STL - Discussion générale

Discussion portant sur la STL.

Le premier bus électrique de la STL aperçu sur l’autoroute je ne sais pas où (photo trouvée sur Facebook).

5 Likes

SkahHigh said: Le premier bus électrique de la STL aperçu sur l’autoroute je ne sais pas où (photo trouvée sur Facebook).

Ah non, techniquement ça c’est le troisième haha! :stuck_out_tongue:
Le premier, c’était lui, le DesignLine livré en 2012 (depuis, le manufacturier a fait faillite)


(image tirée d’ici : https://cptdb.ca/wiki/index.php/File:Société_de_transport_de_Laval_1299-a.jpg)
Puis le premier bus de la batch de New Flyer (le 2051), je pense bien qu’il a été livré fin 2019 : on l’a vu en tests dans les différents terminus à partir de novembre.
C’est cool que le reste de la commande soit en train d’être livrée, merci pour la photo! :slight_smile:

2 Likes

Bravo pour Laval ! Superbe initiative ! :+1:

Malheureusement, il faudra patienter quelques années avant d’utiliser cette méthode de paiement (dans les bus) à Montréal… :man_shrugging:

Les cartes de crédit bientôt acceptées dans tous les bus de Laval

Guillaume Pelletier | Agence QMI | Publié le 10 décembre 2020 à 14:04

Il sera bientôt possible de payer par carte de crédit et avec son téléphone intelligent dans l’ensemble des lignes d’autobus de la Société de transport de Laval (STL).

D’ici l’automne 2021, l’entreprise française Flowbird assurera l’implantation de terminaux de paiement sans contact, en première québécoise, dans l’ensemble des autobus de la STL.

Ces valideurs permettront aux usagers de payer leur passage à l’aide de cartes de crédit Visa et Mastercard ou via une application de paiement sans contact sur téléphone intelligent, a annoncé la STL jeudi matin.

«Le paiement sans contact permet un geste spontané et fournit une réponse simple aux principaux freins à prendre l’autobus, particulièrement pour passer d’un mode de transport à l’autre», a souligné son président, Éric Morasse.

Le paiement par débit ne sera toutefois pas offert pour le moment, mais la STL assure travailler à leur intégration dans ses nouveaux valideurs dès 2021 et l’offrir dès que possible.

Cette initiative fait suite au projet pilote lancé en 2017, et toujours en cours dans le tiers des circuits d’autobus du transporteur, qui permet de payer son passage à l’aide d’une carte de crédit dans les bus.

L’an dernier, plus de 168 000 passages ont été acquittés par carte de crédit, ce qui représente 0,9 % de l’ensemble des modes de paiement utilisés. Un peu plus de 10 % des usagers ont payé leur passage en argent comptant alors que la majorité des usagers (88,3 %) ont validé leur titre à l’aide d’une carte OPUS dans les bus de la STL.

Ce projet est appuyé et financé par l’Autorité régionale du transport métropolitain (ARTM).

Pas avant 2023 à Montréal

Les usagers de la Société de transport de Montréal (STM), de l’opérateur exo et du Réseau de transport de Longueuil (RTL) doivent payer leur passage à l’aide d’une carte OPUS avec un titre valide, en argent comptant ou avec une carte jetable de type SoloFlex .

La Société de transport de Montréal (STM) a souligné que le paiement par carte de crédit dans ces bus ne sera pas offert avant 2023.

Au cours des prochains mois, l’opérateur exo compte installer graduellement de nouveaux valideurs sur certains circuits d’autobus de la Rive-Nord de Montréal. Ces valideurs permettront aux usagers de payer leur passage par cartes de crédit.

Plan des transports dans le récent PPU du centre-ville. Rien de bien nouveau par rapport aux « visions » précédentes, mais ça semble être la première version où l’on spécifie le mode souhaité pour les axe Saint-Martin (tramway) et Concorde (BHNS).

Le prolongement ouest de la ligne orange est mentionné, mais n’est pas inclus dans le plan… perte d’espoir?

3 Likes

Malheureusement oui.

La STL lance une application de guidage dans les autobus


PHOTO FOURNIE PAR LA STL | Téléphone intelligent en main, les utilisateurs pourront prendre les transports en commun en fonction d’un trajet préétabli et en recevant des directives précises (écrites, vocales, pictogrammes) tout au long du voyage.

