Tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine

3 Likes

Le projet va coûter un petit 900 M$ de plus avec un plus long échéancier

1 Like

Réfection du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine : des travaux plus importants que prévu

Portail Constructo | 4 août 2022


Crédit : MTQ

Face à la nécessité de réaliser des travaux plus considérables qu’attendu dans le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, le ministère des Transports a annoncé une importante mise à jour du chantier et du scénario de mobilité.

Divers enjeux techniques d’envergure, notamment la dégradation plus grande que prévu de la voute du tunnel, ont forcé le ministère des Transports et l’entrepreneur responsable des travaux, Renouveau La Fontaine, à revoir les méthodes de travail, la séquence des interventions et le scénario de mobilité. Il est ressorti de cette analyse que la fermeture d’un tube de circulation à la fois permettrait de réaliser les travaux plus efficacement, sans prolonger les entraves majeures de plusieurs années. Cette configuration demeurera en place jusqu’en 2025.

Les principaux travaux dans le tunnel consistent à effectuer une réfection structurale majeure, à moderniser des équipements d’exploitation, à réaménager des couloirs de service et à ajouter des protections contre l’incendie.

Aux travaux touchant le tunnel en soi s’ajoutent la reconstruction des dalles de béton de l’autoroute 25 dans les deux directions, de part et d’autre du tunnel, entre la rue Sherbrooke et l’ile Charron (total de 13 km de chaussée), et la réparation de structures de l’échangeur Souligny.

Source : Cabinet du ministre des Transports


Communiqué de presse complet:

Des fermetures importantes au tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine en vigueur dès novembre

NOUVELLES FOURNIES PAR Cabinet du ministre des Transports | Août 04, 2022, 13:30 ET

MONTRÉAL, le 4 août 2022 /CNW Telbec/ - Face à la nécessité de réaliser des travaux plus importants qu’attendu dans le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, le ministère des Transports a annoncé aujourd’hui une importante mise à jour du chantier et du scénario de mobilité. Ainsi, pour amorcer ces travaux majeurs dès cet automne, une seule voie sera ouverte en direction de la Rive-Sud et deux en direction de Montréal. Cette configuration demeurera en place jusqu’en 2025. Les travaux permettront d’assurer la durabilité de l’infrastructure pour 40 ans sans autre intervention majeure.

Divers enjeux techniques d’envergure, notamment la dégradation plus importante que prévu de la voûte du tunnel, ont forcé le ministère des Transports et l’entrepreneur responsable des travaux, Renouveau La Fontaine, à revoir les méthodes de travail, la séquence des interventions et le scénario de mobilité. Il est ressorti de cette analyse que la fermeture d’un tube de circulation à la fois permettrait de réaliser les travaux le plus efficacement, sans prolonger les entraves majeures de plusieurs années.

Mesures d’atténuation bonifiées et élargies

Afin d’encourager les citoyennes et citoyens qui le peuvent à changer leurs habitudes de déplacement, de nouvelles mesures d’atténuation s’ajouteront à celles mises en place en décembre 2021. Rappelons que ces dernières comprenaient notamment l’aménagement d’une voie réservée aux autobus, aux taxis et au covoiturage sur l’autoroute 20, en direction de Montréal, l’ajout de 830 places de stationnement incitatif à Boucherville et à Belœil, ainsi que l’ajout ou la bonification de lignes d’autobus. Les mesures d’atténuation optimisées seront présentées rapidement à la population. Tout sera mis en œuvre pour tenter de réduire au maximum les inconvénients pour les citoyennes et citoyens.

Citations

« Je ne vous cacherai pas ma déception face à cette mauvaise nouvelle, mais nous n’avons malheureusement pas le choix de procéder ainsi. Je suis très conscient des impacts qu’occasionnera la prolongation du chantier de réfection du tunnel sur la vie des résidentes et résidents de la région métropolitaine. Rénover une vieille infrastructure routière, c’est un peu comme rénover une vieille maison. Parfois on a de très mauvaises surprises, et c’est le cas ici. Je m’engage à ce que tous les moyens soient mis en place par le ministère des Transports et ses collaborateurs afin d’atténuer au maximum les répercussions de ces travaux sur les usagères et usagers. J’encourage tous ceux qui empruntent régulièrement le tunnel à repenser leurs déplacements afin de limiter le temps perdu dans la congestion. On ne le répétera jamais assez, nous faisons tous et toutes partie de la solution. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine est un lien économique stratégique pour la région métropolitaine de Montréal. Je suis consciente des répercussions que ces modifications au projet auront sur la population. La situation sera suivie de très près par les experts du ministère des Transports et les partenaires de Mobilité Montréal. Nous mettrons en place, de concert avec les partenaires du transport collectif, d’importantes mesures afin de limiter les conséquences sur les personnes qui doivent se déplacer. J’invite les usagères et usagers à bien s’informer pour planifier leurs déplacements et à utiliser les transports en commun. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Faits saillants

