Métro - Discussion générale

Discussion générale sur le métro de la STM

Les 10 ans d’Azur

10 ans d’Azur…mais juste 4 d’utilisation haha

Pis en prime le beau sourire de Denis Kodak Coderre

2 Likes

C’est fou, j’en deviens anxieux de ne pas voir de masques… Pu habitué ?

2 Likes

3 Likes

Nouveau poste de ventilation sera construit entre les stations Laurier & Rosemont près de la rue St-Grégoire, sur le site on parle de la rue Prénoveau, donc le poste sera construit sur le terrain de l’école des métiers de l’équipement de Montréal :

Le projet en bref

La construction du poste de ventilation mécanique Saint-Grégoire, situé sur la rue du même nom, fait partie de notre programme de remise à neuf des installations et des équipements du métro. Le nouveau bâtiment sera situé dans le stationnement de l’École des métiers de l’équipement motorisé de Montréa, à proximité d’un bâtiment de service existant, appartenant à la STM.


Durée des travaux : décembre 2020 à l’été 2023

Nature des travaux : construction d’un nouveau poste de ventilation mécaniqueImage: http://www.stm.info/sites/default/files/resize/media/Travaux/2020/PVM_St-Gregoire/saint-gregoire-600x282.png

3 Likes

Quelques précisions intéressantes :

image

image

5 Likes

Déniché sur YT:


https://www.youtube.com/watch?v=tBcqStlj7u8&feature=emb_title

3 Likes

La fin d’une époque… :camera: :film_strip:

C’est la fin des photomatons dans le métro

Guillaume Pelletier | Agence QMI | Publié le 18 novembre 2020 à 13:39


GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Les emblématiques cabines photo situées le long des couloirs de nombreuses stations de métro montréalaises sont graduellement remplacées par des machines distributrices de produits pharmaceutiques.

La popularité grandissante des téléphones intelligents au cours de la dernière décennie permet de prendre des égoportraits en un clic et aura eu raison des photomatons. Au cours des prochains mois, ces derniers laisseront d’ailleurs place à des distributrices de produits de pharmacie.

Transgesco, le bras commercial de la Société de Transport de Montréal (STM), a confirmé au journal «24 Heures» la signature d’une entente de cinq ans avec l’entreprise montréalaise " On mange quoi " pour l’exploitation de machines distributrices dans une quinzaine de stations de métro.

Dans le contexte de la pandémie, des couvre-visages réutilisables, bouteille de savon antiseptique et gants en latex sont offerts aux usagers du métro. Ces derniers doivent débourser entre 2 et 6 $ pour se procurer ces produits fabriqués aux États-Unis.

À terme, des produits de tous les jours seront mis à la disposition de la clientèle de la STM, monnayant quelques dollars. Détachant instantané de style Tide to Go, acétaminophènes (Tylenol et autres), pansements, produits d’hygiène féminine et écouteurs seront entre autres proposés aux usagers en transit, a expliqué le vice-président des affaires juridiques et publiques de Métrocom (Transgesco), Ian Corriveau.

L’emplacement de ces machines distributrices est loué au même titre que les dépanneurs dans le cadre d’une entente commerciale confidentielle.

D’ici la fin de 2020, ces machines distributrices devraient faire leur apparition dans les stations de métro suivantes: Montmorency, Place-des-Arts, Pie-IX, Radisson, Saint-Michel, Square-Victoria–OACI, Bonaventure, Berri-UQAM (2), Sherbrooke, Jean-Talon, Côte-des-Neiges, Atwater, Guy-Concordia et Peel.

1 Like

Bien curieux de voir quel effet ça aura sur les commerces du métro

Je trouve pas ça hyper sécuritaire de vendre des médicaments, même aussi banal que des acétaminophènes, dans le métro…

Je suis probablement sûr que certains dépanneur du métro en vendent déjà. Le stock en machine à une meilleure rotation et contrôle de qualité sur les inventaires, que les dépanneurs, car j’ai déjà vu de la nourriture périmée dans un dépanneur et des fois leur frigo ont pas toujours l’air super froid et dépoussiéré, surtout que dans le métro c’est pas rare de voir des souris sur les rails…

Donc je ne penses pas que ce sois ‘‘dangereux’’ et ces machines ont l’air plus robuste que les vieilles avec juste une vitre et pour les utilisés il faut une carte ou des billets, donc c’est probablement pas lac junkie en crise ou en manque de médicament qui va vider la machine.

1 Like

je pensais plus à l’accès à ceux-ci pour les enfants/ados

Taux d’occupation du métro

Le taux d’occupation estimé du métro est disponible pour tous les trains Azur, donc pour toutes les stations de la ligne orange. C’est un outil précieux pour mieux prévoir vos déplacements en dehors des périodes achalandées, lorsque possible, et ainsi garder vos distances avec les autres clients.

À partir de nos données, nous pouvons calculer le niveau d’achalandage et le traduire par la légende suivante :

Train presque vide. Distanciation possible.

Quelques places assises. Distanciation impossible.

Places debout seulement. Distanciation impossible.

Train presque plein.

Sur le site mobile

Taux d'occupation des bus

Consultez le m.stm.info à partir de votre appareil mobile. Allez à la section Horaires, puis Métro, et Ligne orange pour sélectionner votre station.

L’estimation du taux d’occupation est obtenue à partir de l’historique de fréquentation.

