1001, avenue des Canadiens-de-Montréal - 52 étages

Projet mixte visant le développement du site de l’église anglicane St-Georges ayant reçu un avis préliminaire défavorable de la part du CCU de Ville-Marie. Le site de l’église est désigné comme lieu historique national du Canada et compris dans le site patrimonial cité du Square-Dorchester-et-de-la-Place-du-Canada.

Informations

Nom:
Emplacement: Site de l’église anglicane St-Georges
Hauteur: 52 étages (175 mètres)
Architecte:
Promoteur:
Dates importantes:

  • Séance du CCU: 15 octobre 2020

Programmes :

  • Étage 2 : Refettorio
  • Étage 3 à 5 : Communautaire
  • Étage 6 à 9 : Bureaux
  • Étage 10 à 50 : Logements (20% abordables)

Autres informations:

  • Le site de l’église est désigné comme lieu historique national du Canada et compris dans le site patrimonial cité du Square-Dorchester-et-de-la-Place-du-Canada, ce qui obligerait tout projet à être autorisé par le Ministère de la Culture et es Communications.
  • La tour s’avance en porte-à-faux vers le transept ouest de l’église jusqu’au 11e étages.
  • Le porte-à-faux se poursuit à angle droit jusqu’au 49e étage. De celui-ci et jusqu’au sommet, un angle inverse à celui de la base.

Sources des informations:
Autres images:

Avis défavorable du CCU

Le CCU ne s’oppose pas au développement du site et émet des recommandations. Parmi celles-ci:

  • Entente signée avec l’église, le Reffetorio et les organismes communautaires, afin de s’assurer du respect de la programmation suggérée.
  • Abaissement de la tour à 92m afin de minimiser les impacts sur la vue à partir du belvédère.
  • Que l’implantation sur le site corresponde à celle du basilaire du 1250.
  • Une architecture dont l’impact serait moindre sur l’église.
  • Dépôt de diverses études d’impact.

Résumé des motifs du refus:

  • La tour porte atteinte à la prédominance de l’église et ses valeurs symboliques et architecturales en tant que site patrimoniale (par les 3 niveaux de gouvernance).

Procès-verbal de la séance:

Image: https://agoramtl.com/uploads/editor/3e/aqqb0alnxjy6.png

4 Likes

Tout simplement honteux.

Les arguments utilisés par ce comité sont ridicule. Contre la hauteur pour ne pas obstruer la vue du fleuve ou le 1250!? C’est choquant à quel point les gens en charge du zonage à Montréal sont allergique à la hauteur. Je peux comprendre si la tour est vraiment laide de recommender un autre design, mais sinon les points soulignés dans cet avis sont faible.

1 Like

Ça appartient à quel entrepreneur? C’est qui qui veut construire ça?

Je comprends l’argument de la mise en valeur de l’église, mais pas celui de la vue partiellement obstruée, ça c’est juste stupide. J’espère vraiment que la tour ne va pas être abaissée à 92m, mais plutôt retravaillé, ce qui pourrait être positif pour nous puisqu’on aurait peut-être un design intéressant. Je suis quand même assez confiant qu’ils vont maintenir le 175m s’ils veulent rentabiliser la tour, surtout avec le 20% de logements abordables.

À noter aussi que la tour, présentement, est totalement en verre, donc probablement quelque chose qui ressemble aux TDC.

Ils parlent d’un projet présenté en 2016, c’est donc grosso-modo le projet qu’on avait déjà vu pour ce site, avec une façade qui monte « par dessus » l’église. C’était un projet correct, superficiellement, de ce que je me souviens. Je suis surpris qu’ils reviennent à la charge avec la même affaire qui a déjà été rejeté…

Faut pas oublier qu’un projet rejeté pourrait très bien revenir bonifié. Voir le 900 Saint-Jacques, dont on parlait des vues de la montagne, etc, à son rejet, pour finir avec un avis très favorable après une modification, tout en gardant son 200 mètres.

3 Likes

Philippe said: Les arguments utilisés par je ce comité sont ridicule. Contre la hauteur pour ne pas obstruer la vue du fleuve ou le 1250!? C’est choquant à quel point les gens en charge du zonage à Montréal sont allergique à la hauteur. Je peux comprendre si la tour est vraiment laide de recommender un autre design, mais sinon les points soulignés dans cet avis sont faible.

T’inquiètes pas quand c’est les boites en préfab jaune on approuve ça vite fait bien fait. Ça me rend malade.
Et le membre du comité qui dit qu’il émet une dissidence quand à la réévalutation du projet ?? Réveillez moi s’il vous plait.

