Polytechnique Montréal - 2 à 5 étages

Différents projets de rénovation et d’agrandissement du campus de Polytechnique Montréal sont en cours. L’ensemble de l’aménagement paysager sera également revisité.

La première phase englobe l’agrandissement du Pavillon J.-Armand-Bombardier et la construction d’une nouvelle entrée pour le Pavillon principal, accompagnées de travaux d’aménagement paysager.

La deuxième phase comprend la construction d’un pavillon souterrain reliant les trois principaux bâtiments, créant ainsi des laboratoires, des espaces communautaires, des ateliers et des espaces communs.

La troisième phase concerne la rénovation du pavillon de l’eau situé au sud-ouest du site.

La quatrième phase implique la construction d’un nouveau pavillon dédié à l’ingénierie durable et à l’économie circulaire.

Plan directeur et d'aménagement

Présentation : DOCUMENT


EN CONSTRUCTION

Phase 1 : Pavillon J.-Armand-Bombardier et Pavillon principal - 5 étages

Nom: Agrandissement du Pavillon J.-Armand-Bombardier
Emplacement: 5155 Chem. de Polytechnique
Hauteur: 5 étages
Architecte:

  • NFOE
  • DMA
  • PROVENCHER_ROY

Promoteur: Polytechnique Montréal
Début et fin de la construction: **2023 / **
Dates importantes:
Autres informations:

  • Une superficie nette additionnelle de 2 800 mètres carrés en complément aux infrastructures existantes

Sources des informations:
Sources des informations:

Autres images


Ancien design:


EN PLANIFICATION

Phase 2 : Carrefour de l'innovation et de l'entreprenariat - 2 étages

Nom:
Emplacement: Pavillon souterrain entre les 3 pricincipaux.
Hauteur: 2 étages
Architecte:

  • DMA

Promoteur: Polytechnique Montréal
Début et fin de la construction:
Dates importantes:
Autres informations:

  • Construction d’un pavillon souterrain liant les 3 principaux pavillons afin de créer des laboratoires, des espaces communautaires, des ateliers et des espaces communs.

Sources des informations:
Sources des informations:

Autres images:

Phase 3 : Pavillon de l'eau - 3 étages

Nom: **Agrandissement **
Emplacement: 5155 Chem. de Polytechnique
Hauteur: 5 étages
Architecte:

  • NFOE
  • DMA
  • PROVENCHER_ROY

Promoteur: Polytechnique Montréal
Début et fin de la construction: **2023 / **
Dates importantes:
Autres informations:

  • Une superficie nette additionnelle de 2 800 mètres carrés en complément aux infrastructures existantes

Sources des informations:
Sources des informations:

Phase 4 : Pavillon IDEC - 5 étages

Nom: Pavillon l’ingénierie durable et de l’économie circulaire
Emplacement: 5155 Chem. de Polytechnique
Hauteur: 5 étages
Architecte:
Promoteur: Polytechnique Montréal
Début et fin de la construction:
Dates importantes:
Autres informations:

  • Nouveau pavillon destiné à l’ingénierie durable et de l’économie circulaire.

Sources des informations:
Sources des informations:

Autres images

11 Likes

Désolé de bumper le sujet. Il y a du développement sur ce projet… :grin:

Un projet majeur de développement du campus de Polytechnique Montréal

Portail Constructo | 13 juillet 2022

Un projet majeur de développement du campus de Polytechnique Montréal. Crédit : NFOE+DMA+Provencher_Roy en collaboration avec Projet|Paysage
Crédit : NFOE+DMA+Provencher_Roy en collaboration avec Projet|Paysage

Le Gouvernement du Québec a octroyé 66,1 M$ à Polytechnique Montréal dans le cadre d’un projet d’acquisition, d’agrandissement et de réaménagement d’espaces dans deux pavillons.

À terme, dans le cadre de ce projet évalué au total à environ 227 M$, Polytechnique Montréal ajoutera plus de 8 000 mètres carrés à sa superficie nette et bénéficiera aussi de près de 5 000 mètres carrés d’espaces modernisés au pavillon principal.

Pavillon J.-Armand-Bombardier : de nouveaux espaces

Polytechnique Montréal ajoutera à sa superficie nette les 5 300 mètres carrés d’espace appartenant à l’Université de Montréal dans le pavillon J.-Armand-Bombardier. Une portion de cette nouvelle superficie fera éventuellement l’objet de réaménagements en fonction des besoins de la communauté polytechnicienne.

