Prolongement du boulevard de l’Assomption

Le prolongement du boulevard de l’Assomption, un projet mené conjointement par la Ville de Montréal et le ministère des Transports du Québec, va permettre d’améliorer de façon significative le transport des marchandises en raison, notamment, d’une bonification aux accès au Port de Montréal.

En allégeant considérablement le camionnage sur la rue Notre-Dame, le prolongement du boulevard va permettre de soutenir les activités des installations portuaires de Montréal, une plaque tournante du transport des marchandises en Amérique du Nord.

Le projet s’inscrit dans l’effort de valorisation du potentiel de l’Est de Montréal, qui est au cœur des orientations de la Stratégie de développement économique de Montréal. Il constitue également l’une des six priorités de la Ville de Montréal en matière de développement du réseau de transport.

Jumelé au prolongement de l’avenue Souligny vers l’ouest et à de nouvelles bretelles menant à l’autoroute 25 (MTQ), le prolongement du boulevard de l’Assomption, entre les rues Hochelaga et Notre-Dame, se traduira par des déplacements plus efficaces des marchandises pour Montréal et sa région.

Pour lire le communiqué de presse émis le 10 mai 2013 sur ce projet, cliquez ici.

https://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=8957,110745570&_dad=portal&_schema=PORTAL

Projet de bretelle d’autoroute : le boisé Steinberg serait épargné par un nouveau tracé

Les citoyens du secteur d’Hochelaga entendent toutefois maintenir leur mobilisation pour préserver le boisé.

Environ une centaine de personnes, dont beaucoup de familles avec de jeunes enfants, s’étaient mobilisées pour la préservation du boisé urbain. | PHOTO : ELISABETH GREENE/FACEBOOK

Radio-Canada | Publié hier à 23 h 35

À l’origine, le projet d’une grande boucle avait pour objectif de relier le boulevard de l’Assomption à la rue Souligny, et ainsi rendre la circulation des camions plus fluide entre l’autoroute 25, la rue Notre-Dame et le port.

Or, ce projet a provoqué le mécontentement des citoyens qui ont mené une opération de reboisement de cet espace la semaine dernière pour signifier leur opposition au projet.

Quelques jours plus tard, le projet semble avoir été revu par le ministère des Transports, qui a élaboré un autre tracé du projet qui ne prévoit pas une grande boucle pour la bretelle d’autoroute.

Cependant, l’avenir du boisé n’est pas définitivement décidé.

Eric-Alan Caldwell, conseiller municipal d’Hochelaga et responsable de l’urbanisme et de la mobilité au comité exécutif de la Ville de Montréal, a dévoilé sommairement les nouveaux contours du projet en expliquant qu’.

Par ailleurs, l’administration de Valérie Plante veut améliorer la desserte de transport collectif dans ce secteur. Il y a également un passage piétonnier qui a été annoncé récemment plus à l’est dans le quartier.

Grands projets industriels

En plus du projet de liaison de l’autoroute 25 et le port de Montréal, il est question de grands projets industriels qui s’étendent jusqu’à l’autoroute 25.

Pour assurer la consultation publique avec les résidents quartier, une table de concertation sera mise sur pied et réunira des citoyens du secteur et les acteurs institutionnels comme Transport Québec, la Ville de Montréal, le Port de Montréal, Hydro-Québec.

Cette initiative répond à une recommandation de l’Office de consultation publique de Montréal qui soulignait une forme de méfiance envers les décideurs.

Les citoyens du secteur entendent maintenir leur mobilisation pour la préservation du boisé Steinberg, un ancien site d’entrepôt de la chaîne de supermarché, disparue en septembre 1992.

Avec les informations de Pierre-Antoine Saulnier

Création de l’instance Concertation Assomption Sud–Longue-PointePublié le 22 octobre 2020Relié à Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

L’arrondissement annonce la mise en place d’une instance de concertation avec le milieu et les parties prenantes interpelées par le projet de développement du secteur Assomption Sud–Longue-Pointe (ASLP).