Amener ses utilisateurs ayant un trouble du spectre de l’autisme, une déficience intellectuelle légère ou une dysphasie à une plus grande autonomie dans les transports en commun. Voilà la mission du programme STL compagnon, lancé mardi par la Société de transport de Laval (STL).

Publié le 17 août 2021 à 13h09 | CATHERINE HANDFIELD | LA PRESSE

Le programme STL compagnon est axé sur une application de guidage. Téléphone intelligent en main, les utilisateurs pourront prendre les transports en commun en fonction d’un trajet préétabli et en recevant des directives précises (écrites, vocales, pictogrammes) tout au long du voyage. Ils pourront aussi en tout temps entrer en contact avec des agents du service à la clientèle de la STL, qui offriront un service de veille. « Si la personne dévie, on peut l’aider », a expliqué Pierre Lavigueur, directeur principal Développement et Innovation à la STL, lors d’une conférence de presse dans un garage de la STL.

Au départ, « pour permettre aux équipes de s’adapter », seuls 10 utilisateurs actifs – référés par un organisme affilié – pourront utiliser le programme, offert sur Android seulement. Des téléphones intelligents pourront leur être prêtés. Le but est d’élargir tranquillement le bassin d’utilisateurs.

Le programme, développé avec une compagnie espagnole spécialisée en aide à la mobilité, a été testé sous forme de projet-pilote pendant plusieurs années. Le développement, rendu possible grâce à des subventions provinciale et municipale, a coûté 200 000 $, selon Pierre Lavigueur. Selon l’estimation, il en coûtera 115 000 $ par année à exploiter.

Le maire suppléant de Laval, Stéphane Boyer, a invité les autres grandes villes du Québec, dont Montréal, Longueuil et Québec, à « entrer dans la danse » et offrir eux aussi un tel programme pour leurs utilisateurs à besoins particuliers. La ministre déléguée au Transport, Chantal Rouleau, a elle aussi émis le souhait que ce programme soit adopté par d’autres sociétés de transport.

Les porte-parole de STL compagnon, Ingrid Falaise et son conjoint Cédrik Reinhard, belle-mère et père d’un enfant autiste, ont préparé une vidéo pour présenter le programme.


Communiqué de presse - Programme STL Compagnon

La STL lance le programme STL Compagnon pour guider sa clientèle à besoins particuliers sur son réseau régulier d’autobus

NOUVELLES FOURNIES PAR Société de transport de Laval Août 17, 2021, 11:00

LAVAL, QC, le 17 août 2021 /CNW Telbec/ - La Société de transport de Laval (STL) a annoncé aujourd’hui le lancement officiel de son programme STL Compagnon, basé sur une application de guidage en temps réel sur téléphone intelligent conçue pour réduire l’anxiété vécue ou appréhendée par certaines clientèles, lors de leurs déplacements en transport collectif. Il permettra à ses utilisateurs de se déplacer de manière plus sécuritaire, de gagner en autonomie et en confiance afin d’intégrer le transport collectif régulier dans leurs habitudes de déplacement et ainsi poursuivre une vie active. Ils pourront, par exemple, se rendre seuls à leur lieu d’étude ou de travail ou à leurs rendez-vous médicaux.

Bas de vignette FR Basé sur une application mobile sur téléphone intelligent, le programme STL Compagnon vise les 12 ans et plus vivant à Laval avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ou une déficience intellectuelle (DI) légère ou ayant un trouble développemental du langage (TDL | dysphasie). www.stlaval.ca/compagnon (Groupe CNW/Société de transport de Laval)Bas de vignette FR Basé sur une application mobile sur téléphone intelligent, le programme STL Compagnon vise les 12 ans et plus vivant à Laval avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ou une déficience intellectuelle (DI) légère ou ayant un trouble développemental du langage (TDL | dysphasie). www.stlaval.ca/compagnon Bas de vignette ANG Based around a smartphone app, the STL Compagnon program is aimed to people 12 years and older living in Laval with an autism spectrum disorder (ASD), (Groupe CNW/Société de transport de Laval)
Basé sur une application mobile sur téléphone intelligent, le programme STL Compagnon vise les 12 ans et plus vivant à Laval avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ou une déficience intellectuelle (DI) légère ou ayant un trouble développemental du langage (TDL | dysphasie). www.stlaval.ca/compagnon

Pour le moment, le programme vise les 12 ans et plus vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ou une déficience intellectuelle (DI) légère ou ayant un trouble développemental du langage (TDL ou dysphasie). Les utilisateurs sont référés par un organisme affilié et doivent répondre à certains critères d’admissibilité établis par le programme, notamment de posséder certaines capacités pour se déplacer seuls. Soulignons par ailleurs la collaboration engagée des centres de services scolaires et du CISSS de Laval qui ont largement contribué à la définition du programme.

