SRB Pie-IX

If the Pie-IX BRT would be extended to downtown via Notre-Dame street, I don’t know if it would rise up Laval’s ridership.

Because transferring to the green line at Pie-IX station is long, like a 5-minute walk plus waiting for the next metro for 2 -3 minutes, plus another 5 minute-walk to get out of Peel/McGill station. Those 13 minutes lost could mean something if the BRT would take, let’s say, 20 minutes from Pie-IX station to downtown. The Laval users would probably save 5-10 minutes on their ride compared to now.

So in total, 30 minutes from Saint-Martin to the green line + 20 minutes from the green line to downtown, the service would not be greater although it helps to get a one-seat ride, just like the 90 Chevrier.

1 Like

Je suis un utilisateur occasionnel de la station st-martin (voir plus haut où j’ai posté des photos). Le temps de trajet est plus long que le métro. Mais le stationnement du métro est complet à 8 heures du matin. Donc soit je prends le bus directement de chez moi jusqu’au métro (il ne passe qu’une fois par heure les fins de semaines), soit je me rends au SRB en voiture. Mais le SRB étant à intervalles de 30 minutes, ce n’est guère mieux. Donc, pour moi, la raison pour laquelle je ne me gare pas souvent à St-Martin est purement à cause de la basse fréquence !

5 Likes

À Laval en plus, il y a des alternatives. C’est pas comme un stationnement incitatif à Contrecoeur ou Varennes où le service n’est pas super fréquent mais que c’est la seule manière d’accéder au réseau structurant.

Pour quelqu’un qui veut juste accéder au métro dans l’Est de Laval, c’est plus facile prendre une des lignes locales qui vont à Cartier plutôt que de conduire jusqu’à Saint-Martin.

Avec un service toute la journée aux 10-15 minutes, je suis sûr que ce serait différent…

2 Likes

Peut-être qu’en faisant passer les lignes 52 et 252 via le stationnement incitatif Saint-Martin, on obtiendrait une meilleure fréquence, comme aux 10 minutes en période de pointe et 15 minutes le reste de la semaine. Mais je sais que la demande reste faible à Laval pour aller à Montréal.

L’idée du terminus au carrefour Henri-Bourassa/Pie-IX pourrait permettre d’augmenter la fréquence des bus à Laval. Je sais que ça nécessite un transfert avec les lignes 52/252 vers le SRB Pie-IX, sauf qu’au moins il y aurait plus de service que maintenant.

L’idée sur plan:

Oui, mais Saint-Vincent-de-Paul, c’est loin d’être Chomedey. On ne parle pas de la même densité non plus. Un district de 15 000 habitants comme celui-ci, ça ressemble pas mal à Varennes. Le district de Duvernay aide un peu au TEC avec ses 30 000 habitants, mais pour le reste à l’Est, c’est assez vide.

courriel reçu le 5 mars 2024 de la part de la STM (lisez la fin surtout)

4 Likes

En gros: Un des deux stationnements est complètement inutile.

8 Likes

Exactement.

I feel I am being a broken record by this point on the Pie-IX BRT…

Hot on the heels from the tweets of Marco Chitti :

Québec, ce merveilleux pays où on n’est pas capable de maintenir la cadence d’horaire d’un SRB en site propre mais où, grâce à des pouvoirs mystérieux, on serait capable d’atteindre des vitesses commerciales jamais vues ailleurs dans le monde avec un tramway en site propre.

image

https://x.com/ChittiMarco/status/1769102807137714230?s=20

But anyways, the STM has a new timetable coming into effect the 25th of March, let’s look at it together.

Weekdays

Outgoing
image

Incoming
image

Saturdays

Outgoing
image

Incoming
image

Sundays

Outgoing
image

Incoming
image

So, the STM still has problems adjusting correctly it’s schedules. It’s a little better compared to before, but it’s not to the level of a proper bus rapid transit service.

So now, is where it gets juicy. I actually asked this question to the CA (conseil d’administration) back in January.