2 Likes

vincemtl said: Ils parlent d’un projet présenté en 2016, c’est donc grosso-modo le projet qu’on avait déjà vu pour ce site, avec une façade qui monte « par dessus » l’église. C’était un projet correct, superficiellement, de ce que je me souviens. Je suis surpris qu’ils reviennent à la charge avec la même affaire qui a déjà été rejeté…

Faut pas oublier qu’un projet rejeté pourrait très bien revenir bonifié. Voir le 900 Saint-Jacques, dont on parlait des vues de la montagne, etc, à son rejet, pour finir avec un avis très favorable après une modification, tout en gardant son 200 mètres.

C’est un beau design je trouve. On a pas de batiment contemporain avec une base de ce style. Je trouve que l’architecte a vraiment fait preuve d’audace sur ce coup. Je me demande comment on peut refuser un projet qui respecte tous les criteres du PPU sur la base d’arguments tant subjectifs que fallacieux.

Marie-Claude Lortie avait écrit sur le projet de Refettorio dans l’église en 2019


Sinon, BLTA et Broccolini avaient publié cette vidéo il y a 5 mois (1101, rue Stanley)




12 Likes

OusmaneB a dit :

vincemtl said: Ils parlent d’un projet présenté en 2016, c’est donc grosso-modo le projet qu’on avait déjà vu pour ce site, avec une façade qui monte « par dessus » l’église. C’était un projet correct, superficiellement, de ce que je me souviens. Je suis surpris qu’ils reviennent à la charge avec la même affaire qui a déjà été rejeté…

Faut pas oublier qu’un projet rejeté pourrait très bien revenir bonifié. Voir le 900 Saint-Jacques, dont on parlait des vues de la montagne, etc, à son rejet, pour finir avec un avis très favorable après une modification, tout en gardant son 200 mètres.

C’est un beau design je trouve. On a pas de batiment contemporain avec une base de ce style. Je trouve que l’architecte a vraiment fait preuve d’audace sur ce coup. Je me demande comment on peut refuser un projet qui respecte tous les criteres du PPU sur la base d’arguments tant subjectifs que fallacieux.

La base est chouette oui, je suis d’accord surtout en me faisant rafraichir la mémoire avec le rappel des rendus du projet par @ScarletCoral ! Je pense cependant que le haut pourrait avoir un travail plus intéressant pour mettre le volume en relation avec ses voisins.

Mais personnellement j’aime quand même le projet globalement, j’espère que ça va avancer. Faut pas perdre espoir, le CCU est quand même pas anti-tour et anti-tout, il y a des avis positifs la majorité du temps, que le projet fasse 10 étages ou 200 mètres. La subjectivité fait parti de la job aussi.

Sérieusement, ça me fâche. Personne, mais PERSONNE va au Mont Royal pour regarder la rivière, je vais à la rivière pour regarder la rivière. Je vais au mont royal pour regarder la ville! Ils entravent le développement économique de notre métropole pour protéger la petite vue sur le fleuve entre la CIBC et le Sheraton. Lord have mercy.

3 Likes

Mondo_Grosso a dit : Sérieusement, ça me fâche. Personne, mais PERSONNE va au Mont Royal pour regarder la rivière, je vais à la rivière pour regarder la rivière. Je vais au mont royal pour regarder la ville! Ils entravent le développement économique de notre métropole pour protéger la petite vue sur le fleuve entre la CIBC et le Sheraton. Lord have mercy.

Ce serait même plus beau avoir un gratte-ciel à cet endroit. En plus, la meilleure vue du fleuve à partir du belvédère n’est pas en regardant l’autre côté du c-v, mais plutôt vers le sud-ouest, en direction du Bassin de Laprairie.

1 Like

C’est une tour résolument contemporaine comme on en voit rarement proposées de nos jours. Le projet tel qu’il est présenté me plait vraiment même s’il cache en partie le 1250 un de mes immeubles préférés à Montréal. Il faut dire qu’à l’époque de sa présentation en 2016 je m’étais opposé à l’idée, parce qu’il y avait encore tellement de terrains à développer dans le secteur. J’étais loin de penser qu’en si peu de temps pratiquement tous les espaces vacants seraient occupés ou en voie de l’être. C’est dire que dans cette perspective il faut s’ouvrir à une forme de compromis. Alors j’attends ce qui ressortira des échanges entre le promoteur et la Ville, en espérant qu’on arrive à une solution gagnant-gagnant. :slight_smile:

2 Likes

Mondo_Grosso said: Sérieusement, ça me fâche. Personne, mais PERSONNE va au Mont Royal pour regarder la rivière, je vais à la rivière pour regarder la rivière. Je vais au mont royal pour regarder la ville! Ils entravent le développement économique de notre métropole pour protéger la petite vue sur le fleuve entre la CIBC et le Sheraton. Lord have mercy.

Hmmmm me semble que quelqu’un a dit la même chose ailleurs! ?

