Le Nordelec - Projet global

Redéveloppement du Nordelec et des terrains adjacents.

Pour développer une nouvelle vision du site, le propriétaire du Nordelec demande des modifications au Plan d’urbanisme de la Ville de Montréal (04-047) relativement aux immeubles Le Nordelec et du Règlement 06-039 (le Nordelec), tous deux adoptés en 2007.

Information

Nom : Le Nordelec
Emplacement : 1751 rue Richardson, 1700, rue Saint-Patrick et immeubles situés entre le prolongement de la rue de la Sucrerie et des rues Saint-Patrick, De Condé et Richardson
Hauteur : jusqu’à 44 mètres
Architecte :
Promoteur : Allied (ancien propriétaire El-Ad Canada)
Début et fin de la construction : DÉBUT / FIN
Dates importantes :

Autres renseignements :

  • Complétion de l’îlot A
  • Démolition du bâtiment situé dans l’îlot B (entre le stationnement, le prolongement de la rue Sucrerie, la rue Richardson et la rue De Montmorency)
  • Construction d’espace à bureaux sur l’îlot B

Sources des renseignements :

Autres images

Ajouter ici les images supplémentaires du projet

Projets en cours
Dans les médias
3 Likes

Tel que stipulé dans le sommaire décisionnel des points 40.01 et 40.02 du CA du 8 mai 2023, le conseil municipal doit adopter les modifications.

40.01 concerne les modifications au Plan d’urbanisme appliqué au site.
40.02 concerne les modifications au Règlement autorisant la transformation du site.

Ci-dessous, la descriptiondans le sommaire du 40.01

La Direction de l’aménagement urbain et du patrimoine a reçu, en mai 2022, une demande de modification du Plan d’urbanisme et du Règlement 06-039 (Le Nordelec) adopté en vertu du paragraphe 3 de l’article 89 de la Charte de la Ville de Montréal, métropole du Québec (RLRQ chapitre C-11.4).

En vigueur depuis le 2 mai 2007, le Règlement 06-039 fut adopté pour permettre la transformation d’une partie de l’immeuble Le Nordelec situé au 1751, rue Richardson, à des fins d’habitation et de commerce et la construction de bâtiments sur les terrains adjacents, à des fins résidentielles et commerciales. Ce règlement a été modifié en 2012 afin d’ajuster certaines dispositions relatives au phasage, au délai de réalisation du projet et à l’emplacement des unités de stationnement. Suite à un développement partiel du projet précédemment adopté, un nouveau propriétaire procédait à l’acquisition, en 2016, des immeubles situés au 1751, rue Richardson et ceux situés entre le prolongement de la rue de la Sucrerie et des rues Saint-Patrick, De Condé et Richardson. Ayant une vision de développement différente, le nouveau propriétaire souhaite plutôt consolider la vocation d’emplois du secteur par la construction de nouveaux bâtiments à des fins de bureau sur les terrains situés à l’est du Nordelec. Un de ceux-ci (1301, rue de Montmorency) a d’ailleurs fait l’objet d’un projet particulier adopté en janvier 2022.

La réalisation de ce nouveau projet nécessite une modification au Plan d’urbanisme en ce qui a trait à la limite de hauteur et à la densité ainsi qu’une modification du Règlement autorisant la transformation d’une partie de l’immeuble Le Nordelec situé au 1751, rue Richardson, à des fins d’habitation et de commerce, et la construction d’immeubles, à des fins résidentielles et commerciales, sur les terrains adjacents portant les numéros de lot 2 160 226, 2 160 227, 2 160 228 et 1 852 835 (06-039) en corrélation avec la signature d’un nouvel Accord de développement.

Le présent sommaire traite uniquement de la modification au Plan d’urbanisme. La modification du Règlement 06-039 fait l’objet du sommaire décisionnel 1234334006. Le Conseil municipal peut adopter un Règlement modifiant le Plan d’urbanisme conformément aux articles 109 et suivants de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (RLRQ, c. A-19.1).

DESCRIPTION

Le site

Localisé à proximité du parc du canal de Lachine, le site du Nordelec est situé dans un secteur en transformation. Autrefois industriel, ce secteur s’oriente vers des usages mixtes de plus faible intensité, ce qui a permis l’insertion d’activités résidentielles dans les dernières années. Les édifices de la Redpath et de Corticelli sont des exemples d’anciens bâtiments industriels situés à proximité du site visé et qui ont été recyclés à des fins d’habitation. Les modifications réglementaires apportées en 2006 confirment la mixité du secteur et ainsi, introduisent les fonctions résidentielles et commerciales, tout en conservant le pôle d’emploi.

