Station Brossard

En fait si les usagers s’en rendent compte, la société de transport de St-Jean va s’en rendre compte aussi. Et agir en conséquence.

Idéalement ça pourrait être que le bus fasse un arrêt à l’une des stations du rem, pour ceux qui le souhaitent, pour ensuite continuer son chemin vers le centre-ville.

Ce qui impliquerait un 5-10 minutes de plus mais apporterait des opportunités de transfert de plus.

Le problème de Saint-Jean, c’est surtout qu’ils sont hors-CMM, donc ils ont aucun droit de regard sur la gestion des terminus de l’ARTM. C’est plate à dire, mais le terminus Brossard est sous-dimensionné considérant la quantité de ligne de bus qui circulent. Presque tous les quais sont déjà pris et le peu de capacité doit être conservé par le RTL et exo pour venir pallier à l’expansion probable des réseaux dans ce secteur-là. À moins que des quais soient rajoutés (ce qui vu la configuration des lieux est essentiellement impossible) Saint-Jean ne pourra jamais vraiment venir au terminus Brossard.

Le problème avec ce genre de service c’est que tu impose une pénalité de temps à l’écrasante majorité de la clientèle qui veux juste aller au centre-ville. C’est un gros détour sortir de l’autoroute pour un arrêt puis faire la manœuvre pour y rembarquer. Juste à Chambly, le bus 401 passe à Panama et la pénalité de temps est assez importante pour que beaucoup d’usagers n’embarquent pas et préfèrent attendre plusieurs minutes pour attendre la 400, la seule différence dans le parcours étant le passage à Panama.

1 Like

Sous-dimensionné ??? mais what the fuck, la station de bus est énorme, je compte une vingtaine de quais. Je comprends juste pas c’est quoi le problème avec la gestion des opération de bus en amérique pour qu’il y ait besoin d’autant de quais pour le bus aux terminus. Et je viens pas faire la chauvine, je suis juste dans l’incompréhension, de mon expérience en suisse j’ai juste jamais vu un terminus de bus de cette taille, et on a beaucoup de bus servuce aux 10 minutes ou moins, c’est juste quoi la différence ?
Je ramarque quelques différences ci-dessous, mais est-ce que c’est assez pour faire exploser la taille d’un terminus comme ça ?

Listées ici

Les seules différences concrètes que je remarque c’est que les terminus en suisse étaient des zones piétonnes (ce qui permet d’avoir des quais en îlot plutôt que juste en enfilade), les bus restent généralement pas ou très peu de temps à l’arrêt, et il y des arrêts sur la même route plutôt qu’avoir une route à côté pour dépasser

Pour comparaison voici le terminus de ma ville natale comparé au terminus brossard, 11 lignes de bus dont 5 aux 10 minutes (et c’est des bus articulés), ça occupe littéralement la moitié de la surface du terminus brossard (8’000m2 vs 16’000m2), et au lieu d’être une mer de bitume au mileu y a un kebab, un parc, des rinocéros de cuivre, une banque et une statue d’esclavagiste. (du mieux au pire)

Et je me moque pas, je suis vraiment choquée qu’un terminus pareil puisse être trop petit, j’aimerais comprendre qu’est-ce qui se passe là

8 Likes

on appel ça chialler pour chialler, je comprend pas moi non plus

1 Like

Est-ce qu’il y a des contraintes légales et/ou administratives qui empêche d’optimiser l’utilisation des terminus? Même de simples arrêts sur l’ile; la STM peut avoir un arrêt avec bel abribus, puis la STL et exo mettent leur arrêts (sans abris) 40m plus loin. Les passagers et les chauffeurs d’exo peuvent profiter du terminus Radisson, mais à Henri-Bourassa ceux du STL doivent faire un bonne marche coté nord du boulevard, sans abris.

Edit: même à Radisson, exo à des emplacement de quais intéressants, mais le RTL est mis à l’écart…

1 Like

Juste chialler c’est dire que ça va pas, là j’apporte des comparaisons car je veux comprendre quel est le problème et quels seraient les solutions.
Avoir des stations autant énormes est un coût pour les agences de TP, nuit à l’atractivité des TP en rallongeant les trajets à pieds, et empêche une bonne intégration dans le tissu urbain.

C’est pas idéal pour une trasition écologique, et la petite partie de moi qui a encore de l’espoir pour ça aimerait résoudre les problèmes.

Bataille inter-agences peut-être ? Vouloir éviter de partager parce que ça pourrait peut-être nuire à leurs opérations une fois par jour quand deux bus veulent utiliser la même place

1 Like

J’ai pas dit qu’on pouvait pas faire mieux. Mais si tu regarde tout les terminus de bus de la région métropolitaine, ils sont surdimensionné dans le sens qu’ils ont une empreinte au sol énorme. Je veux dire un terminus de bus en périphérie de Budapest fait surement un meilleur travail en terme d’empreinte au sol que les nôtres :stuck_out_tongue:

Il est sous-dimensionné dans le sens que le nombre de bus qui vont s’y pointer sera énorme et que les normes métropolitaines (qui ne sont pas communiqués au public, faut dire) font que le maximum sera rapidement atteint. Pour un quai d’embarquement, la norme est un espacement 5 minutes minimum entre chaque départ, un maximum de deux lignes à grande fréquence (si les lignes ont des fréquences faibles, on peut aller avec plus mais pas tant que ça) et un opérateur par quai (encore là si les fréquences sont faible, lire 30 min et +, on peut aller à un maximum de 2). De plus, des quais adjacents ne peuvent avoir des départs simultanés. Également la plupart du temps les manœuvres de recul sont interdites et la norme m’échappe, mais il y a aussi un espace minimal à respecter entre les quais.