  • Les principaux travaux dans le tunnel consistent à effectuer une réfection structurale majeure, à moderniser des équipements d’exploitation, à réaménager des couloirs de services et à ajouter des protections contre l’incendie.
  • Aux travaux touchant le tunnel en soi s’ajoutent la reconstruction des dalles de béton de l’autoroute 25 dans les deux directions, de part et d’autre du tunnel, entre la rue Sherbrooke et l’île Charron (total de 13 km de chaussée) et la réparation de structures de l’échangeur Souligny.
  • Le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine est un axe routier majeur dans l’est de la région métropolitaine. Chaque jour, environ 120 000 véhicules l’empruntent, dont 13 % de camions, ce qui en fait la traversée entre la Rive-Sud et Montréal la plus utilisée pour le transport de marchandises.
  • La date de mise en place des entraves majeures sera confirmée au cours des prochaines semaines. Les usagères et usagers de la route sont toutefois invités à modifier dès maintenant leurs habitudes de déplacement dans le secteur du tunnel, notamment en utilisant le transport collectif. Des mesures d’atténuation s’ajouteront à celles déjà mises en place.
  • Trois voies sur six seront fermées dans le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine pour les trois prochaines années en raison des travaux de réfection majeure de l’infrastructure.

Liens connexes

Pour plus d’information, en ce qui a trait à la réfection majeure du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, consultez les pages Web du projet.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook.

SOURCE Cabinet du ministre des Transports

Il devront ajouter des péages temporaires, même sur le Pont Jacques-Cartier, ajustés pour créer des lignes d’attentes semblable sur tous les ponts, en plus d’avoir les autobuses libres. Si non, on incentive simplement ceux qui ont plus de temps à attendre toute en bouchant les réseaux routiers pour toute le monde en proximité.

Comme ils disent, on construisent un tout nouveau tunnel, et ça coute 1 milliard. Y met un péage.

Les travaux de réfection du pont-tunnel prolongés jusqu’en 2025

Photo: Archives Métro

Jason Paré

4 août 2022 à 15h52 - Mis à jour 4 août 2022 à 16h22 3 minutes de lecture

Une dégradation plus importante qu’attendu de la voûte contraint le ministère des Transports a repoussé la fin des travaux de réfection du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, maintenant prévue en 2025.

«Ce n’est pas de gaîté de cœur qu’on fait cette annonce aujourd’hui. On voulait être le plus transparent possible», a déclaré en conférence de presse le ministre des Transports, François Bonnardel, expliquant que la voûte est 60% plus endommagée que ce qui était anticipé.

«C’est le genre de dégradation qu’on ne peut mesurer qu’une fois les travaux commencés et qu’on ne peut pas anticipé avec précision», a soutenu le ministre.

Dès cet automne, une seule voie sera ouverte en direction de la Rive-Sud et deux en direction de Montréal. Cette configuration demeurera en place jusqu’en 2025.

Les travaux toucheront un tube de circulation à la fois. Donc, un premier tube sera fermé 18 mois et l’autre tube 18 mois, pour une période de trois ans.

François Bonnardel, ministre des Transports

Les dates précises seront communiquées dès que possible, a promis le ministre.

900 M$ de plus

Cette prolongation augmente les coûts de la réfection, ajoutant près de 900 M$ – selon les estimations du MTQ – à la facture, qui s’élevait déjà à 1 142 G$.

«Avec les mesures d’atténuation, les réserves et les frais divers, il est acquis que nous aurons à débourser un montant substantiel de l’ordre de 900 M$ pour entreprendre et finaliser ces travaux et assurer la pérennité du tunnel.»

