Navettes Fluviales - Discussion générale

navettes

Discussion sur les navettes fluviales autour de Montréal.

  • Vieux-Port/Pointe-aux-Trembles
  • Vieux-Port/Boucherville
  • Vieux-Port/Île Saint-Hélène/Longueuil + Express Île Sainte-Hélène
  • Bellerive/Île Charron
  • Boucherville/Bellerive
4 Likes

Une navette fluviale pourrait de nouveau relier l’est de Montréal au Vieux-Port en juillet

Photo: MARIE-FRANCE COALLIER LE DEVOIR De la mi-juin à la fin septembre, ce sont ainsi près de 60 000 personnes qui sont alors montées à bord de la navette fluviale, qui permet de relier le Vieux-Port de Montréal au quartier Pointe-aux-Trembles en moins de 30 minutes, soit plus rapidement qu’en voiture aux heures de pointe.

Zacharie Goudreault

7 mai 2021

La navette fluviale reliant le Vieux-Port de Montréal au quartier Pointe-aux-Trembles, dans l’est de l’île, pourrait faire son retour en juillet, si le contexte sanitaire le permet. Des démarches sont en cours pour permettre aux usagers d’y avoir accès avec les mêmes titres que ceux du métro et des autobus de la métropole, a appris Le Devoir.

Après un projet-pilote tenu pendant quelques jours en 2018, ce service a pris forme de façon plus concrète à l’été 2019. De la mi-juin à la fin septembre, ce sont ainsi près de 60 000 personnes qui sont alors montées à bord de la navette fluviale, qui permet de relier le Vieux-Port de Montréal au quartier Pointe-aux-Trembles en moins de 30 minutes, soit plus rapidement qu’en voiture aux heures de pointe. En transport en commun, il faut compter plus d’une heure pour effectuer ce trajet.

« La beauté de ce type de service là, c’est qu’il n’y a pas de feux rouges, il n’y a pas de trafic ni de nids-de-poule. Le fleuve est là et il est prêt à nous accueillir », illustre en entrevue le directeur des opérations à Croisières Navark, Gilles Tanguay.

L’entreprise avait obtenu un contrat de 7 millions de dollars pour opérer ce service pendant trois ans, mais celui-ci a été résilié après que Québec ait mis sur pause ce projet l’été dernier en raison de la pandémie. Le gouvernement Legault craignait que le respect de la distanciation physique ne soit pas possible sur ces petits bateaux, qui peuvent accueillir jusqu’à 45 personnes.

« Ça a été décevant, mais on ne pouvait pas réaliser la navette fluviale [en 2020]. On ne pouvait pas la mettre en service en raison des conditions pandémiques. Le Québec était sur pause », rappelle au bout du fil la ministre déléguée aux Transports et responsable de la Métropole, Chantal Rouleau.

Les vaccins changent la donne

Un avis d’appel d’offres a toutefois été lancé à la fin du mois dernier pour permettre le retour cet été, entre le 3 juillet et le 6 septembre. À l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), on confirme que des démarches sont en cours pour permettre le retour de ce service cette année, si le contexte sanitaire le permet.

« Cette année, la différence, c’est qu’au moment où ce sera possible de mettre en place la navette, 75 % de la population aura été vaccinée », souligne la ministre, qui a milité pendant plusieurs années pour la création d’une telle navette fluviale quand elle était encore mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

« C’est très attendu. Je suis contente de pouvoir avancer », ajoute Mme Rouleau, qui réitère cependant que la concrétisation de ce projet dépendra de « ce qu’on aura comme contexte sanitaire dans les prochains mois ».

Développement économique

Dans l’est de l’île de Montréal, plusieurs résidents s’impatientent déjà. « Il n’y a pas une semaine qui passe sans que je reçoive des questions de citoyens sur le retour de la navette fluviale », lance la mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Caroline Bourgeois.

Les commerces attendent aussi avec impatience le retour de ce mode de transport collectif au quai Saint-Jean-Baptiste, dans un secteur du quartier Pointe-aux-Trembles en pleine effervescence.

« Ça a un potentiel pour nous de développement économique et de développement touristique », souligne Mme Bourgeois, qui a « bon espoir » que la navette fluviale fera son retour cette année.

L’entreprise Croisières Navark a d’ailleurs confirmé qu’elle entend soumettre sa candidature à ce nouvel appel d’offres. « On travaille fort pour être en bonne position » face à la compétition, indique M. Tanguay.

Ce dernier partage d’ailleurs la vision de Chantal Rouleau quant à la création éventuelle d’un réseau de navettes fluviales pour relier différents secteurs dans la région métropolitaine. Un projet qui tient toujours, assure la ministre.

« On constate depuis toujours que les navettes fluviales, c’est un mode de transport alternatif qui est nécessaire à Montréal. On sait à quel point nos ponts sont tellement bloqués », insiste M. Tanguay.

Il n’y a pas une semaine qui passe sans que je reçoive des questions de citoyens sur le retour de la navette fluviale.

— Caroline Bourgeois, mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles

Du métro au bateau

À l’été 2019, la navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port de Montréal avait offert un départ toutes les 30 minutes en pointe et aux heures le reste de la journée et la fin de semaine. Le tarif pour utiliser ce mode de transport s’élevait alors à 3,50 $ pour les piétons et à 4,50 $ pour les cyclistes. Il était alors possible de payer en argent comptant, de même que par carte de débit et de crédit.

Cette année, l’ARTM, qui est responsable du financement et de la tarification du transport en commun, n’a pas encore déterminé qu’elle sera la grille tarifaire de la navette fluviale. Si le retour de ce mode de transport se concrétise en juillet, l’organisme confirme toutefois qu’il entend permettre à ses clients de monter à bord de la navette fluviale en utilisant leur carte OPUS s’ils détiennent un abonnement hebdomadaire ou mensuel avec la Société de transport de Montréal.