Dans le cadre de l’exercice en cours mené par la Ville de Montréal et l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pour définir la vision de l’Écoparc industriel de la Grande Prairie, l’arrondissement est fier d’annoncer la mise en place d’une instance de concertation avec le milieu et les parties prenantes interpellées par ce projet de développement du secteur Assomption Sud–Longue-Pointe (ASLP).

Rappelons que le secteur a fait l’objet de plusieurs démarches de consultation et de mobilisation du milieu. Cette demande fait suite aux consultations publiques menées par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) en 2019 et répond ainsi à la sixième recommandation du rapport stipulant que La commission recommande de créer dès maintenant une instance de concertation permanente, réunissant l’ensemble des parties prenantes de l’Écoparc, afin d’assurer un développement harmonieux de cet espace pour tous ceux qui y vivent et y travaillent.

La création de cette instance constitue une condition essentielle à l’élaboration d’une vision cohérente et durable. Considérant que ce genre de développement se planifie une seule fois et qu’il aura des impacts pour les décennies à venir, il y avait là une opportunité unique à saisir. Les voix citoyennes qui s’expriment depuis longtemps pourront donc se faire entendre à cette table, où siègeront également les entreprises, les acteurs publics et les partenaires. Cette vaste démarche de concertation permettra ainsi de jeter les bases solides d’une vision commune et respectueuse du secteur, de ceux qui y travaillent comme de ceux qui l’habitent.

Pierre Lessard-BlaisMaire de l’arrondissement

L’Est de Montréal est une priorité de notre administration, et nous partageons la volonté des citoyens de voir le développement de ce secteur contribuer à la qualité de vie des résidents et des travailleurs, en le rendant plus vert et mieux desservi par le transport collectif. Par la création de cette instance de concertation, nous nous assurons que le développement de l’Écoparc industriel de la Grande Prairie respecte les aspirations des résidents, tout en travaillant avec l’ensemble des acteurs-clés autour des recommandations du rapport de l’OCPM pour concrétiser la vision ambitieuse que nous avons pour ce pôle d’emploi. Cette collaboration permettra un développement harmonieux du secteur, par des actions concrètes et concertées.

Caroline BourgeoisResponsable de l’Est à la Ville de Montréal

La Table de quartier Mercier-Ouest Quartier en santé (MOQS) agira à titre d’organisation responsable du Comité de milieu afin de mobiliser les citoyens et ses partenaires dans le cadre de l’instance.

Nous sommes fiers d’être partie prenante de la démarche et de porter la voix du milieu au sein de l’instance.

Julie FrappierDirectrice générale de MOQS

Soirée d’information

La population et les partenaires sont conviés à une soirée d’information virtuelle (Zoom), le 5 novembre prochain, à 19 h. C’est à cette occasion que sera présentée la structure de gouvernance.

Les citoyens peuvent obtenir plus de détails sur la page Web Réalisons Montréal.

Dans les dernières semaines, les résultats du travail de la Ville, de l’Arrondissement et des partenaires concernant les recommandations de l’OCPM commencent à se faire sentir. Un projet avec l’entreprise UAP, qui inclut un lien piétonnier (recommandation 18) ainsi qu’une révision des entrées de camion de l’entreprise qui déviera le camionnage vers la rue Tellier plutôt que la rue Haig (recommandation 17), a récemment été annoncé par l’arrondissement. Plus tôt cette semaine, la Ville a aussi clarifié qu’elle travaillait à la conception d’un scénario révisé pour le raccordement du boulevard de l’Assomption et l’avenue Souligny qui vient limiter l’empiètement dans la friche, et qui mettra en valeur le résiduel du terrain entre Hydro-Québec et le Canadien National, tel que recommandé dans le rapport de l’OCPM (recommandation 16).

Le projet de requalification du secteur Assomption Sud-Longue-Pointe s’inscrit dans la foulée de la Déclaration du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal pour revitaliser l’Est de Montréal. De nombreux projets sont en cours pour donner une nouvelle impulsion à ce secteur. L’accroissement de la mobilité, le développement économique et l’amélioration des milieux de vie des citoyens sont au cœur de cet ambitieux chantier. Pour en savoir plus, consultez Quebec.ca.

Source: https://montreal.ca/actualites/creation-de-linstance-concertation-assomption-sud-longue-pointe