Ligne orange - Prolongement vers Bois-Franc/Laval

Scénarios de prolongements

Dans les médias
4 Likes

p.85

2 Likes

That’s a lot of études of études.

1 Like

?mon dieu oui. Une avalanche d’études.

Me semble qu’un(e) québécois(e) sur dix est soit fonctionnaire, soit chercheur en “projet de mobilité.”

1 Like

Ça me fait vrm penser a ce clip ?: https://youtu.be/W32klYkTxCQ

6 Likes

Prolongement de la ligne orange: un manque de communication ressenti

Journal Métro |Ahuntsic-Cartierville | 05:00 3 novembre 2020 | mise à jour le: 3 novembre 2020 à 07:19 temps de lecture: 3 minutes Par: Laurent Lavoie, Métro Saint-Laurent

Prolongement de la ligne orange un manque de communication ressentiPhoto: Métro Média/Laurent Lavoie | Le manque de communication se fait sentir dans le dossier du prolongement de la ligne orange.

Difficile de savoir où en est le dossier du prolongement de la ligne orange de Côte-Vertu à la gare Bois-Franc. Si peu ou pas d’informations semblent transmises aux acteurs locaux, rien n’indique que le projet verra le jour.

Certains élus concernés s’abstiennent même de commenter publiquement la situation, alors que les options envisagées demeurent pour le moment inconnues.

L’arrondissement Saint-Laurent et Ahuntsic-Cartierville, qui élaborent le TOD (Transit-oriented development) de la future station Réseau express métropolitain (REM) Bois-Franc, n’ont reçu aucune nouvelle documentation depuis le dépôt de la fiche d’avant-projet.

La ville-centre a collaboré au cours de l’hiver avec l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) pour compléter le dossier, alors que Montréal pressait Québec de financer le prolongement de la ligne orange, qui se fait attendre en raison des éventuels projets immobiliers.

Cette fiche a été intégrée à une série d’actions à privilégier en matière de transport collectif compilée par l’ARTM. Elles ont été soumises à la formation politique de François Legault en marge de son Plan de relance économique du Québec.

Depuis, c’est silence radio, confirme la Ville de Montréal, tout comme l’ARTM.

Au ministère des Transports, on renvoie la balle à l’ARTM. L’organisme a présenté son premier Plan stratégique de développement et les citoyens pourront y contribuer sur une plateforme informative et interactive. Le prolongement de la ligne orange risque de faire l’objet de discussions.

L’instance consultative de la Ville de Montréal notamment en matière d’aménagement, d’urbanisme, d’architecture, nommé le comité Jacques-Viger, a d’ailleurs relevé le manque de collaboration et de transparence de CDPQ Infra. Cela pourrait nuire à l’aménagement du territoire dans plusieurs quartiers.

Flou

Depuis mai 2019, la filiale Infra de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) conduit une étude de faisabilité sur le prolongement du Réseau express métropolitain (REM) vers Laval, qui pourrait impliquer le projet de prolongement à Bois-Franc.

Plus d’un an et demi plus tard, on se fait avare de commentaires. «Les résultats des études de CDPQ Infra sont planifiés au cours des prochains mois», indique par courriel la conseillère en relations médias Emmanuelle Rouillard-Moreau.

Impossible de savoir où en sont les travaux et si des efforts de communication clairs ont été réalisés auprès des différents acteurs impliqués.

«Malheureusement, je n’ai pas de date de fin de cette analyse à l’heure actuelle», fait savoir la porte-parole au ministère des Transports du Québec, Sarah Bensadoun.

Le fait que l’étude soit en cours explique pourquoi les acteurs locaux sont gardés dans l’ombre, soutient Mme Bensadoun. «C’est tout à fait normal. Il faut d’abord [qu’elle] soit complétée, qu’on en prenne connaissance au ministère et ensuite qu’on obtienne les orientations du côté du gouvernement. Il va nous indiquer si le projet va de l’avant ou pas.»

Le prolongement de la ligne orange ne fait pas partie du Plan québécois des infrastructures.

2 Likes

5 Likes

C’est une nouvelle map?

Probablement une vieille carte de l’AMT entre 2009-2013.

