Stationnements - Discussion générale

You’re focusing on edge cases and a very particular approach to fiscal fairness; if someone is racking up that many tickets, there’s other issues… and at that point I’d say we should consider punishments other than financial one.

Pour le remorquage, ça prend une remorqueuse avec une plateforme pour remorquer les véhicules de luxe, les VUS ou les 4X4. Il y a risque de bris si ces véhicules sont traînés avec les anciens modèles de dépanneuse.

Voir reportage de TVA Nouvelles à ce sujet

Sinon, il faudrait des remorqueuses avec chargement sur le côté comme ce modèle européen, plus efficace pour les rues étroites

4 Likes

Waw parce que of course les véhicules à quatre roues motrices ce ne sont que des Range Rover et Mercedes à 150k.
Au moment ou cet article sortait, il n’y avait surtout pas de Hyundai, Subaru, Kia à moins de 25k qui etaient AWD également n’est ce pas ?

Beaucoup de démagogie cet article. Faudrait arrêter de se victimiser et de constamment opposer riches et pauvres pour faire passer le message.
Oui il y a un problème si on ne peut pas remorquer les voitures AWD. Mais si avoir une voiture AWD veut dire qu’on est riche c’est qu’il y a énormément de riches au Québec. Good for us.

1 Like

Bro it’s not that deep

4 Likes

Montréal Les amendes de stationnement passent à 89 $


PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE | L’amende minimale passera de 50 $ à 61 $, montant auquel il faut ajouter les droits de greffe pour un total de 89 $.

Les Montréalais qui se stationnent de façon illégale devront bientôt payer un minimum de 89 $, alors que l’administration Plante s’apprête à augmenter les amendes.

15 novembre 2022 | Publié à 16h15PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD | LA PRESSE

Le conseil municipal votera fin novembre sur une augmentation générale des pénalités imposées par les agents de stationnement à partir de 2023.

L’amende minimale passera de 50 $ à 61 $, montant auquel il faut ajouter les droits de greffe pour un total de 89 $. Un stationnement dans une voie réservée ou dans une zone réservée aux personnes handicapées augmentera de 234 $ à 271 $, plus les droits de greffe.


PHOTO FOURNIE PAR LA VILLE DE MONTRÉAL | Extrait de la proposition qui sera étudiée au prochain conseil municipal

Montréal espère que cette augmentation rapporte des revenus supplémentaires de 9 millions par année.

« On sanctionne les mauvais comportements. C’est clair que quand l’amende n’en vaut pas la peine, les gens ne sont pas incités à cesser le mauvais comportement », a indiqué la présidente du comité exécutif, Dominique Ollivier, en conférence de presse mardi matin.

À mon avis, ce n’est pas encore assez, et la ville devrait songer à tarifer 100% des espaces de stationnement sur rue. Un stationnement gratuit, c’est une subvention à l’auto.

3 Likes

I can’t see that kind of policy gaining much traction even in the most transit and pedestrian friendly boroughs, but I do agree that the city should look into how to “compensate” that subsidy and how it shapes behaviors. Like making people use their garage and driveway more when available. In my neighborhood I see a lot of cars in the street, yet most garage and driveway stay empty. Seems like ridiculous waste of public space.

1 Like

yep agreed, especially regarding driveway. Garage I can understand because sometimes people need it for large projects or for storage, especially if they’re a larger family then they may not have enough space at home (I know familieis with 10+ people living inside a 3 bedroom house, it gets intense) but leaving the driveway empty and parking on street is just bruh

1 Like

J’imagine que Outremont est le quartier qui se rapproche le plus d’un tarif universel pour se stationner. Tout l’arrondissement est “zone 1”. Cependant, le stationnement est gratuit pour moins de 2h, et les résidents ont 50 vignettes journalières gratuites. Donc il y a quand même une pas mal grande “gratuité”.

Enfin, c’était comme ça avant que Projet Montréal perde l’arrondissement, je ne sais pas si certaines mesures sont révoquées depuis. La signalisation zone 1 est toujours là il me semble.

2 Likes

La refonte du plan de stationnement devrait se poursuivre jusqu’à l’automne 2023, mais il me semble que Desbois va abolir la zone universelle.

1 Like

en effet

Je ne suis pas resident d’outremont et je visite presque jamais (c’est enclave par les voies ferrées it il n’y a pas grande chose sauf UdeM…) donc je peux pas pencher sur la situation par expérience personnelle. Mais ça:

“Laurent Desbois estime que sur le terrain, le plan n’a pas eu les effets escomptés. « La création d’une zone unique a favorisé les déplacements en voiture, plutôt qu’à pied ou à vélo, parce que les gens sont assurés de pouvoir stationner n’importe où dans l’arrondissement.”

