Chantiers de construction et travaux de voirie - Discussion générale

Aménagement temporaire est terminé pour le carré Augier

Sur la page Facebook du maire François Limoges

Nous avons sécurisé le carré Augier!
Le carré Augier, c’était une anomalie dans la ville. Une intersection décalée qui créait un immense espace asphalté, que les voitures traversaient en diagonale, à des vitesses relativement élevées. Nous avons été interpellés par des résidents depuis longtemps pour régler ce problème.
L’automne dernier, nous nous étions engagés à sécuriser l’intersection dans la première année de notre mandat et de travailler avec la population riveraine pour un aménagement permanent. Huit mois après le scrutin de novembre, c’est avec beaucoup de fierté que nous pouvons dire: mission accomplie pour la phase 1. Le carré est maintenant fermé à la circulation dans un axe nord-sud qui permet de traverser en toute sécurité sur le chemin de l’école Saint-Barthélemy dans Villeray.
Pour la suite, nous allons monitorer l’aménagement, y compris à l’aide de caméras pour étudier la circulation et les comportements. Avec les résidents, nous allons travailler à un aménagement permanent qui saura intégrer des éléments de sécurité, de lutte aux îlots de chaleur, et qui permettra d’embellir le secteur.
Merci à toutes les équipes qui ont oeuvré sur le dossier et aidé à en faire une réussite!

Le plan d’aménagement publié en juillet dernier

8 Likes

Carré Augier : Sur la page Facebook de l’arrondissement RPP

:sparkles: Juste à temps pour la rentrée scolaire, de nouveaux aménagements ont été réalisés pour sécuriser le carré Augier. :star_struck:
:small_blue_diamond: Création d’une zone piétonne protégée par des bollards au centre de l’intersection, afin de détourner les véhicules de part et d’autre de celle-ci, sur la rue Louis-Hémon
:small_blue_diamond: Ajout de panneaux d’arrêt et traverses piétonnes
:small_blue_diamond: Installation de bacs de plantation
:small_blue_diamond: Marquage au sol ludique par l’artiste montréalais Roadsworth
Ces interventions sont réalisées de manière transitoire jusqu’au réaménagement complet du carré Augier prévu en 2024.
Pour en savoir plus: bit.ly/3wNfu0o
:camera: : Louis-Étienne Doré


L’artiste montréalais Roadsworth a créé le marquage ludique du carré Augier

10 Likes

Un beau potentiel pour faire une petite place de quartier. Vu l’emplacement, je vois quelque chose orienté vers les familles, peut-être des jeux pour les enfants?

Le projet temporaire est un bon moyen de tester la configuration pour la circulation.

5 Likes

Il y a le potentiel d’en faire une place aussi réussie que ls place Andrée-alachapelle (rue Fairmount). Le verdissement sera un incontournable, et des aménagements pour les enfants seraient effectivement bienvenus. Bien hâte de voir!

2 Likes

Oui, en espérant que les fils soient enfouis cette fois.

I wish, mais clairement que les priorités de la CSEM ont pas l’air très pressante, même pour les projets où l’ont refait toute la rue a neuf pour les prochaines 75ans… (St-André, Champlain). Donc si c’est 2 rues là n’ont pas eu droit à ce traitement, je ne me fait pas d’illusion pour ce petit tronçon dans le milieu de Rosemont

Voici les priorités de la CSEM (tiré du Plan directeur):

Centres névralgiques et réseau routier hiérarchisé

Les actions de la CSEM sont établies en priorisant la présence des centres névralgiques, tels que les hôpitaux, les maisons d’hébergement, les casernes de pompiers et les stations de pompage.

Lutte aux incendies

La CSEM veille à la sécurité des citoyens en effectuant un relevé des rues où la présence des fils et des poteaux génére des obstacles aux pompiers et peut occasionner des délais dans leurs interventions.

Secteurs de hauteur

Les secteurs de hauteurs (sept étages ou plus) constituent des zones favorisées d’enfouissement des fils en raison de la fonction économique qui y est habituellement associée.

Secteurs significatifs

Le plan directeur a identifié des secteurs d’intérêt patrimonial, culturel et touristique qui bénéficient de l’enfouissement non pas pour des raisons de sécurité mais d’un point de vue esthétique et urbanistique répondant ainsi à la volonté de la Ville de Montréal de mettre en valeur les zones visées.

État des chaussées

L’évaluation de l’état des voies publiques a été intégrée aux données afin de mieux coordonner les interventions d’enfouissement et de réfection de manière à réduire les coûts et les impacts aux usagers et riverains.

Les petites rues, dans des secteurs résidentiels et de faible hauteur, n’ont pratiquement aucune priorité. L’approche à sûrement l’avantage d’assurer une priorité aux endroits névralgiques vu l’ampleur de la tâche d’enfouissement. Mais il est malheureusement difficile de s’offrir le luxe d’installations locales où l’on veut éliminer les câbles aériens pour des raisons esthétiques.