La principale construction du site est l’édifice Le Nordelec avec son imposante emprise au sol de près de 21 650 m2 (233 000 pi²) recouvrant l’ensemble de l’îlot entre le prolongement de la rue de la Sucrerie, les rues Richardson, Shearer et Saint-Patrick. D’une hauteur de 43 mètres, le bâtiment offre une superficie de plancher de 1 million de pieds carrés. L’îlot adjacent, dit «îlot B», entre le prolongement de la rue de la Sucrerie, les rues Saint-Patrick, De Montmorency et Richardson, comprend une grande aire de stationnement d’environ 360 places et un édifice d’un étage. D’autres terrains au sud de la rue Richardson, occupés autrefois à des fins de stationnement, ont permis la construction de 172 logements sociaux destinés aux personnes âgées et aux familles dans le cadre de l’Accord de développement signé avec l’ancien propriétaire.

Le projet
Le propriétaire demande à revoir les paramètres d’urbanisme affectant le site du Nordelec afin de pouvoir répondre à la demande de bureaux à moyen et long terme. En effet, le bâtiment du Nordelec est occupé à 100% et, pour accompagner la croissance de ses locataires, le propriétaire souhaite développer le site dans une vision de développement axé sur l’usage «bureau». Ce faisant, l’implantation et la hauteur des bâtiments sont revues afin de maximiser les espaces libres au sol de manière à assurer une porosité du cadre bâti et le maintien d’axe visuel et de passage. La modulation des hauteurs proposée vise à s’harmoniser avec le cadre bâti existant, tant celui du Nordelec, de la Redpath, que des bâtiments de plus faible hauteur sur la rue Richardson. Ainsi l’îlot B se veut ouvert sur le quartier plutôt que d’être ceinturé par des constructions tel que le proposait l’ancien projet. Pour permettre de concrétiser cette vision de développement, certains paramètres du Plan d’urbanisme doivent être revus pour, principalement, revoir la forme urbaine (implantation et hauteur) au bénéfice de la création d’espaces verts accessibles au public et pour limiter la densité de construction.

JUSTIFICATION
Premièrement, l’augmentation de la limite de hauteur à 44 m au plan “Les limites de hauteur” du Plan d’urbanisme permettra de réduire l’emprise au sol des bâtiments à construire sur l’îlot B et s’arrime avec la hauteur actuelle du bâtiment existant sur l’îlot A. Ce faisant, le projet vise la création d’espaces libres au sol en multipliant les ouvertures dans le cadre bâti afin de conserver des vues dans l’axe est-ouest, tant au niveau du sol que pour les étages supérieurs tout en permettant la création de passages et en favorisant le verdissement de l’îlot.

Deuxièmement, l’agrandissement de la zone 12-T1 au plan “La densité de construction” du Plan d’urbanisme vers l’îlot A permettra de limiter la densité de construction à un coefficient d’occupation du sol maximal de 6 pour limiter l’agrandissement du bâtiment existant. Ces modifications se font en parallèle de la modification du Règlement 06-039 qui viendra raffiner les encadrements réglementaires du projet et à la modification de l’Accord de développement stipulant les conditions de réalisation du projet.

Le changement de vocation du projet vers un pôle d’emplois et les modifications au Plan d’urbanisme permettront de :

  • consolider le dynamisme économique dans ce secteur de Pointe-Saint-Charles tel que soutenu par le Plan d’intervention spécifique de Pointe-Saint-Charles Nord et en cohérence avec le Plan directeur de mise en valeur du secteur Bridge-Bonaventure;
  • dégager des espaces libres au sol au profit du verdissement et au bénéfice de la communauté;
  • assurer une meilleure gradation de la hauteur des bâtiments pour une intégration harmonieuse au milieu environnant;
  • mettre en valeur le paysage urbain environnant et le patrimoine industriel.