Mené en projet-pilote depuis quelques années, le programme est désormais un service officiel, intégré à ses opérations régulières. Pour le moment, maximum 10 utilisateurs actifs seront acceptés dans le programme en même temps. Les places seront réassignées à un nouvel utilisateur dès qu’elles se libéreront (sur inscription, disponible sur plateforme Android seulement).

Éléments distinctifs par rapport aux calculateurs de trajets connus pour les transports collectifs :

  • Trajets personnalisés et adaptés à l’utilisateur
  • Service de veille par les agents du service à la clientèle de la STL
  • Encadrement en collaboration avec l’intervenant de l’organisme partenaire
  • Sur inscription seulement : fiche client avec contact d’urgence en cas de besoin
  • Possibilité de prêt de téléphone gratuit pour une période d’essai, la plupart des jeunes visés n’en possédant pas
  • Premier mois de transport gratuit

Le démarrage de ce projet a été rendu possible grâce au financement accordé par le ministère des Transports du Québec via le Programme d’aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP).

Pour en savoir plus, visitez le stlaval.ca/compagnon

Citation de Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, gouvernement du Québec
« La promotion et la valorisation du transport collectif sont des priorités, tout comme son accessibilité pour le plus grand nombre. C’est notamment pourquoi je suis fière du soutien de votre gouvernement à ce projet novateur. Il ne fait pas de doute que les utilisateurs de l’application mobile ressentiront aussi un sentiment de fierté en montant à bord d’un autobus de la STL de façon autonome. »

Citation de Stéphane Boyer, maire suppléant, vice-président du comité exécutif et conseiller municipal de Duvernay-Pont-Viau, Ville de Laval
« C’est un formidable programme plein de promesses qui rend des services inestimables pour l’autonomie des jeunes Lavallois vivant avec des limitations fonctionnelles ou intellectuelles. Cela leur donne une plus grande liberté d’utiliser le transport collectif en toute confiance sans anxiété parce qu’ils sont toujours accompagnés par quelqu’un qui peut les aider pour se retrouver si le besoin s’en fait sentir. Le programme Compagnon est une autre innovation de la STL et, tout comme moi, l’ensemble de la population lavalloise a toutes les raisons d’en être très fière puisqu’il répond à nos valeurs en matière d’inclusion pour la mobilité active dans notre île d’exceptions. »

Citation des porte-parole Ingrid Falaise et Cédrik Reinhardt, belle-maman et papa d’un enfant autiste
« Nous sommes immensément heureux d’avoir le privilège de faire rayonner le programme STL Compagnon de la Société de transport de Laval! En tant que parent d’un ado autiste, on sait à quel point il est important de mener notre enfant à bon port avec autonomie, fierté et dignité. On salue l’ambition de la STL, leur implication dans notre société et leur engagement à faire une différence concrète dans le développement des personnes aux besoins particuliers! Merci à la STL de prendre le relais et de tenir la main de nos enfants le temps d’un trajet! »

Visionner le témoignage vidéo de nos porte-parole

Citation d’Éric Morasse, président du conseil d’administration de la STL et conseiller municipal de Saint-François à Laval

« Cette initiative est en droite ligne avec les valeurs d’innovation de la STL. C’est au cœur de notre mission d’entreprise, de notre plan stratégique et de notre plan d’accessibilité universelle d’agir comme facilitateurs pour permettre au plus grand nombre d’intégrer le transport collectif dans leurs habitudes de déplacement. C’est aussi une façon d’offrir une alternative au transport adapté à ceux qui en ont le désir et les capacités. »

Visionnez la vidéo STL Compagnon

À propos de la Société de transport de Laval

Comptant sur une équipe dévouée de plus de 1 100 employé.e.s, la STL développe et exploite un réseau intégré d’autobus, de transport scolaire, de taxis collectifs et de transport adapté qui réalisent au total plus de 19 millions de déplacements par année.