À l’instar du reste du réseau de transport en commun de la métropole, « la gratuité pour enfant âgé de 11 ans et moins s’appliquera également », confirme par ailleurs le porte-parole de l’ARTM, Simon Charbonneau. Les enfants de 11 ans et moins devront toutefois être accompagnés d’une personne de 14 ans et plus qui en assurent la surveillance, note-t-il.

Une navette fluviale pourrait de nouveau relier l’est de Montréal au Vieux-Port en juillet | Le Devoir

2 Likes
3 Likes

I’ve said it before (perhaps elsewhere) that I’m very pro-ferry. After visiting so many cities with attractive, efficient, and useful ferry (or water shuttle) transport services — from Venice to New York to Vancouver to Sydney to Hong Kong to Bangkok to Dubai — I’d absolutely love to see some form of useful, well-integrated service developed here, even if for but nine months of the year.

2 Likes

L’un des problème que je vois à la situation montréalaise, c’est la présence de la Voie-Maritime (et sa digue) qui bloque toute possibilité de développement efficace et rentable pour une bonne partie de la Rive-Sud, secteur qui gagnerait le plus à être relié par navette fluviale.

Autrefois, il existait des traversiers qui faisaient la liaison entre Verdun et La Tortue (Sainte-Catherine et Delson), ou encore entre le Vieux-Port et Laprairie.

Je suis persuadé qu’une navette entre mon coin et Montréal serait le moyen de transport le plus rapide pour atteindre le centre-ville. Un quai tout juste en aval du pont SdC, sur l’IDS pourrait permettre une liaison rapide avec le REM et un terminus au Vieux-Port permettrait de lier directement le centre-ville.

Aussi, il n’y a pas de mode de transport lourd ou structurant près du Vieux-Port, ce qui réduit considérablement l’attrait d’une navette dans le cas où la destination n’est pas au Vieux-Montréal.

Et ça, c’est sans parler des rapides, qui empêchent tout trajet entre tout en amont de l’ile au Diable et le centre-ville.

J’ai tout de même très hâte de voir la nouvelle navette qui liera les iles Sainte-Hélène et Notre-Dame à Montréal.

3 Likes

Et pour ajouter à ta liste… l’hiver.

2 Likes

Je suis tout à fait d’accord pour dire qu’on ne peut pas offrir le même type de service toute l’année que dans les villes plus chaudes (ou celles situées sur l’océan), mais tout comme les offres de transports actifs, un système de traversiers bien développé et adapté à notre environnement pourrait toujours attirer un nombre important de conducteurs d’auto-solo hors de leurs véhicules une bonne partie de l’année. Qui sait, peut-être chercheront-ils même des alternatives par d’autres modes de transport en commun pendant les mois surgelés?

3 Likes

Avec la venue potentiel du grand parc linéaire sur la digue de la voie maritime, je pourrais voir un court traversier entre la digue et La Prairie, Brossard ou Candiac. Ça serait utile pour accéder au parc en question (au lieu d’aller à Ste-Catherine ou St-Lambert pour y accéder), mais aussi possiblement comme point de transfert pour un traversiers vers Montréal!

1 Like

En raison du caractère artificiel de la digue, il est interdit de forer, mais j’imagine que des quais flottants seraient suffisants.

Ce ne serait pas fou du tout comme idée, la grande distance entre les deux entrées est une importante raison chez ceux qui ne fréquentent pas la digue, en plus d’être dangereux. Avoir un troisième accès au milieu pourrait être bénéfique. En plus, ça ne prend que quelques minutes pour une barque de pêcheur de traverser le Bassin, jusqu’à Verdun, ce serait rapide !

1 Like

ARTM

Près de 7 millions pour des navettes fluviales l’été prochain


PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE
Navette fluviale sur le fleuve Saint-Laurent

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) va consacrer près de 7 millions, pour l’été prochain seulement, à la création d’un « réseau » de six navettes fluviales qui relieront le Vieux-Port de Montréal à Boucherville, à Longueuil, à l’île Sainte-Hélène et au secteur de Pointe-aux-Trembles (PAT), dans l’est de la métropole.

Publié à 5h00
BRUNO BISSON
LA PRESSE

Deux de ces navettes relieront le quai du parc de la Promenade-Bellerive, dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, à l’île Charron, juste en face, et à Boucherville. Cette navette Bellerive–Boucherville, créée « dans le cadre des mesures d’atténuation des travaux du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine », sera en service jusqu’en octobre, soit un mois de plus que les autres, et sera en exploitation quotidienne plus tard que les autres.

Selon le document de l’appel d’offres, l’ARTM créera un titre de transport spécial destiné aux navettes fluviales. Il ne sera donc plus possible d’y avoir accès avec un titre de transport ordinaire. Le coût de ce titre de l’ARTM n’est pas connu, mais le prix d’un billet acheté au quai d’embarquement sera de 5,50 $ par passage, pour tous les trajets. Le propriétaire du bateau devra fournir l’accès à une plateforme où les usagers pourront réserver leurs places jusqu’à sept jours avant.


CARTE FOURNIE PAR L’AUTORITÉ RÉGIONALE DE TRANSPORT MÉTROPOLITAIN
Liaisons fluviales

Aucune nouvelle infrastructure ne sera construite pour soutenir ce réseau. Les liaisons se feront entre des quais d’embarquement existants, dont le quai Jacques-Cartier, dans le Vieux-Port, et celui du parc de la Promenade-Bellerive.

