PUM 2050 - Transport collectif

Discussion sur la vision en transport collectif du Plan d’urbanisme et de mobilité 2050

Autres cartes

Liens

5 Likes

Curieux l’idée de vouloir ajouter une autre gare sur Rodolphe-Forget. En plus de ralentir les trains, les voies ne sont pas particulièrement accessibles à cet endroit.
Ça ne semble pas non plus être un site d’intérêt pour sa densité actuelle ni sa densification future, et il y aurait déjà le tramway plus accessible sur Maurice-Duplessis.

Je ne comprends pas non plus l’ajout d’arrêts sur la ligne Saint-Jérôme, qui viendrait dupliquer la ligne bleue et les multiples tramways.

They still insist on the pink line huh…

2 Likes

Substantially truncated pink line… but yeah it’s surprising that there’s no plan for a short downtown extension of the yellow line. It’s a project that could provide much needed relief for Berri and the downtown segments of the green and orange lines.

3 Likes

Avec raison! il y a de grands pans du Plateau Mont-Royal et de Rosemont où ça prend une éternité pour rejoindre les stations de métro

19 Likes

That’s extremely ambitious. At least, they’ve got a plan, which is more than what could be said about the last map I saw from the ARTM. Now, they need to rationalise that plan. They should start by eliminating the corridors that have inherent complexity that would make them hard to build, as well as the corridors that are in sectors already served by the metro.

J’ai hâte de traverser les raffineries de l’est en tramway…

4 Likes

L’ARTM doit analyser et planifier ces corridors au-delà des limites administratives de la Ville de Montréal, elle ne peut pas juste spammer du tramway et des gares de trains de banlieue.

3 Likes

super, donc je suppose que les plans SRB pour du Parc et CDN sont annulés ? Faudra au moins 10 à 15 ans avant que nous obtenions une quelconque amélioration sur ces corridors ? Je ne veux pas être négatif, mais dire « spam des tramways partout » alors que nous avons du mal à construire du quoi ne fait que faire obstacle à l’amélioration du réseau de bus. Sur Parc et CDN, on pourraient installer un SRB en moins de 6 mois si quelqu’un ayant une quelconque autorité était réaliste sur quoi que ce soit. Dieuuuu :smiling_face_with_tear:

1 Like

La ville est contre le prolongement de la ligne verte vers Lachine, mais pro prolongement de la ligne bleue?

En tant qu’utilisateur de transport de NDG, je trouve ça vraiment mal réfléchis. La plupart des gens à NDG ont comme destination la ligne orange ou verte. Dans le sud ouest, ça doit être presque 100% la ligne verte que les gens utilisent, puisque ça existe dans le secteur depuis 50 ans. La ligne rose prolonger vers NDG et Lachine serait 1000 fois plus utile.

6 Likes

Ça pourrait être une idée bien intéressante dans un scénario de détournement de la ligne Saint-Jérôme dans un tunnel TGx/Parc—Saint-Urbain et un raccordement à la ligne MSH. Je pense que la ville vise aussi les déplacements internes dans le secteur, là où les bus fréquents et express ne suffisent plus, pas juste le bénéfice des navetteurs, et desservir des zone d’importante vulnérabilité socioéconomique. @SkahHigh, des avis sur cette proposition de prolongement?

Globalement j’aime la vision qui est proposée.

Points forts

  • Le pragmatisme de l’ambition de développement du métro. La vision inclus le prolongement de la ligne orange horizon 2040 (3,6 km) et de la ligne bleu (5,2 km) et la ligne rose (8,4 km) horizon 2050. 17 km de métro sur 26 ans ce n’est pas farfelu.
  • L’ambition pour le réseau de tramway horizon 2040 me semble à peu prêt juste, en étant à la fois réalisable, mais quand même très ambitieux. Le réseau proposé est bien connecté aux pôles majeurs de développement prévus (Bridge-Bonaventure, Namur-Hippodrome, Est de Montréal, Lachine Est, Lasalle). Ça fait un total de 100 km sur les 16 prochaines années. Il faut commencer à construire ça toute de suite si on veut y arriver.
  • Les SRB prévus sont logiques: Papineau, Pierrefonds, Saint-Jean-Baptiste, Ray-Lawson/Roi-René.
  • Le réseau 2050 de tramway me semble bien priorisé vs. celui de 2040, ce sont surtout des axes pour améliorer la desserte bus, mais qui ne sont pas associés à des opportunités de redéveloppent urbain aussi marqués que ceux de la phase 2040. (Sainte-Catherine/Saint-Joseph, Saint-Michel, transformer Henri-Bourassa et Sauvé).

