STM - Discussion générale

Tout ce que je veut dire c’est que ce que la STM trouve optimale, et un coûte acceptable est ben differente que la RATP ou le métro a Taipei. J’espère que t’as raison. Ils ont gardé Mont-Royal ouvert tout compte fait, mais c’est aussi une station assez importante. Certains systèmes feront de la gymnastique pour être accommodants, mais cela demande beaucoup d’argent et d’efforts.

1 Like

Je commence vraiment à trouver la STM cave et subordonnée…

Avoir un salaire minimum de 30$/heure … 5$/heure plus haut que le salaire moyen au Québec…

C’est pas un peu ça aussi le problème…

La STM doit rester compétitif côté salarial s’ils veulent des employés. Les horaires pour les nouveaux chauffeurs d’autobus sont vraiment durs pour la morale, donc sans $, aucun chauffeur. Si leurs salaires étaient égal ou inférieur du salarie moyen québécois, il y aura beaucoup d’endroits bien plus paisibles pour travailler qui auront un edge sur les TEC. Donc je ne suis pas fâché de voir ce que les fonctionnaires sont payés compte tenu du travail qu’ils font. C’est juste mon point de vue.

Etk, est-ce qu’il y a vraiment une entreprise (ou service public) qui peut rester dans la même situation financière qu’auparavant quand ils ont subi une chute de 50% (!) de leurs clients payants. La situation va durer aussi longtemps que la pandémie.

6 Likes

La STM n’a aucun poste de chauffeur affiché. Ils ne semblent donc pas avoir de problème majeur à recruter ou garder leur personnel.

2 Likes

Elle était en campagne massive de recrutement juste avant la pandémie. Elle est essentiellement en gel d’effectif à cause des difficultés financières qu’elle a occasionné.

4 Likes

Réaction québécoise typique quand même… quelqu’un fait plus d’argent que la moyenne donc automatiquement c’est lui/elle qu’on doit cibler comme la cause des problèmes?

Les employés de la STM n’ont rien à se reprocher et ne sont aucunement la cause des problèmes financiers de la STM. C’est plutôt la baisse d’achalandage dramatique à cause de la crise qui cause tout ça. Selon moi c’est bien plus le gouvernement provincial qui devrait bonifier ses investissements.

D’autant que dans le contexte de pénurie de main d’oeuvre, la dernière chose qu’une entreprise devrait faire c’est désinvestir dans sa masse salariale… Tsé, histoire de ne pas se ramasser avec un problème de rétention en plus.

6 Likes

C’est mon Livre de chevet comprendre les réactions Québécoises…

I’m A Genius !!!

Moi je suis juste Stand-Up Comédien et je me dois de comprendre la réaction de la population et de faire plus drôle et raffiné que Duhaime/Bernier…

Parce que j’ai la distance !

2 Likes

Article “sponsorisé” par la STM et paru dans La Presse samedi.

COMMANDITÉ

Société de transport de Montréal De grands projets qui nous transportent


Futur centre de transport souterrain Bellechasse

Si vous n’êtes pas monté à bord du métro ou d’un bus de la Société de transport de Montréal (STM) depuis le début de la pandémie, votre prochain trajet pourrait vous surprendre. Électrification du réseau de bus, amélioration de l’accessibilité de certaines stations, rénovations et plus encore : voici comment la STM continue d’améliorer l’expérience du transport collectif pour tous en réalisant de grands projets de mobilité durable.

Publié le 15 janvier | XTRA [section de La Presse]

Métro

Entretenir et améliorer les infrastructures et les équipements


Travaux de remplacement de la membrane d’étanchéité à la station McGill

Un réseau fiable et sécuritaire nécessite des équipements en bon état. Malgré les défis de gestion qu’occasionne la multiplication des chantiers, la STM maintient un rythme accru de travaux de réfection et d’amélioration de ses stations en cherchant à toujours minimiser leurs répercussions sur les clients.

Ces efforts ambitieux permettront aux clients actuels et à ceux des générations futures de profiter de stations revitalisées, toujours sécuritaires et accessibles.

La STM consacre des investissements de 16 milliards de dollars sur 10 ans, dont 53 % sont réservés au maintien des infrastructures et des équipements, ce qui comprend notamment les membranes d’étanchéité, les postes de ventilation mécanique, la modernisation de l’alimentation électrique, les équipements de télécommunications et les escaliers mécaniques.

La métamorphose de la station Berri-UQAM illustre bien cette vision. Les nouveaux ascenseurs, les couloirs rénovés, les nouveaux finis muraux et l’éclairage bonifié en font aujourd’hui un endroit lumineux et convivial. Le réaménagement de sa célèbre mezzanine et la modernisation des aires de circulation rendent les déplacements plus fluides. Enfin, des travaux de remplacement de la membrane d’étanchéité commenceront plus tard cette année.