Mesures d’atténuation

Se disant conscient de l’impact de cette situation sur la qualité de vie des citoyens et des automobilistes, le ministre a indiqué que les mesures d’atténuation déjà en place seront bonifiées afin de faire face aux enjeux de circulation.

Ces mesures d’atténuation optimisées seront présentées rapidement à la population, peut-on lire dans le communiqué du MTQ.

Celles mises en place en décembre 2021 incluent notamment l’aménagement d’une voie réservée aux autobus, aux taxis et au covoiturage sur l’autoroute 20 – en direction de Montréal –; l’ajout de 830 places de stationnement incitatif à Boucherville et à Belœil; ainsi que l’ajout ou la bonification de lignes d’autobus.

Selon le MTQ, environ 120 000 véhicules empruntent chaque jour le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, dont 13% de camions, «ce qui en fait la traversée entre la Rive-Sud et Montréal la plus utilisée pour le transport de marchandises».

Entrevue radio avec la ministre Rouleau ce matin

Entrevue avec Chantal Rouleau : Les travaux du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine


Chantal Rouleau affirme qu’avec ces travaux, le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine ne devrait plus requérir de quelconques travaux pour les 40 prochaines années.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Tout un matin
Publié le 5 août 2022

La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, promet des voies réservées, plus de transports en commun avec des lignes de bus gratuites ou encore la prolongation du service de navettes fluviales. Les travaux vont continuer encore plusieurs années dans le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, notamment en raison de dégradations plus importantes qu’initialement estimées.

La ministre explique ce qui sera fait pour le passage des camions, « essentiel à l’économie métropolitaine ».

« Les choses sont encore mises en place, mais les camions vont avoir préséance […], car on ne peut pas s’en passer. »

— Une citation de Chantal Rouleau

Chantal Rouleau offre aussi son analyse des récents meurtres survenus dans Montréal, et comment le financement du gouvernement fédéral pourra aider à contrer la violence armée.

Si on pouvait juste ajouter une courte 3e voie à la gare Mont-Saint-Hilaire (voie d’évitement), on pourrait rajouter au moins 2 départs de plus sur cette ligne. C’est pas le matériel roulant qui manque!
D’autant plus que la passerelle de la gare est déjà prévue pour 3 voies.

Ça a l’air que c’est trop évident comme mesure d’atténuation pour transporter 2000 personnes de plus par jour en train…

6 Likes

Aussi faire en sorte d’avoir des départs la fin de semaine. En ce moment le service est uniquement disponible les jours de travail. Une autre mesure d’atténuation qui pourrait être intéressante c’est rendre la ligne gratuite la fin de semaine, comme ça les gens laisseraient leur voiture chez eux.

3 Likes

Reportage radio à l’émission 15-18 sur les répercussions des travaux sur la population riveraine

Pont-tunnel, crainte de congestion à Montréal : Reportage de René Saint-Louis


L’intersection Sherbrooke et Papineau a été modifiée ces derniers jours.
PHOTO : Radio-Canada / René Saint-Louis

Le 15-18
Publié le 5 août 2022

Des gens qui habitent dans le quartier Centre-Sud de Montréal sont inquiets des effets de la fermeture partielle du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine sur leur milieu de vie. Le journaliste René Saint-Louis a recueilli les craintes de résidents et d’une association citoyenne.

Plus abîmé que prévu, le tunnel doit faire l’objet de travaux qui dureront trois ans, ce qui entraînera la fermeture de trois des six voies de circulation. Ces travaux toucheront la circulation autour du pont Jacques-Cartier, dans le quartier Centre-Sud.

Les citoyens qui habitent sur les rues Champlain, Alexandre-deSève, Plessis, Panet, de la Visitation et Beaudry sont inquiets. L’Association pour la mobilité active de Ville-Marie l’est aussi, mais elle se réjouit du fait que des mesures d’atténuation pour l’accès au pont Jacques-Cartier ont été prévues par le ministère des Transports.


Les mesures d’atténuation pour l’accès au pont Jacques-Cartier prévues par le MTQ
MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC

Vous entendrez également dans ce reportage les réactions d’une représentante du ministère des Transports du Québec, d’un cycliste et d’automobilistes.

Adding more turning lanes on Sherbrooke will just slow down the 24 bus, this time in both directions. They really need a bus lane in this section that’s 24/7, just so that buses can go across this area without constantly being stuck behind cars going to the suburbs.

4 Likes