Québec - Projets d'infrastructure

Hallucinant! L’avant-projet est pratiquement terminé, des centaines de personnes ont travaillés pendant plusieurs années sur le tracé, la design des stations, l’aménagement paysager, les centres de maintenance. TOUT est dessiné. Il reste plus qu’à faire les appel d’offres et après ça la CAQ a le culot de se pointer et de dire que le tracé n’est pas optimal, contrairement à tous ce que le spécialistes disent. C’est d’un ridicule absolu.

Sans parler de ce troisième lien, le projet d’infrastructure le plus ridicule des 20 dernières années. Soyons clair, ce projet n’auras JAMAIS lieu, c’est purement une stratégie politique pour plaire au banlieusard.

J’ai la gueule à terre. Ce gouvernement viens de perdre toute ma confiance.

5 Likes

C’est d’un ridicule… Je déteste cette mentalité de “c’est nous qui finançons le projet donc on a notre mot à dire sur le tracé”… Ce serait vrai si une entreprise privée construisait une montagne russe, mais pas pour un gouvernement qui doit desservir tous les québécois. L’avantage c’est que la CAQ se montre clairement anti-ville, ce qui confortera les positions de QS dans Limoilou.

1 Like

J’ai lu cette nouvelle hier et j’étais en tab*$(%. Ayant passé les 19 premières années de ma vie dans cette ville, je n’en reviens tout simplement pas, on avait ENFIN un projet structurant, bien pensé et documenté.
Pour la CAQ, Val-Bélair > St-Roch; tout comme Châteauguay > Rosemont.

1 Like

Pour la CAQ, si la densité dépasse 800 habitants/km2, ça vaut pas la peine.

1 Like

Pauvre Ville de Québec. C’est tellement gênant, ils ont l’opportunité de se moderniser, le maire est prêt, tout est prêt mais le projet risque encore de prendre le bord.

Mon père habitait sur la Rive-Sud et durant toute sa carrière, il était un des rares à prendre l’autobus pour se rendre jusqu’à la Colline Parlementaire tout les matins, ça lui prenait presque 2h. Il en a tellement vue et entendu des fausses promesses de tramway et il attendait ça avec impatience puisque ça aurait eu une importance considérable sur sa routine et sa qualité de vie. Cette année, après 30 ans de travail il vient de tomber à la retraite et le projet est encore incertain :sweat_smile:

C’est quand même fascinant comment, à l’échelle internationale, toute les villes du monde s’arracheraient le projet actuel. Québec est comme une genre de micro-société déconnectée des réalités des villes du monde. Le petit noyaux des quartiers centraux tente bien que mal de changer quoi que ce soit, le pouvoir appartient vraiment à la banlieue dans ce coin.

3 Likes

Ce que je ne comprends pas surtout… François Legault en a contre les montants alloués au centre-ville vs la banlieue… Le tramway au centre-ville est en tunnel… c’est sur que ça va coûter pas mal plus cher… Quelle critique bizarre?! C’est quoi, il voudrait faire comme avec le REM de l’Est, tunnel en périphérie et structure aérienne au centre-ville?!

Aussi c’est quoi sa définition de “banlieue”? Parce que d’un point de vue urbanisme, Sainte-Foy c’est pas mal banlieue hein.

1 Like

Les ambitions du gouv. Québec pour le tramway semble être la moitié de celles de la ville de Québec, selon La Presse. Le parcours de celui-ci serait grandement diminué…

Le 11 février, le ministre des Transports, François Bonnardel, a plutôt soumis quatre nouveaux scénarios. Le favori du gouvernement amputait le tramway de moitié. La ligne ne passait plus dans Limoilou et Lairet au nord, et s’arrêtait maintenant au pôle Sainte-Foy à l’ouest.

C’est donc dire que le terminus Le Gendre n’était plus dans les plans, ce qui représente un immense défi logistique. En effet, c’est là que la Ville envisageait d’installer son garage pour l’entretien du tramway, sur un terrain grand de six terrains de football. Trouver le même terrain à Sainte-Foy, plus près du centre-ville, s’avérerait extrêmement difficile selon M. Labeaume.

C’est quand même scandaleux ce que la CAQ est en train de faire à ce projet…

Et oui c’est bon que Régis le déplore publiquement, mais le résultant est quand même que ça crée une confrontation avec le gouvernement ce qui réduit du même coup les chances de ce projet de se concrétiser on dirait.