Le réseau régulier d’autobus de la STL compte 47 lignes, quelque 2 700 arrêts et couvre plus de 1 500 kilomètres sur le territoire de Laval. La STL figure parmi les sociétés de transport les plus innovantes en Amérique du Nord. www.stlaval.ca.

À propos du Programme d’aide gouvernementale au transport collectif des personnes

Le Programme a pour principal objectif de soutenir financièrement les autorités organisatrices de transport collectif dans la réalisation de leurs projets d’immobilisations nécessaires à la coordination et à l’exploitation des services de transport en commun. Il vise à favoriser le maintien, l’amélioration et le développement des équipements et des infrastructures de transport en commun.

SOURCE Société de transport de Laval
www.stl.laval.qc.ca

1 Like

Ouf… :sweat_smile: Entente de principe conclue à la STL; la grève, prévue la semaine prochaine, est annulée.

3 Likes
2 Likes

Une belle initiative, réitérée encore une fois cette année par la STL et qui devrait bien inspirer les autres agences de TEC. :blush:

L’autobus à 1 $ lors des journées de smog à Laval

NOUVELLES FOURNIES PAR Société de transport de Laval | Juin 01, 2022, 17:06 ET

LAVAL, QC, le 1er juin 2022 /CNW Telbec/ - Du 1er juin au 5 septembre, chaque fois qu’Environnement Canada émettra un avertissement de smog pour la région de Laval, les utilisateurs des autobus de la STL profiteront d’un tarif spécial à 1 $ (comptant ou crédit) le lendemain pour se déplacer sur le réseau régulier.

Avec cette initiative unique au Canada, la STL encourage l’utilisation du transport collectif à Laval dans le but de réduire le nombre de voitures en circulation, qui sont responsables d’une importante partie de la pollution atmosphérique.

Quand Environnement Canada émet un avis de smog à Laval durant l'été, la STL active le tarif spécial à 1$. (Groupe CNW/Société de transport de Laval)

Quand Environnement Canada émet un avis de smog à Laval durant l’été, la STL active le tarif spécial à 1$. (Groupe CNW/Société de transport de Laval)

« L’initiative d’alerte au smog est une grande fierté pour la STL et les Lavallois. Le transport collectif joue un rôle déterminant dans la lutte aux changements climatiques. Si plus de gens se déplacent en autobus, surtout lors d’épisodes de smog, nous pourrons améliorer la qualité de l’air ensemble », affirme Mme Jocelyne Frédéric-Gauthier, présidente du conseil d’administration de la STL.

Rappelons que le tarif spécial de 1 $, accordé le lendemain des journées de smog, correspond à une réduction de plus de 70 % sur le prix d’un passage régulier.

Surveillez les alertes au smog !
En cas d’alerte au smog, la STL diffusera un bulletin spécial sur son site web, dans son infolettre et sur ses médias sociaux, en plus de communiquer l’information auprès des différents médias.

SOURCE Société de transport de Laval

6 Likes

Bonne nouvelle ! :electric_plug: :oncoming_bus: Enfin ! :sweat_smile:

image

Transport collectif - Le gouvernement du Québec investit plus de 142 M$ pour l’agrandissement et l’électrification du garage de la Société de transport de Laval

NOUVELLES FOURNIES PAR Cabinet du ministre des Transports | Juin 22, 2022, 10:00 ET

LAVAL, QC, le 22 juin 2022. /CNW Telbec/ - Le député de Sainte-Rose, M. Christopher Skeete, au nom du ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, annonce qu’une somme de plus de 142 M$ sera octroyée à la Société de transport de Laval (STL) pour le nouveau projet d’agrandissement de son garage, le plus grand projet de ce type jamais réalisé par la STL.

Grâce à l’appui gouvernemental, la STL pourra augmenter de 50 % la superficie du garage et ajouter une nouvelle entrée électrique de 20 MW, soit l’équivalent de quatre fois le Centre Bell en puissance énergétique. Le nouveau bâtiment misera sur l’efficacité énergétique notamment par l’entremise de la récupération de la chaleur, d’un éclairage écoénergétique et des toits verts.

