Station YUL-Aéroport-Montréal-Trudeau

Autres images

** À mettre à l’entête de ce fil, si possible **

Le REM offrira un service rapide et direct vers l’aéroport Montréal-Trudeau. Il faut compter environ 25 minutes en partant du centre-ville. Cette station est toujours en développement par Aéroports de Montréal (ADM).

Type de station

Souterraine

Municipalité

Dorval

Plan d’implantation

La station YUL-Aéroport-Montréal-Trudeau sera connectée à l’aérogare.

Aménagement- Début de la construction : travaux réalisés par ADM

  • Profondeur de la station : 35 m
  • Longueur de chacun des quais : 80

Services- Accessibilité universelle aux quais de la station au moyen d’ascenseurs

  • Aéroport : connexion directe à l’aérogare
  • Dépose-minute : à définir par Aéroports de Montréal

Fréquence lors de la mise en service complète du réseau- Heures de pointe : 10 min

  • Hors pointe : 15 min

Temps de parcours- Brossard : 43 min

  • Gare Centrale : 26 min
  • McGill : 24 min
  • Édouard-Montpetit : 21 min
  • Anse-à-l’Orme : 31 min*
  • Deux-Montagnes : 31 min*

* Pour vous rendre à cette station, vous devez effectuer une correspondance à la station Bois-Franc. Nous avons ajouté un temps de correspondance conservateur de 10 minutes dans nos calculs.

https://rem.info/fr/stations/yul-aeroport-montreal-trudeau

Il y aurait de la lumière au bout du tunnel. Go Alice ! B)

Deal for an REM station could happen in November, Aéroports de Montréal says

Montreal’s airport operator is optimistic a deal will soon be reached to pay for a light-rail station at the city’s main airfield.

Montreal Gazette | Author of the article: Frédéric Tomesco | Publishing date: Oct 26, 2020 • Last Updated 2 hours ago • 1 minute readThe control tower at Trudeau airport in MontrealThe control tower at Trudeau airport in Montreal. PHOTO BY JOHN MAHONEY /Montreal Gazette file photo## Pierre Elliott Trudeau International Airport’s operator is optimistic a deal will soon be reached to finance the construction of a long-awaited light-rail station at the airfield.

“Talks are under way and they are advancing well,” Aéroports de Montréal chief executive officer Philippe Rainville said Monday during a panel discussion at the C2 Online conference. “We should have a solution by the end of November.”

He didn’t elaborate.

Federal Economic Development Minister Mélanie Joly said last month she and Transport Minister Marc Garneau had discussed financing for the airport’s Réseau express métropolitain station with Rainville.

Construction of the airport station is being privately funded by ADM, which has been hit hard by the pandemic. As of last month, ADM was forecasting a 71-per-cent drop in 2020 passenger traffic, resulting in a revenue shortfall of about $500 million.

Building the airport station could cost about $600 million, ADM spokesperson Anne-Sophie Hamel told the Montreal Gazette last month. ADM is seeking a $600-million loan from the federal and provincial governments to finance the project, Hamel said at the time.

Spokespeople for CDPQ infra, which is building the REM, didn’t immediately respond Monday to an e-mail seeking updated information on construction in the Dorval area.

10 Likes

^ Like x 2 !!

1 Like

“The city’s main airfield”? LOL what century is this guy in?? Does he wear a fedora, zoot suit and white wing tip shoes? LOL

3 Likes

Québec se retire du projet en ne voulant pas investir dans la station de l’Aéroport en prétextant que c’est de compétence fédérale et que le gouvernement du Québec a d’autres projets en priorité.

1 Like

D’autres priorités ? Comme quoi ? Prolonger la 25 jusqu’à Ste-Julienne ou bien construire des voies de contournements dans les 3ième couronnes? Car relier le 2e plus gros aéroport au centre-ville de la 2e plus grosse ville du pays et plus grosse de la province avec un bassin de population qui représente la moitié de la province, c’est vraiment pas une priorité…

9 Likes

Montréal n’est pas trop une priorité vraisemblablement.

En même temps, les coûts sont entièrement reliés au réaménagement des infrastructures de l’aéroport.

Historiquement, ce n’est jamais le provincial qui a payé pour ça. Je peux comprendre Québec de vouloir laisser la balle dans le camp d’Ottawa.

1 Like

Ça fait clairement partie de la tactique de la CAQ, depuis le début. Dès que le fédéral peut prendre la totalité de la facture, la CAQ joue au gros bras pour s’en départir.

