Parc-nature de l'écoterritoire de la falaise Saint-Jacques

La Ville de Montréal créera un tout nouveau parc-nature en plein cœur de la métropole, dans l’espace dégagé par la reconstruction de l’échangeur Turcot dans l’ancienne cour de triage.

Situé dans l’écoterritoire de la falaise Saint-Jacques, ce grand parc recouvrira près de 30 hectares répartis sur 2 km. Écosystème unique, il offrira une variété de paysages — boisé, plan d’eau, milieux humides, prairie — et permettra de créer une nouvelle entrée de ville verdoyante et emblématique pour la métropole.

Ce nouvel espace vert contribuera à bonifier la biodiversité du secteur de la falaise Saint-Jacques, offrira à ses utilisateurs un contact privilégié avec la nature et encouragera les déplacements actifs.

Le projet prévoit également l’aménagement d’une dalle-parc, véritable pont-jardin prolongeant le parc au-dessus de l’autoroute 20 et des voies ferrées. Cette infrastructure permettra d’ouvrir un passage nord-sud aux piétons et cyclistes vers le canal de Lachine et sa piste multifonctionnelle et de retisser les liens entre les quartiers Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et du Sud-Ouest.

5 Likes

Selon le plan d’investissement 2021-2030, c’est clairement pas pour demain

2 Likes

17 novembre 2020

SÉANCE D’INFORMATION SUR L’AMÉNAGEMENT DE LA BANDE VERTE

Le ministère des Transports vous invite à une séance d’information afin de présenter le concept final de la bande verte, située au pied de la falaise Saint-Jacques.

Carrousel_BandeVerte_.pngAfficher la visionneuse d’images

La séance se tiendra virtuellement le 26 novembre, de 19 h à 21 h, sur la plateforme Teams. Elle sera ouverte à tous.

Pour participer, connectez-vous à la rencontre virtuelle.

Lisez ce guide pour connaitre les étapes de connexion à suivre.

2 Likes

Me semble qu’on évite exprès de mentionner le dalle-parc. :rolleyes:

1 Like

Il n’y aura pas de dalle aménagée par dessus l’autoroute. Juste une passerelle/pont quelque part entre 2026 et 2030.

1 Like

:man_facepalming:t2:

1 Like

Quelques fiches de la présentation du concept final de la bande verte située au pied de la falaise Saint-Jacques, préparé par l’équipe du MTQ (Projet Turcot), en concertation avec la Ville de Montréal. Aucune précision sur l’absence (élimination) de la dalle-parc…

image

image

Voici le communiqué de la présentation du concept final de la bande verte :

27 novembre 2020 | SÉANCE D’INFORMATION SUR L’AMÉNAGEMENT DE LA BANDE VERTE

Le jeudi 26 novembre dernier, le ministère des Transports a tenu une séance d’information afin de présenter le concept final de la bande verte, située au pied de la falaise Saint-Jacques. Plus de 80 personnes étaient présentes à la séance virtuelle. Nous vous remercions grandement de votre participation. Voici un résumé des informations présentées.

Résumé de concept final

Cet aménagement permettra de bonifier la zone de conservation de la falaise de plus de 12 hectares tout en offrant à la population un espace vert avec une piste multifonctionnelle, des aires de repos ainsi qu’un petit stationnement incluant des bornes de recharge.

Le concept final a été élaboré en concertation avec la Ville de Montréal en tenant compte des besoins exprimés par le milieu et la population lors des consultations de 2017 et de 2018 et en prenant en considération les contraintes techniques d’aménagement et les engagements environnementaux du Ministère. L’aménagement viendra diversifier les habitats fauniques pour augmenter la biodiversité. Quelque 2 800 arbres seront plantés dans la bande verte ainsi que près de 20 000 arbustes et graminées.

Les travaux pour l’aménagement de la bande verte débuteront dès la fin de l’année 2020. L’ouverture est, quant à elle, prévue au printemps 2022.

