REM 2 (Est de Montréal) - Projet annulé

Faut bien payer quelqu’un pour tracer des lignes sur les cartes, non ? On peut pas commencer à construire des infrastructures avec seulement une idée en tête, il y a tout une logistique de planification derrière. Entre ça et se tourner les pouces je crois que le choix est évident.

Du reste, ce n’est pas une étude de faisabilité de l’ARTM, ou une étude origine-destination. Il est déjà clair qu’un projet est nécessaire dans le secteur. Là il est question de concrétiser le projet, de planifier l’emplacement des stations, d’optimiser les connections avec les infrastructures existante et d’octroyer des appels d’offres pour construire les nouvelles infrastructures.

image

1 Like

Le problème avec ce raisonnement est qu’on peut toujours ré-initialiser, et c’est justement ce qu’ils ont fait. Les lignes sur les cartes ont pour 100M$ de tracés déjà, avec une réponse de “ce n’est pas acceptable” sans pour autant définir ce qui l’est.

Il y a 6 mois ils avaient annoncé qu’une proposition arriverait dans 6 mois:

3 Likes

Avec les commentaires de Michel Lemay en mai, ce n’est pas surprenant. Cet échéancier était surtout politique; Projet Montréal et la CAQ ne voulant pas perdre la face après avoir torpillé le projet de la CDPQ et sérieusement retarder la réalisation d’un projet structurant dans l’est.

5 Likes

Je ne m’étonne même pas que les délais ne sont pas respectés. On est à Montréal.

Mais au moins on a montrer à la Caisse de quel bois on se chauffe! Right?

1 Like

Je suis un peu déçu de ne pas m’être trompé à propos de la vélocité du projet pilote par l’ARTM

1 Like

Hum… :thinking: des promesses d’une étude…

cough cough… 3e lien… cough cough :face_with_raised_eyebrow:

REM vers Lanaudière : Legault se limite à promettre une étude


PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE | François Legault se limite à s’engager à faire une étude sur le projet du REM de l’Est vers Laval et Lanaudière.

(L’Assomption) François Legault ne fait pas d’un prolongement du REM de l’Est vers Lanaudière une promesse électorale. Il se limite à s’engager à faire une étude sur le sujet.

25 septembre 2022 | Publié à 16h53 | TOMMY CHOUINARD | LA PRESSE

Talonné depuis plusieurs jours sur son projet de tunnel Québec-Lévis, qui ne repose jusqu’ici sur aucune étude, le chef caquiste et député sortant de L’Assomption a été interpellé lors d’une mêlée de presse dimanche au sujet d’un autre projet d’infrastructure, cette fois pour la grande région de Montréal.

En mai dernier, Québec a repris le projet du REM de l’Est des mains de la Caisse de dépôt et placement. Une nouvelle mouture du projet est en préparation. François Legault indiquait alors qu’il prévoyait une deuxième phase de ce projet avec des prolongements vers Laval et Lanaudière.

Le prolongement vers Lanaudière, est-ce une promesse électorale ? lui a-t-on demandé. « Ce qu’on a dit, c’est qu’on va l’étudier », a-t-il répondu, confirmant que son engagement, « c’est une étude ».

1 Like

S’il y a une chose qui va se réaliser encore et encore, c’est des études.

C’est comme promettre que le soleil va se lever demain matin :stuck_out_tongue_closed_eyes:

2 Likes

Soyons fair, GND a indiqué durant le débat que la carte de QS “était intentionnellement imprécise, que ça serait aux instances gouvernementales de faire les études et de déterminer le meilleur trajet”.

2 Likes

Je ne saisis pas le lien avec QS.

1 Like

Si on avait pu forcer CDPQi à enfouir toute la portion du centre-ville , le projet serait déjà en chantier . Au lieu de ça , on leur a retiré le projet pour se sauver la face en politique et par le fait même retarder le tout d’au moins 5 ans . C’est pathétique .

