Symphonia Muz - 42 étages

5e bâtiments du développement Symphonia situé sur la Pointe-Sud de l’Île-des-Soeurs. L’édifice comptera 257 logements.

Informations

Nom: Symphonia phase 3
Emplacement: 20, rue André-Prévost - Lots 5 173 532 et 5 173 533
Hauteur: 42 étages
Architecte: Provencher_Roy
Promoteur: Westcliff
Début et fin de la construction:
Dates importantes:

  • 2021-10-06 : Refus de la dérogation mineure
  • 2022-05-03 : Adoption du PIIA

Autres informations:

  • 257 logements

Sources des informations:

Autres images

image

Plan d'implantation

9 Likes

2 Likes

Wow méchante surprise, ça se vend bien les projets dans ce coin!

1 Like

Vous croyez qu’ils prévoient une autre tour sur ce terrain?

Je ne crois pas:

C’était justement le dessin que je regardais en posant cette question. Si on oublie les marchettes au pied de la tour et qu’on prends juste le gabarit du bâtiment en hauteur

ou

1 Like

Je serais vraiment surpris, notamment en raison de l’aménagement proposé et le mode d’implantation des deux dernières Symphonia, très reculées par rapport à la rue.

EDIT : Ceci dit, l’un des anciens plans d’ensemble de Symphonia montre une tour sur le stationnement en surface proposé.

À suivre. :slight_smile:

3 Likes

Beau projet. Mais si symphonia 2 est pour 2025, donc symphonia 3 serait pour 2028 à peu près…pas de date prévue je présume.

Je te souhaite la bienvenue sur le forum :slight_smile:

Ça avait été partagé sur mtlurb par Hyacinthe

One word for all this STUPID

It’s bonkers how anti-development this city is… Reasons like this + red tape contribute to increased house prices…

4 Likes

On se plaint de la hauteur… toute les développements sur l’île sont des tours… s’en est ridicule, surtout l’argument que sa cache le fleuve… pour pas cacher le fleuve du belvédère faudrait construire pas plus haut que les arbres…

Et pour le manque de service ? Les élus ne veulent pas une densification des espaces non résidentiels existants… et on va encore sortir l’argument de la circulation routière, elle est où la mobilisation pour prolonger la rue Galt et en faire un pont pour arrêter les bouchons autour de l’accès au Pont Samuel-de-Champlain… ah oui c’est vrai, nulle part…

5 Likes

C’est Symphonia 3 qui faisait l’objet d’une demande de dérogation mineure. Metro s’est trompé de rendu.

1 Like

La ville de Montréal est le premier Nimby de la région et ensuite ça veut donner des leçons aux banlieues. Le mouvement anti-développement est le même tant dans le Plateau qu’a Pointe-Claire. Même à Griffintown (incroyable) c’est pareil.

4 Likes

En effet, moi-même qui défend les vues, dans ce cas-ci c’est vraiment exagéré. Je perds plus ma vue de Montréal depuis la Rive-Sud que vice-versa.

Les tours sont loin des habitations, je ne sais pas à quel point c’est des bonnes pratiques d’urbanisme, mais il est clair que la tour n’est pas dans la cours de quelqu’un et gênera peu le voisinage.

Corrigez-moi si je me trompe, mais le projet est de plein droit pour sa hauteur. La dérogation est pour l’inclinaison du terrain.

Sinon, on parle de la non-conformité des vues, du vent et de l’ensoleillement. Est-ce que l’arrondissement peut bloquer un projet de plein-droit sur ces critères? Par exemple, un édifice qui génère trop de vent mais qui est conforme sur le reste, comment la ville doit approcher cela?

1 Like

Effectivement, le CA a voté contre la dérogation mineure qui vise simplement la pente. Ceci dit, ça oblige à des discussions et un retour à la table à dessin. Toutefois, la hauteur est de plein droit.