Les deux liaisons vers Boucherville accosteront au quai municipal de l’endroit, les visiteurs de l’île Sainte-Hélène débarqueront au quai du parc Jean-Drapeau, et le quai Les Chaloupiers de Montréal servira de port dans PAT.

Les embarcations devront compter un minimum de 45 places, sauf celles desservant Longueuil et l’île Sainte-Hélène, qui devront en contenir au moins 80. Elles devront aussi être munies « de supports sécuritaires pour l’amarrage des vélos à bord, à raison d’un minimum de 15 % de la capacité des bateaux ». Cela correspond à 3 vélos par tranche de 20 passagers.

L’ARTM précise qu’elle « utilisera les services de tierces parties » pour faire des visites des embarcations une fois par semaine.

Cinq lots non contestés

En plus de mandater l’ARTM pour créer de nouvelles liaisons fluviales, le ministère des Transports du Québec (MTQ) lui ordonne de reprendre des services anciennement financés par des municipalités. C’est le cas de la liaison du Vieux-Port en direction de l’île Sainte-Hélène et de Longueuil, et de la traverse entre la Promenade-Bellerive et l’île Charron, que l’ancienne administration de la Ville de Longueuil avait refusé de renouveler en 2021 pour des raisons de coûts.

Deux nouvelles liaisons seront créées vers Boucherville, et l’ARTM va renouveler la liaison entre le Vieux-Port et le secteur de Pointe-aux-Trembles, un projet qui était déjà cher à l’ancienne mairesse d’arrondissement Chantal Rouleau, des années avant qu’elle devienne ministre déléguée aux Transports et responsable de la Métropole.

L’appel d’offres de l’ARTM, fermé depuis le 11 mars, était divisé en cinq lots, un de ceux-ci incluant les navettes de l’île Sainte-Hélène et de Longueuil. Aucun des lots n’a été contesté, selon les résultats d’ouverture des soumissions disponibles sur le site électronique d’appel d’offres (SEAO) du Québec.

Navettes maritimes du Saint-Laurent, une entreprise du Groupe AML, a soumis une offre de près de 1,5 million pour reprendre le service qu’elle assurait entre le Vieux-Port, l’île Sainte-Hélène et Longueuil, en 2019. L’entreprise Croisières Navark a été la seule à présenter des soumissions pour les quatre autres liaisons, qui totalisent un peu plus de 5,3 millions.

Si l’ARTM devait attribuer les contrats aux prix soumis par les deux croisiéristes, la facture s’établirait à un total de 6 765 507 $ pour la période de juin à octobre.

TRAJETS ET HORAIRES PRÉVUS

1. Vieux-Port–Pointe-aux-Trembles (PAT)

Du 4 juin au 18 septembre, 7 jours par semaine

Départs toutes les 45 minutes à partir de PAT vers le Vieux-Port, de 7 h à 18 h 15. Départs en direction inverse de 7 h 45 à 18 h 15.

Services supplémentaires le vendredi et le samedi soir, de 19 h à 21 h 15

Services supplémentaires le samedi et le dimanche du 24 septembre au 16 octobre

2. Vieux-Port–Boucherville

Du 4 juin au 18 septembre, 7 jours par semaine

Départs toutes les 45 minutes de Boucherville vers le Vieux-Port, de 6 h 45 à 18 h. Départs en direction inverse de 7 h 30 à 18 h 45.

Services supplémentaires le vendredi et le samedi soir, de 18 h 45 à 21 h

3A. Vieux-Port–île Sainte-Hélène–Longueuil

Du 4 juin au 18 septembre, 7 jours par semaine

Départs toutes les 60 minutes à partir du Vieux-Port, de 9 h à 19 h. Le service se poursuit en continu entre les trois destinations jusqu’à 19 h 50.

Services supplémentaires* le vendredi, le samedi et le dimanche soir, de 20 h à 22 h 50

3B. Vieux-Port–île Sainte-Hélène

Du 18 juin au 5 septembre, les samedis, dimanches et jours fériés seulement

Départs toutes les 60 minutes à partir du Vieux-Port, de 9 h 30 à 21 h 30*. Départs en direction inverse de 10 h à 22 h*.

  • L’appel d’offres précise qu’une « validation de la faisabilité technique de la navigation devra être effectuée » pour confirmer ces trajets les soirs de feux d’artifice de l’International Loto-Québec.

4. Promenade-Bellerive–île Charron (Longueuil)

Du 24 juin au 5 septembre, le samedi, le dimanche et les jours fériés seulement

Départs toutes les 60 minutes de la Promenade-Bellerive, de 10 h à 17 h. Départs en direction inverse, de 10 h 30 à 17 h 30.

5. Promenade-Bellerive–Boucherville

Du 6 juin au 14 octobre, 7 jours par semaine

Départs toutes les 45 minutes de Boucherville vers la Promenade-Bellerive, de 5 h 45 à 20 h 45

Départs toutes les 45 minutes dans la direction opposée, de 6 h 30 à 21 h 30

Source : appel d’offres public, ARTM

EN SAVOIR PLUS

  • 36 834 : Nombre de passagers de la navette PAT–Vieux-Port entre le 3 juillet et le 6 septembre 2021
  • 108 939 : Nombre de passagers de la navette Vieux-Port–île Sainte-Hélène–Longueuil entre le 18 mai et le 14 octobre 2019

SOURCE : ARTM

2 Likes

Excellente nouvelle!

La marina de Longueuil n’est peut-être le meilleur endroit pour connecter avec le réseau de bus par contre, du moins avec la configuration des bus actuels.

Sinon j’ai toujours adoré utiliser cette navette l’été. S’il y a un meilleur horaire et des prix plus avantageux qu’avant, je vais sûrement l’utiliser de temps à autre l’été.