Il y a 22 quais à Brossard dont 3 de débarquement seulement, donc réellement 19. La RTL et exo vont se partager les places et comme il y aura plusieurs dizaines de lignes, il reste si je me souviens bien 1 quai ou 2 de libre (dans les faits il me semble que les lignes 300 de Vallée-du-Richelieu et 600 de Sainte-Julie vont se partager le 18e quai). Disons donc qu’il reste 1 quai. L’ARTM est mal placé de le donné à Saint-Jean si elle veut que les optc de la CMM puissent prendre de l’expansion.

3 Likes

Selon les politiques de l’ARTM, la norme est qu’un terminus est géré en délégation par l’OPTC correspondant au territoire du terminus. Dans le cas de Brossard, même si l’utilisateur principal est exo, le gestionnaire délégué sera le RTL. Sinon pour les règles opérationnelles au sien d’un terminus:

Ce que je comprend de la logique de ces règles c’est que la circulation doit être fluide au sein d’un terminus. Les règles sont différentes pour les arrêts sur rue par contre, car les contraintes d’une rue ne sont pas celles d’un terminus.

5 Likes

Très interessant. Hâte de voir comment ça sera revu dans le plan de mutualisation de l’ARTM.

I just want to note that Quai 10 and 12 I marked as drop off as they aren’t used and close to the front, because that’s how they use unused bus docks at Panama, but they could be used for pick up as well if they need to expand the buses at the terminal.

Also something to note, they could really have more buses per dock, and just make sure the schedules don’t conflict, especially for buses that are at most every 15 minutes during rush hours

4 Likes

Le dernier plan officiel que j’ai vu (ça fait 1 ans et + par contre) faisait également mention qu’il y aurait probablement un ou deux quais affectés au transport adapté. Et dans mon souvenir il était question d’un quai pour les services inter régions.
Et ma faute de dire 22 quais, quand je regardait ça c’est en incluant un «quai» hors-terminus pour les taxibus :innocent:

1 Like

Bien que je n’aie pas de réponse officielle pour toi, les normes nord-américaines sont souvent plus ‘‘généreuses’’ (lire disproportionnées) dans tout ce qui a trait au transport et aux véhicules de transport.

Ceci étant, l’exemple que tu donnes n’est pas inexistant non plus; il me fait penser au terminus de la Place d’Youville à Québec, qui a également des bus articulés et des lignes aux moins de 10min. Ce terminus correspondra aussi avec la station souterraine du tramway à cet endroit.

2 Likes

Un dernier élément à considéré au sujet des dimensions de nos terminus est la régulation des véhicules. Quand je regarde les exemples de Neufchâtel et de Québec ci-haut, je vois qu’il y a très peut/pas d’espace pour qu’un véhicule puisse venir se positionner. Cela enlève de la flexibilité opérationnelle, car ça implique que la régulation se fait plus loin et est donc soumise aux aléas du trafic. Le terminus Brossard est large entre autre parce qu’entre les ailes du terminus, il y a une immense aire de régulation (nécessaire vu la distance et les temps de parcours des bus).

Pareil au terminus centre-ville où plusieurs bus d’Exo se retrouvent au terminus en plein air adjacent.

Nouvelles photos partagées par NouvLR des travaux à la station et au terminus d’autobus:

Automne 2022

Printemps 2023

14 Likes

All of the Brossard parking lots, drop off area, and bus loop have been added to Apple Maps. The only thing missing now is the pedestrian/bike paths!

I think they added this after I reported it to them with this visual, it seems almost identical:

4 Likes

I checked out the station today, didn’t get any photos of the station, but got some of the bus terminal! The wings are very very long. If the REM is down, the temporary bus is located at Quai 20 and 21. Walking from there to the indoor section of the terminal takes 3 minutes and 30 seconds

Also, the outside part of the terminus is very outdoors. I’m surprised how few walls there are on one side.

To show the scale, here’s how it looks from the last quai:

No RTL buses for the next 3 weeks. Longueuil agglomeration residents will have to wait to get to and from this station.

1 Like

What’s interesting is unlike Panama, the station only features the RTL logo on the wall (Panama has exo as well). Like Panama though, the map is branded as RTL (despite there currently not being any RTL buses). My guess is it’s because it’s in their zone (B), similar to Longueuil

Just as a PSA, the line to enter Brossard is really long and you will have wait a long time if you want to visit the station. I took one of the first trains to Brossard this morning and I had to wait at least 30 minutes to go back in. This is what it looked like at 10 AM: