sur le déglaçage des caténaires ne tient pas, soit le tram roulera principalement à batterie, vu que le tronçon en tunnel sera particulièrement court.

J’admets cependant que j’avais oublié qu’il avait mentionné les tunnels, où il ne serait pas nécessaire de déglacer les caténaires.

*Ca date un peu, mais il y a eu cette manif contre le tramway début mai.
(d’ailleurs je suis pas sûre si j’ai fait juste l’intégration de l’article, notemment j’arrive pas à avoir le lien en encadré plutôt que juste bleu)

https://www.journaldequebec.com/2023/05/07/les-opposants-lance-un-message-a-bruno-marchand-et-la-caq---tous-unis-contre-le-tramway

Les opposants lancent un message à Bruno Marchand et à la CAQ: «Tous unis contre le tramway»
Des citoyens et des politiciens demandent l’arrêt du projet de tramway

Selon la Sûreté du Québec, 850 personnes ont participé au mouvement citoyen.

Louis Deschênes
Dimanche, 7 mai 2023 18:09 MISE À JOUR Dimanche, 7 mai 2023 18:09

Ils étaient plus de 850 personnes rassemblées près de l’hôtel de ville de Québec, cet après-midi, pour participer à une marche citoyenne et demander à Bruno Marchand et à François Legault de mettre un terme à l’actuel projet de tramway.

«Ils vont couper des centaines d’arbres, ils vont raser des boisés, il n’y a rien d’environnemental là-dedans», a lancé la cheffe de Climat Québec, Martine Ouellet, qui mise sur le pouvoir citoyen pour faire comprendre qu’il s’agit d’un «mauvais projet».

«C’est quoi l’entêtement du maire Marchand et de la CAQ à continuer le projet de tramway? Il y a vraiment anguille sous roche», a ajouté celle qui n’aura jamais été aussi applaudie par des militants de la droite économique.

«Campagne de propagande»

Elle ne s’est d’ailleurs pas gênée pour multiplier les attaques envers le maire de Québec et le gouvernement Legault. «Malgré leur campagne de propagande à coups de millions de dollars à partir de nos taxes […], les citoyens de Québec ne sont pas dupes.»

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, s’est également fait le porte-parole des citoyens contre le tramway. Selon lui, le gouvernement de la CAQ agit contre la volonté du peuple.

«Vous savez comme moi qu’il y a juste 37% des gens qui appuient le tramway à Québec, pis quand on va apprendre qu’il coûte plus que 5 milliards, il va rester 18% des gens qui vont encore appuyer le tramway et pourtant les quatre partis à l’Assemblée nationale, 100% des élus, sont tous pour le tramway, c’est ça la distorsion démocratique. […] On va se faire enfoncer dans la gorge le plus gros investissement de l’histoire de la Ville de Québec», a-t-il exprimé.

Marchand encore ciblé

La place était «réchauffée» pour entendre le discours enflammé de l’organisateur du rassemblement, Stéphane Lachance, qui estime que les gens de Québec se sont «fait berner» par le maire Bruno Marchand.

Le porte-parole du mouvement Tramway non merci faisait ainsi référence aux 10 améliorations promises par Bruno Marchand.

«C’est sûr que les gens qui ont entendu ça [se sont dit]: “On va voter pour lui”», a-t-il analysé.

La porte-parole de Québec mérite mieux, Doris Chabot, et l’ancienne cheffe de Démocratie Québec, Anne Guérette, ont rappelé que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement ne recommandait pas le projet dans sa forme actuelle.

«Est-ce que c’est normal que des groupes écologistes soient grassement subventionnés pour faire la promotion d’un projet destructeur, des écologistes qui approuvent la coupe des arbres?» s’est demandé Mme Chabot.

La marche citoyenne qui a suivi les envolées oratoires s’est déroulée dans le calme.