  1. Accueil
  2. Société
  3. Transport en commun

Les navettes attirent près de 40 000 personnes à leur retour sur le fleuve

Les passagers étaient nombreux à vouloir profiter de ce mode de transport peu usité à Montréal.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

12 h 44 | Mis à jour à 13 h 40

Pendant que le transport en commun reprenait tranquillement du poil de la bête durant l’été à Montréal, un autre moyen de transport collectif effectuait un retour attendu de ses habitués. En deux mois seulement, près de 40 000 personnes ont voyagé sur le fleuve Saint-Laurent en utilisant le service de navettes de l’entreprise Navark.

En tout, 38 222 personnes ont emprunté l’une des navettes, celle reliant Pointe-aux-Trembles, dans l’est de Montréal, au Vieux-Port du 3 juillet au 6 septembre.

En raison de la pandémie, la saison 2021 a été écourtée d’environ un mois et demi par rapport à celle de 2019. Le compromis était tout de même plus intéressant que l’annulation complète du service, comme en 2020. Pour une saison complète en 2019, le service avait été utilisé par 59 500 personnes.

On est hyper content, affirme le directeur des opérations de Navark, Gilles Tanguay en entrevue avec La Presse canadienne.

Si on remonte dans le temps, il y en avait des bateaux qui faisaient du transport en commun sur le fleuve. On a oublié ça un peu, mais avec les problèmes de congestion routière, ça devient une solution intéressante pour de nombreuses personnes.

**Une citation de :**Gilles Tanguay, directeur des opérations de Navark

La pause forcée l’année dernière a tout de même permis d’améliorer le service sur quelques points. Les passagers pouvaient notamment utiliser leur abonnement sur leur carte OPUS pour payer, tandis que les enfants de moins de 12 ans voyageaient gratuitement.

Les gens étaient un peu en train de redécouvrir l’extérieur cet été. On a donc eu un retour très positif des familles, qui appréciaient vraiment de pouvoir se déplacer rapidement, témoigne Simon Charbonneau, porte-parole de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), qui coordonne le transport collectif dans le Grand Montréal.

La navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Talania

Boucherville -Vieux-Port en 30 minutes

Navark aurait bien pu s’asseoir sur le succès estival de la navette de Pointe-aux-Trembles, mais moins d’une semaine après la fin de la saison, l’entreprise se lançait dans une opération charme à Boucherville la fin de semaine dernière.

L’objectif : relier le Quai municipal de Boucherville et le Vieux-Port en moins de 30 minutes. Un projet ambitieux par rapport au temps requis pour faire le même trajet en autobus et en métro.

Mais comme elle l’a fait tout l’été à Pointe-aux-Trembles, l’entreprise a relevé le défi haut la main.

Lors du passage de La Presse canadienne, le petit navire Explorateur a atteint le Vieux-Port en 27 minutes, pour le plus grand plaisir de la quarantaine de passagers à bord.

Au total, 1273 personnes ont utilisé le service entre Boucherville et le Vieux-Port lors des deux journées du projet pilote.

Nous n’avions pas de chiffre précis en tête, mais ça a vraiment dépassé nos attentes, affirme M. Tanguay. Nous n’avons presque pas fait de publicité, mais les bateaux étaient quand même presque toujours pleins.

De grandes ambitions

Au cours des prochains mois, l’ARTM, le ministère des Transports et d’autres partenaires se concerteront afin de planifier la suite des choses concernant l’avenir des navettes fluviales dans la région métropolitaine.

La ministre déléguée aux Transports Chantal Rouleau a d’ailleurs réitéré son intention d’appuyer ce service, comme elle le faisait en tant que mairesse d’arrondissement avant de faire son entrée à l’Assemblée nationale.

Chaque succès que l’on obtient nous rapproche d’un véritable réseau de navettes fluviales pour la région métropolitaine. Et je sais que les gens le veulent, souligne Mme Rouleau.

La navette fluviale à son départ de Pointe-aux-Trembles

Photo : Radio-Canada / Karine Bastien

La ministre responsable de la Métropole rappelle aussi que le gouvernement de la CAQ a prévu des crédits d’impôt de 21 millions de dollars en cinq ans pour le développement du réseau de navettes fluviales, en plus d’inscrire la volonté d’étendre le réseau dans sa vision Avantage Saint-Laurent.

Mais même si rien n’est confirmé pour l’instant, Navark voit grand pour les prochaines années.

De l’aveu même de Gilles Tanguay, les bateaux utilisés ne sont pas conçus spécialement pour le service de navettes. Lorsqu’ils sont au maximum de leur capacité, l’espace y est restreint.

L’entreprise a déjà terminé la construction d’un nouveau navire, le XL5, conçu spécialement pour le transport collectif, plus confortable et plus fiable.

Le mastodonte de 87 places a été mis à l’essai vers la fin de l’été et il devrait être prêt pour le lancement de la prochaine saison. Son navire jumeau, le Faucon Millénium, est déjà en construction.

Il y a beaucoup plus de place pour les vélos et il est beaucoup plus confortable. Il va à la même vitesse que les autres, mais il est plus stable sur les vagues, explique M. Tanguay, qui souligne également que ses navires sont construits au Québec.

À court terme, l’entreprise souhaite retrouver son contrat à Pointe-aux-Trembles et, peut-être, lancer une nouvelle liaison permanente avec Boucherville, mais ses ambitions ne s’arrêtent pas là.

Navark a déjà déposé un mémoire à l’ARTM, intitulé Le réseau fluvial Hochelaga, dans lequel elle propose un système complet de liaisons fluviales pour la région de Montréal.

