Développement du secteur Fairview

Updated Pointe-Claire Interim Control By-Law 5/6/2022
pc-2946_reglement-de-controle-interimaire_fr.pdf (5.3 MB)
pc-2946_reglement-de-controle-interimaire_en.pdf (5.3 MB)

image

4 Likes
4 Likes

Just wanted to point out the irony.

8 Likes

Good job Pointe-Claire! Reject sustainable developments that will give multitude of benefits in order for… checks notes an eco-friendly parking lot! Greenwashing and stupidity at its finest, no brain play.

9 Likes

Extrait d’un éditorial de Stéphanie Grammond sur le sujet, paru dans La Presse ce matin: :point_down:

À l’heure où il faut miser sur la densification urbaine, Pointe-Claire offre le triste exemple d’un projet de construction qu’on n’aurait pas dû balayer d’un revers de main.

Après tout, la construction de tours résidentielles locatives qui se dessine à côté du centre commercial Cadillac Fairview a beaucoup d’atouts dans son jeu.

D’abord, le projet est piloté par Cadillac Fairview, un promoteur sérieux implanté dans la communauté depuis des décennies.

Ensuite, sa phase 1 est située sur un stationnement sous-utilisé qui constitue un îlot de chaleur à combattre, pas un milieu naturel à protéger. Et les trois édifices de 20 à 25 étages seraient érigés en bordure de l’autoroute 40, pas au milieu d’un quartier résidentiel.

Surtout, le site est collé sur une future station du Réseau express métropolitain (REM), un mode de transport collectif structurant dont le développement doit forcément aller de concert avec un plan de densification, comme ailleurs dans le monde.

L’objection citoyenne n’a donc pas de sens… mais elle n’est pas si surprenante, dans la mesure où la Caisse a déroulé le REM sans se soucier de son ancrage dans le milieu, une erreur à ne pas reproduire.

Mais revenons au projet.

Bien sûr, rien n’est parfait. Mais tout se négocie, se bonifie. Sauf que le nouveau maire de Pointe-Claire ne veut rien entendre. Après avoir rejeté le projet en février, ce qui a donné lieu à une poursuite, il n’a soumis aucune autre vision du développement urbain.

La densification ? Pas dans sa cour ! […]

3 Likes

Cadillac Fairview is planning to fence off the Fairview Forest, after all it is private property.

1 Like

Ouf mauvaise décision de la part de CF. S’ils laissent le boisé intact et qu’ils l’ouvre au public, les opposants seront appaisés et le développement des stationnemrnts et du mail passera bien mieux.

6 Likes

Il n’y a rien pour appaiser ces gens. Ils ne sont pas raisonnables. On est passé de vouloir protéger le boisé à refuser tout projet. Il y a une limite à vouloir emmerder les promoteurs ce sont des humains comme nous c’est sur qu’ils vont finir par réagir.

6 Likes

Je crois que c’est une façon de forcer la municipalité de négocier. Un gel de tout development en face d’un métro, dans un stationnement à côté d’un autoroute et des centaines de mètres du résidentiel n’a pas bon sens.

It’s a gamble though. Soit les résidents vont penser un peu à la réalité et essayer de comprendre que ce qu’ils font nuit au développement durable, ou ils vont simplement dénoncer CF comme ennemi pur et simple.

Je ne sais pas c’est quoi l’entièreté de leur plan, mais dans le contexte actuel, c’est pas le pire des actions selon moi. It’s their biggest bargaining chip.

2 Likes

J’en doute beaucoup. L’opposition est diverse, mais le groupe SFF est marginal et sa mission est instrumentalisée par Thomas et ses électeurs; ce n’est pas ce qui les préoccupe vraiment. À écouter Tim Thomas j’ai l’impression d’entendre Randal O’Toole, je n’arrive pas à croire qu’un maire à Montréal a cette mentalité. La Presse était bien sur le cas Ludovic Grisé-Farand au printemps, j’aimerais bien qu’ils s’occupent de Thomas.