La STL lancera aujourd’hui le processus d’appel d’offres public pour trouver, entre autres, l’entrepreneur qui exécutera les travaux dans le cadre de cet important chantier. Le début de la construction est prévu dès l’automne 2022.

Ce projet s’inscrit dans l’important virage vers l’électrification des transports mené par le gouvernement du Québec afin de mettre à profit les richesses du Québec en matière électrique pour atteindre les cibles de réduction des gaz à effet de serre (GES).

Citations

« Ce projet cadre avec l’objectif de notre gouvernement de faire de l’électrification des transports une priorité. Grâce à des infrastructures comme celles-ci, la Société de transport de Laval contribue à faire du Québec un chef de file en matière d’électrification en Amérique du Nord. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Je me réjouis doublement de cette belle nouvelle qui est au diapason du Plan pour une économie verte 2030 et qui bonifie l’offre de mobilité durable pour la population de la région de Laval. Le financement que nous annonçons aujourd’hui constitue un exemple éloquent de la volonté de notre gouvernement d’assurer une transition énergétique vers un Québec plus sobre en carbone, au bénéfice des générations futures. »

Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

« Notre gouvernement investit pour électrifier nos transports, au Québec comme partout au pays. Le projet d’agrandissement du garage de la Société de transport de Laval permettra à la Ville de faire un pas de plus vers l’électrification de sa flotte d’autobus, au bénéfice de tous les Lavallois et Lavalloises. »

Annie Koutrakis, secrétaire parlementaire du ministre des Transports et députée de Vimy, au nom de l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités

« Je salue les efforts de la Société de transport de Laval, qui planifie et réorganise son réseau en fonction de plusieurs variables pour proposer une offre de mobilité écoresponsable. Le gouvernement est fier d’agir pour soutenir l’électrification du transport collectif dans la région de Laval. Ce sont les citoyennes et les citoyens qui profiteront d’une meilleure mobilité. »

Christopher Skeete, député de Sainte-Rose

« L’arrivée de ce garage n’est pas anecdotique. Cette nouvelle installation nous permettra de véritablement prendre l’élan de l’électrification de notre flotte d’autobus à Laval. Je constate une fois de plus que le gouvernement du Québec partage notre vision pour le développement d’une ville moderne et digne du 21e siècle. »

Stéphane Boyer, maire de Laval

« Notre grand projet d’électrification transformera notre entreprise à tous les égards. Nous sommes choyés de pouvoir compter sur nos partenaires pour nous accompagner dans cette transformation majeure qui profitera à tous nos clients et à nos équipes. »

Jocelyne Frédéric-Gauthier, présidente du conseil d’administration de la Société de transport de Laval

Faits saillants

  • L’agrandissement du garage de la STL permettra notamment d’ajouter 145 cases de stationnement pour accueillir les autobus électriques.
  • Le coût total de ce projet, qui comprend les études, les plans et devis, les travaux préparatoires, la construction et l’électrification, s’élève à près de 246 M$.
  • Pour la construction et l’électrification du garage, le financement se détaille ainsi :
    • plus de 142 M$ sont alloués par le gouvernement du Québec;
    • un peu plus de 85 M$ proviennent du gouvernement du Canada;
    • pour sa part, la Ville de Laval investit une somme de 18 M$.
  • À compter de 2025, et selon le Plan pour une économie verte 2030, tous les nouveaux autobus acquis par les sociétés de transport en commun et bénéficiant d’une aide financière gouvernementale seront des véhicules électriques.

Liens connexes

Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram.

SOURCE Cabinet du ministre des Transports

3 Likes

Des rendus sur le compte Twitter de la STL

7 Likes

Quand est-ce l’annonce officielle et les rendus pour la construction du TEC structurant à Laval - Axe Notre-Dame/De la Concorde (SRB) ??

Confirmé par Legault… Appel d’offre lancé depuis deux mois …

Financement confirmé depuis 2 ans…

C’est long :saluting_face:

@LeTravailleur

Société de transport de Laval | Un garage dédié aux autobus électriques en 2025


PHOTO ARCHIVES FOURNIE PAR LA STL
La STL ne possède présentement que 10 bus électriques du fabricant New Flyer, achetés en 2019, et les 135 autres baies de service se rempliront au rythme des remplacements des véhicules hybrides actuels qui arriveront en fin de vie utile.