À terme, les navires pourraient sillonner le fleuve entre Repentigny, Lachenaie et Varennes dans l’est, Verdun, L’Île-des-Sœurs et Pointe-Saint-Charles dans l’ouest, ainsi que le Vieux-Port au centre-ville, entre autres.

Un peu trop ambitieux?

Pas du tout, tranche M. Tanguay. Dans la plupart de ces endroits, il y a des quais déjà disponibles, il faudrait seulement les mettre à niveau. Une opération chiffrée à 2,5 millions de dollars, selon Navark.

Ensuite, il y a les bateaux. Mais des bateaux, ça s’achète et ça se construit, rappelle le directeur des opérations. L’entreprise parle de 8,5 millions de dollars pour 14 navires.

Navark affirme donc qu’elle serait en mesure, dès 2024, d’assurer le service complet de son réseau fluvial chaque année entre avril et décembre, au coût de 5 millions de dollars par an.

L’intérêt des gens est là, il nous faut juste un ‘‘go’’ pour mettre tout ça en place, dit Gilles Tanguay.

À lire aussi :

1 Like

ARTM Près de 7 millions pour des navettes fluviales l’été prochain

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Navette fluviale sur le fleuve Saint-Laurent

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) va consacrer près de 7 millions, pour l’été prochain seulement, à la création d’un « réseau » de six navettes fluviales qui relieront le Vieux-Port de Montréal à Boucherville, à Longueuil, à l’île Sainte-Hélène et au secteur de Pointe-aux-Trembles (PAT), dans l’est de la métropole.

Publié à 5h00

Partager

Bruno Bisson

Bruno Bisson La Presse

Deux de ces navettes relieront le quai du parc de la Promenade-Bellerive, dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, à l’île Charron, juste en face, et à Boucherville. Cette navette Bellerive–Boucherville, créée « dans le cadre des mesures d’atténuation des travaux du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine », sera en service jusqu’en octobre, soit un mois de plus que les autres, et sera en exploitation quotidienne plus tard que les autres.

Selon le document de l’appel d’offres, l’ARTM créera un titre de transport spécial destiné aux navettes fluviales. Il ne sera donc plus possible d’y avoir accès avec un titre de transport ordinaire. Le coût de ce titre de l’ARTM n’est pas connu, mais le prix d’un billet acheté au quai d’embarquement sera de 5,50 $ par passage, pour tous les trajets. Le propriétaire du bateau devra fournir l’accès à une plateforme où les usagers pourront réserver leurs places jusqu’à sept jours avant.

CARTE FOURNIE PAR L’AUTORITÉ RÉGIONALE DE TRANSPORT MÉTROPOLITAIN

Liaisons fluviales

Aucune nouvelle infrastructure ne sera construite pour soutenir ce réseau. Les liaisons se feront entre des quais d’embarquement existants, dont le quai Jacques-Cartier, dans le Vieux-Port, et celui du parc de la Promenade-Bellerive.

Les deux liaisons vers Boucherville accosteront au quai municipal de l’endroit, les visiteurs de l’île Sainte-Hélène débarqueront au quai du parc Jean-Drapeau, et le quai Les Chaloupiers de Montréal servira de port dans PAT.

Les embarcations devront compter un minimum de 45 places, sauf celles desservant Longueuil et l’île Sainte-Hélène, qui devront en contenir au moins 80. Elles devront aussi être munies « de supports sécuritaires pour l’amarrage des vélos à bord, à raison d’un minimum de 15 % de la capacité des bateaux ». Cela correspond à 3 vélos par tranche de 20 passagers.

L’ARTM précise qu’elle « utilisera les services de tierces parties » pour faire des visites des embarcations une fois par semaine.

Cinq lots non contestés

En plus de mandater l’ARTM pour créer de nouvelles liaisons fluviales, le ministère des Transports du Québec (MTQ) lui ordonne de reprendre des services anciennement financés par des municipalités. C’est le cas de la liaison du Vieux-Port en direction de l’île Sainte-Hélène et de Longueuil, et de la traverse entre la Promenade-Bellerive et l’île Charron, que l’ancienne administration de la Ville de Longueuil avait refusé de renouveler en 2021 pour des raisons de coûts.

Deux nouvelles liaisons seront créées vers Boucherville, et l’ARTM va renouveler la liaison entre le Vieux-Port et le secteur de Pointe-aux-Trembles, un projet qui était déjà cher à l’ancienne mairesse d’arrondissement Chantal Rouleau, des années avant qu’elle devienne ministre déléguée aux Transports et responsable de la Métropole.

L’appel d’offres de l’ARTM, fermé depuis le 11 mars, était divisé en cinq lots, un de ceux-ci incluant les navettes de l’île Sainte-Hélène et de Longueuil. Aucun des lots n’a été contesté, selon les résultats d’ouverture des soumissions disponibles sur le site électronique d’appel d’offres (SEAO) du Québec.

Navettes maritimes du Saint-Laurent, une entreprise du Groupe AML, a soumis une offre de près de 1,5 million pour reprendre le service qu’elle assurait entre le Vieux-Port, l’île Sainte-Hélène et Longueuil, en 2019. L’entreprise Croisières Navark a été la seule à présenter des soumissions pour les quatre autres liaisons, qui totalisent un peu plus de 5,3 millions.

Si l’ARTM devait attribuer les contrats aux prix soumis par les deux croisiéristes, la facture s’établirait à un total de 6 765 507 $ pour la période de juin à octobre.

Trajets et horaires prévus

1. Vieux-Port–Pointe-aux-Trembles (PAT)

Du 4 juin au 18 septembre, 7 jours par semaine

Départs toutes les 45 minutes à partir de PAT vers le Vieux-Port, de 7 h à 18 h 15. Départs en direction inverse de 7 h 45 à 18 h 15.

