Train de Charlevoix

Actualités et discussion sur le train de Charlevoix


Ah ben j’ai mon voyage! Apparemment le Train de Charlevoix va tester cette année une automotrice à hydrogène d’Alstom

Alstom’s Coradia iLint, the world’s first hydrogen-powered passenger train, will demonstrate green traction in Quebec | Alstom

6 Likes

Yuppp ! :sunglasses:

Projet-pilote de Québec avec Alstom Un premier train de passagers à hydrogène vert en Amérique du Nord


PHOTO GUILLAUME SOUVANT, AGENCE FRANCE-PRESSE | Le Coradia iLint d’Almstom, un train fonctionnant entièrement à l’hydrogène, en phase de test en France, entre Reignac-sur-Indre et Loches

(Québec) C’est une première en Amérique du Nord : un train de passagers alimenté par de l’hydrogène vert circulera au Québec en vertu d’un projet-pilote annoncé par le gouvernement Legault, jeudi, en partenariat avec Alstom.

2février 2023 | Publié à 13h00 | TOMMY CHOUINARD | LA PRESSE

Le géant français, qui a acheté Bombardier Transport il y a trois ans, mettra en service son train Coradia iLint, alimenté par une pile à l’hydrogène, sur le Chemin de fer de Charlevoix à partir de juin, pour une période d’essai de trois à quatre mois.

L’entreprise Harnois Énergies fournira l’hydrogène vert, alors que HTEC Québec apportera son aide pour le stockage de cette source d’énergie et le ravitaillement du train.

Le projet est évalué à près de 8 millions de dollars, dont 3 millions proviennent du gouvernement.

Le Coradia iLint est en service depuis 2018 en Allemagne. Le pays a inauguré l’été dernier la première ligne ferroviaire au monde fonctionnant entièrement à l’hydrogène, grâce au partenariat avec Alstom. Le Coradia iLint est « zéro émission » de gaz à effet de serre ; il n’émet que de la vapeur d’eau et de l’eau condensée.

Pour le gouvernement Legault, ce projet-pilote vise à contribuer à la transition énergétique du Québec.

Le Chemin de fer de Charlevoix, qui appartient au Groupe Le Massif, relie Québec à La Malbaie, une distance de 148 km.

4 Likes

Un bel exemple de l’expression « Mettre la charrue avant les bœufs ». C’est un train qui n’offre aucune fréquence, un temps de trajet très long et qui ne part même pas de la gare du palais à Québec. Un train au diesel qui passe chaque 2 heures en partant directement de Québec aurait un meilleur bilan environnemental qu’un train a l’hydrogéne qui n’a aucune valeur de transport et qui est seulement pour le tourisme de luxe.
Edit: mais si ce projet vient avec d’autres amélioration je serai le premier à applaudir!

2 Likes

By the way… :point_down:

Ce projet pilote ne sera en service que pour l’été 2023. Le train en question pourra transporter entre 100 et 120 passagers.

Si ça peut ouvrir les yeux du MTQ sur le potentiel du transport ferroviaire de passagers au Québec, tant mieux!

2 Likes

Seems more like another example of the CAQ hyperfocusing on alternative fuels and EVs rather than transport infrastructure and land use. I don’t see them putting more effort on intercity passenger rail.

13 Likes

Oh non pas un gadgetbahn à hydrogène c’est vraiment nul (mieux que à batteries mais pas de beaucoup)
50% de l’électricité est pedue dans le transfert, faites juste une vraie ligne qui sert à autre chose que faire joli et dépenser de l’énergie.

6 Likes

L’hydrogen à l’avantage de pouvoir être stocké, donc même s’il a une perte de 50% on utilise l’électricité des creux de consommation qui est beaucoup moins dispendieuse. En plus, ça coute beaucoup moins cher que d’électrifier 200km de voies. C’est un projet pilote de toute façon, je vois juste du positif la dedans.

3 Likes

Jusqu’au moment où tu veux faire circuler beaucoup de trains. À ce moment-là, on va se mordre les doigts de ne pas avoir électrifié parce que toute l’infrastructure pour produire et distribuer l’hydrogène à un réseau de train complet ça va faire mal.