Également, Polytechnique prévoit se doter d’une superficie nette additionnelle de 2 800 mètres carrés en complément aux infrastructures existantes. D’une part, une aile de cinq étages sera construite sur le côté est du pavillon J.-Armand-Bombardier afin d’ajouter de nouveaux espaces dans l’édifice.

D’autre part, une infrastructure semi-souterraine de deux étages, recouverte d’arbres et de verdure et dotée de sentiers et d’aires communautaires, sera ajoutée au pavillon J.-Armand-Bombardier et reliée au pavillon principal. Le « toit » de cette nouvelle infrastructure offrira ainsi un nouveau passage piétonnier entre l’arrière du campus, où se trouve notamment le chemin de ceinture sur le mont Royal, et les entrées des pavillons principal et J.-Armand-Bombardier. Également, l’infrastructure permettra aux personnes de se déplacer d’un pavillon à l’autre sans devoir passer par l’extérieur.

Réaménagement du pavillon principal

Polytechnique Montréal procédera également au réaménagement d’une superficie nette d’environ 4 800 mètres carrés au pavillon principal, dans les ailes situées à l’arrière de l’édifice. Ces réfections viseraient principalement la modernisation de laboratoires destinés à l’enseignement et à la recherche.

L’institution poursuivra au cours des prochains mois les étapes de planification et de financement de ce projet, notamment l’élaboration d’un dossier d’affaires et la préparation des plans et devis par le consortium NFOE+DMA+Provencher_Roy en collaboration avec Projet|Paysage. Le consortium gbi+EXP est également impliqué dans le projet pour l’ingénierie électromécanique, et la firme EXP, pour l’ingénierie civile et la structure.

L’université prévoit soumettre un dossier final pour ce grand projet au Gouvernement du Québec au début de 2023. Le projet pourrait commencer au printemps de la même année.

Source : Polytechnique Montréal

5 Likes

Nouvelles images sur le site de DMA





11 Likes

Nouvelle image sur le site de la poly
https://www.polymtl.ca/carrefour-actualite/nouvelles/biodiversite-sur-la-montagne-polytechnique-montreal-engagee-proteger-le-site-patrimonial-du-mont


8 Likes


Une autre pour pavillon armand bombardier, dont les travaux ont déjà commencer (début de forrage à commencer il y a une semaine je crois)

5 Likes

Un beau projet qui verra l’accès au Mont-Royal et à son peu fréquenté “troisième sommet” bonifié. Le retrait et le verdissement d’aires de stationnements fera le plus grand bien, et améliorera l’expérience sur cette portion du chemin de ceinture.

J’allais souvent étudier sur le sommet d’Outremont avant que ne soit aménagé le parc Tiohtià:ke Otsira’kéhne. L’expérience s’est bonifiée depuis, mais l’entrée ouest du site (derrière la Polytechnique) laisse toujours à désirer. Je suis curieux aussi de voir le nouveau sentier d’accès sur les plans du réaménagement.

Sur le stationnement à l’est du site de la Poly (à gauche sur l’image “aérienne”), il semble y avoir un genre de nouveau milieu humide, mais savons-nous quelle est cette structure en forme de pentagone irrégulier ceinturée de blanc avec un toit vert sur la quasi-totalité de la surface? Y a-t-il un nouveau bâtiment d’annoncé (autre que l’agrandissement du pavillon J-A Bombardier et le semi-souterrain qui fera le lien entre celui-ci, le pavillon Lassonde et le pavillon principal)?

J’espère aussi que l’aménagement du chemin de la rampe sera bonifié, car ce n’est pas très agréable pour les piétons! Ça et des stationnements plus verts derrière la Poly, ça va considérablement améliorer l’expérience de ce coin du campus!