Services supplémentaires le vendredi et le samedi soir, de 19 h à 21 h 15

Services supplémentaires le samedi et le dimanche du 24 septembre au 16 octobre

2. Vieux-Port–Boucherville

Du 4 juin au 18 septembre, 7 jours par semaine

Départs toutes les 45 minutes de Boucherville vers le Vieux-Port, de 6 h 45 à 18 h. Départs en direction inverse de 7 h 30 à 18 h 45.

Services supplémentaires le vendredi et le samedi soir, de 18 h 45 à 21 h

3A. Vieux-Port–île Sainte-Hélène–Longueuil

Du 4 juin au 18 septembre, 7 jours par semaine

Départs toutes les 60 minutes à partir du Vieux-Port, de 9 h à 19 h. Le service se poursuit en continu entre les trois destinations jusqu’à 19 h 50.

Services supplémentaires* le vendredi, le samedi et le dimanche soir, de 20 h à 22 h 50

3B. Vieux-Port–île Sainte-Hélène

Du 18 juin au 5 septembre, les samedis, dimanches et jours fériés seulement

Départs toutes les 60 minutes à partir du Vieux-Port, de 9 h 30 à 21 h 30*. Départs en direction inverse de 10 h à 22 h*.

  • L’appel d’offres précise qu’une « validation de la faisabilité technique de la navigation devra être effectuée » pour confirmer ces trajets les soirs de feux d’artifice de l’International Loto-Québec.

4. Promenade-Bellerive–île Charron (Longueuil)

Du 24 juin au 5 septembre, le samedi, le dimanche et les jours fériés seulement

Départs toutes les 60 minutes de la Promenade-Bellerive, de 10 h à 17 h. Départs en direction inverse, de 10 h 30 à 17 h 30.

5. Promenade-Bellerive–Boucherville

Du 6 juin au 14 octobre, 7 jours par semaine

Départs toutes les 45 minutes de Boucherville vers la Promenade-Bellerive, de 5 h 45 à 20 h 45

Départs toutes les 45 minutes dans la direction opposée, de 6 h 30 à 21 h 30

Source : appel d’offres public, ARTM

En savoir plus

  • 36 834

Nombre de passagers de la navette PAT–Vieux-Port entre le 3 juillet et le 6 septembre 2021

Source : ARTM

108 939

Nombre de passagers de la navette Vieux-Port–île Sainte-Hélène–Longueuil entre le 18 mai et le 14 octobre 2019

Source : ARTM

4 Likes

Merci @vincemtl d’avoir fusionné les fils de discussion. :wink: :ferry:

Navettes fluviales : L’ARTM annonce le début de la saison 2022

image

ARTM | Communiqués | 18 mai 2022

Projet pilote de l’ARTM élargi avec 6 liaisons sur le fleuve Saint-Laurent

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) confirme que la saison 2022 des navettes fluviales débutera le 4 juin prochain. Financée par le ministère des Transports, l’ARTM et la ville de Montréal, la 4e saison de navettes fluviales est particulièrement intéressante. En effet, le projet pilote mené par l’ARTM est élargi, passant d’une à six liaisons.

« Le transport collectif doit être agile et offrir de nouvelles façons de répondre aux besoins des citoyens. On a ici un autre exemple de cette approche dynamique. Nous espérons que les gens en profitent grandement. Nous les consulterons à différents moments cette saison. L’élargissement du projet pilote permettra d’alimenter nos analyses en vue de déterminer si nous allons de l’avant avec la mise en place d’un réseau pérenne de navettes fluviales », a déclaré M. Benoît Gendron, directeur général de l’ARTM

En plus de la navette liant Pointe-aux-Trembles au Vieux-Port de Montréal que de nombreux citoyens connaissent bien, la première fin de semaine verra l’activation des liaisons entre le Vieux-Port et Boucherville ainsi qu’entre le Vieux-Port, l’île Sainte-Hélène et Longueuil. Le trajet liant Boucherville et le parc de la Promenade Bellerive s’ajoutera le 6 juin. Il s’agira d’ailleurs d’une mesure d’atténuation fort intéressante pour les citoyens impactés par le chantier du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine. Viendront ensuite le service express entre le Vieux-Port et l’Île Sainte-Hélène (18 juin) et le trajet liant le Parc de la Promenade Bellerive et l’île Charron (24 juin).

« J’ai toujours travaillé pour rendre le fleuve accessible pour que tous les citoyens puissent en profiter. Créer un réseau de navettes fluviales pour fluidifier les déplacements dans la grande région de Montréal fait partie de cet engagement. Aujourd’hui, après avoir proposé un trajet pendant quelques étés, on vient augmenter de manière significative le nombre de liaisons. C’est un grand pas dans la bonne direction pour à la fois bonifier et diversifier l’offre de transport collectif à Montréal et répondre aux défis environnementaux de notre époque. Je remercie l’Arrondissement de Rivières-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles pour son travail dans ce projet », a déclarée Mme Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la région de Montréal et de la Métropole.

Tarification

Les enfants de 11 ans et moins voyageront gratuitement alors que le titre unitaire sera disponible sur les plateformes de réservation des armateurs pour 5,50 $. L’intégration tarifaire du projet pilote se poursuit afin de permettre aux détenteurs d’abonnement ainsi que des titres mensuels et hebdomadaires appropriés d’utiliser les liaisons fluviales sans frais supplémentaires. Notons que les titres intégrés changeront le 1er juillet 2022 avec l’entrée en vigueur de la nouvelle grille tarifaire.