1 Like

C’est inadmissible que la CAQ fasse de la politique sur le dos du tramway, cela en pleine contradiction des intérêts supérieurs des résidents de Québec. Tout cela avec la complicité des radios-poubelles. Décidément Québec a un gros problème de qualité des communications, autant du côté des médias que du gouvernement, dont les ministres travaillent en coulisse sans aucune transparence. Du vrai dogmatisme digne de l’époque duplessiste :-1:

2 Likes

En fait les Radio Poubelles détestent la CAQ solidement.

RadioX a tellement planté le projet de tramway et le transport en commun en général depuis 20 ans…que cela a eu un certain effet dans la population en général.

Pas mal convaincu en ce moment que moins de 50% de la population de Qc veulent un tramway.

La Caq vient a peine de rentrer dans le portrait. Le mal était fait bien avant.

A Québec on est ailleurs…les 18 -40 ans sont pro Trump, très a droite.

Le gourou Fillion entre autres a fait bien du dommage…bien plus que les gens de MTL peuvent le penser.

La Caq voit bien que la population est pas du tout derrière le projet de tramway…et cherche un moyen d’en sortir…c’est clair pour moi

La CAQ n’a pas vraiment de gain politique à faire sur le dos du tramway, elle sait que toutes ces circonscriptions lui sont acquises. Même advenant un mode de scrutin proportionnel, elle aurait une assise solide dans la région. La grosse base conservatrice à Québec, qui fait paraitre Labeaume comme gau-gauche grano, ne votera pas contre la CAQ même si elle allait de l’avant avec le tramway tel quel. Si la CAQ sabote le projet de tramway, c’est qu’elle n’y croit simplement pas.

La CAQ sabote le projet de tramway parce que le gouvernement veut maximiser les chances de réussite du 3e lien.

Les capitales sont conservatrices par nature à cause du nombre important de fonctionnaires qui représentent un bon pourcentage des travailleurs locaux. Ces gens, bon an mal an, jouissent généralement d’une bonne sécurité d’emploi et d’une foule d’avantages qui leur donnent un statu particulier par rapport aux autres citoyens. Ils pèsent donc lourd dans l’opinion publique et sont reconnus en moyenne comme plutôt réactionnaires aux changements.

C’est ce qui fait que la droite a encore de beaux jours devant elle, tant que cette masse d’employées de l’État ne sera pas davantage diluée par une croissance démographique supérieure, conséquence d’une immigration plus importante. Ce qui n’arrivera pas demain, puisque la capitale est peu populaire vis à vis des nouveaux arrivants et a une plus faible rétention pour ceux qui s’y installent.

Conséquence de tout cela? Un statu quo difficile à briser, un individualisme rampant et un esprit collectif peu développé. Ce qui en fait un terreau idéal pour l’automobile, un réseau routier étendu et toujours en croissance, qui nourrit une banlieue sans cesse grandissante.

Pas étonnant alors que le gouvernement veuille réorienter le service de tram au contraire de la logique, en desservant des zones à basse densité au détriment du centre de la ville. Puisque c’est là que se trouve sa base électorale. C’est aussi le meilleur moyen de démontrer sa non rentabilité et de tuer dans l’oeuf un service dont seule une minorité y voit la nécessité.

Ce qui surprend le plus dans ce scénario c’est que le gouvernement nage complètement à contre-courant du développement durable, en faisant fi de toutes les études scientifiques à travers le monde, qui démontrent l’urgence d’un changement de paradigme en matière de mobilité collective et d’environnement.

Ainsi aliéner le tram au troisième lien, en en faisant une condition pour aller de l’avant, c’est foncer directement dans le mur du financement, puisque la réalisation de ces deux projets simultanément dépassera largement la capacité de payer de l’État, surtout en ces temps de déficits abyssaux récurrents que nous réserve l’après pandémie.

2 Likes

Merci pour tes explications sur la mentalité des citoyens de Québec. Je me pose la question depuis longtemps.

1 Like

Venant moi-même de Québec, je n’aurais pas mieux dit. À ça s’ajoute les milliers d’employés de chez Desjardins de la Rive-Sud qui sont dans le même état d’esprit que des fonctionnaires.

