Réseau cyclable montréalais - Discussion générale

Discussion générale, actualités et informations sur le réseau cyclable montréalais.

89518801

Réseau cyclable été 2020 : https://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8957,99693747&_dad=portal&_schema=PORTAL
Réseau cyclable 4 saisons : http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/page/transports_fr/media/documents/reseau_cyclable_2019_2020.pdf

1 Like

20 octobre 2020
Bye bye la piste cyclable sur le côté est de Christophe-Colomb (et à l’an prochain)

SkahHigh said: 20 octobre 2020
Bye bye la piste cyclable sur le côté est de Christophe-Colomb (et à l’an prochain)

Est-ce qu’il y a confirmation que la piste va revenir l’an prochain? Il me semble qu’il y avait une pétition pour la rendre permanente.

ScarletCoral a dit :

SkahHigh said: 20 octobre 2020
Bye bye la piste cyclable sur le côté est de Christophe-Colomb (et à l’an prochain)

Est-ce qu’il y a confirmation que la piste va revenir l’an prochain? Il me semble qu’il y avait une pétition pour la rendre permanente.

Ce sera à l’arrondissement de trancher j’imagine, mais elle était assez populaire en tout cas.

J’espère qu’elle reviendra. Je l’ai utilisé plusieurs fois cet été. Par contre, après avoir essayé le REV le week-end dernier, ça va être difficile de choisir ?

1 Like

SkahHigh a dit :

ScarletCoral a dit :

SkahHigh said: 20 octobre 2020
Bye bye la piste cyclable sur le côté est de Christophe-Colomb (et à l’an prochain)

Est-ce qu’il y a confirmation que la piste va revenir l’an prochain? Il me semble qu’il y avait une pétition pour la rendre permanente.

Ce sera à l’arrondissement de trancher j’imagine, mais elle était assez populaire en tout cas.

En fait, comme c’était une VAS, c’est à la Ville que revient pas mal le dernier mot. Je peux confirmer qu’il y a de très bonnes chances qu’elle revienne!

2 Likes

SkahHigh said: 20 octobre 2020
Bye bye la piste cyclable sur le côté est de Christophe-Colomb (et à l’an prochain)

L’état de la chaussée à cet endroit est une véritable honte considérant qu’elle a été refaite il y a quelques années seulement - Jarry vient juste d’être refaite…après avoir subi des travaux il y a environ 5 ans.

Je me demande si nous aurons droit à d’autres annonces concernant les infra cyclables par la ville. Projet se font tellement marteler par Ensemble Montréal durant les conseils que je crois qu’ils vont hélas mettre la pédale douce (du moins d’ici à ce que la crise sanitaire soit passée et que tout le monde soit moins à cran)
Perso j’ai super hâte aux prochaines annonces d’axe de REV (qui vont probablement être moins critiqués car sur des artères moins centrales?)

erpj a dit : Je me demande si nous aurons droit à d’autres annonces concernant les infra cyclables par la ville. Projet se font tellement marteler par Ensemble Montréal durant les conseils que je crois qu’ils vont hélas mettre la pédale douce (du moins d’ici à ce que la crise sanitaire soit passée et que tout le monde soit moins à cran)
Perso j’ai super hâte aux prochaines annonces d’axe de REV (qui vont probablement être moins critiqués car sur des artères moins centrales?)

Comme gros morceau, il reste St-Antoine et St-Jacques, reporté par l’arrondissement du Sud-Ouest à l’an prochain.
Pour les autres, plusieurs axes sont existants (je pense à Maisonneuve, au Canal de l’Aqueduc, etc.) et ne feront sans doute l’objet que d’une réfection/ réaménagement minime. Donc en effet, on verra sans doute moins de grogne!

Vivement une piste sur Atateken!

3 Likes

Xa1992 said: Vivement une piste sur Atateken!