2 Likes

Effectivement, la ligne Mascouche en pointillé semble indiquer qu’elle est encore en construction

On a du nouveau sur ce projet? Pas mal de gens ont poussé pour le faire officialiser mais c’est a quel stade deja? On attend une étude de CDPQi pour le REM vers Laval (qui engloberait cette portion)?

Il semble que non. J’ai revu rapidement le projet de loi 66 concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure, et aucun prolongement de la ligne Orange n’est mentionné. Ça ne fait pas non plus partie du mandat de CDPQ infra

Désolé si j’ai “bumpé” un peu ce fil de discussion, mais je voyais dans ce clip de Reece Martin un petit lien entre l’éventuel prolongement de la branche ouest de la ligne Orange vers le nord… et l’idée qu’elle puisse peut-être un jour former une boucle complète avec sa branche est dans un futur (utopique… d’ici une couple de décennies… :upside_down_face:).

https://twitter.com/RM_Transit/status/1471844778052505602

Je sais que cette idée n’est toutefois pas partagé par tous… et qu’il y a plusieurs besoin ailleurs… et que le contexte sanitaire actuelle n’est pas nécessairement favorable pour les TEC, mais bon. :wink:

2 Likes

Promesse électorale dans 3,… 2,… 1 ?! :smirk:

9 Likes
1 Like

Dit par le ministre Bonnardel ce vendredi à Laval !

«Maintenant que nous avons sécurisé l’échéancier et le coût du prolongement de la ligne bleue, la nouvelle priorité pour le réseau de métro, c’est la ligne orange» — François Bonnardel

Également le tronçon sur Chomedey et privilégié sur Curé-Labelle avant la 440…

Rappelons aussi que l’étude Systra disais que c’était plus rentable et efficace un Métro en souterrain de Côte-Vertu à Laval de l’autre côté du Pont Lachapelle sur la fameuse intersection Cartier/Curé-Laballe/Chomedey !

Pour voir l’étude…

TEC structurant à Laval - Axe Saint-Martin (SRB)

7 Likes

Pressure mounting on government to extend metro line to future REM station

Global News | Posted May 31, 2022 6:04 pm EST | By Tim Sargeant

image
WATCH: Some 169 new housing units are set to be built in the St-Laurent borough but some local politicians have expressed concern, saying the project is missing easy access to public transit. As Global’s Tim Sargeant explains, there are calls to merge the city’s new high speed rail line with the existing metro line.

A new housing project is well underway in the Saint-Laurent borough to build 169 affordable units for low-income families.

The project is being built in the shadow of thousands of other private-housing units and the future Bois-Franc REM (Réseau express métropolitain) train station.

Montreal elected officials insist the booming housing starts in the area combined with plans to build a new elementary school are just some of the reasons why a future extension of the orange metro line from Côte-Vertu to the Bois-Franc REM station makes sense.

“It’s the biggest bang the government will get for the taxpayers’ buck to be able to make that connection for one kilometre,” Alan DeSousa, the Saint-Laurent borough mayor, told Global News.

A tunnel of almost one kilometre has already been dug from the Côte-Vertu metro station toward the Bois-Franc REM stop. Officials argue only one more kilometre is needed to convert this into a bimodal station.

“What we need right now is that we connect the two systems, which is the REM and the orange line,” Montreal Mayor Valérie Plante said.

The final decision sits with the Quebec government but so far no commitment has been made.

“We’re evaluating the best solution for the best project,” Claudi Loupret, a spokesperson from the transport minister’s office, wrote in an email to Global News.

A bimodal station at Bois-Franc is in a location surrounded by new homes and an elementary school that is planned to be built. It will give a new public transit option to the Trudeau international airport, only a few kilometres away.

“It’s going to serve thousands and thousands of people around here,” Aref Salem, the Montreal Opposition leader told Global News.

Officials are hoping the government will commit to the extension by the time the entire REM network is up and running, scheduled for the end of 2024.