À compter du 28 mai 2022, il sera possible de réserver ses déplacements et de consulter les horaires sur les sites Internet des armateurs opérant les différentes liaisons, soit Navark et AML.

Portrait du service de navette fluviale 2022

*Le circuit 781 du RTL fait la liaison avec le stationnement incitatif Montarville et le quai Yvon-Julien

– 30 –

PUBLIÉ DANS : COMMUNIQUÉS

3 Likes

Navette fluviale: un horaire plus accessible pour les travailleurs


Photo: Gracieuseté/Archives Métro

Journal Métro | 20 mai 2022 à 5h00 | Coralie Hodgson

Le populaire service de navette fluviale reliant Pointe-aux-Trembles au Vieux-Port sera de retour dès le 4 juin. Et fort d’un horaire bonifié, il permettra désormais aux travailleurs d’arriver plus tôt au centre-ville.

En effet, les départs en direction du Vieux Port se feront cette année dès 7h du lundi au vendredi, et dès 7h45 en sens inverse.

«Cette année, on a une période de départs beaucoup plus intéressante pour les gens», se réjouit Simon Charbonneau, conseiller aux affaires publiques et relations médias à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), chargé du service de navettes fluviales.

On s’assure que les gens puissent partir le matin, aller travailler, à l’école, magasiner, faire leurs activités, et revenir le soir.

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole

L’an dernier, la saison avait été écourtée en raison de la pandémie, et les déplacements étaient plus tardifs le matin. Plusieurs travailleurs avaient d’ailleurs décrié le fait que les premiers départs vers le centre-ville n’étaient alors qu’à 10h, jugeant le service peu attractif pour les travailleurs voulant l’utiliser pour se rendre au travail.

Un service en demande

«Les horaires le matin, pour les travailleurs, c’est une bonne nouvelle. On salue cet ajustement», affirme le directeur de la CDC de la Pointe, Jonathan Roy, qui faisait partie des détracteurs des horaires tardifs.

La CDC aurait toutefois souhaité que la saison dure plus longtemps cet automne, et que les horaires soient élargis en soirée.

La navette serait à son avis une alternative importante de transport collectif, alors que Pointe-aux-Trembles «a l’autobus, mais n’est pas à la veille d’avoir le REM, ou d’avoir un métro», souligne M. Roy.

Si la ministre Chantal Rouleau concède que les navettes pourraient être en service plus longtemps, elle souligne que la saison 2022 sera tout de même plus longue que la précédente, «pour voir s’il y a de l’intérêt». «L’ARTM y va graduellement», précise-t-elle.

«Ça va continuer à se développer, ces navettes qui sont intégrées dans le transport collectif. Il y a un travail qui se poursuit pour les consolider, et en augmenter [le nombre]», ajoute la députée de Pointe-aux-Trembles.

Le projet pilote élargi

L’ARTM offrira cette année cinq liaisons supplémentaires sur le Saint-Laurent.

En plus de la navette de Pointe-aux-Trembles, des liaisons entre le Vieux-Port et Boucherville ainsi qu’entre le Vieux-Port, l’île Sainte-Hélène et Longueuil seront offertes dès le 4 juin.

Le service express entre le Vieux-Port et l’île Sainte-Hélène sera mis en service le 18 juin. Quant au trajet reliant le parc de la Promenade-Bellerive et l’île Charron, il verra le jour le 24 juin.

Le trajet reliant Boucherville et le parc de la Promenade-Bellerive s’ajoutera le 6 juin. Ce service a été créé dans le cadre des mesures d’atténuation des impacts des travaux majeurs du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine.

Si Radio-Canada rapportait récemment que des lignes d’autobus faisant partie de ces mesures d’atténuation roulaient souvent à vide, Chantal Rouleau croit toutefois que le service de navettes fluviales sera adopté.

«Il faut faire plus de publicité. Je pense que les sociétés de transport et l’ARTM vont se mettre à l’ouvrage pour s’assurer qu’il y ait des gens», soutient la ministre.

Statistiques sur la navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port en 2021

  • Les 25 à 44 ans représentaient la majorité des utilisateurs (53%).

  • 71% des utilisateurs provenaient de l’extérieur du secteur Montréal Est.

Source: ARTM

1 Like

Montez à bord! La saison des navettes fluviales s’amorcera dès le 4 juin

NOUVELLES FOURNIES PAR Cabinet de la ministre déléguée aux Transports | Mai 31, 2022, 09:15 ET

MONTRÉAL, le 31 mai 2022 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, a donné, ce matin, le coup d’envoi à la saison 2022 des navettes fluviales au quai de liaison Vieux-Port-Pointe-aux-Trembles, à la place du Village-de-la-Pointe-aux-Trembles.

Rappelons que le réseau de navettes fluviales comprendra cette année six liaisons qui permettront de relier Pointe-aux-Trembles au Vieux-Port de Montréal, le Vieux-Port à Boucherville, le Vieux-Port à l’île Sainte-Hélène et à Longueuil, de même que le parc de la Promenade-Bellerive à l’île Charron et à Boucherville. Cette dernière liaison, qui sera disponible à compter du 6 juin, constitue une mesure d’atténuation au chantier de réfection majeure du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine.

Les usagers sont invités à réserver leurs billets dès maintenant sur les sites Web des armateurs exploitant les différentes liaisons, soit Navark et AML. Toute l’information relative aux horaires et aux tarifs est également disponible sur ces sites.