Ça serait logique de prolonger la piste de La Fontaine jusqu’à la piste sur Maisonneuve dans le village. Ça contribuerait à simplifier un peu les déplacements à vélo dans ce coin là, où la piste zigzag pas mal.
Pour aller au nord en suivant les pistes il faut : prendre berri, tourner sur cherrier, prendre la piste sur la fontaine, tourner sur Rachel, prendre la piste sur de Bréboeuf, tourner sur Saint-Grégoire, prendre la piste sur Christophe-Colomb. Et dieu merci cette dernière a été prolongée parce qu’avant il fallait bifurquer encore pour aller prendre Boyer.

1 Like

Je la prolongerait même jusqu’à de la Commune où elle pourrait rejoindre un prolongement de celle du vieux-port.
Marc-André Gadoury, qui était responsable du développement du réseau cyclable dans l’administration Coderre, avait déjà dit que c’était dans les plans rapprochés, et le prolongement sur Atateken figure toujours dans les pistes projetés selon le plan vélo de la ville. Il y a donc espoir!

2 Likes

GabMtl said:

SkahHigh a dit :

ScarletCoral a dit :

SkahHigh said: 20 octobre 2020
Bye bye la piste cyclable sur le côté est de Christophe-Colomb (et à l’an prochain)

Est-ce qu’il y a confirmation que la piste va revenir l’an prochain? Il me semble qu’il y avait une pétition pour la rendre permanente.

Ce sera à l’arrondissement de trancher j’imagine, mais elle était assez populaire en tout cas.

En fait, comme c’était une VAS, c’est à la Ville que revient pas mal le dernier mot. Je peux confirmer qu’il y a de très bonnes chances qu’elle revienne!

Je sais que la VAS sur CC dans l’arrondissement VSMPE ne sera pas de retour, car il y a travaux de prévus sur l’axe (et aussi l’état de la chausée n’était pas top).
Entendu à la soirée d’info sur le REV dans VSMPE

Mtloulou a dit : Je sais que la VAS sur CC dans l’arrondissement VSMPE ne sera pas de retour, car il y a travaux de prévus sur l’axe (et aussi l’état de la chausée n’était pas top).
Entendu à la soirée d’info sur le REV dans VSMPE

C’est dommage mais la chaussée est effectivement en piteux état sur CC.

Parce que tsé!
https://www.facebook.com/JournalLeRevoir/photos/a.1329085907225997/2024016437732937 Image: https://agoramtl.com/uploads/editor/id/o89r7f369jji.png

3 Likes

Une piste cyclable ouverte de plus dans MHM sur le rue de Marseilles de Viau à Anne-Hébert (avec une espèce loop weird aux alentours de Carignan…)

1 Like

Ah, ça c’est drôle!
Il parle groupe FB « Vélo d’hiver - Montréal » bien sûr :slight_smile:


4 Likes

Reportage sur le vélo d’hiver (pas le cyclisme récréatif) à Radio-Canada

Le vélo quatre saisons gagne en popularité à Montréal

Un homme fait du vélo l'hiver à Montréal.

Un homme fait du vélo hivernal dans une rue de Montréal.
PHOTO : ISTOCK

Michel Chabot
Publié hier à 19 h 41

Avec le retour du froid, de nombreux cyclistes ont rangé leur vélo pour quelques mois. D’autres continuent cependant de se déplacer sur deux roues tout au long de l’hiver. Les cyclistes « quatre saisons » sont effectivement de plus en plus nombreux à Montréal.

Jadis considérés comme des illuminés, ils font de plus en plus partie du paysage. Selon la firme Éco-Compteur, il y a eu 64 000 passages à vélo en janvier 2020, 70 % de plus que l’année précédente.

François Démontagne a créé la page Facebook Vélo d’hiver Montréal en 2008. Elle compte aujourd’hui près de 11 000 membres, deux fois plus qu’il y a quatre ans.

Il y a eu un point déclencheur quand on a officiellement commencé à déneiger les pistes cyclables, comme sur Boyer ou Rachel. Ça fait un certain temps. De Maisonneuve, ça fait presque 10 ans. Et là, il y a commencé à avoir un véritable réseau hivernal. Les gens ont vu qu’il y avait une possibilité de rouler toute l’année.

