Hôpital de Vaudreuil-Soulanges - 10 étages

C’est en couronne ouest, mais cette couronne est également l’interface de la région montréalaise avec l’Ontario. Il y aura énormément de travailleurs du reste de la métropole qui s’y rendront. Et en plus de la forte urbanisation en cours, n’oublions pas que bien qu’embryonnaire, c’est un site privilégié par l’UQ pour ses projets d’écoles de médecine. L’argent qu’on croit économisé ici devra être dépensé sur toute une série de chantiers et travaux de voiries pour accommoder ces déplacements en auto.

2 Likes

Je suis peut-être dans l’utopie totale, mais les travaux sur Cité-des-Jeunes ont vraiment été une occasion manquée côté transport actif. Une piste cyclable aurait pu donner un bon accès à l’hôpital, et même faire le lien avec la gare en 10 minutes top chrono. Mon copain habite sur Harwood, et on prend le train et le vélo, pas de voiture! Une piste cyclable là serait extraordinaire.

1 Like

J’ajouterais que l’on devrait toujours dorénavant planifier des accès en transport actif en sus du transport en commun dans tous les grands projets d’infrastructures publiques en zone urbaine et péri-urbaine.

8 Likes

02/09/2024


13 Likes

It’s such an impressive site, especially for the area.

2 Likes

Deux articles

Texte complet : Hôpital de Vaudreuil-Soulanges | La santé publique s’opposait à l’immense stationnement

Hôpital de Vaudreuil-Soulanges La santé publique s’opposait à l’immense stationnement

Malgré les objections de la Santé publique, Québec va de l’avant avec un vaste stationnement de surface au futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges.

Publié à 5h00

Actualités

Hôpital de Vaudreuil-Soulanges | Cinq hectares d’asphalte pour l’« hôpital du futur »


PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE
L’hôpital de Vaudreuil-Soulanges, actuellement en construction, se dressera à l’intersection du boulevard de la Cité-des-Jeunes et de l’autoroute 30, à Vaudreuil-Dorion.

Préoccupée par les îlots de chaleur, la Direction de la santé publique (DSP) de la Montérégie a recommandé de doter le futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges d’un stationnement à étages, et non de l’immense stationnement en surface choisi par Québec pour réduire la facture.

Publié à 5h00
Ariane Krol,La Presse
François Roy, La Presse

« Il est d’une évidence scientifique qu’un stationnement étagé utilise moins d’espace bétonné, espace qui provoque des îlots de chaleur urbains », souligne la DSP dans un courriel fourni à La Presse.


INFOGRAPHIE LA PRESSE

« Il est difficile de juger des impacts de ce stationnement spécifique, mais les conséquences des îlots de chaleur de manière générale toucheront à la fois l’environnement et la santé humaine. »

Qualifié d’« hôpital du futur » par le CISSS de la Montérégie-Ouest (CISSMO), le centre en construction à Vaudreuil-Dorion sera entouré d’un vaste stationnement en surface. Les 1869 cases occuperont 5,7 hectares, soit 23 % de la surface du terrain, déplore la Ville, qui a maintes fois réclamé un stationnement étagé, comme prévu à l’origine.

« L’aménagement d’un stationnement de surface de 5 hectares vient à l’encontre de tous les documents de planification et de réglementation municipaux et régionaux », ajoute la DSP dans son courriel qui « se veut un avis scientifique ».


IMAGE FOURNIE PAR LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE DES INFRASTRUCTURES (SQI)
Le site du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges

« Selon les données probantes et la littérature, la proposition de la Ville de Vaudreuil-Dorion pour l’aménagement du stationnement est celle que nous recommandons. »

La Ville avait déjà affirmé avoir l’appui de la DSP, mais l’argumentaire de près de trois pages reçu en avril 2019 n’avait pas été diffusé.

La DSP a aussi produit une fiche sur le « stationnement responsable » et participé à la consultation sur le plan d’urbanisme de la Ville, nous a signalé sa porte-parole, Chantal Vallée.

« Les stationnements étagés sont à privilégier par rapport aux stationnements de surface », note la DSP de la Montérégie dans sa fiche.


PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE
L’hôpital de Vaudreuil-Soulanges, actuellement en construction, se dressera à l’intersection du boulevard de la Cité-des-Jeunes et de l’autoroute 30, à Vaudreuil-Dorion.

Quant aux participants à la consultation publique de la municipalité, ils ont dit vouloir éviter « que les erreurs du passé se répètent, c’est-à-dire que l’on retrouve d’immenses espaces de stationnement extérieurs », indique le rapport publié en 2020.