Question asked to the CA (en français)

Le regroupement de bus ou le bus bunching est un effet que j’ai observé à plusieurs reprises sur ce corridor. Un jour j’avais vu un chef d’opérations à la station Pie-IX, qui avait pris une photo de son laptop avec son téléphone et disait manuellement aux chauffeurs d’autobus d’attendre un ou deux minutes. Une autre situation qui arrive parfois, certains autobus roulent deux ou trois minutes en avance, et puis l’autobus suivant devient 4 ou 5 minutes en retard. Par exemple, après l’ouverture des abri-SRB Jean-Talon, un bus était parti 3 minutes en avance, et puis le prochain était dans 18 et 21 minutes, quand le service est censé être aux 10 minutes. Cela est encore plus problématique quand la branche de Laval à une fréquence aux 30 minutes, et si l’autobus roule plusieurs minutes en avance engendrent certains clients à manquer leur bus. La dernière chose qui contribue au problème c’est que l’horaire planifié est saccadé. Par exemple, un samedi en direction sud : il y a un écart entre deux départs d’une minute, le prochain écart est de 14 minutes, et puis après c’est 2 minutes, et après 13 minutes. Donc, j’aimerais savoir ce que la STM fait déjà pour réguler le service du 439 et comment la STM s’entend à améliorer l’espacement des bus et donc la régularité du service pour assurer des départs plus constants ?

This was the answer I got.

3 Likes

Sans vouloir faire une apologie de la STM, c’est plutôt logique ce qu’ils disent. Faut pas oublier que ça fait théoriquement 2 mois et demi que le “vrai” service SRB roule. Avant, c’était le service transitoire.

C’est un processus de rodage et oui c’est frustrant, mais faire des horaires n’est pas aussi simple qu’on peut penser (surtout des horaires qui sont respectés!).

7 Likes

Je crois que leur nouvel horaire sera mieux que le précedent. Aux 10-12 minutes en direction contraire de l’heure de pointe PM, c’est pas pire. C’est mieux que les certains 17 minutes d’attente entre les heures actuellement.

1 Like

Je dois dire, j’ai eu à prendre le SRB en contre-pointe la semaine passé et c’était vraiment une expérience de TC les moins agréables que j’ai eu depuis longtemps.

J’ai embarqué à la station Bélanger et le bus était déjà plein à craquer; c’était pire que la classe sardine dans la ligne orange pré-pandémie. Mais contrairement au métro, le prochain bus du srb était dans 16 minutes! J’ai donc du forcé mon chemin. Vu que le bus était ultra plein, les embarquements/débarquements étaient vraiment long à chaque station, vu la dimension des portes et le volume de gens.

Ce qui était bizarre dans l’horaire c’est que le bus précédent passait 4 minutes avant:
image
Le cadencement est donc vraiment pas terrible. Tsé 4/16/10/4/16/10 c’est pas un espacement intuitif. En plus il y a un trou similaire dans l’horaire de la 139 (quand j’ai consulté en temps réel), donc on a pas de choix.

Côté positif, j’ai constaté que la clientèle est déjà au rendez-vous, suffit juste de venir livrer un service à la hauteur :slight_smile:

9 Likes

J’arrive pas à saisir la cause de ce cadencement. Au début, je pensais que c’était à cause d’un des bus de Laval ou de Terrebonne, mais les stations sont conçues pour permettre à un bus d’attendre que le premier complète son embarquement. Est-ce un enjeu avec les quarts de travail ou la priorité aux intersections?

Avec des trous de 16 minutes dans l’horaire, ça ne devrait pas qualifier comme une ligne violet de haute fréquence, non?

Il y a un chokepoint à la station Pie-IX. Les bus qui continuent jusqu’à Notre-Dame restent coincés dans le trafic des travaux et arrivent en retard pour faire leur parcours dans le sens inverse. Des fois c’est juste une accumulation de retard, je vois souvent 4 ou 5 autobus arriver à la station presque en même temps…

1 Like

Il n’y a eu aucun avancement des travaux du nouvel édicule au métro Pie-IX depuis des semaines.

2 Likes

Moins de 18 mois après l’inauguration du SRB Pie-IX, la Société de transport de Montréal (STM) remplacera des centaines de mètres de clôtures pour y diminuer le risque de collision entre véhicules et piétons, a appris La Presse.