François Démontagne, créateur de la page Facebook Vélo d’hiver Montréal

L’hiver dernier, la Ville soutient avoir déneigé 76 % du réseau cyclable, soit l’équivalent de 590 kilomètres, y compris les rues où de simples bandes sont peintes au sol.

Quatre-vingt, 90 % de l’hiver à Montréal, on roule sur l’asphalte, assure François Démontagne. Quelqu’un qui commence peut très bien décider de : “Premier hiver, je vais juste rouler quand ce sera de l’asphalte. Le reste du temps, je prends le métro.”

Le météorologue de Radio-Canada Pascal Yiacouvakis se déplace à vélo 10 mois par année depuis 5 ou 6 ans.

J’ai fait quelques chutes comme tout le monde, mais on apprend avec le temps, ajoute-t-il. Faut aller lentement et freiner le moins sec possible, tout doucement.

L’année dernière, on a eu une tempête de neige le 11 novembre. La plupart des gens ont dit : “Ah, ma saison est terminée.” Pas sûr parce que quelques jours après, la neige avait été chargée et, après, en décembre, il n’y a à peu près pas eu de neige, j’ai roulé jusqu’à Noël.

Pascal Yiacouvakis, météorologue et cycliste hivernal

Pascal Yiacouvakis
PHOTO : RADIO-CANADA / JEAN-FRANÇOIS VACHON

Les automobilistes s’ajustent de plus en plus à ce nouvel achalandage. Et la relation avec les cyclistes devient, peu à peu, plus courtoise.

Les aménagements y sont pour quelque chose parce que de mauvais aménagements créent de mauvais comportements, dit Magali Bebronne, directrice des programmes à Vélo Québec. À partir du moment où l’on crée un espace dédié pour chacun, il y a beaucoup moins de conflits. Même aux intersections, on a des feux de circulation pour chacun, ça réduit beaucoup les conflits.

Avec le nouveau Réseau Express Vélo, il y a tout lieu de croire que le nombre de cyclistes augmentera encore cet hiver, surtout que beaucoup de citoyens craignent de prendre les transports en commun en raison de la COVID-19. Pour les débutants, voici quelques conseils de nos experts.

Quand on pédale, on a chaud, affirme Pascal Yiacouvakis. C’est un peu comme le ski de fond : on s’habille avec des couches et tout ça, selon la température. S’il fait 0 degré, deux couches, c’est assez. S’il fait -15, ça en prend deux, trois, quatre, peut-être, ça va dépendre.

On commence à voir des casques avec une petite visière rabattable, indique François Démontagne. Quand il pleut, ça évite d’avoir les gouttelettes de pluie dans les yeux, ou les flocons de neige, et il y a quand même de l’air qui circule. Donc, si on met un petit cache-cou par-dessus, ça permet d’avoir l’air qui circule, mais en même temps de se tenir au chaud.

François Démontagne
PHOTO : RADIO-CANADA / JEAN-FRANÇOIS VACHON

Rappelez-vous que les journées sont courtes en hiver, alors il est important d’avoir une lumière active en avant et en arrière, mentionne Magali Bebronne. C’est obligatoire dans le Code de la sécurité routière, mais c’est surtout essentiel pour votre sécurité.

Rouler l’hiver est une nécessité pour les uns, mais devient aussi un pur plaisir pour les autres.

Ce que j’ai découvert avec le vélo quatre saisons, c’est que l’hiver passe beaucoup plus vite parce que chaque jour, les conditions changent, l’ensoleillement aussi. On n’a plus l’impression d’être dans un tunnel d’un bout à l’autre de l’hiver.

François Démontagne

C’est plus tranquille l’hiver que l’été, poursuit-il. Souvent, les cyclistes quatre saisons appréhendent un petit peu le retour du printemps où tout le monde sort son vélo et c’est là où ça devient un peu le bazar. L’hiver, c’est plutôt une bonne saison pour rouler.

3 Likes
3 Likes

Le vélo d’hiver, toujours plus populaire

Le vélo d’hiver, toujours plus populaire

Photo: Archives Métro

Dans le froid et la neige de l’hiver, il n’est pas rare de croiser des aficionados du vélo sur les pistes cyclables montréalaises. Cette année, la tendance pourrait s’amplifier : un engouement pour la petite reine, version hivernale, semble se profiler.