Est une opinion mitigée par le fait qu’il y avait moins de circulation provenant hors arrondissement non? On enleve la vignette, les residents n’ont plus de stationnement assuré, mais ces cases de stationnement on ete remplis par des voitures provenant d’ailleurs

1 Like

In Saint-Léonard I see people watering their driveway every few days in the summer. Sometimes they even do it when it rains :smiling_face_with_tear:

Les gens qui cherchent une place de stationnement causent 30% de la congestion des centres-villes

2 Likes

Cette nouvelle vidéo de City Beautiful tombe à point

Parking is a common feature of streets, but is that really the best use of street space?
Resources on this topic:
• Shoup, D. C. (2021). The high cost of free parking. Routledge.

Annonce du dernier budget, taxe sur les stationnements extérieurs (non résidentiels)

Ça va p-ê inciter certains propriétaires à enfin développer ou vendre leurs terrains! (ex. : le gros stationnement au nord du 21e arrondissement)

Pour favoriser des habitudes écoresponsables chez les entreprises, Montréal met en place deux mesures visant les immeubles dès 2023. La taxe sur le stationnement sera élargie à tout le territoire montréalais et la consommation d’eau sera tarifiée.

L’ensemble des parcs de stationnement extérieurs d’immeubles non résidentiels d’une superficie de plus de 20 000 m2 feront l’objet de l’application d’une taxe. C’est ce qu’a dévoilé l’administration de Valérie Plante lors de la présentation du budget pour l’année 2023.

Selon l’administration centrale, les revenus qui seront générés par cette nouvelle mesure, estimée à un peu moins de 5 M$, permettront de financer le transport collectif et « d’inciter les propriétaires des terrains concernés à mener une réflexion sur l’utilisation d’un territoire qu’ils occupent».

Le centre-ville de Montréal sera la zone la plus tarifiée, soit le quadrilatère formé par les rues Sherbrooke Ouest, Saint-Urbain, Notre-Dame Ouest et Lucien L’Allier, dont la taxe établie est de 50,10 $ par mètre carré.

8 Likes

MODERNISATION DES BORNES DE PAIEMENT DE L’AGENCE DE MOBILITÉ DURABLE

NOUVELLES FOURNIES PAR Agence de mobilité durable | Nov 29, 2022, 08:00 ET

Un projet complété pour une expérience clientèle améliorée

MONTRÉAL, le 29 nov. 2022 /CNW Telbec/ - L’Agence de mobilité durable est heureuse d’annoncer que tous les volets du projet de modernisation de ses bornes de paiement, débuté en 2019, sont maintenant réalisés.

Rappelons que l’Agence a procédé, dans les dernières années, au changement de sa solution logicielle et à la migration vers un nouvel acquéreur de paiement. L’ensemble du projet a été réalisé avec un objectif de répondre aux enjeux de développement durable.

Notons par exemple, la restauration de plus de 1500 portes et la réutilisation de multiples pièces métalliques et électroniques. Par ailleurs, en termes d’efficacité énergétique, une réduction de la consommation d’énergie a également été réalisée, avec l’aide notamment de panneaux solaires, ce qui a permis une diminution considérable du remplacement des batteries (passage de 350 remplacements par mois à environ 25).

La modernisation des bornes de paiement a également permis d’améliorer le service offert aux citoyens. Les nouvelles bornes sont accessibles universellement, et permettent désormais d’effectuer des paiements sans contact avec Flash Interac, les cartes Visa, Mastercard, American Express et les cellulaires. Pour les cartes de crédit insérées à la borne, la lecture se fait maintenant avec la puce plutôt qu’avec la bande magnétique, permettant ainsi d’accroitre la sécurité des paiements.

« Nous sommes fiers du travail de toutes les équipes ayant contribué à l’accomplissement de ce projet d’envergure et sommes convaincus que cette modernisation aura des retombées positives sur plusieurs volets de notre organisation comme sur la qualité de vie des citoyens », a déclaré Laurent Chevrot, directeur général de l’Agence de mobilité durable.

SOURCE Agence de mobilité durable


MODERNISATION DES BORNES

L’Agence de mobilité durable a amorcé la mise en oeuvre du projet de modernisation de son parc de bornes de paiement. Ce projet comprend la restauration et la modernisation des bornes existantes, l’acquisition de nouvelles bornes et le remplacement des serveurs de gestion de la plateforme logicielle qui contribuera à rehausser l’expérience des usagers de stationnement.

QUELQUES CARACTÉRISTIQUES

bornes 2

BORNE RESTAURÉE

  • Restauration de la partie supérieure des boîtiers et des panneaux solaires existants
  • Remplacement du guichet et de ses composantes électroniques
  • Le parc comportera 1 000 bornes restaurées

NOUVELLE BORNE

  • Fabriquée au Canada
  • De plus petite taille que les bornes restaurées, les nouvelles bornes sont certifiées et offrent une accessibilité universelle
  • Le parc comportera 250 nouvelles bornes

CARACTÉRISTIQUES APPLICABLES AUX DEUX MODÈLES DE BORNES

borne details

Énergie solaire

Écran couleur

  • LCD haute luminosité adaptée à l’éclairage du soleil

Clavier alphanumérique

  • Permettra à l’utilisateur d’effectuer son paiement à toutes les bornes, peu importe le secteur

Flexibilité de paiement

  • Module sans contact qui accepte les cartes, comme Flash Interac, Visa, Visa débit, American Express et MasterCard

Autonomie énergétique optimisée

Nouvelle technologie sans fil plus rapide

Nouvelle solution logicielle

  • Ajout éventuel de nouvelles fonctionnalités, comme la tarification modulaire et le paiement par plaque d’immatriculation, ce qui permettra de tester de nouvelles initiatives en matière de mobilité

COMMENT ÇA FONCTIONNE?