Suivez l’évolution des travaux à la station Berri-UQAM

Vers l’accessibilité universelle

Depuis deux ans, la STM a mis en service des ascenseurs dans les stations Berri-UQAM, Vendôme, Préfontaine et Viau. Le nombre de stations accessibles augmente rapidement depuis 5 ans pour faciliter l’accès au plus grand nombre de clients. L’intégration de tels équipements pose évidemment de multiples défis, étant donné que les stations n’ont pas été conçues à l’origine pour recevoir ce type d’infrastructure.

19 stations sont dotées d’ascenseurs et 11 chantiers d’accessibilité universelle sont en cours dans le réseau.

Station Vendôme
Station Vendôme

Station Berri-UQAM
Station Berri-UQAM

Station Préfontaine
Station Préfontaine

Station Viau
Station Viau

Station Jean-Talon
Station Jean-Talon

Il a fallu trois ans et demi et 110 millions de dollars d’investissements pour construire le deuxième édicule de la station Vendôme, inauguré en mai dernier, et ce, tout en maintenant le service en place. L’aménagement comprend cinq ascenseurs et divers dispositifs permettant aux personnes à mobilité réduite, à celles qui se déplacent en fauteuil roulant et aux poussettes d’accéder plus facilement au transport collectif. Ce pôle multimodal combinant bus, métro et train de banlieue améliore ainsi la fluidité et la sécurité des déplacements d’un plus grand nombre d’utilisateurs, y compris la clientèle du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Voici le nouvel édicule de la station Vendôme

Projets bus

Électrification des bus

Privilégier les transports collectifs plutôt que la voiture réduit déjà l’empreinte écologique et contribue à diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) en milieu urbain. L’intégration des technologies hybrides par la STM et l’acquisition uniquement de bus 100 % électriques à compter de 2025 promettent d’accélérer ce virage vert.

  • Jusqu’à 739 bus hybrides sillonnent le territoire, et ce nombre ira en grandissant.
  • 7 bus électriques à recharge rapide sont en service sur la ligne 36 Monk, tandis que 30 bus électriques à grande autonomie seront en service dès cet hiver.
  • 4 midibus et 1 minibus pour le transport adapté sont en test et à l’essai, ce qui porte à 42 le nombre actuel de bus électriques.
  • Des travaux d’agrandissement, d’adaptation et de construction sont en cours dans 4 centres de transport en vue des projets d’électrification.

En 2020, 82,2 % des déplacements sur le réseau de bus et de métro de la STM utilisaient l’électricité.

Les clients du transport adapté de la STM comptent sur ses 86 minibus et ses fournisseurs de taxis adaptés pour se déplacer au travail, à leurs cours, à leurs rendez-vous médicaux et à leurs lieux de loisir. En juin dernier, le service a mis à l’essai son tout premier minibus électrique à grande autonomie en vue de remplacer graduellement son parc actuel par des modèles 100 % électriques. L’ensemble des clients de la STM pourront donc bénéficier de l’électrification du réseau de surface.

Découvrez les projets en électrification de la STM

Voies réservées pour un réseau structurant, fort et fiable

L’ajout de voies réservées et la bonification de celles qui existent déjà améliorent la fluidité, la fiabilité et la performance globale du réseau de bus. On compte actuellement 48 axes routiers dotés de voies réservées et près de 500 intersections avec feux prioritaires.

Ces améliorations s’inscrivent dans la Vision 2025 pour les voies réservées de la STM, qui prévoit plusieurs ajouts au réseau. Fort des projets de service rapide par bus (SRB) Pie-IX et Sauvé–Côte-Vertu, cette vision définit quatre grandes voies structurantes supplémentaires offrant des mesures prioritaires bonifiées, des passages plus fréquents et un plus grand nombre d’heures de service, en plus de contribuer à une cohabitation sécuritaire et harmonieuse avec tous les usagers de la route.

À terme, la STM prévoit que la proportion de clients qui circuleront sur une voie réservée à Montréal passera de 24 à 70 %.

Voici la Vision 2025 pour les voies réservées

D’autres grands projets STM à surveiller


Construction du garage souterrain Côte-Vertu

  • Construction du garage souterrain Côte-Vertu pour améliorer la fréquence de passage sur la ligne orange
  • Construction du centre de transport souterrain Bellechasse en vue d’accueillir un parc de bus 100 % électriques
  • Prolongement de la ligne bleue du métro vers l’est

Voilà quelques-uns des chantiers d’une valeur de plusieurs milliards de dollars que gèrent rigoureusement les 400 experts de la STM et ses consultants. Grâce à leur expertise, 88 % des projets des cinq dernières années ont respecté les délais et les budgets. Autant de grands projets qui nous transportent.

Découvrez les grands projets à la STM

8 Likes