Écoquartier Angus - Projet global

Je partage ton opinion pour l’immeuble qui se prends pour du camouflage désertique.

Ceci dit tout n’est pas beau à Griffintown. Le pire à mon avis est celui-ci qui ressemble à des roulottes de chantier empilées.
image

2 Likes

Malheureusement c’est une autre coop, ce qui me désole en dépit du fait que j’appuie fortement cette formule d’habitation pour ceux qui souhaitent y vivre. Mais pourquoi faut-il que leurs factures soit aussi hideuses et qu’elles jurent autant dans le paysage urbain. :frowning_face:

1 Like

Certains ont reçu des notifications dans la dernière heure. Je suis vraiment désolé du dérangement. :slight_smile:

Finalement, je crois que ce n’était pas une super idée de ma part de tout regrouper les projets de l’écoquartier dans un seul endroit. À terme, l’écoquartier comptera probablement une dizaine de projets réalisés par des acteurs différents. Des fils distincts pour chacun d’eux aideront au référencement et à la recherche d’informations.

Un fil “projet global” pour l’écoquartier est également très pertinent pour suivre l’aménagement paysager et d’autres enjeux/nouvelles!

1 Like

Mon impression est qu’en général pour les coops, l’architecture doit surtout répondre à des impératifs de coût et d’efficacité énergétique (d’où la généralisation de l’utilisation de la tôle et des petites fenêtres carrées), l’aspect esthétique devenant très secondaire.

Je comprends très bien les considérations budgétaires, mais en nivelant par la bas on oublie un des aspects important du projet. Celui d’enlaidir durablement le paysage urbain, véritable verrue par son désolant manque d’imagination et de créativité. Comme si on avait tout fait pour qu’il détonne le plus visiblement dans le quartier. À noter que la plupart des coops construites dans les dernières années ont ce même défaut récurrent, soit l’absence d’intégration réussie à leur voisinage immédiat.

Je trouve que la coop Mile-End à côté de chez nous est assez réussi. Ce n’est pas un édifice de starchitecte, on s’entend, mais il n’a rien à envier à bien des projets privés. C’est simple, bien balancé, agréable au niveau de la rue. J’ai juste des photos de l’édifice à la fin de la construction, mais ça donne un idée.


Il y a une section vitrée à la base avec un CPE:

L’accès tout en bois est quand même chic:

Le rez-de-chaussée est composé d’unités avec des entrées individuelles sur deux étages, ce qui dynamise le niveau de la rue:

La coop dans le Quartier Angus a essayé de faire quelque chose de différent aussi, je crois que son succès ou non dépend beaucoup des goûts et de l’affinité avec son « audace ». Ce n’est pas un tas de tôle par dépit.

4 Likes

La cours intérieure est superbe, dictée par le réglement du Plateau qui oblige un certain % de verdissement + un certain nombre de stationnements…pour vélos.

2 Likes

2022-04-29

L’aménagement est généralement bien, mais NIP Paysage ne semble pas avoir inclus de délimitation claire entre le domaine privé et “public” son design.

Techniquement, la partie entre les “cercles” (fosses d’arbre) et les bâtiments sont des espaces privatifs appartenant aux unités au RDC. C’est leur entrée principale. Toutefois, le design de l’allée centrale n’a prévu aucune distinction entre ces espaces et le couloir de circulation. Ce n’est vraiment pas super. Les résidents tentent de délimiter l’espace du mieux qu’ils peuvent par eux-mêmes.

L’effet sera peut-être moins important quand l’autre moitié de l’allée sera aménagée (la dimension actuelle ne représente pas la pleine largeur).

On aurait dû traiter ces espaces intermédiaires comme les architectes de Cité Angus 1 l’ont fait pour les cours intérieures (plantation séparatrice), ou comme Nip Paysage pour les allées latérales trottoirs doubles et fosses).

11 Likes

Image publiée sur le compte Instagram de Provencher_Roy.

On reconnait tous les projets en construction + Loggia + un immeuble à bureaux qui n’est pas représenté comme un volume. C’est intriguant.

4 Likes

La société d’histoire Rosemont Petite Patrie organise une conférence sur la transformation du site Angus.

J’ai assisté ;a leur conférence la semaine dernière sur le chemin de fer QMO&O, que le CP a racheté et qui traverser outremont, Rosemont, le Plateau, etc. C’était HYPER intéressant. Le conférencier Justin Burr connaît le dossier sur le bout de ses doigts, avec pleins d’explications sur le contexte politique, économique… beaucoup de photos d’archives

Je crois que le quadrilatère va être très réussi. Il reste encore beaucoup d’édifices à construire, mais les allées piétonnes existantes sont bien intégrées au bâti, et c’est agréable de s’y promener, si on fait abstraction de l’immense chantier. Plusieurs n’aiment pas l’architecture de certains édifices du coin, mais je trouve que ça fait de belles textures, c’est contemporain, et il n’y a rien d’écrasant dans l’échelle des édifices. Je crois qu’on y est en train de réussir un domaine public (et piétonnisé) qui va être vivant et utilisé.



9 Likes

Petit reportage photo

20 Likes

This takes the cake

2022-09-27 - Sur la page de À pas de géant / Giant Steps

11 Likes

How did I miss that building in the original presentations? I am guessing but it’s fairly obvious that it is intended to evoke the turntable on the old yards. I can’t wait to see how it turns out!

Ouppelaye now I see it. Merci

Le bâtiment est juste à côté de l’écoquartier. Il n’en fait pas partie. :slight_smile:

2 Likes

Ah. :joy::man_facepalming:t2:

1 Like

Un aperçu à distance de l’écoquartier Angus:

12 Likes

2022-11-21 - Sur la page de NIPPAYSAGE

Dévoilement des lauréats des Prix Habitat Design 2022

Grand Prix Habitat Design en architecture de paysage 2022

Catégorie : Complexe multirésidentiel

Josée Labelle – NIPPAYSAGE – Écoquartier, Technopôle Angus

Félicitations à toute l’équipe de NIPPAYSAGE ainsi qu’ @josee_labelle et @deshaiesb pour leur super travail.

Merci @sda_angus pour votre collaboration et votre confiance!

TECHNOPÔLE ANGUS - PLACE MICHEL HÉBERT

Première phase de réalisation paysagère d’un vaste projet de développement urbain.

Inscrit dans la vision d’aménagement du projet de développement mixte sur l’îlot central du Technopôle Angus déposé en 2014, le projet présenté découle d’une démarche exemplaire de développement urbain.

Le volet paysage du projet innove en proposant une rue partagée, des corridors écologiques, un espace boisé en cœur d’îlot, des cours intérieures, ainsi que deux places publiques encadrées de commerces de proximité.

Plusieurs principes d’écologie urbaine y sont intégrés afin de créer un cadre de vie en adéquation avec les processus naturels essentiels au maintien d’un équilibre des ressources en ville et imbriqué au réseau de mobilité piétonne. Il s’agit ainsi de favoriser le cycle de l’eau, la pollinisation, la production d’aliments, la biodiversité, la création et la préservation d’habitats, etc. L’ensemble de ces processus créent un écosystème urbain dont la collectivité tire d’innombrables bénéfices.

De ce grand projet constituant un chantier d’une décennie, en 2022 se réalise la place publique nommée Michel Hébert ainsi qu’un corridor écologique composant ensemble la première phase de réalisation du volet paysage.

1 Like

Sur Loopnet, on peut voir quelques infos sur les futurs bâtiments. On parle d’un hôtel et d’un centre de congrès.

7 Likes