2 Likes

Effectivement, le monde des banques s’apparente au même esprit conservateur résistant aux changements et plus individualiste que la moyenne de la population. En ce sens Québec demeure un gros village très homogène replié sur lui-même et peu ouvert aux idées progressistes. C’est d’ailleurs la seule grande ville qui donne autant d’importance à des radios populistes dont l’influence a depuis longtemps disparu du paysage montréalais, durant les années 80.

Tu exagères pas mal quand même.
J’ai passé les 18 premières années de ma vie à Québec. S’il est vrai qu’il y a des milieux conservateurs, beaucoup plus qu’à Montréal, ce n’est pas vrai que les 18-40 sont tous des pro-Trump.
Québec a une mentalité qui s’apparente plus à celle de Calgary. Conservateur au plan fiscal, mais assez progressistes en tout ce qui concerne les avancées sociales. Je n’ai jamais entendu personne à Québec vouloir revenir aux règles anti-avortement, être contre le mariage gay ou autres thématiques du genre, même dans les quartiers les plus à droites.

Par ailleurs, et pour répondre aussi à @acpnc , la Ville de Québec comme on l’entend, c’est surtout la nouvelle ville avec ses banlieues. L’ancienne ville de Québec, avant l’annexion de Beauport, Cap Rouge, Charlesbourg et autres, était une ville assez progressiste. On pensera au maire L’Allier, qui parlait déjà d’un tramway dans les années 90. D’ailleurs, les quartiers constituant l’ancienne ville de Québec demeurent encore aujourd’hui progressistes, avec beaucoup de jeunes familles et d’étudiants universitaires. Rappelons que Québec Solidaire (on ne peut pas dire que ce soit un parti de droite, mettons) a deux députés à Québec, justement dans les limites de l’ancienne ville.

Je prendrais l’exemple de Toronto pour illustrer un peu ce qui se passe à Québec depuis les fusions : les banlieues, majoritaires, ont la majorité au conseil de Ville et dicte en quelques sortes les grands projets publics, comme le tram. Et comme pour Toronto, il y a des banlieues plus à droite que d’autres.

À Québec, les parties de droite, captrices des Radios poubelles et des mouvements conservateurs, sont surtout dans le nord de la Ville. Beauport, Charlesbourg, Neuchâtel, Loretteville, etc.

Ce sont ces secteurs plus conservateurs qui font chier le projet de tramway justement.

D’où je viens à Québec, le secteur ouest de Ste Foy/ Cap-Rouge / St-Augustin, je n’ai jamais perçu un sentiment très à droite. C’était pourtant un secteur où vivaient de très nombreux fonctionnaires (du Ministère de Finances, en plus!). C’est une population qui s’apparente pas mal à la Rive-Sud de Montréal, je dirais le “Québécois moyen de centre”.

Là où je te donne raison, c’est que le sentiment d’appartenance à une communauté à Québec est presque nulle. Je n’y ai jamais senti d’attachement, autre que de trouver ben beau le Vieux Québec et les quartiers autours pi d’en ressentir une petite fierté. C’est tout le contraire depuis que je suis à Mtl, il ne suffit que de très peu d’efforts pour avoir l’impression d’appartenir à une communauté tissé serrée. Je me dis par contre que je suis un enfant de la banlieue de Québec. Mon sentiment d’appartenance aurait pu être autre si j’avais été élevé à Limoilou ou Montcalm.

4 Likes

C’est clair que c’est pas toutes les 18-40 ans qui sont des pro Trump.

Je pensais pas que je devais le mentionner et que les lecteurs feraient la part des choses.

Comme dire que les gens sur le plateau sont plus de gauche…bon…evidemment que cest pas tout le monde.

Reste que j’ai grandit à Quebec aussi et je continue d’écouter quelques radios pour mieux les detester…lol et oui dire qu’une majorité des Gens de Québec ne veulent absolument rien savoir du tramway…est loin d’être une exagération.

@Crosbyshow
“oui dire qu’une majorité des Gens de Québec ne veulent absolument rien savoir du tramway…est loin d’être une exagération.”

Pourtant, ce sondage d’il y a à peine 6 jours ne te donne pas raison :
Sondage: une majorité d’appuis pour le tramway à Québec

2 Likes