Ci-dessous, les modifications au règlement (sommaire du 40.02)

Les modifications réglementaires
Pour permettre de concrétiser la vision de développement, un nouveau Règlement doit être adopté en reprenant certains paramètres du Règlement 06-039 toujours pertinents et en ajoutant de nouveau pour, principalement, revoir la forme urbaine (implantation et hauteur) au bénéfice de la création d’espaces verts accessibles au public et pour diversifier les usages permis sur l’ensemble du projet. Les principaux ajustements sont:

  • l’ajout d’un lot au territoire d’application (coin sud-ouest des rues Saint-Patrick et Shearer);
  • la révision de certains articles relatifs à la hauteur, à la densité et aux critères d’aménagement, dont certains sont supprimés puisque les dispositions réglementaires visées sont inscrites au Règlement d’urbanisme de l’arrondissement du Sud-Ouest (01-280):
    • augmentation de la hauteur maximale à 44 m pour l’îlot B sur un maximum de 35% de la superficie du terrain;
    • limitation de la densité maximale à 6 pour l’îlot A;
    • limitation de la densité maximale à 4.5 et du taux d’implantation maximum à 60% pour l’îlot B;
    • retrait de 6 m de la façade exigé sur la rue Saint-Patrick;
    • ajout de critères pour l’évaluation en vertu du Règlement sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale de l’arrondissement du Sud-Ouest (RCA22 2201);
  • la révision des usages:
    • autoriser les usages de la catégorie C.4 pour les îlots A et B en limitant la superficie, le nombre d’établissement et la localisation pour les usages «* restaurant » et « débit de boissons alcooliques »;
    • limiter la localisation de l’usage « habitation » pour les îlots A et B;
    • interdire un usage de la famille habitation pour un local situé au rez-dechaussée adjacent à une façade ayant front sur la rue Saint-Patrick;
    • autorisé les café-terrasses à certaines conditions;
  • révision des normes de stationnement;
  • le retrait de la section sur le phasage;
  • la révision du délai de réalisation du projet;
  • la révision des annexes.

Image des volumes du projet sur l’îlot B (la nouvelle programmation)
et la complétion de l’îlot A avec A.1 et A.2

Le plan selon le règlement actuel

11 Likes

La consultation publique est sur le site de l’OCPM

2 Likes

Je suis content que ce grand terrain de stationnement va finalement être utilisé à des fins plus productives.

C’est quoi le avant/après par rapport au stationnement?

1 Like

J’ai modélisé l’ilot A et B:

Les tours modélisées qu’on peut voir proches sont ceux de ce projet:

12 Likes

Beaucoup de potentiel, mais il faudra inclure de la mixité sociale pour que la population soit dans le coup.

Allied veut contruire des bureaux, pas des habitations, dans l’ilot B

Pour la mixité, il y a une coopérative (Le Chalutier de PSC) et une RPA (Cité des Bâtisseurs) dans l’îlot C. C’était la contribution du promoteur d’origine du Nordelec.

Pour des bureaux, le RMM ne s’applique pas.

2 Likes
3 Likes

Je regardais le document le plus récent de présentation du projet déposé par le promoteur et, est-ce moi ou il n’est pas très clair sur ce qui sera résidentiel et ce qui sera bureau/commercial ?

Est-ce que le résidentiel est limiter pour l’ajout à l’îlot A ? Dans un contexte de crise du logement, cela me semble peu, non ?

Voici la description de l’ocpm :

Le projet soumis à la consultation vise à densifier le site par la construction d’espaces de bureau et d’unités d’habitation. Les modifications proposées consistent à ériger des édifices résidentiels et commerciaux (îlot B), à réviser les normes de stationnement sur le site et à ajouter une section à l’édifice Le Nordelec (îlot A) à des fins d’habitation et de commerce.

Mais le document du promoteur indique seulement l’agrandissement de l’îlot A pour du résidentiel…

1 Like

Bonjour, C’est super ces modèles mais je me demande pourquoi le plus gros immeuble (sur 6) de l’Ilot-B est plus petit que 44m? Pour s’arrimer avec le Nordelec je suppose, cependant le Nordelec fait plutôt 42.5 mètres donc un immeuble de 44m serait plus haut que le toit-terrasse du Nordelec. Les modèles 3D sur Ilot A au coin de St-Patrick et Shearer représentent bien le 44m à mon oeil nu.

2 Likes

Effectivement, j’avais mis une hauteur de 40 mètres plutôt que de 44, probablement juste une erreur de lecture de la description du projet.

40 mètres VS 44 mètres (autres volumes ajustés aussi)

Je te souhaite la bienvenue sur le forum :slight_smile:

3 Likes

Merci @vincemtl pour l’acceuil :smiling_face:

J’ai pris plusieurs photos de la vieille maquette Nordelec qui a été retappé pour les présentations les 18 et 25 sept à l’OCPM. Voici mes photos cellulaires. J’ai un peu mal pour la valeur du Patrimoine car on voit très bien le bâtiment à bord du REM. Je pense que j’ai une vidéo simulante si je recherche plus loin dans ma librairie.