C’est sûr que les petites rues sont plus un luxe qu’une nécessité, sauf qu’il devrait être impératif lors d’une réfection de les enfouir. Surtout avec les tempêtes de plus en plus violentes et le verglas qui va augmenter, il faudrait être plus pro-actif et revoir certains de leur critère.

2 Likes

Décarie ou Ville Marie


4 Likes

Les travaux de réaménagement de la rue Molson entre Masson et Saint-Joseph commencent sous peu

Rue Molson : un réaménagement inclusif

Mis à jour le 6 septembre 2022

Temps de lecture : 1 min

Après un exercice de consultation en 2019 et 2020, le réaménagement de la rue Molson, entre Masson et Saint-Joseph, va de l’avant. Découvrez les interventions prévues à partir de la fin du mois d’août 2022, les aménagements déjà réalisés et ceux prévus en 2023.

La démarche participative de la rue Molson

Menées par la firme d’urbanisme L’Arpent, à l’été et à l’automne 2019, les différentes activités de consultation entourant le réaménagement de la rue Molson ont rejoint plus de 700 participantes et participants.

Les nouveaux aménagements répondent aux souhaits et préoccupations exprimés durant ces activités. Ils permettront de :

  • Sécuriser les traversées, apaiser la circulation et protéger les usagers vulnérables.
  • Favoriser le transport actif en améliorant le confort des personnes à mobilité réduite, des piétons et des cyclistes.
  • Créer un axe de rencontre, notamment en facilitant l’accès et la mobilité autour des places publiques.
  • Faciliter l’utilisation du transport en commun tout en limitant l’impact sur le stationnement.

Interventions prévues en 2022

  • Déplacement des arrêts obligatoires et marquage au sol pour améliorer leur visibilité.
  • Installation de bollards pour sécuriser les traverses piétonnes près des places Michel-Brault et Pierre-Falardeau.
  • Ajout de balises au centre de la rue indiquant la limite de vitesse, les passages piétons
    et les arrêts obligatoires.
  • Retrait d’espaces de stationnement près des traverses piétonnes et à l’intérieur des intersections pour améliorer la visibilité.
  • Ajout d’arrêts d’autobus supplémentaires près des places publiques.
  • Installation de bacs fleuris pour créer une zone tampon aux intersections.

Interventions prévues en 2023

  • Reconstruction des trottoirs en béton.
  • Ajout de lampadaires pour améliorer la visibilité et la sécurité.

Pour tout savoir sur le projet de la rue Molson et pour consulter le rapport final, visitez le realisonsmtl.ca/ruemolson

image

4 Likes

Un segment de la rue Ste-Rose dans le Village, entre Panet et de la Visitation sera refaite en pavés et verdie avec une petite placette/jardin sur les terrains de l’église St-Pierre-Apôtre

8 Likes

un bel exemple d’urbanisme tactique, j’aime beaucoup

2 Likes

Ce serait pas trop tôt. Je passe souvent par cette ruelle pour rentrer chez moi et le chantier de construction de l’église qui bloque le trottoir sud et me pousse directement dans la rue rendent ce déplacement moins sécuritaire.

C’est au prochain conseil d’arrondissement au point 30.05, les feux de circulation seront aussi améliorés

Aussi dans l’ordre du jour à 30.07. La chaussée et trottoirs autour des projets de Broccolini (BNC/Victoria sur le parc) seront refaits.

3 Likes

Has anyone tried driving out of Old Montreal (West end)
Every street is a detour or closed, Mill Street is closed (someone decided to redo the sidewalks - I may have seen one person walk this street in a decade), and the Peel/Wellington backs up all the way to McGill.
Who is in charge?

It’s just because of simple math, if everyone drove into/out of Old Montreal, there wouldn’t be space for everyone because of how inefficient personal cars are. You are part of the traffic, it’s not someone else’s responsibility for choosing to drive in a place that has excellent public transit and bike infrastructure.

3 Likes

On ne peut pas non plus repousser sans cesse les travaux d’entretien.

Juste pour sortir du Vieux vers l’ouest, vers Griffintown, on tombe dans les travaux de réfection des rues du secteur, les mêmes rues où il y a des plaintes que… Ça ne va pas assez vite.

Ce n’est pas pour dire qu’on ne pourrait pas faire mieux à assurer des chantiers plus rapides, limiter au maximum les temps morts, et s’assurer la synchronisation de tout cela. Mais je pense que c’est plus facile de souhaiter ces améliorations que de le faire concrètement, avec la main d’oeuvre à ses limites, la saturation du réseau routier qui cause problème à la moindre voie fermée, et surtout l’ampleur colossale de la tâche de réduire notre déficit d’entretien.