Depuis le début de la pandémie, le vélo a la cote. Au printemps, de nombreux Montréalais ont sorti leur bicycle du garage, y voyant sans doute un mode de transport plus sécurisant que le métro ou l’autobus et un moyen de rester en forme. En plus des adeptes de longue date, de nouveaux usagers se sont aussi retrouvés à profiter de ce mode de déplacement doux.

L’engouement se poursuivra-t-il en saison froide? Oui, selon Jacques Quévillon, propriétaire du magasin Vélo Montréal, dans Rosemont-La Petite-Patrie. «Je pense que [les demandes] vont doubler», affirme-t-il sans hésiter, ajoutant voir de nombreux nouveaux clients dans les allées de son commerce en quête de pneus pour adapter leur monture.

Selon lui, deux facteurs entrent en ligne de compte : «Beaucoup de gens ne veulent plus utiliser le métro, l’autobus et l’auto et puis la piste cyclable sur Rachel a été repavée cette année, je pense que cela a joué», constate M. Quevillon.

C’est sans compter l’inauguration des premiers tronçons du Réseau express vélo (REV), notamment sur la rue Saint-Denis, qui offre des pistes quatre saisons, aménagées en bordure des voies pour automobilistes.

Sur le Plateau-Mont-Royal, Sylvain Lalonde, propriétaire de Pignon sur roues, voit de son côté «de plus en plus d’adeptes chaque hiver». «Je m’attendais à ce que ce soit plus significatif cet hiver, mais beaucoup de gens ne vont plus au bureau à vélo puisqu’ils sont en télétravail», souligne-t-il.

De nouveaux adeptes

Sur les réseaux sociaux, notamment sur la page du groupe Vélo d’hiver Montréal, plusieurs usagers publient des demandes de conseils pour passer au mode hivernal.

C’est le cas de Camille Lavoie, résidente de Rosemont-La Petite-Patrie, qui s’est récemment procuré un vélo spécialement pour sillonner les pistes cyclables cet hiver. Cette amatrice de vélo s’entraine régulièrement lors de la saison chaude sur la voie Camillien-Houde à bord de son Argon qu’elle s’est offert il y a plus de 20 ans.

«En dehors de mes entraînements, j’optais pour les Bixi, mais quand les Bixi s’arrêtaient, je me déplaçais à pied», raconte-t-elle.

Voyant ses voisins et autres connaissances pratiquer sur les pistes enneigées, cela a fini de la convaincre.

«J’aime profondément l’hiver, faire du vélo pendant la saison froide va me permettre de renouer avec les jeux d’hiver de mon enfance, je suis tout excitée de l’essayer», sourit Mme Lavoie.

D’autant que son quartier est désormais équipé du REV, tout comme le secteur voisin du Plateau-Mont-Royal.

«C’est un beau revirement pour la pratique du vélo, en plus, le REV va permettre [grâce aux séparations par des terre-pleins] de réduire tellement les chances pour les automobilistes d’écraser des cyclistes et les cyclistes de se prendre des portières d’auto…», pense-t-elle.

300 684

Du 11 novembre 2019 (jour de neige abondante à Montréal) au 31 mars 2020 (veille de températures printanières), les trois principales stations de comptage de cycliste de la firme Eco-compteur (métro Laurier, Rachel\Papineau et Saint-Laurent/Bellechasse) ont dénombré plus de 300 500 passages cumulés. À la même période, l’année précédente, on dénombrait 246 263 passages.

Déneigement

Pour pouvoir rouler de manière sécuritaire, le déneigement des pistes cyclables est un élément déterminant. La Ville de Montréal affirme que les portions du REV se trouvent sur dans le secteur prioritaire de déneigement, «elles sont toutes déneigées comme tel […] selon le même niveau de priorité que la rue sur laquelle elles se trouvent, et donc à la même fréquence, selon les besoins», explique Marilyne Laroche Corbeil, relationniste.

1 Like