Le problème, c’est la conception de l’ensemble de la Pointe-Sud, imaginée il y a plus d’une décennie. D’abord, c’est pratiquement une gated community (il y a carrément une entrée avec le nom du projet) composée de personnes hautement fortunées vivant dans des maisons unifamiliales ou jumelées, sans services.

Tu crées donc un milieu plutôt homogène de basse densité dans lequel tu viens insérer des tours de grande hauteur (les plus hautes à l’extérieur du centre-ville) après la construction des maisons. La mobilisation me parait inévitable. De mémoire, Symphonia Viu et SOL n’ont pas eu besoin de dérogation et on sait que les riverains contestaient déjà le projet, dont la position au sud créera probablement une ombre importante sur les maisons.

Symphonia 3 est peut-être plus en retrait, mais c’est certain que la mobilisation qui s’est créée dans les dernières années n’allait pas vouloir laisser passer celle-ci, qui demande justement l’accord du Conseil et qui comprend une période de consultation publique.

Ensuite, le rôle d’une administration publique et des élus, c’est aussi de représenter leurs citoyens de leur territoire. Une dérogation étant un changement aux règles, ce n’est pas une procédure régulière de rubber stamping. Ensuite, je n’ai pas écouté le CA, mais je peux imaginer que les riverains se sont mobilisés en masse pour participer à la consultation.

Bien heureux de ne pas être un élu de Verdun honnêtement. Ce n’est pas une situation agréable c’est certain.

5 Likes

@Alex514 Excellent résumé de la situation et des enjeux avec lesquels le conseil d’arrondissement doit composer dans le cadre de ce projet.

2 Likes

Cet argument est valide dans bien des cas. En effet une administration municipale est là pour représenter les citoyens qui l’ont porté au pouvoir aucun mal à cela.

Par contre on sent qu’il y a un agenda anti-hauteur et j’oserais même aller jusqu’à dire qu’on fait très attention avec tout ce qui pourrait être perçu comme trop capitaliste. La ville a montré à plusieurs reprises que même quand les conditions pour favoriser la hauteur sont réunies et que la population est d’accord elle vote quand même contre. J’ai encore le PPU pointe nord en travers de la gorge mais on ne va pas trop s’attarder sur ça. Autour d’une station du REM on a abaissé les hauteurs à grosso-modo 45m avec de la place pour peut-être deux tours de 78m alors que dans le secteur la plus haute tour à 120m. On décide artificiellement que cette tour dominera à jamais le secteur. Pourquoi la ville cherche toujours à niveler vers le bas ? Quand on est dans les quartiers centraux on dit qu’il faut respecter le cadre bâti et ne pas aller plus haut. Soit. Pourquoi ici en présence de tours de 120m déjà construites on décide de ne pas permettre de construire aussi haut ? Ce deux poids deux mesures montre qu’on considère que la hauteur c’est mauvais. Zéro cohérence.

Pour l’Esplanade Cartier même histoire. Prével, surement le promoteur le plus en phase avec l’agenda de justice sociale de l’administration actuelle demande 80m sur René-Lévesque. Biensûr la ville dit non en invoquant toujours les même arguments tirés par les cheveux. Si je devais choisir entre etre un bon promoteur comme Prével ou un « mauvais » comme Devimco je choisirai clairement d’être Devimco puisqu’être de bonne foi n’apporte rien de plus.

Montréal est plus dense que les banlieues autour d’elles à cause de son histoire et de sa prospérité. Mais aujourd’hui je ne pense pas que Montréal densifie plus que ses banlieues. La plupart des projets hors du centre ville remplacent des batiments de même hauteur ou s’allignent sur la hauteur de leurs voisins. 2,3,4 étages. C’est difficile de faire passer un projet de même 8 étages dans les quartiers centraux de la ville.

Valérie Plante a multiplié les sorties anti-hauteur durant la campagne mais ni elle ni son responsable de l’habitation Robert Beaudry n’ont expliqué comment ils comptent construire 60000 logements dans cette ville sans construire en hauteur. Si quelqu’un a la réponse je suis vraiment ouvert à la discussion.

2 Likes