Le symbole situé au-dessus de chacune des bandes représentant une plage horaire vous indique le taux d’occupation estimé du métro à ce moment.

Sur le site web

Dès la page d’accueil du site web, sélectionnez votre station sur la carte, puis cliquez sur Info sur la station. Sur cette page, vous trouverez le taux d’occupation estimé de votre station, obtenu à partir de l’historique de fréquentation.

En station

Vous remarquerez un nouveau symbôle dans le coin supérieur droit des écrans situés sur les quais des stations de la ligne orange.

Grâce à un système d’intelligence artificielle, nous pouvons estimer l’achalandage pour chacune des voitures. Cette donnée est rafraichie chaque minute.

Lorsqu’il ne restera plus que des places debout à bord du prochain train, nous vous recommanderons de vous déplacer vers l’arrière ou vers l’avant du train, en fonction de l’achalandage.

4 Likes

Les travaux autour de la station Champ-de-Mars (remplacement de la membrane) du côté ouest de la station sont complétés, et l’endroit y est maintenant recouvert de pelouse et on a retiré la protection sur la verrière

1 Like

Le réseau entier de métro est maintenant branché:

Le métro de Montréal maintenant entièrement branché au réseau mobile | Société de transport de Montréal (stm.info)

Montréal, le 3 décembre 2020 - La Société de transport de Montréal (STM) et ses partenaires TELUS, à titre d’intégrateur du projet, Bell, Rogers et Vidéotron, sont fiers d’annoncer que le déploiement d’un réseau mobile 4G LTE est maintenant complété dans l’ensemble des 68 stations et des 71 km de tunnels qui composent le métro de Montréal. Avec les stations Jolicoeur, Monk et Angrignon maintenant branchées, ce projet complexe, amorcé en 2013, est bouclé en respectant l’échéancier, la portée et le budget prévus, malgré les défis imposés par la pandémie.

C’est un investissement de près de 50 millions de dollars assumé à parts égales par les fournisseurs de télécommunications Bell, Rogers, TELUS et Vidéotron qui a permis à la STM de devenir le plus important réseau numérique intérieur au Canada et le plus long réseau sans-fil sous-terrain au pays. La collaboration unique entre les plus grands fournisseurs en télécommunications au pays a contribué à une connectivité continue et une couverture stable 100% LTE dans les stations et les trains de la STM. Les usagers de la STM bénéficient désormais de vitesses de téléchargement allant jusqu’à 275Mbps, comparable à celles qu’on retrouve dans le confort de nos foyers.

Les travaux ont notamment requis le déploiement de câble radiant et d’antennes dans les tunnels, l’installation de cabinets dans les stations et l’aménagement de cinq locaux techniques abritant des équipements spécialisés et situés à des points névralgiques du réseau, pour assurer une couverture optimale.

Une coordination serrée et une planification minutieuse ont permis aux équipes impliquées de compléter le projet en respectant l’ensemble des paramètres-clés prévus. Autre fait digne de mention, les travaux ont été menés de façon transparente pour les clients, sans nécessiter de fermeture partielle ou complète de station ou d’édicule et sans entrave sur les déplacements des clients. Le tout, malgré les défis inhérents à un projet aussi complexe, mené dans un milieu d’exploitation où des dizaines de milliers de personnes transitent chaque jour et où de nombreux chantiers ont cours quotidiennement.

5 Likes

Le réseau mobile maintenant présent dans tout le métro de Montréal


L’implantation de ce réseau est une rare collaboration entre Bell, Rogers, TELUS et Vidéotron.
PHOTO : RADIO-CANADA / MARIE LÉPINE-LOISELLE

Radio-Canada
Publié à 10 h 52

La Société de transport de Montréal (STM) a annoncé jeudi avoir complété l’implantation d’un réseau mobile 4G LTE dans l’ensemble des 68 stations du métro de Montréal ainsi que dans les tunnels qui les relient.

Le projet, initié en 2013, a été complété dans les temps prévus et sans dépassement de coût, a annoncé la STM dans un communiqué.

Le déploiement du réseau mobile agrémente grandement l’expérience de déplacement de nos clients et nous permet aussi de mieux communiquer avec eux. C’est véritablement un jour important pour le métro de Montréal aujourd’hui!

Philippe Schnobb, président du conseil d’administration de la STM

Ce réseau, complété avec le branchement des stations Jolicoeur, Monk et Angrignon, est présenté comme le plus important réseau numérique intérieur au Canada et le plus long réseau sans-fil sous-terrain au pays.

Les tunnels du métro une une longueur cumulée de 71 km.

La STM a notamment dû poser des câbles dans les tunnels sans interrompre le service.
PHOTO : STM/JULIEN PERRON-GAGNÉ

Il s’agit d’un projet de près de 50 millions de dollars mené en collaboration avec les géants des télécommunications Bell, Rogers, TELUS et Vidéotron, qui ont assumé les coûts à parts égales.

La STM affirme que son réseau permet d’offrir, dans l’ensemble du métro, des vitesses de téléchargement allant jusqu’à 275Mb/s, comparables à celles qu’on retrouve dans le confort de nos foyers.

Les travaux, consistant surtout à installer des câbles et des antennes et à aménager des locaux, ont pu être réalisés sans perturber le transit.

4 Likes

At last!

Reportage de Jean-Sébastien Cloutier, présenté ce soir au Tj 18h :

2 Likes