Points faibles

  • Le train (de banlieue ou régional) est le grand absent de la planification de transport. C’est une conséquence logique du fait que la planification vienne de la ville (vs. de l’ARTM ou du gouvernement du Québec), mais ça confirme que la ville n’a aucune vision sur le train. Pire on voit que la ligne Saint-Jérôme est désignée comme lien vert dans les axes de mobilités actives, suggérant que la ville veut utiliser une partie de l’emprise comme lien de marche/cyclable. Il faut que le gouvernement et l’ARTM fasse une planification à plus haute échelle concernant le train.
  • J’aime moins le réseau de tramway qui est esquissé dans le Sud-Ouest. Premièrement ça ne correspond même pas aux scénarios présentés par l’ARTM. Ensuite je trouve que c’est le seul aspect moins réaliste du plan de tramway, on met un tramway sur presque toutes les rues: Victoria, Dollard, Angrignon, Newman, de la Vérandery, Airlie, Saint-Jacques. On pourrait par exemple se concentrer sur l’axe principal Victoria - Dollard - Newman, et il pourrait y avoir certains autres axes qui sont des corridors performants bus (ex. Vérendery ou Angrignon).
8 Likes

Montréal mise sur un vaste réseau de près de 200 kilomètres de tramways pour desservir une majorité de son territoire d’est en ouest d’ici 2050. Au nord de l’île, l’intention est de multiplier les services rapides par bus (SRB). Et dans un horizon de 25 ans, la Ville veut aussi faire revivre la ligne rose, un projet cher à Valérie Plante.

C’est ce qu’on apprend dans le Plan d’urbanisme et de mobilité (PUM) 2050, rendu public mardi. Une carte de la vision en transport collectif de la Ville montre l’étendue des ambitions de la Ville, qui veut d’ici à peine 15 ans avoir développé un réseau de tramway « reliant le territoire d’est en ouest de la ligne orange ».

D’ici 2050, Montréal veut développer un vaste réseau de 184 kilomètres de tramway et procéder à des prolongements de métro, dont celui de la ligne bleue vers l’ouest. Dans son projet de Plan d’urbanisme et de mobilité (PUM) dévoilé mardi, l’administration de Valérie Plante rêve encore de la construction de la ligne rose du métro pour relier le centre-ville au nord-est de la ville.

Genre de manuel d’instructions de la planification de la métropole pour les 25 prochaines années, le PUM met à jour les ambitions de la Ville de Montréal pour rendre le territoire plus résilient avec un développement axé sur la mobilité durable et une densification adaptée à chaque secteur.

En matière de mobilité, le PUM prévoit la réalisation de quelque 300 kilomètres de transport par service rapide par bus (SRB), tramway ou métro. Les ambitions sont grandes et pourraient nécessiter des dizaines de milliards de dollars d’investissements, admet la Ville.

2 Likes

Only real issue I’m having it’s that this only benifit Montreal city while forcing the bill on the entire aglo aka we are forced to pay and get nothing in return

And when we ask the aglo for help, Montreal always shuts us down.

Also they still have 0 interest to extend the rem to Dorval or having an alternative to the airport from the south

4 Likes

C’est une des raisons pour laquelle je pense qu’il faudrait fusionner l’Île de Montréal une bonne fois pour toute, voir inclure Laval, la Rive sud et possiblement même la Rive nord. Ça forcerait l’administration municipale à avoir une vision plus globale. C’est ce qui manque dans la métropole.

Considérant l’échec de la dernière fusion, j’imagine que le gouvernement ne voudra pas aller dans cette direction. Si c’est véritablement infaisable, alors il est peut être le temps de considérer une alternative, c’est à dire de créer une nouvelle instance gouvernementale régionale entre le municipal et le provincial qui serait élu comme tout autre gouvernement, et qui récupèrerait tout les pouvoirs liés au développement régional.

I would have preferred that mtl does NOT have like 80% of the voting power. Give it like 40% so that it HAS to work with the rest

1 Like

One person one vote (or close to that) has always been the rule in our democracy. To deviate from that would be to do away with the bedrock principle which our democracy is built on.

1 Like

But then why is it that Montréal has to only pay for like 40% per capita while the rest pays for like 60% per capita. That’s the big issue we have and why mtl is pushing for more and more of stuff that only benifit it’s self onto the aglo

I have not seen the numbers, so I’m not going to comment too much on that subject, but I suspect that it has something to do with the fact that peoples who live outside of the Island tend to have larger homes sitting on larger plots of land, with more cars. The first two are things that you end up paying more taxes on due to them being bigger, while the last one is something that ends up costing you more in fuel, insurance, plates and other related costs. Its a life choice and as with anything else, choices have consequences and may end up costing you more than you expected.

Off island? That’s not the Montreal aglomeration (excluding Ile bizzard, nuns island and Ile-dorval). I’m taking more of the likes of mont-royal, Westmount, Côte-saint-luc, mtl-est mtl-west and the west island