Informations complémentaires

  • Le concept final de la bande verte a été bonifié de trois hectares. Un élargissement vers le sud a été possible grâce à l’utilisation d’une parcelle supplémentaire du terrain appartenant au Ministère.
  • La zone de la falaise Saint-Jacques aura une superficie totale de 33 hectares, soit une augmentation de plus de 40 % de sa superficie initiale et l’équivalent de 46 terrains de football.
  • Des études ont révélé que le niveau de la nappe phréatique est élevé dans le secteur. Les bassins de rétention et les milieux humides ont dû être retirés du concept. La mise en place d’un important remblai aurait été requise pour maintenir les milieux humides tout en assurant la stabilité de la falaise et le respect des engagements environnementaux du Ministère. Ce remblai aurait empiété sur la falaise actuelle et nécessité un déboisement massif. Le concept a donc été revu.
  • Selon les résultats de la consultation publique de 2018, la majorité des citoyens :
    • souhaite des zones d’accès ombragées avec pergolas et arbres (76 %);
    • est en accord avec la mixité d’espèces proposée pour la végétation (93 %);
    • est satisfaite de la proposition de piste multifonctionnelle (poussière de pierre et largeur moyenne de 4,5 m) (76 %);
    • souhaite une zone d’accès avec stationnement (51 %).
  • Entre 400 et 620 arbres et tiges devront être coupés pour le reprofilage du fossé actuel et les accès à la falaise. Ces travaux sont nécessaires afin de faciliter l’entretien, d’assurer un drainage adéquat et de garantir, à long terme, la stabilité de la falaise Saint-Jacques ainsi que de la butte de la bande verte.
    • Une centaine de ces arbres sont morts ou dépérissants, selon les inventaires réalisés. Aucune espèce d’arbres rares, menacés ou vulnérables ne sera coupée.

Pour plus d’information, consultez la présentation et la carte du projet.

3 Likes

No Dalle-parc

image

Cet aménagement me laisse perplexe… Oui une bande de nature existe, mais est-ce qu’on a réellement besoin d’une piste en bas de la falaise, car si aucun dans le milieu n’est fait, les seules entrées seront aux boulevards Pullman & Ste-Anne-de-Bellevue.

Ce qui va créer un bon corridor de vide, car oui une piste, mais on va descendre une côte pour se retrouver dans un no man’s land, pour devoir remonter une côte. Il n’y a pas de plan d’eau, pas d’attraits naturels, aucunes vue, à moins d’être au-dessus de la falaise, mais actuellement c’est une enfilade de garages… Les 2 extrémités sont relativement éloignée des résidences, donc aller prendre une marche dans le traffic de St-Jacques et Décarie pour aller dans un parc longeant la 20… ça va pas être très relaxant malheureusement.

De plus, ce secteur n’est pas une zone habitée, alors qui va aller prendre une marche sur le bord des tracks après que le soleil se soit couché ? Je comprend le bon vouloir du MTQ de vouloir ‘‘verdir’’ sont projet, mais si aucun escalier n’est installé dans la falaise avec des belvédères en haut dans NDG, on va se retrouver avec une piste ennuyante. De plus, ça va prendre plusieurs années avant d’avoir un brin d’ombre dans ce ‘‘parc’’ car la piste va être en plein soleil toute la journée.

Au bout de Cavendish, il y a un terrain à côté du Provigo pour un belvédère et au sud de la rue Wilson, une autre entrée pourrait être aménagée, sauf que de couper plusieurs grands arbres juste pour créer un attrait, ça enlève le côté écologique d’aménager un parc…

6 Likes

Projet Turcot - Travaux en cours pour l’aménagement de la bande verte située au pied de la falaise Saint-Jacques

NOUVELLES FOURNIES PAR | Ministère des Transports | Janv 28, 2021, 16:13 ET

MONTRÉAL, le 28 janv. 2021 /CNW Telbec/ - Le ministère des Transports informe les citoyens que les travaux pour l’aménagement de la bande verte au pied de la falaise Saint-Jacques sont amorcés. Cet aménagement permettra de bonifier la zone de conservation de la falaise de plus de 12 hectares tout en offrant à la population un nouvel espace vert incluant 2 800 arbres et près de 20 000 arbustes et graminées. La bande verte comprendra également une piste multifonctionnelle, des aires de repos, des habitats fauniques et un petit stationnement incluant des bornes de recharge.