La Société de transport de Laval (STL) a franchi un pas déterminant vers l’électrification complète des services aux usagers en annonçant mercredi l’agrandissement de ses installations d’entretien et l’aménagement de 145 places dédiées exclusivement à l’entretien et à la recharge des autobus électriques. Mais il lui reste encore bien des pas à franchir avant de pouvoir le remplir.

Publié hier à 13h58
BRUNO BISSON
LA PRESSE

Ce projet majeur d’infrastructures de 246 millions, financé à 85 % par Québec et Ottawa, va doubler l’espace réservé à l’entretien des autobus, hybrides comme électriques, et permettra de raccorder le centre administratif de la société à ses installations industrielles pour former un seul grand complexe corporatif à l’angle de la rue Cunard, avec entrée principale sur l’avenue Francis-Hughes.

Équipé d’entrées électriques d’une puissance totale de 20 mégawatts (quatre fois celle du Centre Bell, selon la STL), le nouveau complexe sera opérationnel à compter de 2025, mais ne fonctionnera à capacité que beaucoup plus tard. La STL ne possède présentement que 10 bus électriques du fabricant New Flyer, achetés en 2019, et les 135 autres baies de service se rempliront au rythme des remplacements des véhicules hybrides actuels qui arriveront en fin de vie utile.

Ça va prendre des années. Et ça tombe bien, parce que la STL n’en aura pas de trop pour apprendre à connaître ces grosses bêtes, qui roulent propre, mais qui posent toutes sortes de défis opérationnels sur le plan de la gestion, de la livraison des services aux usagers et (évidemment) sur le plan énergétique.

De la mitaine à l’inconnu

Alexandra Gallo en sait quelque chose. Chargée de projets à la STL, elle a présidé à la mise à l’essai, aux tests sur route sans passagers, ou sur surface glacée et enneigée, et aux expériences de « gestion de la charge » électrique qui ont précédé, deux ans durant, la mise en service des 10 autobus New Flyer avec passagers, à l’été 2021. Le premier constat est le plus évident : les autobus électriques font la même chose que les autobus hybrides conventionnels, sur la route. Quand ils entrent au garage, c’est une autre histoire.

« Un autobus hybride rentre au garage, on remplit le réservoir de carburants selon une procédure que tout le monde connaît, et ça prend quelques minutes. Pour amener un bus électrique à 90 % de sa charge, ça prend trois heures et demie. Et ça, ce n’est rien. Il y a aussi tout l’écosystème technologique qui vient avec ça, pour supporter les opérations, et qui est encore en constante mutation. »

Les autobus, les batteries, les bornes de recharge, les pantographes sont tous des composantes du domaine émergent des transports électriques qui demandent à être comprises et apprivoisées. Pendant deux ans, explique Mme Gallo, c’est à la mitaine qu’on a géré les tests, les affectations de parcours, les entrées et sorties, les limites d’autonomie et les temps de réalimentation des autobus électriques New Flyer, pour mettre en place le processus de recharge le plus efficace possible sur le plan opérationnel, tout en étant le moins gourmand possible en consommation d’électricité.

Avec 10 autobus, ça peut aller. Mais on ne peut pas gérer un parc de plus de 100 véhicules comme ça.

Une autonomie à améliorer

« On ne sait pas encore comment le faire à grande échelle, admet le directeur général de la STL, Guy Picard, mais on travaille là-dessus. Ça va être un gros apprentissage, surtout la gestion de la charge qui est très complexe. Présentement, il n’y a pas de système mature sur le marché pour gérer une flotte de véhicules d’importance. Il y a des entreprises qui travaillent sur la mise au point de logiciels pour faire cela. En attendant, il faut déterminer comment on va gérer ces autobus » en fonction des besoins des usagers et des limites d’autonomie actuelle des véhicules.

Selon le directeur général, des autobus hybrides rentrent au garage en fin de journée après avoir accumulé 400 km au compteur, sans interruption, sur une grosse ligne de la STL. Avec une autonomie affichée de 250 km, les bus électriques New Flyer actuels de la STL ne peuvent pas faire cela. D’autant plus, dit M. Picard, que l’expérience acquise avec la mise en service de ces premiers bus électriques révèle que leur autonomie réelle, sur une charge pleine, est plutôt de 180 km. « Un peu moins en hiver », précise le dg.

