Auguste & Louis - 14 à 21 étages

Mon guess est que le PCCMOI est par rapport au taux d’implantation au sol.

1 Like

Pas pour de la Gauchetière plutôt?

On voit tout juste une petite partie de la phase un, à droite de la grue, et la grue est celle de la phase 2:

8 Likes

17 Likes

9 Likes


20 Likes

Le projet est passé devant le CCU pour sa phase 4. Juste pour nous mélanger, la phase 4 du projet s’appelle Auguste & Louis phase III.

Aussi, cette phase 4 n’est pas la phase 3 qui demande un PCCMOI, comme mentionné auparavant. Phase III et Phase 3 sont des projets différents.

:stuck_out_tongue:

C’est un édifice de 13 étages.

Le projet d’agrandissement propose l’ajout d’un volume de 13 étages pour une hauteur de 37 mètres, excluant les constructions hors toit et un total de 259 unités. Une fois la quatrième phase complétée, le complexe résidentiel comptera 960 logements, 349 unités de stationnement, 529 emplacements pour vélos et une bibliothèque destinée exclusivement aux occupants. Le stationnement souterrain étant relié aux 4 volumes hors-sol, il s’agit d’un seul bâtiment au sens du Règlement d’urbanisme (01-282).

Le projet comporte un volume en surhauteur déposé sur un basilaire atteignant une hauteur de 13 étages. La hauteur du basilaire correspond à celle de la phase IV tant sur l’axe Beaudry que sur la rue De La Gauchetière afin de créer une harmonie dans les proportions du cadre bâti répondant ainsi à l’échelle du voisinage immédiat. Du côté de l’axe Beaudry, le basilaire se connectera au volume de la phase II par un retrait de la façade prévu à cet effet. Du côté de la surhauteur, celle-ci sera positionnée le long du futur passage Beaudry dans l’optique d’assurer un dégagement sur la rue De La Gauchetière et briser l’effet de longueur sur cette rue. Ainsi, son positionnement le long du passage Beaudry servira de volume de transition avec les hauteurs plus importantes en bordure du boulevard René-Lévesque.

En bordure du passage Beaudry le recul de la tour par rapport au basilaire atteint 1,5 mètre alors qu’en bordure de la rue De La Gauchetière celui-ci varie entre 1,5 mètre et 3 mètres. Cette variation s’explique par la volonté de créer un pliage en retrait sur le volume en surhauteur pour réduire sa visibilité depuis la rue De La Gauchetière et
faire un lien architectural avec le pliage de la phase IV.

Le concept architectural est en continuité avec les phases antérieures de l’îlot tout en créant un ensemble architectural distinctif de la phase III par le choix des matériaux et la tonalité. La brique ou bloc architectural de béton gris clair est prévu pour le basilaire, le panneau métallique prépeint de couleur charbon sera utilisé pour la suhauteur et finalement, un panneau métallique prépeint de couleur charbon avec profils en relief sera utilisé pour le couronnement. Le traitement de l’enveloppe sera étudié ultérieurement lors du dépôt de la demande de surhauteur.

Avis favorable:

Par conséquent, à l’unanimité, le comité consultatif d’urbanisme émet un AVIS FAVORABLE à l’égard de cette demande aux conditions suivantes :
● Fournir une étude éolienne et un projet intégrant les mesures de mitigation le cas échéant.
● La demande de permis d’agrandissement de ce projet doit être accompagnée d’une promesse signée de cession d’une servitude de passage en faveur de la Ville affectant les passages Beaudry et Montcalm entre le boulevard René-Lévesque et le tracé de la rue De La Gauchetière.
● Fournir un plan d’aménagement du toit-terrasse comportant un toit vert ainsi qu’un plan d’aménagement de la cour intérieure dont un minimum de 80 % devra être végétalisé.
● Interdire la présence de condenseur visible à partir de la voie publique.
● Déposer une lettre d’engagement pour la réalisation d’un concours d’œuvre d’art pour la vitrine de la bibliothèque en bordure du passage Beaudry.
● Prévoir une stratégie afin de réduire la présence visuelle de l’entreposage des déchets en vue de la collecte résiduelle.

2 Likes

Phases du Auguste & Louis (enfin je crois …)

4 Likes

Les documents de la ville ont ce schéma pour nous aider :slight_smile:

Ça donne ça avec toutes les phases:

9 Likes

D’autres rendus:

11 Likes

Horrible.

6 Likes

:disappointed_relieved::disappointed_relieved::disappointed_relieved:

Générique est plus le mot qui me vient en tête plutôt que horrible.

3 Likes

Devimco est un constructeur très efficace pour construire des logements, mais ils ont aussi la fâcheuse tendance de cloner le même édifice partout, plus ou moins quelques détails.

Même le Maestria est une déclinaison de leurs tours noires et blanches, avec décalage des balcons quand on est chanceux (pour le Maestria on a été chanceux que ça sorte vraiment bien avec la hauteur et les contraintes du terrain). Ils ont fait la même chose plusieurs fois.

Franchement, je trouve qu’il se tirent dans le pied. Ils demandent moins de contrôle pour développer des sites stratégiques comme Bridge-Bonaventure, mais quand ils sont en position de développer des quartiers, il n’existe aucune place pour des espaces publics agréables, des volumes intéressants, une architecture variée… C’est extrêmement utilitaire. Une approche qui a certainement ses avantages, mais disons que ça ne soulève pas les passions, et ça rend sceptique de leur laisser le champ libre dans de nouveaux développements…

17 Likes

Est-ce que AgoraMTL ne pourrait pas écrire une critique sur l’architecture de Devimco (et d’autres peut-être) et d’envoyer le texte soit à La Presse ou au Devoir pour qu’elle soit publier dans le section opinion ?

9 Likes

2023-12-20


16 Likes

J’ai remarqué depuis un petit bout que des occupants ont déjà emménagés… pas évident, il semble y avoir encore beaucoup de travaux à faire pour la première phase

1 Like

Je suis d’accord avec toi à 100%

1 Like

Hormis un trouble dissociatif de l’identité, l’homogénéité des jugements avec soi-même ne peut être que de 100%…

10 Likes

Les étages montent à un bon rythme.

19 Likes