Trois étapes faciles

  1. Mémorisez la lettre et les numéros de votre place de stationnement, indiqués sur le panonceau;
  2. Payez à la borne en suivant les instructions à l’écran;
  3. Prenez votre coupon-reçu et partez!

Inutile d’afficher le coupon-reçu sur votre pare-brise.

Prépaiement
Vous pouvez payer votre place de stationnement à l’avance. La durée de votre stationnement sera calculée à partir du début de la période tarifée.

DÉFECTUOSITÉ

Pour signaler une borne défectueuse, communiquez avec notre Service à la clientèle au 514-868-3737 ou par courriel au sac@agencemobilitedurable.ca.

À noter: chaque transaction est traitée indépendamment des précédentes.

La borne ne rend pas la monnaie

En cas de défectuosité, vous devez payer à une autre borne ou avec l’application P$ Service mobile.

2 Likes

Sans nécessairement aller aussi loin qu’Outremont et tarifier le stationnement de façon systématique sur la voie publique (ça n’a pas fonctionné, les Outremontais utilisent plus leur véhicule qu’avant étant donné qu’ils peuvent se stationner n’importe où sur le territoire de l’arrondissement), les arrondissements auraient avantage à bonifier leur politique de stationnement réservé aux résidents (SRRR). J’aime bien l’exemple de Villeray-St-Michel-Parc-Extension qui a créé une politique visant à implanter systématiquement des zones réservées à proximité des points d’affluence (stations de métro, hôpitaux, rues commerciales, etc.). L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal semble avoir également pris une tournure similaire en ajoutant des zones sur toutes les rues résidentielles de l’arrondissement.

La majorité des arrondissements se basent uniquement sur des pétitions citoyennes pour implanter ces zones et ainsi, la grande majorité de l’espace public reste “gratuit”. Si la ville et les arrondissements cherchent des sources de revenus supplémentaires, ça me semble une bonne avenue, surtout que plus d’un arrondissement l’a déjà fait. À moyen terme, ça va également diminuer la bureaucratie liée à l’implantation de nouvelles zones et donner un cadre structuré à l’ajout de nouvelles zones. Finalement, ça serait cohérent avec la vision de la ville.

Ahuntsic, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Rosemont-La-Petite-Patrie, Le-Sud-Ouest et Verdun seraient tous des bons candidats pour aller de l’avant avec ce genre de projet.

Pour Griffintown étant la rareté places de stationnement de rue, à terme, (et ça diminue avec chaque réaménagement de rue) il n’y aura aucun espace gratuit, soit ce sont des espaces SRRR ou tarifé avec parcomètre ou les deux. Je ne suis pas certaine que ça puisse être implanté à la grandeur de l’arrondissement étant donné les quartiers plus résidentiels et moins denses comme Côte-Saint-Paul et Émard où on trouve en majorité des immeubles de 1 à 4 unités résidentielles

J’habite VSMPE et sur ma rue ils ont implanté des zones à vignettes initiées par l’arrondissement après une consultation presque confidentielle, supposément pour éviter que des créneaux de stationnement soient utilisés par des automobilistes voulant prendre le métro à proximité.

Or le consensus sur le groupe FB de la ruelle verte ne laisse pas croire du tout que les résidents se plaignaient du manque de stationnement.

Résultat c’est perçu comme ce que c’est, une ponction fiscale additionnelle de 110$ par année par voiture.

Résultat c’est perçu comme ce que c’est, une ponction fiscale additionnelle de 110$ par année par voiture.

Selon moi, c’est exactement ce que ça devrait être. J’ai déménagé dans MHM cet été mais j’habitais dans VSMPE avant et j’étais assez d’accord avec cette mesure, surtout que les pétitions citoyennes pour les zones de SRRR prenaient plus d’un an à être traitées.

On n’a plus beaucoup de raisons de financer le stationnement d’automobiles utilisées à des fins personnelles sur la voie publique, surtout en ville. Je ne vois pas pourquoi les propriétaires (et les locataires) qui n’ont pas de véhicule paieraient le même montant de taxes que ceux qui en ont un. Ce n’est pas un bien essentiel à la vie en ville. Si c’est nécessaire pour toi, payer 100-300$ par année pour pouvoir le stationner sur la voie publique me semble tout à fait raisonnable.

4 Likes