J’ajouterais que la vue importante dans cet espace entre IBM et la CIBC c’est le Mont Rougement, donc je ne vois pas réellement en quoi une tour qui dépasserait légèrement au-dessus du Sheraton et du 1100 René-Lévesque serait un gros problème, car cette partie du fleuve est relativement obstruée. Personnellement la vue du Belvédère ne se rapport pas qu’uniquement au fleuve, mais à tous les éléments que composent le paysage (immeubles, fleuve, ponts, montagnes)

Le projet que Scarlet à partagé est le 1er projet qui avait été présenté et refusé en 2016. Il ne fait qu’environ 135 mètres. En lisant le document du CCU, ils auraient repris en général ce même concept et ils auraient ajouté une quarantaine de mètres.

Dans le video, on voit la hauteur de cet ancien projet comparé aux voisins. La nouvelle mouture se retrouverait (en hauteur) entre la TDC1 et L’Avenue.


Voici l’impact qu’elle aurait à partir de la montagne, à 175 mètres

15 Likes

Ne vous fiez pas trop aux rendus présentés ici, selon mes informations ce n’est pas BLTA qui est architecte de la proposition déposée récemment.

5 Likes

Windex a dit : Le projet que Scarlet à partagé est le 1er projet qui avait été présenté et refusé en 2016. Il ne fait qu’environ 135 mètres. En lisant le document du CCU, ils auraient repris en général ce même concept et ils auraient ajouté une quarantaine de mètres.

Dans le video, on voit la hauteur de cet ancien projet comparé aux voisins. La nouvelle mouture se retrouverait (en hauteur) entre la TDC1 et L’Avenue.


Voici l’impact qu’elle aurait à partir de la montagne, à 175 mètres

C’est quoi l’antenne que je vois sur le 900 Saint-Jacques, as-tu des informations qu’on a pas?
La vue est presque pas obstruée et concernant le mont, ce n’est pas le Rougemont, mais plutôt le mont Saint-Grégoire, la croix du Rougemont serait donc encore visible en regardant près de la PVM. Je crois vraiment que ce serait une grosse erreur que de refuser ou abaisser ce projet.

De ce que je comprend, le CCU demande une modification des étages supérieurs pour conserver la vue sur le fleuve. Ils n’exigent pas de ne pas monter plus haut que 92m. Ça demeure possible, mais avec des conditions.

C’est la même chose qui avait été demandée pour le 455 R-L, et les architectes ont proposé une “encoche” dans le profil du bâtiment pour conserver un axe visuel ouvert vers le fleuve depuis le belvédère. La modification a permis au projet d’être approuvé et aujourd’hui c’est en chantier.

À mon sens, ici, le promoteur et les architectes n’ont tout simplement pas fait leur travail comme il le fallait. Le CCU souligne qu’il manque des informations et des vues, etc. C’est normal qu’en ayant un dossier incomplet, c’est difficile pour le CCU d’avoir un avis favorable, puisque ça reviendrait à signer un chèque en blanc. Je préfère que le CCU fasse bien son travail, au moins, lorsque d’autres sont incapables de le faire.

À la lecture que j’en fais, je trouve que ce sont la des demandes raisonnables : on demande des preuves. Et on demande de respecter certains critères.

Peut-être que personne ne va au belvédère pour regarder le fleuve seul, mais le fleuve fait partie intégrante (et une très grande partie) de l’identité bâtie et urbaine montréalaise, qui est une île, et qui doit toute son histoire au fleuve. Sa perception dans le paysage est fondamentale, et le belvédère est un des lieux générateurs de cette image, sinon le lieu le plus important quant à la perception générale du paysage montréalais. Ce qui est visible depuis le belvédère est important, cette vue est un patrimoine à la limite du tangible et de l’intangible. Cette vue est une oeuvre, et un porteur de mémoire. On ne joue pas dans une oeuvre comme on veut, en vase clos, sans prendre en compte les effets que l’on a sur l’ensemble. Ces décisions, ces critères de protections, ils ne sont pas des caprices décidés sur le coin d’une table pour faire plaisir aux sensibilités de l’un des membres ou de l’autre : ce sont des critères qui reposent sur des décennies de recherche et de travaux sur l’architecture et l’urbanisme montréalais, par des experts du domaine, et qui abordent la ville et son paysage autour comme un tout, comme un écosystème.

5 Likes

Non, le 900 St-Jacques sur cette image google earth est complètement une vision. Mais d’après les ouï-dires qu’on entends sur ce projet, la volumétrie dubâtiment serait semblable à cette vision (slab rectangulaire sur le sens nord-sud, top hauteur).

Moi j’aime beaucoup les flèches et les antennes et je trouve qu’il en manque présentement dans le skyline, surtout avec la disparition de l’antenne de la tour CIBC. À chaque nouveaux grands projets annoncés, j’espère toujours qu’une belle grande flèche fera partie du design ?