Résumé

SRB Pie-IX Des centaines de mètres de clôtures à remplacer

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

La Société de transport de Montréal devra remplacer prochainement des centaines de mètres de clôtures séparant la voie routière et la voie réservée au SRB Pie-IX.

Moins de 18 mois après l’inauguration du SRB Pie-IX, la Société de transport de Montréal (STM) remplacera des centaines de mètres de clôtures pour y diminuer le risque de collision entre véhicules et piétons, a appris La Presse.

Publié à 0h56 Mis à jour à 7h00

Partager


Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard Équipe d’enquête, La Presse

Des ouvriers réapparaîtront bientôt sur le parcours du service rapide par bus (SRB), qui a mis 13 ans à être planifié et réalisé. Ils remplaceront des barrières de métal qui nuisent à la visibilité près des stations. Facture : environ un demi-million de dollars.

« On a eu quelques incidents entre des piétons et des voitures sur Pie-IX », a indiqué la directrice du bureau de projet du SRB, Tatiane Pallu, en entrevue téléphonique. Elle cite notamment deux accidents survenus à l’intersection entre le SRB et le boulevard Robert, à Saint-Léonard, lorsque des personnes ont traversé sans attendre le feu piéton.

« On a demandé à une firme externe de nous sortir un rapport pour nous dire s’il y a quelque chose qu’on pouvait faire de mieux, au-delà des règles, au-delà des normes pour augmenter encore la sécurité aux intersections », a dit Mme Pallu.

Recommandation : réduire de moitié la hauteur des barrières qui empêchent les piétons de traverser aléatoirement aux intersections du SRB. Elles passeront de 1,5 m à 70 cm.

Au total, c’est près de 550 mètres de clôtures qui seront remplacés, a confirmé Mme Pallu, soit 25 % des clôtures du SRB. « Il faut se dire que les clôtures qu’on va retirer de Pie-IX vont être utilisées quand même par la STM pour ses travaux d’entretien », a-t-elle continué.

Appel d’offres terminé

La STM a lancé le mois dernier un appel d’offres pour trouver un entrepreneur qui s’attaquerait à ces travaux de remplacement.

« Après la livraison du projet et la mise en service du SRB Pie-IX, il a été constaté qu’il serait plus sécuritaire d’abaisser une partie des clôtures de part et d’autre de l’intersection », indiquent les documents. Ceux-ci précisent aussi que la STM agit comme gestionnaire délégué de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) dans ce dossier.

Les entreprises intéressées par le projet avaient jusqu’à mardi pour déposer une proposition. La STM s’attendait à devoir payer autour de 500 000 $ pour ce projet correctif. « Les prix sortent plus bas que ce qu’on avait évalué. C’est sûr qu’il y a une analyse de conformité à faire […], mais les deux plus bas soumissionnaires sont à 100 000 $ de moins que ce qu’on avait évalué », a indiqué Mme Pallu.

L’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal a critiqué la situation.

« Faute de vérifications appropriées, les contribuables devront payer pour une mauvaise gestion de l’administration Plante et une planification déficiente du projet », a réagi Christine Black, porte-parole en matière de transport. « En plus de créer des coûts supplémentaires aux frais des Montréalais, des travaux évitables devront être réalisés et des entraves à la circulation seront créées, ce qui impactera le service du SRB. »

Annoncé en 2009, le SRB Pie-IX a coûté plus d’un demi-milliard en fonds publics et a accumulé les années de retard. L’entrepreneur chargé du chantier, EBC, poursuit maintenant la STM pour 72 millions en alléguant que le projet a été extrêmement mal planifié depuis le début.

So… a $580+ million version of the original SRB Pie-IX…

1 Like

Les clôtures sont déjà très endommagées à plusieurs endroits, soit arrachées, soit inclinées à la suite d’accrochages. Est-ce vraiment utile d’en avoir autant?

Exemple de clôture qui le semble inutile, il manque déjà des sections qui ont été arrachées et non remplacées.

Et il y en aura d’autre, des incidents du genre. Ça vient avec le design du SRB.

1 Like