Pareil pour l’électrification des flottes de bus avec des bus à batteries : ça coûte tellement cher d’infrastructures électriques (on parle de plusieurs milliards juste pour adapter les garages de la STM, sans compter les infras Hydro), qu’au final tout convertir en trolleybus avec caténaire aurait probablement coûté dans le même ordre de grandeur.

2 Likes

On parle du train de charlevoix avec une fréquence présentement de un train pas direction par jour. La demande n’est simplement pas la pour une haute fréquence. Peut-être quelques trains par jour. C’est du single track en plus alors pas de haute fréquence possible.

Je suis un énorme supporteur des infrastructures férovières, mais pas jusqu’à vouloir investir entre 500M et 1 milliard pour une région de 13 000 habitants qui l’utiliseront que très peu pour leur besoins de commuting. Le cout d’un train à l’hydrogen est d’environ 10 millions CAD. C’est un rapport de grandeur de x100.

3 Likes

Reportage au Téléjournal

Le premier train propulsé à l’hydrogène en Amérique du Nord roulera bientôt dans Charlevoix.

Il s’agit d’un train expérimental construit par Alstom qui n’émet aucune pollution.

Le reportage d’Olivier Lemieux

Les détails : http://rc.ca/Shrxk0

3 Likes

Allez-vous l’essayer cet été? J’ai acheté mes billets la journée de l’annonce officielle.

2 Likes

Attention le train de Charlevoix est un pur produit touristique et n’a rien à voir avec le transport en commun. Le train à l’hydrogène s’ajoute aux 3 autres navettes ferroviaires de tourisme déjà en service. On a un réseau de navettes d’autobus en transport en commun qui circule surtout entre les deux pôles l’été, Baie-St-Paul et La Malbaie. Quant à la population de Charlevoix elle est estimée à 30,000.

2 Likes

Charlevoix se prépare à accueillir le premier train passager à l’hydrogène en Amérique

Alimenté par une pile à hydrogène, le Coradia iLint circulera sur les rails de Charlevoix cet été.

Photo : Alstom

Raphaël Beaumont-Drouin (accéder à la page de l’auteur)

Raphaël Beaumont-Drouin

Raphaël Beaumont-Drouin

Publié à 6 h 32

Dès le 17 juin, les curieux pourront monter à bord du premier train passager alimenté à l’hydrogène vert en Amérique. Le Coradia iLint du constructeur Alstom reliera Québec à Baie-Saint-Paul pour une période de quatre mois.

Le train circulera du mercredi au samedi entre le 17 juin et le 30 septembre. Une soixantaine d’employés seront affectés au fonctionnement du train comme au service à la clientèle, à la maintenance, aux opérations et à l’entretien ménager, par exemple.

Les travailleurs du Train de Charlevoix étant déjà habitués à travailler avec trois trains européens de dimensions similaires au Coradia iLint, la région de Charlevoix est le terrain de jeu idéal pour tester cette nouvelle technologie.

De plus, le véhicule pourra circuler sur un système de rails privés, sans avoir à partager la voie avec d’autres transporteurs ferroviaires.

On a l’œil du monde entier se réjouit Nancy Belley, directrice générale du Train de Charlevoix.

Nancy Belley aimerait que cet essai ouvre la porte à de futures collaborations du même type.

« Ce qu’on veut, c’est faire partie d’un écosystème pour l’avenir », résume-t-elle. Elle se réjouit des liens développés entre Alstom, le gouvernement du Québec et les entreprises de la région.

Le nouveau train alimenté à l’hydrogène circulera sur le chemin de fer de Charlevoix cet été.

Photo : Avec l’autorisation d’Alstom

Le train déployé à Québec est un démonstrateur, il a déjà servi en France et en Allemagne, notamment.

Le gouvernement provincial a octroyé 3 millions de dollars en février pour tester le tout premier train à hydrogène vert en Amérique du Nord.

Premier jalon

Pour Alstom, cet essai est un « projet-phare » ainsi qu’une« vitrine de promotion »résume Eric Rondeau, directeur du centre d’Innovation de la multinationale française sur l’Amérique. L’entreprise veut montrer que cette technologie peut être déployée sur des réseaux existants.