1 Like

Je me demandais c’était quoi Climat Québec pour avoir des opinions autant anti climat, et attention préparez vous pour un programme électoral à couper le souffle (de rire)

1 Like

Merci de publier. Après l’échec de Guy Bertrand, voilà Martine Ouellet et Duhaime qui manifestent pour faire dérailler un projet essentiel pour la capitale nationale. Ici le fardeau de la preuve leur incombe, surtout qu’on ne peut pas dire que ces politiciens brillent pour leurs idées cohérentes. Couper des arbres est un geste ponctuel qui peut être facilement réparé après coup, puisqu’on peut en replanter davantage, aux bons endroits et de manière durable.

Tandis qu’un système de transport public structurant construit en plein coeur d’une ville sur des artères adéquates, oblige nécessairement à des compromis localisés et limités, si on veut qu’il soit efficace et accessible à la majorité des citoyens. Finalement c’est le projet global dans son ensemble qu’il faut considérer et ses retombées positives à long terme en matière de développement durable. Sur ce point on ne risque pas de se tromper, puisqu’il fallait agir à Québec pour rééquilibrer l’offre de mobilité publique largement déficiente, en comparaison de l’automobile.

5 Likes

Québec ne regrettera pas le tramway, prédisent des élus de Nantes

Une délégation nantaise d’une cinquantaine de personnes est en visite dans la capitale cette semaine.

Franckie Trichet croit qu’à l’instar de Nantes il y a 40 ans, Québec fait figure de pionnière en réinstaurant le tramway.

Photo : Crédit : Ville de Québec

Louis Gagné (accéder à la page de l’auteur)

Louis Gagné

Louis Gagné

Publié hier à 19 h 36

Des élus de Nantes, première ville française à avoir réintroduit le tramway après sa disparition au profit de l’automobile au 20e siècle, sont persuadés que Québec ne voudra pas revenir en arrière une fois qu’elle aura implanté son réseau structurant de transport collectif.

Ça fait 40 ans qu’on a fait ce choix [et qu’on] a eu la conviction de se dire : “c’est le mode de transport de demain”, et 40 ans après, [parmi] toutes les villes en France qui ont fait ce choix-là, aucune, aucune aujourd’hui ne voudrait faire le chemin inverse. Aucune ne pourrait se dire : “on a fait le mauvais choix”, assure le vice-président de Nantes Métropole responsable des relations internationales, de l’innovation et du numérique, Franckie Trichet.

Lui et son collègue Aymeric Seassau, adjoint à la maire de Nantes chargé de la culture et conseiller métropolitain, font partie d’une délégation nantaise d’une cinquantaine de personnes venues passer quelques jours dans la capitale cette semaine.

Bienfaits

Lors d’un point de presse conjoint avec le maire de Québec, Bruno Marchand, et la responsable des relations internationales au comité exécutif, Catherine Vallières-Roland, les deux hommes politiques ont souligné mardi les bienfaits de l’implantation du tramway dans leur ville, notamment en termes de gains de temps, d’économies et de développement des transports actifs.

Franckie Trichet (à gauche) est persuadé que Québec a fait le bon choix en jetant son dévolu sur le tramway.

Photo : Radio-Canada / Louise Boisvert

Informé des oppositions et des craintes suscitées par le tramway à Québec, Franckie Trichet a précisé qu’il était normal qu’un tel projet ne fasse pas d’emblée l’unanimité.

Évidemment, en tant que pionniers, et vous l’êtes, je crois, vous avez tous des critiques, des craintes, des interrogations, des doutes de la population […] Les peurs, elles sont légitimes parce que c’est la peur de l’inconnu, a fait valoir celui qui cumule également les fonctions de conseiller municipal de Nantes responsable de la francophonie et des pratiques sportives libres.

« Le tramway, ce n’est pas le transport qui, aujourd’hui, doit provoquer le moindre doute ou la moindre peur. Au contraire, c’est une vraie solution. »

— Une citation de Franckie Trichet, élu nantais

Tout en se gardant de donner des conseils et de prendre position dans le débat qui fait rage à Québec, Aymeric Seassau a mentionné que les politiciens ayant à cœur le bien-être collectif ne devaient pas laisser les critiques les décourager de mener un projet à terme.

Prendre des coups

Quand on est élu, il arrive qu’on prenne des coups, c’est comme ça, c’est la vie. Si on est animé par le sens de l’intérêt général, on accepte de prendre les coups, a lancé l’élu nantais.