8 Likes

Merci pour les photos, aussi ça confirme la volumétrie le long de Saint-Patrick, où j’avais un doute. Je ferai un ou deux autres ajustements au modèle 3D.

1 Like

Comme nouveau venu je suis limité à 3 items à la fois, donc voici une vidéo album!

4 Likes

j’aime la perméabilité piétonne du plan au moins

2 Likes

Il y avait audition des mémoires dans le cadre de la consultation de l’OCPM

1 Like

Le rapport de l’OCPM a été publié ce matin

Il y a 13 recommandations

Recommandations de l'OCPM

RECOMMANDATION 1
La commission recommande à la Ville d’adopter les projets de règlement sous réserve des recommandations qui suivent.

RECOMMANDATION 2
La commission recommande à la Ville de modifier le nombre maximum de logements autorisés dans le règlement en fonction des intentions réelles de développement, et d’inclure dans l’entente de développement révisée la part de logements abordables à développer en vertu de la Stratégie d’inclusion de logements abordables.

RECOMMANDATION 3
La commission recommande à la Ville de :

  • soumettre à des analyses d’impacts l’introduction d’usages commerciaux pouvant engendrer des nuisances;
  • inciter le promoteur à privilégier des usages commerciaux dans le complexe Le Nordelec qui s’harmonisent avec la consolidation de la rue Centre comme principale artère commerciale du secteur.

RECOMMANDATION 4
La commission recommande à la Ville de :

  • terminer les études patrimoniales pour l’ensemble bâti élargi auquel appartient Le Nordelec;
  • appuyer l’ensemble des transformations inscrites aux projets de règlement sur la mise en valeur patrimoniale du complexe Le Nordelec.

RECOMMANDATION 5
La commission recommande à la Ville de :

  • maintenir la limite de hauteur de l’îlot B à 25 m dans le Plan d’urbanisme;
  • réviser, en se basant sur des études patrimoniales complètes, les limites de hauteurs et de densités ainsi que la proposition architecturale des nouvelles constructions sur l’îlot A.

RECOMMANDATION 6
La commission recommande à la Ville d’identifier dans le règlement des critères d’évaluation architecturale pour l’îlot A et de bonifier ceux présentés pour l’îlot B.

RECOMMANDATION 7
La commission recommande à la Ville que soient actualisées les études d’impacts éoliens et acoustiques des ajouts projetés au site du Nordelec, ainsi que les analyses des nuisances associées à la volumétrie des récents ajouts sur l’îlot A.

RECOMMANDATION 8
La commission recommande à la Ville d’intégrer au projet de règlement des dispositions sur le phasage du projet et sur le délai de réalisation afin que les travaux de construction soient exécutés dans les 120 mois suivant l’entrée en vigueur du règlement.

RECOMMANDATION 9
La commission recommande à la Ville de ne pas implanter une entrée de stationnement souterrain et un débarcadère à l’angle des rues de la Sucrerie et Richardson.

RECOMMANDATION 10
La commission recommande à la Ville de :

  • municipaliser la rue de la Sucrerie et d’en faire un espace public;
  • d’inscrire au règlement le dépôt d’un plan d’aménagement paysager préalablement à l’émission d’un permis de construction ou de transformation.

RECOMMANDATION 11
La commission recommande à la Ville de :

  • faire compléter l’Étude d’impact sur les déplacements en prolongeant l’observation des heures de circulation entre 15 h et 19 h;
  • donner suite aux mesures de mitigation proposées dans l’Étude d’impact sur les déplacements afin de minimiser l’effet du projet de construction sur le réseau routier.

RECOMMANDATION 12
La commission recommande à la Ville de :

  • donner suite aux mesures du plan de gestion des déplacements proposées dans l’Étude d’impact sur les déplacements en vue de réduire la dépendance à l’auto solo;
  • intégrer dans l’entente de développement des modalités de contribution à l’atteinte des objectifs du Plan climat 2020-2030 visant la réduction des déplacements en auto solo.

RECOMMANDATION 13
La commission recommande à la Ville de réviser les ratios de stationnement du projet afin de répondre aux objectifs du Plan climat 2020-2030.

3 Likes
5 Likes