On comprend de la chronique de Drainville que le fédéral veut absolument que la station se fasse et prêtera donc l’argent à AdM conséquemment. Bonnardel a dû flairer la bonne affaire en se disant qu’il pourrait mettre l’argent économisé sur des projets plus porteurs pour leurs circonscriptions.

Sur le fond, on ne peut pas le blâmer, ça fait du sens politiquement (pour la CAQ) et financièrement. C’est sur l’image que ça fait dur, on a encore l’impression que Montréal, pour la CAQ, c’est pas aussi important que ça devrait l’être.

1 Like

Tu trouves pas que t’es un peu de mauvaise foi?

:point_down: :point_down:

Moi ce qui m’inquiète est le déficit astronomique autant au fédéral qu’au provincial.

Peut-être que la CAQ voudra mettre les break sur un projet comme le REM 2 par exemple.

J’espère que non…

Il n’y a aucune raison qui laisse présager de telle chose. La CAQ est claire depuis le début quant à certains projets, dont celui du REM de l’Est, et le premier ministre n’hésite pas à le mentionner souvent. Il en parlait encore justement lundi avec le dévoilement du Plan pour une économie verte.

Je comprends le provincial. Les aéroports sont 100% de responsabilité fédérale. C’est le fédéral qui les a construit et payé, et c’est le fédéral qui en tire les revenus, autant le loyer des administrations portuaires que les frais de navigations via navcan. D’ailleurs le Canada a les frais parmi les plus élevés au monde car ici les aéroports sont vus comme du revenus et non du développement.

Anyway, ADM ne demande pas une subvention de 500M. ADM demande la possibilité de l’emprunter, ce que leur statut légal empêche. Suffit que le fédéral se porte garant via une obligation ou la banque d’infrastrure (Hello Mr Sabia!!) ou whatever, et ADM pourra procéder. À moins que le covid ne dure 10 ans, normalement la trafic aérien reprendra, ADM recommencera à toucher ses revenus et remboursera le prêt.

Côut final pour le fédéral: 0$. Pour quelques années ils auront (temporairement) 500M ajouté au passif (en tant que garant du prêt). Considérant les déficits accumulés c’est une pinote. Je dirais même un quart de pinote.

8 Likes

Non. Ça fait depuis décembre 2019 que j’entends parler du REM 2, et c’est avant tout un cadeau pour les circonscriptions de la CAQ (Bourget et PAT). J’imagine que ça s’en vient mais je vais le croire quand le processus aura débuté.

Ce que je vois, c’est un gouvernement qui fait du greenwashing constant pour paraître vert, qui privilégie des projets principalement en dehors de Montréal avec très peu d’impacts réels sur la mobilité, qui court-circuite l’ARTM pour répondre à ses besoins et qui encourage l’étalement urbain à outrance. Entre tant qu’urbaniste montréalais, ça me met en beau fusil.

Je crois que j’ai la mèche courte avec la CAQ mais on ne peut pas dire qu’elle fait grand chose pour Montréal. À regarder la carte électorale, on comprend pourquoi.

10 Likes

5 messages ont été fusionnés à un sujet existant : REM 2 - Est de Montréal

C’est déplorable, mais il n’y a rien de nouveau là. C’est pourtant en parfaite continuité avec le bilan du gouvernement précédent, qui de surcroit était plus réfractaire à investir de l’argent public dans le TEC.

Le gouvernement précédent a quand même été derrière l’entente qui a mené au plus gros projet de TC depuis le métro et la nouvelle gouvernance dans les transports dans la région de Montréal (un pas dans une bonne direction, court-circuité par la CAQ).

Je ne leur lancerai pas trop de fleurs parce que je me souviens aussi des va-et-vient de Robert Poëti concernant la ligne bleue et c’était pas fort.

Mais la CAQ, avec ses élargissements d’autoroute déguisés, sa stratégie basée sur l’électrification des transports (haven’t we heard that before :roll_eyes:) et ses grands projets routiers dignes des années 60, est, je m’excuse, un cancre total.

4 Likes

Ce n’est pas seulement Montréal qui écope, mais la ville de Québec aussi. Juste à voir la débâcle du tramway et l’obsession pour le troisième lien. Pour les élus de la CAQ, le TC n’est juste pas une priorité, contrairement aux routes, parce qu’ils savent que leur électorat est axé sur la voiture. C’est décourageant.

3 Likes

Ce gouvernement est duplessiste et électoraliste à souhait lorsqu’il s’agit de transports en commun…

Il aurait fallu un mandat libéral de plus pour que l’ARTM puisse consolider ses assises et vraiment dépolitiser la planification des transports dans le grand Montréal. Malheureusement, la CAQ est arrivée alors que l’ARTM était encore en train de se former et Legault en a profité…

3 Likes