Les travaux de terrassement tels que le reprofilage du fossé, la gestion des sols et la coupe du phragmite sont en cours. Au début du mois de février, les opérations se poursuivront avec la coupe sélective d’arbres pour le reprofilage du fossé actuel et les accès à la falaise. Le Ministère rappelle que ces travaux sont nécessaires afin de faciliter l’entretien, d’assurer un drainage adéquat et de garantir à long terme la stabilité de la falaise Saint-Jacques ainsi que de la butte de la bande verte.

Le terrassement se poursuivra tout au long de l’hiver. Les travaux d’aménagement se dérouleront ensuite du printemps jusqu’à la fin 2021. L’ouverture de la bande verte est prévue au printemps 2022.

Informations complémentaires

  • À terme, la zone de la falaise Saint-Jacques aura une superficie totale de 33 hectares, soit une augmentation de plus de 40 % de sa superficie initiale et l’équivalent de 46 terrains de football.
  • Le concept final de la bande verte a été élaboré en concertation avec la Ville de Montréal en tenant compte des besoins exprimés par le milieu et la population lors des consultations de 2017 et de 2018 et en prenant en considération les contraintes techniques d’aménagement et les engagements environnementaux du Ministère.
  • Le Ministère détient les autorisations environnementales requises et collabore étroitement avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) pour la réalisation du projet.
  • La réalisation en hiver des travaux de terrassement et de coupe sélective est fortement recommandée à cause des conditions de sols en place ainsi que pour la gestion du phragmite, la protection des couleuvres brunes et de la période de nidification des oiseaux.

Liens connexes

SOURCE Ministère des Transports

3 Likes

Est-ce qu’un nettoyage des murs de soutènements au CUSM vont être nettoyer ? T’en qu’a avoir des équipes dans le secteur.

2 Likes

Échangeur Turcot Vers la création d’un parc-nature de 60 hectares

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Le projet Turcot inclut déjà l’ajout de végétation et l’aménagement d’une bande verte.

(Montréal) À quelques mois de la fin des longs travaux de réfection de l’échangeur Turcot, dans le sud-ouest de Montréal, le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal se sont entendus pour partager les coûts de deux études de faisabilité portant sur la création d’un parc-nature et d’un lien nord-sud pour les piétons et les cyclistes.

Publié le 12 février 2021 à 10h26

Partager

La Presse Canadienne

Un espace à être désigné a ces fins a été dégagé dans la reconstruction des imposantes infrastructures routières, dans les secteurs de l’échangeur et de l’ancienne cour de triage Turcot. Le projet Turcot inclut déjà l’ajout de végétation et l’aménagement d’une bande verte.

Le gouvernement et la Ville croient que le projet à venir aura un impact majeur sur la mobilité et la biodiversité de ce secteur de Montréal. En effet, des secteurs des quartiers Saint-Henri, Côte-Saint-Paul et, dans une moindre mesure, Notre-Dame-de-Grâce ont été grandement altérés depuis près de 60 ans par la construction et la présence de plusieurs infrastructures autoroutières et les conséquences de la circulation automobile dense de même que par de nombreux îlots de chaleur.

La Ville de Montréal souhaite aménager un nouveau parc-nature de près de 60 hectares dans le territoire de la falaise Saint-Jacques. La mise en valeur du secteur prévoit un lien nord-sud pour les piétons et les cyclistes, des milieux naturels variés et une entrée de ville emblématique.