2 Likes

Fortes pluies : un problème pour les infrastructures municipales


Les fortes pluies de mardi ont inondé des viaducs et des routes à Montréal, en plus d’une centaine de sous-sols de résidences (Archives).
PHOTO : RADIO-CANADA

Radio-Canada
Avec les informations de Karine Bastien
Publié à 9 h 42

Les fortes pluies qui se sont abattues mardi sur la grande région de Montréal ont causé des dommages, inondant une centaine de sous-sols de résidences et forçant l’interruption temporaire du service sur la ligne orange du métro. Mais elles soulignent aussi la désuétude des infrastructures qui ne sont pas en mesure de faire face à des quantités de pluie aussi importantes.

En fin de journée mardi, il est tombé de 80 à 100 millimètres de pluie en très peu de temps sur la région métropolitaine. Une inondation a été rapportée par le Collège Notre-Dame-de-Lourdes à Longueuil, ce qui force sa fermeture mercredi. Le Collège Durocher de Saint-Lambert est lui aussi fermé en raison des fortes précipitations de mardi.

À Longueuil, les secteurs de la rue Saint-Charles et du quartier Laflèche ont été particulièrement touchés.

À Montréal, minimalement cinq viaducs ont été inondés, a dit le porte-parole de la Ville de Montréal Philippe Sabourin à l’émission D’abord l’info diffusée à ICI RDI mercredi matin. Il y a aussi eu plusieurs refoulements d’égouts et des dégâts dans des résidences. Il a déclaré que de nombreuses équipes d’urgences ont été interpellées mardi, et qu’il y a eu près de 1400 appels de citoyens pour signaler des problèmes aux services de la Ville.

Toujours à Montréal, plusieurs sections de routes ont été fermées en raison des fortes pluies, notamment dans Rosemont, sur Le Plateau-Mont-Royal, ainsi que dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Les intempéries auraient aussi causé un décès. Un homme de 52 ans des Laurentides aurait perdu la maîtrise de son véhicule à Morin-Heights et est mort, possiblement à la suite d’un aquaplanage.

Les infrastructures vieillissantes en cause

Le professeur au département de géographie à l’UQAM et directeur du Réseau Inondations InterSectoriel du Québec, Philippe Gachon, a indiqué que ces événements seront de plus en plus fréquents avec le changement climatique, et cela constitue un problème pour nos infrastructures. Il a fait cette déclaration à l’émission Tout un matin diffusée sur les ondes d’ICI Première mercredi matin.

Pour M. Gachon, la réalité nous rattrape. Le climat se réchauffe, et on va voir des événements comme ceux-là de plus en plus, a-t-il expliqué. Les études montrent que le climat se réchauffe plus rapidement qu’anticipé il y a quelques années, et que le système [d’infrastructures] actuel n’est pas capable d’accumuler ou d’évacuer très rapidement cette eau qui tombe avec une intensité très grande.

Or, lorsque les infrastructures pluviales ont été conçues, on ne tenait pas compte du changement climatique ni de l’intensité des précipitations, a-t-il rappelé.

Les infrastructures municipales qui doivent faire face à ces précipitations de forte intensité sont désuètes, a ajouté M. Gachon, et elles auraient besoin d’investissements majeurs.

Il a mentionné que les systèmes d’égouts ne sont pas adéquats, et qu’une partie des eaux usées se retrouvent dans le fleuve et dans les cours d’eau, et que bien souvent, lors des événements de fortes pluies, il y a des surverses des eaux pluviales.

« Il faut revoir une partie des infrastructures pour s’assurer qu’on respecte notre environnement [et] que les eaux soient traitées. »

— Une citation de P hilippe Gachon, professeur au département de géographie de l’UQAM

D’après M. Gachon, les eaux pluviales à Montréal vont dans les égouts, et lors des épisodes de fortes pluies, elles se retrouvent dans le fleuve sans être traitées. Il faudrait donc des investissements, parce qu’on fait du “patchage” à l’heure actuelle, a estimé le professeur de l’UQAM. Et il faudrait également des investissements dans la recherche pour colliger des données, plutôt que d’utiliser des hypothèses pour prévoir les besoins des infrastructures.

Mardi, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a demandé au prochain gouvernement du Québec d’investir 2 milliards de dollars par année pendant cinq ans pour aider les municipalités à mettre à niveau leurs infrastructures vulnérables au changement climatique.

Y a-t-il une raison pour laquelle Montréal n’utilise pas autant l’étanchéité aux fissures que d’autres villes ? Cela empêcherait vraiment les fissures de l’asphalte de s’agrandir et de provoquer des nids-de-poule

1 Like

Yup, and all the deferred investments + the province doing zero to help the city will mean flooding will become a major issue and shows that we are not ready to deal with climate change.