Vaudreuil-Dorion avait d’abord souhaité un stationnement souterrain, mais la Société québécoise des infrastructures (SQI), qui gère le projet, « a dit que c’était très difficile d’intégrer ça dans le budget », relate le directeur général de la Ville, Olivier Van Neste. « Ils sont venus avec une proposition de compromis, d’avoir un stationnement étagé. »

Dans une présentation à la chambre de commerce locale au printemps 2021, le CISSSMO avait évoqué un stationnement à « plus de 50 % de type souterrain ».

Mais Québec a finalement jugé que même ce compromis était trop cher.

La « surchauffe dans le domaine de la construction » ayant augmenté le budget de 900 millions de dollars, un « exercice d’optimisation rigoureux a dû être fait » pour respecter le nouveau budget de 2,6 milliards de dollars, nous a écrit la porte-parole du CISSSMO, Jade St-Jean.

« Conséquemment, un stationnement en surface permettait d’économiser plus de 50 millions au projet sans qu’aucun des services au sein du futur hôpital ne soit compromis. »

Ce scénario a suscité une levée de boucliers dans la région.

En juin dernier, la Ville a demandé officiellement à Québec d’ajouter le budget nécessaire à la construction d’un stationnement étagé ou souterrain. Sa résolution a reçu de nombreux appuis. La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et la chambre de commerce locale ne se sont pas gênées pour rappeler Québec à l’ordre.

Il est inconcevable qu’un projet de cette envergure, représentant un investissement significatif, ne respecte pas les meilleures pratiques en matière de développement durable, d’autant plus que le coût supplémentaire pour un stationnement étagé ou souterrain ne représente qu’une fraction du budget total.

L’Union des municipalités du Québec

La Politique nationale de l’architecture et de l’aménagement du territoire affirme que le gouvernement compte […] donner l’impulsion nécessaire pour que l’architecture et le territoire québécois soient gérés et aménagés durablement.

La Communauté métropolitaine de Montréal

Malgré les contraintes que cela comporte, les entreprises de la région acceptent de suivre les normes imposées en termes de construction et de respect de l’environnement lorsque vient le temps de réaliser leur projet, et ce, sans possibilité de dérogation.

La Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges

La municipalité a aussi produit une illustration pour montrer combien le stationnement en surface occuperait encore plus d’espace que le scénario étagé initial.


IMAGE FOURNIE PAR LA VILLE DE VAUDREUIL-DORION
Illustration produite par Vaudreuil-Dorion à partir des plans déposés à la Ville, afin de montrer que le stationnement (en rouge) occupait moins d’espace lorsqu’il était en partie étagé.

Une pétition de plus de 2600 noms, lancée par Mères au front, a également été déposée à l’Assemblée nationale à la mi-novembre par la députée indépendante de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols.

Malgré la couverture des médias locaux et nationaux, rien n’a réussi à faire bouger le curseur.

« Nous allons de l’avant avec la décision actuelle », a réitéré le cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

« Toutefois, plusieurs mesures d’atténuation seront mises en place, nous allons notamment verdir plus de 40 % de la superficie du stationnement », a indiqué son attaché de presse par courriel (voir autre texte).

« Tout le reste du projet s’est super bien déroulé », mais pour le stationnement, on aurait voulu « l’exemplarité de l’État », souligne le DG de Vaudreuil-Dorion.

C’est ce qu’a fait la municipalité avec son « pôle municipal » regroupant hôtel de ville et bibliothèque, plaide M. Van Neste. Même si « ça coûte cher », la Ville a privilégié le stationnement souterrain.

Des hôpitaux récents comme le CUSM, à Montréal, et le Nouveau complexe hospitalier (NCH) de Québec ont du stationnement étagé ou souterrain, rappelle-t-il.

Pourquoi on ne peut pas avoir cet investissement qui se fait ailleurs ? Ce n’est pas parce qu’on est en banlieue qu’on doit s’étendre, ça va contre les orientations gouvernementales !

Olivier Van Neste, directeur général de Vaudreuil-Dorion

La liberté prise par Québec risque d’inciter des promoteurs immobiliers à remettre en question les exigences municipales de densification, craint le DG.

« Je m’attends éventuellement à entendre l’argument : “Mais regarde l’autre bord, il y a l’équivalent d’un stade de football américain en stationnements et moi, je suis obligé de faire du souterrain.” C’est sûr ! »

[ Consultez le site du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges ](https://
projethopitalvaudreuilsoulanges.com/)

2 Likes

Payé pour un meilleur desserte de bus : :-1:

Payé pour 5 hectares de stationnement et probablement des élargissements de rues : :+1: :+1: :+1: :+1:

7 Likes

Updated render I made based on how the trees will actually look:

3 Likes

Reportage TV à Global Montréal