En vertu de l’entente, le gouvernement du Québec versera à la Ville de Montréal une subvention permettant de défrayer 50 % du coût de ces deux études, près de 239 000 $.
https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/2021-02-12/echangeur-turcot/vers-la-creation-d-un-parc-nature-de-60-hectares.php

3 Likes

Dalle-parc Turcot: le financement de Québec n’est toujours pas sécurisé

Journal Métro | Montréal | 11:26 12 février 2021 Par: François Carabin, Métro

Dalle-parc Turcot: le financement de Québec n’est toujours pas sécurisé
Photo: (Photo: TC Media – Archives) | Une modélisation de la dalle-parc Turcot

Attendu depuis des années, le projet de dalle-parc dans le secteur de l’échangeur Turcot franchit une nouvelle étape avec le dépôt officiel de deux études de faisabilité. Mais Montréal ne sait toujours pas quels rôles joueront les différents paliers de gouvernement dans son financement.

Vendredi, Montréal et Québec s’entendaient sur la répartition des coûts de deux études de faisabilité menées en 2019 et 2020. Le gouvernement de François Legault et l’administration de Valérie Plante débourseront chacun la moitié des sommes.

«Avec ces études complétées, nous nous préparons à procéder à l’avant-projet qui nous permettra de valider entre autres les budgets nécessaires et la contribution des partenaires gouvernementaux pour la réalisation de ce projet majeur», a signifié dans un communiqué de presse la mairesse Plante.

Les deux études s’ajoutent aux consultations de l’Office de consultation publique de Montréal, à l’été 2019. Celles-ci s’étaient conclues par un rapport faisant appel au verdissement dans le secteur.

La dalle-parc Turcot fait l’objet de discussions à Montréal depuis une dizaine d’années. Écartée en 2012, l’idée a refait surface dans les premiers mois du mandat de Valérie Plante.

La dalle-parc vise à ériger un passage piéton et cycliste entre les arrondissements du Sud-Ouest et de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, sur les lieux de l’ancienne «cour Turcot». L’espace vert permettrait notamment de traverser l’autoroute 20 pour se rendre du canal Lachine à la rue Saint-Jacques, et vice-versa.

«Un pas de plus»

On ne connaît toujours pas la teneur de l’apport financier au projet en provenance du provincial. Vendredi, la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, a tenu à assurer que l’intérêt était présent.

«Le gouvernement du Québec est fier de contribuer à ces études de faisabilité, un pas de plus vers la concrétisation d’un beau projet qui améliorera grandement la qualité de vie des Montréalaises et des Montréalais», a-t-elle souligné dans un communiqué.

C’est sous le gouvernement libéral de Philippe Couillard que l’aménagement de la dalle-parc avait d’abord été remis au goût du jour.

Depuis l’entrée au pouvoir de la Coalition avenir Québec, toutefois, le gouvernement ne s’est pas repositionné dans le dossier. Le printemps dernier, des organismes demandaient à nouveau un engagement clair de la part du provincial. «Le dossier traîne», avait martelé le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-MTL).

Pendant ce temps, le projet de réaménagement de l’échangeur Turcot se poursuit. Fin-janvier, Québec confirmait le début des travaux dans l’aménagement d’une «bande verte» au pied de la falaise Saint-Jacques, au nord de l’autoroute 20.

3 Likes

TRAVAUX D’AMÉNAGEMENT : LA BANDE VERTE PREND FORME

Communiqué | 13 août 2021

Suivez l’évolution de l’aménagement de la bande verte! Alors que des travaux de terrassement ont été effectués cet hiver, ce sont maintenant les travaux d’aménagement qui sont en cours depuis le printemps.