2 Likes

Selon mon interprétation, c’est CDPQi qui se s’est retiré du projet. Genre c’est pas possible economiquement que ça marche avec cette alternative. Genre REM jusqu’à Chambly bis.

9 Likes

Don’t forget the other key change: “must better integrate with existing networks.” CDPQi wanted their stations where they wanted them, transfers be damned (they hoped).

2 Likes

I’m not too sure about this contention.

Si tu regardes les extraits. L’intégration et impacts sur le réseau, la ligne orange n’est pas listé. La seule différence notable que je remarque est le train de l’Est.

Je ne dis pas que c’est arrivé, mais je ne serais pas surpris qu’on a liquidé le REM de l’Est pour sauver le Train de l’Est. Double-down on a bad bet and the sunk-cost fallacy.

1 Like

More like 10yrs. You have to be really naive to think that anything is going to happen anytime soon. Just like when Valerie was promising the pink line and everyone was so excited like it was really going to happen.

3 Likes

Il n’y a aucun retard d’une décennie annoncé ici. C’est un appel d’offre pour accompagner le projet, avec un mandat clair et un échéancier d’ici la fin de l’année financière en cours.

Honnêtement, c’est juste le contraire de prédiction que le projet était déjà mort.

4 Likes

Honesty it doesn’t really matter if the project isn’t formally cancelled. What the request and new timeline hints at is the new project gradually making it’s way into development hell. A project that goes back and forth along different planning phases and is never led to completion isn’t really cancelled.

There’s also a right wing bloc growing in influence at the federal and provincial level, and they’re not particularly favorable to investments in mass and active transit. There’s a clock; this isn’t particularly good news even if the project isn’t officially cancelled.

2 Likes

Au moins on a sauvé l’autor… Le boulevard René-Lévesque lol

4 Likes

Je crois qu’à la base c’est beaucoup de suppositions de voir dans cet appel d’offre un vrai problème. La durée du mandat ne définit pas l’échéancier du projet dans son ensemble, et faire appel à ce groupe ne veut pas dire qu’il y a un problème de planification pour le projet. C’est simplement la ressource qui semble la plus pertinente pour accoucher à la mise-à-jour du projet, ayant déjà l’expertise sur le tracé (grosso-modo). Cette mise-à-jour est une étape obligatoire anyway.

Cependant l’année fiscale se termine le 31 mars. On peut faire l’hypothèse qu’il faudra attendre à ce moment plutôt qu’en automne, comme annoncé un peu en panique lorsque la Caisse a été (ou s’est) écartée du projet, pour avoir de nouvelles informations concrètes sur le tracé. Ce serait effectivement un retard de quelques mois. On voudrait tous avoir du concret avant, bien entendu.

Incidemment, François Legault a déjà cimenté cette date de fin mars il y a quelques jours, lorsqu’il a fait son annonce pour le recouvrement de la 25:

Précisons que cette proposition n’annule en rien la volonté de la CAQ de réaliser le REM de l’est. M.Legault a notamment indiqué que plus de 10 G$ seront alloués à ce projet. Il prévoit d’ailleurs de recevoir le rapport final d’ici à la fin mars 2023.

On voit le projet se placer en ce moment à mon avis. On sait hors de tout doute qu’on va avoir une mise-à-jour du projet, son tracé, ses recommendations. Je peux comprendre qu’attendre fin mars pour ce rapport est une déception (quoique nous ne savons absolument pas les informations qui vont être dévoilés entre-temps). Mais c’est une étape obligatoire, et je préfère de loin savoir que ça se fait, quand, par qui, plutôt que rien.

Et on sait aussi que si le 31 mars le gouvernement ne lance pas le projet, ce sera une décision politique. Parce que le rapport sera livré, c’est le mandat de l’appel d’offre.

2 Likes

image

“Un meilleur arrimage avec les lignes du métro” + “Achalandage et transfert modal” + “incluant les lignes verte et bleue du métro, le train de l’Est et le SRB Pie-IX” ≠ “excluant la ligne orange”.

4 Likes