Edit: CF pourrait réviser leur projet et inclure un plan de conservation pour le boisé qui pourrait rallier davantage de résidents et peut-être même SFF, mais le vrai problème c’est Thomas.

5 Likes

Pire. Dans l’article les intervenants font comme si l’entièreté du projet concerne uniquement le boisé. Alors qu’on se débarrasse aussi et surtout d’ilots de chaleur avec les stationnements. Bref pas raisonnables. Et Tim Thomas est un gros populiste, comme le sont beaucoup de partis municipaux au Québec.
Même Projet Montréal parle des deux cotés de la bouche, eux qui se sont présentés comme l’antithèse de Coderre, l’ami des promoteurs. C’est pour ça qu’ils ne parlent pas fort fort de densification même s’ils réalisent à présent que sans les promoteurs rien ne se fera. Ils sont entre le marteau et l’enclume.

Ce sujet est tellement politisé que ça va être difficile de faire vraiment avancer des gros projets. Mais au moins on parle maintenant. Kudos to Coderre pour avoir lancé le débat pendant la campagne même si c’est une des choses qui a causé sa défaite.

5 Likes

Pour suivre pas mal ce groupe, il y a définitivement une importante frange nymbiste, mais plusieurs des membres ne s’opposent pas au développement, ils veulent simplement s’assurer que ça ne se fasse pas dans le boisé.

Après, je suis d’accord avec vous tous, Tim Thomas ne fait pas ça pour des raisons environnementales et je ne supporte absolument pas ces idées, mais je ne pense pas que CF parviendra à négocier de la sorte avec la Ville, au contraire.

3 Likes

City of Point Claire issued a work stoppage on construction of the CF fence as it cut a tree over 10 centimeters in diameter without a permit, just absolutely ridiculous.

1 Like

Bloquer un projet aussi stratégique est extrêmement critiquable sur un terrain bétonné et sous-développé, mais couper des arbres matures sans raison, c’est franchement peu avisé. CF ne devrait pas réagir au tout en effectuant des coupes illégales.

Ça ne va changer le zonage, ça fait juste les dépeindre comme les vilains dans l’affaire aux yeux de tout le monde, même les défenseurs du développement urbain.

Et Québec devrait prendre ses responsabilités en encadrant le zonage et la densité pour occuper intelligemment le territoire, et régler ces conflits une fois pour toute.

7 Likes

10 cm c’est… mature? That’s an overreach.

Des espèces d’arbres peuvent être plus que centenaire et ne faire que 5cm de diamètre.

Bon je doute qu’ils aient coupé des individus centenaires, mais ça reste un geste difficilement justifiable, tout comme les réactions de la ville. C’est un vrai combat d’enfants.

3 Likes

Sauf qu’un des enfants possède le terrain et a(vait) le droit de procéder au dévelopement…

Là il n’a même pas le droit de déraciner de l’asphalte et de construire des habitations, en pleine pénurie de logements…

3 Likes

On parle de plus de 10 cm, parce que c’est la norme pour avoir un permis pour abattre un arbre à Montréal.

Les arbres autour de mon édifice sont matures à ce diamètre, et ils font 3 étages de haut. Ce sont des gratte-ciel pour certains maires. J’ose espérer qu’on ne pourrait pas s’en débarrasser comme de la mauvaise herbe. :stuck_out_tongue:

2 Likes

Espérons que ce conflit fasse réfléchir toute la communauté face au besoin d’ajuster le développement urbain vers des objectifs de densification harmonieuse, tout en respectant l’esprit du développement durable. Ici deux visions s’affrontent qui ne peuvent que faire des perdants, par manque de jugement et de volonté de conciliation. Il faut impérativement agir dans une vision plus globale du territoire, qui doit nécessairement dépasser les limites (étroites) des municipalités.

1 Like