La visite de MM. Trichet et Seassau s’inscrit dans le cadre des liens que la Ville de Québec a développés avec Nantes au cours des dix dernières années, entre autres dans les domaines de la culture, du tourisme et du numérique.

Elle survient quelques mois après le passage, sur le territoire nantais, de Catherine Vallières-Roland, qui avait discuté avec ses homologues de possibles nouvelles collaborations entre Québec et Nantes.

Avec la collaboration de Louise Boisvert

5 Likes

Tramway de Québec : le campus De Rochebelle sera réaménagé

Portail Constructo | 26 mai 2023

Tramway de Québec : le campus De Rochebelle sera réaménagé. Crédit : Ville de Québec

Une entente de principe a été conclue entre la Ville de Québec et le Centre de services scolaire des Découvreurs (CSSDD) afin de procéder au réaménagement des terrains sportifs du campus de l’école De Rochebelle.

L’entente de principe conclue entre les deux parties permet du même coup de commencer les travaux préparatoires du tramway et du pôle d’échanges de Sainte-Foy. Elle détermine les interventions que la Ville de Québec et le CSSDD pourront effectuer et les territoires d’intervention.

Les étapes se poursuivent afin de déterminer un accord sur la compensation financière entre la Ville et le Centre de services scolaire. Parallèlement à la démarche d’acquisition qui se poursuit, la Ville et le CSSDD collaboreront au cours des prochains mois et des prochaines années afin d’assurer la réalisation du projet.

Sources : Centre de services scolaire des Découvreurs et Ville de Québec

3 Likes

Le tramway de Québec de Alstom se dessine

Émilie Pelletier, Le Soleil 9 juin 2023

La Ville de Québec et Alstom ont présenté, vendredi matin, le futur tramway de Québec.|800x0
La Ville de Québec et Alstom ont présenté, vendredi matin, le futur tramway de Québec.

Le maire de Québec, Bruno Marchand, et le directeur du Bureau de projet du tramway, Dan Genest, tiennent une conférence de presse vendredi matin.

Ils sont accompagnés de Jean-François Packwood, directeur du projet du tramway de Québec pour Alstom et son collègue Mathieu Ducharme, directeur de la division Grand comptes clients.


QUEBEC - Dévoilement du tramway de Québec avec Alstom - 06/09/2023 - le 9 juin 2023 (Yan Doublet/Le Soleil)

Tous quatre s’adonnent à un dévoilement du matériel roulant. À l’issue de l’appel de propositions, la multinationale Alstom a décroché le contrat pour la construction de ce volet du futur tramway.

On connaît d’ores et déjà le modèle proposé par le géant français, le Citadis Spirit.

« Un produit qui permet performance, confort et sécurité », vante d’emblée le maire Marchand au début de sa présentation.


Le modèle proposé par le géant français est le Citadis Spirit.

Pour la fourniture de 34 rames et une option de cinq de plus, Alstom touchera 569 millions $, tandis que pour l’entretien, le Réseau de transport de la Capitale (RTC) lui versera 768 millions $ sur 30 ans.

Plus de détails à venir

6 Likes

La Ville de Québec et Alstom dévoilent le design du tramway - YouTube

2 Likes

je suis jaloux (tser le montréalais qui veut tout avoir :joy:)

2 Likes

Si jamais on amène des tramway à Montréal, est-ce que c’est possible d’avoir un deal de volume si on prend à peu près la même conception?

2 Likes

J’imagine que si le gouvernement donnait le go à plusieurs projets de tramway dans la province, il pourrait y avoir le même modèle, mais avec des couleurs différentes. Cela permettrait probablement un bon « deal » .

4 Likes

Il y a un projet qui traine à Gatineau depuis un bon bout. C’est un de ces cas où ça me semble être le bon mode au bon endroit. À Québec, j’aurais construit un métro léger plutôt qu’un tramway. À Montréal, je pense qu’il y a de la place pour un ou des tramway, mais la priorité me semble être de construire le réseau supérieur ( Métro, REM, Train ).

7 Likes

Lequels des designs vous préférez. Moi , le premier à gauche.

1 Like