« Cette démonstration de ce train européen présage le développement de nos futurs trains équivalents, mais sur l’Amérique »

— Une citation de Éric Rondeau, directeur du centre d’Innovation d’Alstom

Éric Rondeau est directeur du centre d’Innovation d’Alstom en Amérique du Nord

Photo : Radio-Canada

Alstom aimerait que ce projet pave la voie au développement de systèmes ferroviaires similaires à ceux en place dans plusieurs villes européennes.

Mais le Québec a-t-il une densité de population suffisante pour supporter de tels projets de transports ? Il s’'agit de comparer les densités de population qu’on a en Scandinavie. C’est similaire à nous [au Québec]. C’est des choix de société répond Éric Rondeau.

Hydrogène vert

Le ravitaillement en hydrogène sera fourni par l’entreprise Harnois Énergies.

Des trains à l’hydrogène ont été testés dans plusieurs villes et pays, comme en Allemagne. (Photo d’archives)

Photo : Getty Images / AFP / CARMEN JASPERSEN

Près de 95 % de l’hydrogène consommé à l’échelle mondiale est produit à partir de gaz naturel ou de charbon, selon Québec. Mais le train de Charlevoix sera alimenté grâce a des énergies renouvelables.

« L’hydrogène [produite] à la station de Québec, elle est faite à partir d’eau par électrolyse, donc elle verte », résume Catherine Gosselin, chargée de projet sénior chez Harnois Énergie.

L’hydrogène sera transporté vers Charlevoix afin d’être utilisé par le train. Le véhicule rejette de la vapeur d’eau et de l’eau condensée dans l’air.

Avec la collaboration de Flavie Sauvageau et Pierre-Alexandre Bolduc

À lire :

Le train sera chargé sur un navire cette semaine à destination du Québec

2 Likes

Même nouvelle et d’autres photos:

Mon allemand est un peu… cassé. :smirk: Désolé pour la traduction. :upside_down_face:

3 Likes

Lu dans le Charlevoisien il y a quelques semaines: il y a actuellement des études pour construire une piste cyclable sur le bord du fleuve en parallèle avec la voie ferrée entre Baie-Saint-Paul et Saint-Joseph de la Rive. L’entreprise ferroviaire a finalement donné son accord, mais l’ouvrage sera assez complexe et demandera différents types d’infrastructures pour protéger les usagers et la rendre à l’abri des grandes marées.

Cette piste permettrait notamment aux cyclistes de rejoindre la traverse gratuite pour l’Ile-aux-Coudres et ainsi rejoindre la piste qui fait le tour de l’ile. Le coût de cette piste irait dans la dizaine de millions, mais aurait un impact majeur sur les revenus touristiques qui pourraient dépasser les 20 millions.

Je marche souvent sur la voie qui est déserte l’hiver, les paysages sont magnifiques avec parfois des falaise vertigineuses. Plusieurs l’utilisent pour faire du ski de fond. On a même un parcours tracé de 60 kilomètre spécialement pour l’événement hivernal Virée Nordique en février.

7 Likes

The American saga of Coradia iLint in Quebec – Episode 1

Alstom
28 avr. 2023 #Quebec #Europe #Canada

Alstom’s Coradia iLint, the world’s first hydrogen passenger train, is on its way to #Quebec! The project has already taken many steps, including with our partner @TrainDeCharlevoix. To be continued with the first ride on tracks in #Canada. Follow the #AmericanSaga of Coradia iLint through video with this first episode! Congratulations to #TeamAlstom in #Europe and of the exceptional transportation department for organizing this transatlantic adventure.

4 Likes
5 Likes

Je l’ai vu en prenant ma marche au fleuve cet après-midi, il était tracté par un véhicule spécial vers la zone d’entretien des trains de Charlevoix, près de la rue Sainte-Anne. J’imagine qu’ils vont le roder pour un bout de temps et entrainer le personnel pour qu’il puisse être prêt pour la saison touristique.

3 Likes