Chantiers de construction et travaux de voirie - Discussion générale

Discussion générale sur les chantiers de construction et les travaux de voirie

Derrière les détours, le travail de toute une équipe

Journal Métro | Lachine & Dorval | 17:36 16 novembre 2020 | mise à jour le: 22 novembre 2020 à 15:54 temps de lecture: 3 minutes | Par: Éric Martel

Derrière les détours, le travail de toute une équipe
Photo: Archives/Métro Media | Un détour, installé à Montréal.

Des travaux de voirie en cours d’une valeur de 12 milliards ont été répertoriés par la Ville de Montréal, en mai dernier. Derrière les détours qui s’accumulent dans les rues de la métropole figurent des firmes d’ingénierie, dont le mandat est de les concevoir et de les implanter.

Elles sont embauchées par des entreprises de construction, qui recherchent une expertise précise qu’elles ne possèdent pas à l’interne en cas de fermeture de rues, ponts, pistes cyclables ou de trottoirs.

«Il existe plusieurs firmes d’ingénierie de la signalisation comme nous au Québec, peut-être même une centaine», explique la vice-présidente d’Ingénierie Prima, Lana Kozlova Tulieva.

Les ingénieurs responsables de façonner les détours sont généralement spécialisés en génie civil, mais ils peuvent posséder une expertise dans d’autres domaines.

«Par exemple, un ingénieur forestier qui signe des plans de signalisation serait peut-être mal perçu dans le domaine, mais l’important, c’est qu’il soit membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec», explique Mme Kozlova Tulieva.

Bonne planification

La conception d’un détour repose toujours sur les normes du ministère des Transports du Québec. La période de temps que cette étape nécessite varie en fonction de l’envergure du projet et de l’achalandage des artères fermées.

«Vu qu’un chemin de détour est un guide en soi pour montrer une nouvelle route à suivre, le plus grand défi pour un ingénieur est d’optimiser ce guide en le gardant simple, et facile à comprendre pour les usagers de la route», explique le coordonnateur des communications d’Ingénierie Prima.

Après avoir été finalisée, la conception du détour doit être approuvée par un ingénieur de la Ville ainsi qu’une firme de génie-conseil, qui sera également présente pendant l’installation de la signalisation sur le site.

«Il y a toujours au moins trois ingénieurs qui participent aux plans, afin qu’ils soient vérifiés, mais aussi pour se partager la responsabilité, au cas où les choses ne se dérouleraient pas comme prévu», indique l’expert.

On retient les services d’une entreprise de construction spécialisée dans la signalisation pour installer et désinstaller les détours.

Calendrier révisé

Répondant à la frustration des citoyens quant aux entraves routières, Montréal a reporté une vingtaine de chantiers initialement prévus l’an prochain. En réduisant ses travaux du tiers, la Ville espère diminuer les entraves routières de 41%.

«Ça ne veut pas dire qu’il n’y aura plus aucun cône orange, mais ce travail nous a permis de délester de grands chantiers», avait expliqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante, à la fin du mois d’octobre.

Les chantiers ciblés sont surtout situés dans les secteurs de Griffintown, Champ-de-Mars, Jean-Talon et Sainte-Catherine.

Montréal se dote d’une Charte des chantiers de construction

Yves Poirier | TVA Nouvelles | Publié le 12 mai 2021 à 05:00


Photo d’archives

TVA Nouvelles a appris que la Ville de Montréal va se doter d’une Charte des chantiers de construction et elle ne vise rien de moins que l’exemplarité afin de rendre la vie des citoyennes et citoyens moins misérable durant le temps des travaux.

Chaque année, les chantiers mettent à rude épreuve la patience des automobilistes et citadins. La surabondance de signalisation vient par nous faire perdre le nord. Dans le cadre de la séance du comité exécutif, mercredi matin, les élus seront appelés à approuver un plan visant à limiter les diverses nuisances liées à ces travaux.

Quatre axes ou leviers ont été identifiés. Le premier vise justement à afficher ‘’une signalisation claire et efficace, et la revoir selon l’évolution des travaux’’, peut-on lire dans la Charte des chantiers que TVA Nouvelles a pu consulter. Un autre défi auquel la Ville s’attaque, c’est de planifier et de coordonner les travaux en tenant compte de l’ensemble des projets de différents partenaires. C’est justement l’une des critiques régulièrement soulevées, le fait que des partenaires comme la Commission des services électriques, Hydro-Québec, Bell, Énergir, etc. et la Ville manquent de communication. L’administration Plante promet de poursuivre cette collaboration avec les partenaires externes.

Un chantier propre et fini les cônes inutiles

Dans les leviers 2, 3 et 4 de la Charte des chantiers, il est notamment question de mesures pour atténuer le bruit, la poussière et les vibrations dans les quartiers habités. Avis aux ouvriers et entrepreneurs qui ont tendance à s’éparpiller, la Ville de Montréal exigera un soin particulier à la propreté et à l’apparence du chantier. Il vous est sûrement arrivé de vous demander d’ailleurs pourquoi on retrouve autant de cônes orange sur une même rue. La Ville ne tolérera plus la signalisation superflue, par exemple, les cônes orange qui n’ont pas leur place ou leur utilité, pendant et après les travaux. Toujours concernant la signalisation, on exigera que les affiches limitant le stationnement soient installées entre 12 et 14 heures avant le début de la période d’interdiction.

À l’écoute des commerçants prisonniers des travaux

Dans sa Charte des chantiers, on promet une communication claire à toutes les étapes du projet, de la planification à la réalisation. Et si les commerçants ont des besoins, leur opinion sera prise en compte, promet-on. Enfin, la Ville veut des chantiers sécuritaires qui vont faciliter les déplacements des citoyens, en particulier ceux des personnes à mobilité réduire. On privilégie des corridors piétons sans obstacle et de largeur adéquate.

image

2 Likes

La fin de l’épidémie de cônes oranges à Montréal?

La documentation est disponible sur le site de la Ville

Document pdf de la charte :

1 Like

Bien que je suis sûr que plusieurs d’entre nous connaissaient déjà cette technique, Radio-Canada a présenté un reportage pouvant peut-être raffraîchir la mémoire de certains automobilistes. :wink:

Conduite automobile : une technique pour réduire le trafic

1 sept. 2021

Radio-Canada Info
Semaine de rentrée et il y a beaucoup de véhicules sur les routes. Les chantiers routiers n’aident en rien et contribuent à créer des bouchons monstres. Mais tout n’est pas morose : on peut adapter notre conduite. Le reportage de Kim Vermette

Coin Ontario & de la Visitation, nouvelles saillies de trottoir, est-ce qu’une lumière ou un passage piéton va apparaître ?

5 Likes

Besoin de tellement plus de passages piétons, at the very least, sur Ontario dans le Village.

1 Like

C’est un peu le far west sur Ontario… les piétons traversent pas mal n’importe ou.

Point négatif, on doit attendre après Hydro jusqu’en 2023 pour l’enlèvement de poteaux au milieu du trottoir…

Update des saillies sur Ontario

Avenue Pierre-de-Coubertin:

8 Likes

St-Urbain un peut plus verte, des pavés style ‘‘Quartier des Spectacles’’ auraient beaucoup mieux, mais mieux que rien…

5 Likes