Rappelons qu’au terme des travaux, la bande verte, située au pied de la falaise Saint-Jacques, verra sa zone de conservation bonifiée de plus de 12 hectares tout en offrant à la population un nouvel espace vert incluant 2 800 arbres et près de 20 000 arbustes et graminées. La bande verte comprendra également une piste multifonctionnelle, des aires de repos, des habitats fauniques et un petit stationnement incluant des bornes de recharge.

L’ouverture de la bande verte est prévue au printemps 2022.

Pour voir l’avancement des travaux, consultez la galerie multimédia. Pour plus de détails sur le concept final de ce projet, consultez la nouvelle sur la séance d’information du 27 novembre dernier.

https://www.turcot.transports.gouv.qc.ca/fr/nouvelles-multimedia/nouvelles-communiques/nouvelles/Pages/travaux-damenagement-la-bande-verte-prend-forme.aspx

7 Likes

Bon il ne manque que la dalle-parc du MTQ!

New park coming to Montreal’s west end as final touches put on St-Jacques escarpment

Advocates say province could do even more, installing pedestrian and cyclist bridge over highway

CBC News · Posted: Dec 09, 2021 4:00 AM ET | Last Updated: 9 hours ago


Roger Jochym is a member of a group that has been fighting to protect and promote the natural beauty of an escarpment known locally as the Falaise Saint-Jacques. (Simon Nakonechny/CBC)

A stretch of sloped wooded land sandwiched between Montreal’s Notre-Dame-de-Grâce neighbourhood and Highway 20 will finally be walkable this spring, complete with the long-promised linear park.

While that’s exciting news for any nature-loving city dweller, there’s still more to be done to ensure pedestrians, cyclists and wildlife can easily navigate between the west end’s green spaces, said Roger Jochym.

He’s a member of a group that has been fighting to protect and promote the natural beauty of an escarpment known locally as the Falaise St-Jacques.

Turning the escarpment into a linear park, or green belt, has long been part of the plan as Quebec’s Transport Ministry (MTQ) renovates the Turcot Interchange and Highway 20.


The St-Jacques escarpment is a linear greenspace that stretches for about three kilometres just south of St-Jacques Street. (Google Earth)

The park will stretch about three kilometres adjacent to the busy highway, south of NDG’s St-Jacques Street — a commercial strip with car dealerships, cheap motels, restaurants, bars and supermarkets.

Birdhouses to bird feeders

The park will have features like picnic tables, garbage cans, bike racks, birdhouses and a path roaming through the landscaped green space.

The path connects Pullman Street, near Decarie Boulevard, to Ste-Anne-de-Bellevue Boulevard, near the border with Montreal West.

Chickadees are among the birds enjoying life along the St-Jacques escarpment, especially now that volunteers have been feeding them. (Simon Nakonechny/CBC)

But while the public park has been in the planning and construction phase for years, citizens have also been adding their own touches to the escarpment. There are paths that people walk or cross-country ski, with handmade signs and bird feeders hanging from trees.

“I always like to compare it to being a country road in the city,” said Jochym.

Keeping it clean

The escarpment has also been a dumping ground for everything from household garbage and tires to dirty snow that accumulated in parking lots and was illegally pushed over the edge.

Côte-Des-Neiges—NDG, in collaboration with the Sud-Ouest borough where the escarpment lies, has been cracking down on trash and snow-dumping. Meanwhile, volunteers have been making an effort to clean up the slope — and keep it clean.

“There are still, on the falaise, some tires, but I would say about 85 per cent of the tires have been moved,” said Jochym.


Volunteers have been tirelessly cleaning up the St-Jacques escarpment in Montreal’s west end, making piles of trash and debris. (Simon Nakonechny/CBC)

And the land is teeming with wildlife, he said.

“There’s a tremendous number of chickadees here and nuthatches,” he said.

The park may not officially open for several months, but it’s already drawing pedestrians like James Mullaly who said it’s a nice stroll when compared to walking, for example, the stretch of de Maisonneuve Boulevard West — a one-way road that runs parallel to St-Jacques.