6 Likes

CABINET DE L’OPPOSITION OFFICIELLE - Prolongement du métro jusqu’à Bois-Franc - Ensemble Montréal demande au gouvernement d’aller de l’avant

NOUVELLES FOURNIES PAR Ville de Montréal - Opposition officielle à l’Hôtel de Ville de Montréal | Juin 10, 2022, 07:00 ET

MONTRÉAL, le 10 juin 2022 /CNW Telbec/ - Le maire de l’arrondissement de Saint-Laurent, M. Alan DeSousa, se réjouit de l’annonce du gouvernement du Québec de faire du prolongement de la branche ouest de la ligne orange du métro, qui inclura notamment la gare Bois-Franc, sa nouvelle priorité. Il l’appelle toutefois à dévoiler rapidement l’échéancier et les coûts du projet sachant que la mise en service du Réseau express métropolitain (REM) à Bois-Franc est prévue pour 2024.

« Maintenant que le gouvernement a sauvé le projet du prolongement de la ligne bleue du métro en sécurisant l’échéancier et les coûts du projet, il faut impérativement définir ces mêmes balises pour le prolongement de la ligne orange du métro jusqu’à la gare Bois-Franc », souligne M. DeSousa.

Rappelons qu’une motion déposée par Ensemble Montréal au conseil municipal demandant au gouvernement du Québec de prolonger la ligne orange jusqu’à la gare Bois-Franc du REM a été adoptée à l’automne 2019. Cette proposition est d’ailleurs partagée par plusieurs acteurs du milieu de la mobilité. Seuls 2,2 km séparent la station de métro Côte-Vertu de la future station Bois-Franc du REM et 1,2 km du tunnel a déjà été déjà creusé grâce à la construction du garage de métro Côte-Vertu, ce qui réduira grandement les coûts et délais du projet.

« L’arrondissement possède un pôle d’emploi qui est en pleine effervescence et compte pour plus du quart des emplois sur l’île de Montréal. Malheureusement, plus de trois déplacements sur quatre à destination de Saint-Laurent s’effectuent en voiture, signe du manque d’infrastructures lourdes de transports collectifs », ajoute le maire de Saint-Laurent.

Ensemble Montréal rappelle d’ailleurs que le gouvernement a entre les mains depuis 2019 une fiche d’avant-projet qui conclut à la nécessité d’aller de l’avant avec des analyses poussées de ce projet majeur de transport collectif.

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l’Hôtel de Ville de Montréal

4 Likes

Ho boy, looks like I missed that one. Seeing amateurish reporting inaccuracies like that about stuff I know about (public transit and urban development) always makes me more skeptical of the other stuff I read in the media…

The Bois-Franc TOD and the Poirier sector are still slated for way more development than 169 units. That unit count is just for the coop, which is a small proportion of the developable land in the sector.

Compared to a lot of other areas it’s actually doing fine. You have a frequent line (64), you’ll have 2 stations (Côte-Vertu and Bois-Franc), and the SRB CV/Sauvé is not too far; it’s pretty well covered compared to other inner suburbs of Montreal. Of course the extension is still justified from the point of view of connectivity, but the fact that it hasn’t been built yet is not a justification to hold back development.

sigh The project isn’t to merge the lines, it’s to connect them. Also, the REM is not high-speed rail.

The officials are wrong. You need to extend the tunnels past Bois-Franc if you want trains to be able to reverse efficiently at the end of the line. Usually it’s 400-500m extra for a “drawer-style” line terminus, standard across the rest of the system.

That segment is part of the recently announced bureau de projet for the N-S axis to Dagenais. Which is no doubt what prompted Ensemble Montreal to apply pressure.

That’s not the goal of the extension (can be misleading) and the airport is not a very significant driver of ridership for the REM anyway (IIRC 1.5M annual onboardings, forecasted 2018).

That’s true of any halfway sensible transit project, this doesn’t really speak of the viability of the project (even though in this case it is a very viable one). Arguably, the main purpose of connecting the orange line to the REM at Bois-Franc is to allow transfers through VSL and to Côte-des-Neiges/NDG, not to benefit local residents. And yet that aspect of facilitating broader mobility isn’t even brought up in the article!


You see stuff like this written in the news, you remember how most people get their information about urban planning and public transit in the city, and then you wonder why people are confused and all over the place as to what’s actually happening? Tsk tsk.

3 Likes