2 Likes

L’arrondissement CDN-NDG a publié une déclaration de projet

Description sommaire du projet
Le projet comprend les principales composantes suivantes :

  1. Acquisition de la totalité du pavillon J. Armand-Bombardier : Le pavillon J.-Armand-Bombardier a été
    construit en 2004 en copropriété entre Polytechnique l’Université de Montréal (50% chacun). Dans le cadre du présent projet, Polytechnique acquiert la totalité du bâtiment situé sur le lot 2 515 712 du cadastre du Québec.
  2. Réaménagement des espaces acquis du pavillon J.-Armand-Bombardier pour répondre aux besoins des équipes de Polytechnique.
  3. Agrandissement du pavillon J.-Armand-Bombardier et construction d’un lien fonctionnel souterrain entre le pavillon J. Armand-Bombardier et le pavillon Principal situé sur le lot 3 041 240 du cadastre du Québec.
  4. Rénovation des espaces libérés au pavillon Principal.
  5. Reconfiguration de la circulation et verdissement du site en conformité avec les orientations du Plan
    directeur d’aménagement du Campus.

Interventions connexes
Afin de réaliser le projet, une opération cadastrale doit être réalisée sur les lots 2 861 463, 2 515 713 et
2 177 244, car une partie de la nouvelle rampe d’accès au stationnement du pavillon J.-Armand-Bombardier se situe sur un terrain appartenant actuellement à l’Université de Montréal.

image

6 Likes

Polytechnique Montréal Histoire : 150 ans de contributions à la société

Étudiants, 1973

Du chemin de fer à la conquête de l’espace et de la course aux vaccins à celle à l’intelligence artificielle, la profession d’ingénieur et d’ingénieure évolue tel un reflet de la société. Tout au long de l’histoire moderne du Québec, des diplômés (et un nombre croissant de diplômées) de Polytechnique Montréal travaillent ainsi dans l’ombre de grands chantiers. Voici quelques-uns de ces moments marquants.

Publié le 20 novembre

Partager

XTRA Qu’est-ce qu’un XTRA?

XTRA est une section qui regroupe des contenus promotionnels produits par ou pour des annonceurs.

1873

Là où tout a commencé…

PHOTO BUREAU DES ARCHIVES, POLYTECHNIQUE MONTRÉAL

Urgel-Eugène Archambault

Le 20 novembre de cette année-là, la fondation de l’École des sciences appliquées aux arts et à l’industrie par Urgel-Eugène Archambault annonce une nouvelle ère en éducation pour le Québec. Son objectif : former des ingénieurs francophones qui contribueront à l’essor économique du pays en pleine révolution industrielle. L’établissement fait figure de proue en favorisant la collaboration entre les sciences appliquées et les industries, donnant ainsi le coup d’envoi à une vision plus contemporaine de l’ingénierie. En l’absence d’une bourgeoisie canadienne-française pour soutenir ses activités, l’établissement connaît des débuts plutôt modestes : sa première promotion ne compte que quatre finissants !

1876

1re école francophone d’ingénierie en Amérique du Nord

PHOTO BUREAU DES ARCHIVES, POLYTECHNIQUE MONTRÉAL

Le gouvernement provincial reconnaît officiellement l’établissement d’enseignement, ce qui en fait la première école francophone d’ingénierie en Amérique du Nord. Elle adopte la même année le nom d’École polytechnique de Montréal, qui reflète mieux sa mission élargie et son enseignement pluridisciplinaire. Installée depuis 1875 dans un immeuble situé sur les lieux de l’actuelle Place des Arts, Polytechnique accueille une population étudiante grandissante et présente un programme d’études de plus en plus étoffé.

Années 1940

La recherche prend son envol

PHOTO BUREAU DES ARCHIVES, POLYTECHNIQUE MONTRÉAL

Georges Welter-Laboratoire d’essais de matériaux, 1948

Le professeur Georges Welter forme les premiers doctorants de l’établissement et développe ses capacités pour la recherche avancée. Il transforme notamment le laboratoire de résistance des matériaux — jusqu’alors orienté vers la construction civile — en un centre de recherche de calibre international. Ces efforts portent leurs fruits en 1947, lorsque Polytechnique devient le premier établissement d’enseignement canadien à signer des contrats avec l’éminent Welding Research Council.

Années 1970

Recherche, innovation et révolutions technologiques

PHOTO BUREAU DES ARCHIVES, POLYTECHNIQUE MONTRÉAL

Roger A. Blais

La création de l’Institut de génie nucléaire, en 1970, permet le développement des expertises et la formation de spécialistes pour soutenir le programme nucléaire d’Hydro-Québec. Sous l’influence de son premier directeur de la recherche, le professeur Roger A. Blais, Polytechnique approfondit ses liens avec l’industrie dans plusieurs secteurs et engage massivement des profs, des chercheurs et des chercheuses.