One of the biggest differences is he doesn’t have to stop for cars at intersections when walking the linear park.

“If it’s icy on the sidewalk and you have to step on the street, you’re fighting with cars and everything, so here, it’s that long stretch of walking without a break, so it’s nice,” Mullaly said.

Connecting boroughs by bridge

Regardless of the progress, advocates like Jochym say there’s still more to be done. He would like to see it made part of a larger network of interlocking green spaces, also known as green corridors.

One key feature would be a green bridge, spanning the train tracks and highway to link NDG to the Southwest borough. Advocates and some local politicians have been calling for a span that is not just a pedestrian and cyclist overpass, but a bridge that is alive with greenery.

It’s been on and off the table for more than a decade, with the MTQ even drawing up plans for the project in 2010.


The Quebec Transport Ministry provided this mock-up of the overpass, which would serve as a bike path, pedestrian walkway and park, in 2010. The plan has never come to life. (Ministère des Transports du Québec)

The bridge would connect people to the Lachine Canal and parks like Ignace-Bourget and Angrignon.

Jochym said his group thinks of the bridge as a “thread that sews everything together.” With it being green, “nature is continuous over all these parks,” he said.

Mayor Valérie Plante does support some kind of pedestrian link over the highway, but the city says the project is “very complex” and still under study.

6 Likes

Nouvel espace vert au pied de la falaise Saint-Jacques (journalmetro.com)

4 Likes

Allo. Je suis un peu en retard sur ce projet et j’essai de bien le comprendre.
Je remarque que l’autoroute à vraiment été collée sur les rails de chemin de fer et la falaise.
Est-ce que tout l’espace libérer de l’ancien emplacement de l’autoroute va toujours devenir un parc?
Même si l’idée de la passerelle ne semble plus d’actualité?

1 Like

Dans la carte du MTQ on mentionne que ça sera pour du redéveloppement


image

Pour ce qui est de la ville, on parle des amélioration dans les quartiers qui entourent l’échangeur en tant que tel. http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/PLAN_URBANISME_FR/MEDIA/DOCUMENTS/PDUES-TURCOT_2018_04_09.PDF

2 Likes

Dans l’ordre du jour du comité exécutif du 13 avril au point 40.007

Emprunt de 8 M$ pour l’aménagement

Adoption - Règlement autorisant un emprunt de 8 000 000 $ pour financer les acquisitions d’immeubles et les travaux d’aménagement du parc de l’écoterritoire de la falaise

Le présent sommaire a pour but d’adopter un règlement d’emprunt au montant de 8 000 000 $ pour financer les acquisitions d’immeubles et amorcer les travaux d’aménagement du parc de l’écoterritoire de la falaise

L’adoption de ce règlement d’emprunt permettra de poursuivre la planification et d’amorcer la réalisation des phases (sous-projets) du projet. Sans s’y limiter, la liste des sous-projets inclus au sommaire est la suivante :

  • Aménager un espace vert dédié à la biodiversité dans l’ancienne cour Turcot;
  • Aménager des sentiers cyclables, de promenade, de raquette et de ski de fond;
  • Aménager des petits stationnements;
  • Aménager des aires de pique-nique et plaines de jeux libres;
  • Aménager des pistes de vélos tout-terrain;
  • Construire un chalet d’accueil;
  • Aménager des milieux hydriques diversifiés;
  • Créer des prairies, des boisés et des modulations topographiques;
  • Aménager un seuil du parc à proximité du canal de Lachine;
  • Aménager un lien nord-sud - secteur des voies de transport et secteur falaise;
  • Construire des escaliers et des infrastructures divers;
  • Installer du mobilier urbain et de la signalisation;
  • Effectuer des travaux préalables de fouilles archéologiques, de caractérisation
    géotechniques et environnementale et d’arpentage;
  • Acquérir des immeubles.

7 Likes

En complément, la Gazette a un article:

2 Likes