Citation

« Aujourd’hui est une journée importante alors que nous lançons la saison des navettes fluviales. Les citoyennes et citoyens de la grande région de Montréal peuvent enfin bénéficier d’un réseau de transport collectif bonifié et diversifié qui leur permet de profiter pleinement de notre majestueux fleuve. Les navettes sont un mode de transport unique qui assure une mobilité durable répondant aux défis environnementaux de notre époque et permettant d’éviter la congestion routière. J’invite toute la population à utiliser ce service pour ses déplacements quotidiens! »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Faits saillants

  • Le projet pilote de navettes fluviales est mené par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et financé conjointement par le ministère des Transports, l’ARTM et la Ville de Montréal.
  • L’initiative de la navette fluviale remonte à 2018 alors que le projet a fait l’objet d’une mise à l’essai. Les résultats, fort concluants, ont permis, à l’été 2019, de mettre en place un projet-pilote qui a joint près de 60 000 usagers en 2 600 traversées. Le nouveau service de mobilité a dû être interrompu en 2020 en raison notamment des contraintes opérationnelles liées à la crise sanitaire de la COVID-19, mais a connu un vif succès lors de sa reprise en 2021.
  • Lors de la signature de la Déclaration conjointe pour revitaliser l’Est de Montréal, le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal s’étaient engagés à offrir une navette fluviale entre le Vieux-Port et Pointe-aux-Trembles.

Liens connexes

Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram.

SOURCE Cabinet de la ministre déléguée aux Transports

7 millions (+ la billeterie…) pour environ 400000 trajets max pendant la saison, ca reste une subvention de 17,5$ par passage. C’est quand même pas donné.

1 Like

Tout savoir sur les 6 navettes fluviales de l’été 2022

Communiqués | 31 mai 2022

À partir du 4 juin 2022, les navettes fluviales sont de retour! Cette année, ce sont 6 liaisons de navettes qui vous permettront de vous déplacer de façon originale et pratique d’une rive à l’autre du Saint-Laurent.

Certaines liaisons offrant des départs matinaux (dès 5 h 45 au plus tôt), les navettes représentent une option écologique (et très agréable!) pour éviter les heures de pointe.

Apprenez-en plus sur les liaisons opérées par Navark:

Apprenez-en plus sur les liaisons opérées par AML:

Il sera possible de profiter des navettes grâce à un titre 1 passage, navette fluviale (5,50 $), mais aussi grâce à un titre que vous possédez peut-être déjà (voyez quels sont les titres acceptés à bord des navettes dans la foire aux questions au bas de la page).

Les navettes fluviales opérées par NAVARK

Vieux-Port – Pointe-aux-Trembles (PAT)

  • En service du 4 juin au 18 septembre
  • Fréquence: départs toutes les 45 minutes
  • Premier départ à 7 h, depuis Pointe-aux-Trembles
  • 7 jours sur 7

Des services supplémentaires seront offerts le samedi et le dimanche du 24 septembre au 16 octobre.

Vieux-Port – Boucherville

  • En service du 4 juin au 18 septembre
  • Fréquence: départs toutes les 45 minutes
  • Premier départ à 6 h 45, depuis Boucherville
  • 7 jours sur 7

Promenade Bellerive – Île Charron (Longueuil)

  • En service du 24 juin au 5 septembre
  • Fréquence: départs toutes les 60 minutes
  • Premier départ à 10 h, depuis la Promenade Bellerive
  • Les samedis, dimanches et jours fériés

Promenade Bellerive – Boucherville

  • En service du 6 juin au 14 septembre
  • Fréquence : départs toutes les 45 minutes
  • Premier départ à 5 h 45, depuis Boucherville
  • Du lundi au vendredi

Pour plus de détails sur les horaires et pour réserver votre place:

Visitez le site de Narvark

Les navettes fluviales opérées par AML

Vieux-Port – Île Sainte-Hélène – Longueuil

  • En service du 4 juin au 18 septembre
  • Fréquence: départs toutes les 60 minutes
  • Premier départ à 9 h, depuis le Vieux-Port
  • 7 jours sur 7

Vieux-Port – Île Sainte-Hélène (express)

  • En service du 18 juin au 5 septembre
  • Fréquence: départs toutes les 60 minutes
  • Premier départ à 9 h 30, depuis le Vieux-Port
  • Les samedis, dimanches et jours fériés

Pour plus de détails sur les horaires et pour réserver votre place:

Visitez le site d’AML

Les titres de transport acceptés

Le titre 1 passage, navette fluviale à 5,50 $ vous permet de monter à bord de toutes les navettes.

Plusieurs titres mensuels et annuels vous permettent de monter à bord des navettes. Voyez le détail des titres acceptés dans la foire aux questions dans le bas de la page, puis consultez la grille tarifaire pour connaître les tarifs.

Pour les enfants de 11 ans et moins

L’accès aux navettes fluviales est gratuit en tout temps pour les enfants de 11 ans et moins, si accompagnés d’une personne de 14 ans et plus qui en assume la surveillance. Cette personne doit avoir un titre de transport valide et ne peut pas accompagner plus de 5 enfants âgés de 6 à 11 ans.

Le projet des navettes fluviales

Ce projet pilote coordonné par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et financé en partie par le ministère des Transports est de retour, au bonheur des utilisateurs de ce mode de déplacement complémentaire.

L’intégration tarifaire du projet pilote se poursuit afin de permettre aux détenteurs d’abonnement ainsi que des titres mensuels et hebdomadaires appropriés d’utiliser les liaisons fluviales sans frais supplémentaires. Notons que les titres changeront le 1er juillet 2022 avec l’entrée en vigueur de la nouvelle grille tarifaire.

Nous vous souhaitons un magnifique été à bord des 6 navettes fluviales qui navigueront sur le Saint-Laurent en 2022.

PUBLIÉ DANS : NOUVELLES

2 Likes

Reportage au Téléjournal 18h
Sur Facebook

3 Likes