Techniquement, ça prendrait donc plus que deux autobus électriques pour assurer le même niveau de service qu’un seul autobus hybride sur ce parcours de 400 km. « Oui, mais ce n’est pas cela qui va arriver, assure M. Picard. Les batteries vont devenir plus performantes, leur autonomie va s’améliorer. En s’adaptant aux évolutions technologiques, on va devenir plus agile pour planifier leur utilisation en service, et savoir à quel moment il est mieux de les recharger, combien à la fois ? Sur le plan opérationnel, c’est un beau défi ! »

Un défi énergétique

L’autre défi majeur qui attend le STL sera d’ordre plus technique, et hautement complexe : gérer la consommation d’électricité d’un garage où plus d’une centaine de véhicules sont branchés en même temps sur la recharge.

« Même si chaque autobus a son pantographe [dispositif de recharge sur le toit], un système de gestion de la charge va faire en sorte que les véhicules vont se recharger à tour de rôle durant la nuit, et assurer qu’ils aient un niveau de charge suffisant pour assurer les services prévus aux usagers, le lendemain matin », dit Frédéric Aspirot, dit le directeur des projets majeurs à la STL et responsable du projet de garage.

L’alimentation du complexe sera assurée par deux puissantes lignes souterraines reliées à des postes de distribution distincts, opérant à la moitié de leur capacité, explique M. Aspirot. En cas de non-disponibilité d’un poste, il sera possible de continuer à opérer en basculant l’alimentation sur l’autre ligne, capable de répondre à la demande énergétique du garage.

3 Likes

Un nouvel appui financier pour le garage de la STL

Portail Constructo | 23 juin 2022

Le Gouvernement du Québec a confirmé un investissement de plus de 142 M$ pour l’agrandissement et l’électrification du garage de la Société de transport de Laval (STL).

Le projet, évalué à près de 246 M$, permettra de doubler la superficie de l’actuel centre des opérations de la STL, avenue Francis-Hughes, en y ajoutant 25 000 mètres carrés et 145 cases de stationnement. Les nouvelles installations, qui seront technologiquement adaptées pour l’exploitation de bus électriques, logeront un garage pour les bus, des baies pour leur entretien ainsi que des espaces administratifs.

Le nouveau bâtiment misera sur l’efficacité énergétique, notamment par le biais de la récupération de la chaleur, d’un éclairage écoénergétique et des toits verts.

Le processus d’appel d’offres public pour trouver, entre autres, l’entrepreneur qui exécutera les travaux a été lancé récemment. Le début de la construction est prévu dès l’automne 2022.

Sources : Cabinet du ministre des Transports et STL

1 Like

Un peu dommage tout ce pied carré… le toit va créer un immense îlot de chaleur… ils auraient dû s’inspirer du garage Bellechasse, et enfouir une partie et/ou créer un toit vert. :frowning:

3 Likes

Woah, c’est Laval… Ça leur a tout pris construire le Centre Aquatique…

Personne veut construire leur Centre de Biométhanisation…

Ils ont de la maturité à prendre…

Ça va venir, ils s’améliorent beaucoup et je suis quand même d’accord avec ton avis!!

Oh en passant Barbes il est marqué des toits verts dans le communiqué.

Ça apparaît juste pas dans leurs rendus et à quelle proportion ils seront présents!

Ouais très peu de toits verts finalement!

Toutes cette superficie de toiture et si peut de toit vert. On devrait faire comme l’Ontario a faite il y a plusieurs années, et obliger d’avoir des toitures vertes, lorsque le bâtiment dépasse une certaine superficie. On le voit dans tous les nouveaux projets en Ontario, beaucoup plus de toitures vertes.

3 Likes

Dans le Courrier Laval, hier!

En prime, une nouvelle photo du Garage!

De l’intérieur!

3 Likes

Transportés par l’électrification

Sortie le 22 juin 2022

Voici le plus grand projet de l’histoire de la STL : des installations entièrement électrifiées pour nos futurs bus 100% électriques. Transportés par l’électrification, on construit l’avenir.

Détails au stlaval.ca/bus-electriques.

STL Synchro

3 Likes