1973

Création de la Fondation de Polytechnique

PHOTO BUREAU DES ARCHIVES, POLYTECHNIQUE MONTRÉAL

Cette Fondation s’arrimera plusieurs années plus tard, en 2018, avec l’Association des diplômés de Polytechnique pour former la Fondation et Alumni de Polytechnique Montréal, conjuguant dynamisation et mobilisation du réseau des diplômés et des diplômées avec le développement philanthropique.

1989

La tragédie

Le 6 décembre de cette année-là marque un jour sombre pour la communauté universitaire, pour tout le Québec et pour le monde entier : 14 jeunes femmes, dont 12 étudiantes en génie, perdent la vie aux mains d’un tireur entre les murs de l’établissement. Ce féminicide amène la société à se questionner et à reconnaître la place légitime des femmes en génie.

2005

Inauguration des pavillons durables

PHOTO D. FARLEY

Les pavillons Pierre-Lassonde et Claudette-MacKay-Lassonde

Les pavillons Pierre-Lassonde et Claudette-MacKay-Lassonde — ainsi nommés en hommage à un couple diplômé et reconnu pour ses grands dons — accueillent leurs premières cohortes étudiantes. Il s’agit là des tout premiers bâtiments à vocation éducative du Québec à obtenir la certification LEED Or grâce à leur conception écoresponsable exemplaire. Ils reflètent la place grandissante qu’occupe le développement durable au sein des programmes et des projets de recherche de Polytechnique.

2007

Le voyage fantastique

PHOTO LABORATOIRE DE NANOROBOTIQUE, POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL

L’équipe dirigée par le professeur Sylvain Martel est la première à guider un nanorobot sans fil dans le système sanguin à l’aide d’imagerie par résonance magnétique (IRM) et en suivant un trajet établi par un logiciel. Surnommé « Le voyage fantastique » en référence à un film de science-fiction du même nom des années 60, ce procédé ouvre la voie à de nouveaux traitements contre le cancer, notamment à des techniques thérapeutiques non invasives. Cette avancée illustre l’esprit d’innovation tourné vers la société caractéristique de Polytechnique.

2008-2009

De nouveaux programmes uniques au Québec

CRÉDIT : NORMAND RAJOTTE

Avec la collaboration de Bombardier et de l’École nationale d’aérotechnique du Cégep Édouard-Montpetit, Polytechnique crée en 2008 le premier programme québécois de baccalauréat en génie aérospatial, qui vise à combler les besoins de l’industrie spatiale en main-d’œuvre spécialisée. En 2009, elle lance le premier programme canadien de baccalauréat en génie biomédical. Cette formation multidisciplinaire s’avère hautement populaire auprès des étudiantes : 63 % des personnes inscrites à la première cohorte sont des femmes.

2019

Polytechnique Montréal remet le 50 000e diplôme

CRÉDIT : CAROLINE PERRON

Lors de la cérémonie de collation des grades, Polytechnique Montréal décerne son 50 000e diplôme à Eva Terriault, bachelière en génie informatique.

2020-2022

Vers l’égalité des génies

CRÉDIT : CAROLINE PERRON

En 2020, l’établissement d’enseignement diplôme 30,2 % de femmes au baccalauréat en ingénierie et atteint ainsi l’objectif « 30 en 30 » d’Ingénieurs Canada avec près de 10 ans d’avance sur l’échéancier. Deux ans plus tard, Maud Cohen devient la première femme à assumer la direction générale de Polytechnique Montréal; un autre pas de géant pour l’égalité.

Voici un retour sur les 150 ans de Polytechnique Montréal

Désolé, votre navigateur ne supporte pas les videos

Depuis un siècle et demi, cet établissement est à l’avant-garde de la recherche de pointe, tout en offrant l’un des meilleurs enseignements au monde. Je le sais : les années que j’y ai passées ont été parmi les plus formatrices et les plus inspirantes de ma vie.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

2 Likes

Est ce qu’on sait quand le nouveau bâtiment/atelier sera construit où il y a le stationnement du pavillon principal?

Pour ceux et celles que cela intéresse, j’ai mis à jour l’en-tête avec les quatre phases de développement du campus.

C’est impressionnant!

8 Likes