Place William-Dow — MR-63 Montréal

Vent de renouveau pour le Corridor culturel


La place publique éphémère William-Dow, à l’intersection des rues Peel et Ottawa, dans Le Sud-Ouest.
Photo: Éric Martel/Métro

Éric Martel
16 août 2022 à 17h36 - Mis à jour 16 août 2022 à 17h54
2 minutes de lecture

Moins d’un an après son lancement, le Corridor culturel parcourant le Vieux-Montréal, Griffintown et la Petite-Bourgogne présente un nouveau visage.

L’heure était à la célébration à l’occasion de la nouvelle place Wiliam-Dow, inaugurée lundi et intégrée au Corridor culturel. De nombreux citoyens s’y sont rendus pour profiter de rafraîchissements, de nourriture et d’un spectacle. Les députées du secteur, Dominique Anglade et Rachel Bendayan, étaient aussi sur place pour présenter le corridor culturel, en compagnie du maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

«Je pense que le corridor témoigne de l’effervescence de ce coin de la ville. D’un quartier qui est en train de naître, où la vie est en train de se développer», a mentionné le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoît Dorais, lors d’une conférence de presse.

L’espace public éphémère est situé dans Griffintown, au coin des rues Peel et Ottawa. Ancien chantier, le quadrilatère accueillera des spectacles et des restaurateurs d’ici la fin de l’été. Au fil des semaines, l’espace sera verdi par des initiatives citoyennes d’agriculture urbaine. Du mobilier urbain a aussi été installé sur place.

Des événements seront tenus dans cet espace jusqu’à la fin octobre. La série télévisée Detox d’Unis TV y sera notamment présentée en exclusivité le 18 août. Du 19 au 21 août, la culture coréenne sera mise en valeur dans cet espace, à l’occasion du festival POCHA.

Revitaliser le Sud-Ouest et le Vieux-Montréal

L’objectif du Corridor culturel est d’assurer la vitalité de la culture dans l’arrondissement du Sud-Ouest. L’axe de 3,6 kilomètres relie 18 attraits culturels, dont des musées, des galeries d’art et des places publiques. Au cours de l’été, 100 000 citoyens sont attendus aux activités tenues dans le corridor, incluant des concerts en plein air, de l’art éphémère, des parcours guidés, des marchés de rue et des ateliers citoyens.

Le parcours s’étirera du musée Pointe-à-Callière au marché Atwater, traversant la Fonderie Darling et le centre d’art l’Arsenal. Pour soutenir le projet, Ottawa débourse une somme de 150 000 $. L’initiative est développée par le centre d’art local MR-63, en collaboration avec le Centre PHI.

1 Like

Je suis passée à côté vers 18h…

L’événement Pocha MTL est super populaire
Je crois que la file allait jusqu’au Pavillon A de l’ÉTS

300389511_10166380671350065_3224276066634875283_n-1

7 Likes

Je suis passé devant à 2 reprises, soit vendredi et samedi. J’ai été très impressionné par la foule qui non seulement était sur le site mais qui faisait la file jusqu’à la rue William. Je n’ai aucune idée d’où venaient tous ces gens mais chose certaine, cet évènement est un succès. Vivement une place permanente!

2 Likes

La persistance de l’éphémère


Photo: Valérian Mazataud, Le Devoir
La place William Dow, au cœur​ du Corridor culturel de Griffintown, accueillait dimanche dernier le festival coréen POCHA MTL.

Stéphane Baillargeon
24 août 2022
Culture

Le week-end dernier, la place William-Dow du nouveau Corridor culturel de Griffintown, à Montréal, recevait l’événement POCHA MTL autour de la cuisine et de la culture coréennes, de plus en plus en vogue dans le monde. Sudbest en rajoute cette fin de semaine avec trois jours de programmation dans trois autres lieux du Sud-Ouest, soit le parc Sir-George-Étienne-Cartier, le Lien nord (derrière le centre Arsenal Art contemporain) et le marché Atwater.

Après ce beau grand coup, le Festival des arts de ruelle déploiera sa sixième édition de courtes performances artistiques professionnelles. Les spectacles de cirque, de danse ou de musique seront présentés en plein air du lundi 29 août au dimanche 11 septembre dans les ruelles de plusieurs arrondissements de la métropole, d’Ahuntsic à Rosemont ou Anjou.

L’éphémère s’installe ainsi en permanence à Montréal, comme dans bien d’autres villes. Des places publiques temporaires aux rues piétonnisées estivales en passant par la gastronomie à ciel ouvert, les aménagements urbains provisoires ont la cote. Le site Quoi faire à Montréal liste une quinzaine de rendez-vous du genre, allant du Village au Pied-du-Courant au Jardin de la Pépinière, ou encore du marché fermier du Plateau au réseau d’îlots d’été de cotravail.

MR-63 se trouve au centre du mouvement en mixant le temporaire et le pérenne. L’organisme culturel s’est fait connaître en récupérant et en réutilisant quelques vieilles voitures bleues MR-63 du métro de Montréal. Quatre d’entre elles ont servi de pièces centrales à l’aménagement de la Station F-MR à l’été 2018, à la place des Bassins du lieu historique national du Canal-de-Lachine. Le site a présenté une programmation culturelle multidisciplinaire et des marchés de produits locaux, environ 350 activités au total qui ont attiré 80 000 personnes pendant quatre mois.

« Ça a été notre plus grand déploiement jusqu’à présent », dit Frédéric Morin-Bordeleau, cofondateur et directeur général de MR-63. L’organisme a installé un premier parc éphémère place William-Dow en 2019 et maintenu une programmation pendant la pandémie, notamment avec Dimanches éphémères.

Corridor culturel

MR-63 poursuit sur sa lancée cette année avec le nouveau projet audacieux du Corridor culturel. Cette route des arts et de la culture, expérimentée brièvement il y a une décennie déjà par Caroline Andrieux, fondatrice de la Fonderie Darling, reprend vie après une longue dormance. Le Corridor s’étend sur 3,6 kilomètres à proximité du canal de Lachine, liant 18 lieux de création et de diffusion, de la Fonderie Darling à la galerie Division et du Centre Phi au 1700 La Poste, en passant par la place William-Dow, évidemment.

« L’axe urbain relie des lieux de culture et une collection d’oeuvres d’art publique, dit Paul Hugo Baptiste, directeur du Corridor culturel, en nous guidant à vélo le long du parcours. À plus long terme, on souhaite installer une signalétique forte. MR-63 vient ajouter des événements sur ce parcours. La réponse est très positive. On propose une vision rassembleuse qui respecte les identités propres. »

Le projet a d’autant plus de sens qu’il s’arrime à la restructuration des espaces dans cette portion de Montréal, transformation entreprise il y a plus de trois décennies avec la mise en valeur du patrimoine industriel autour du canal, la création de la Cité du multimédia et les innombrables constructions dans le quartier Griffintown.

La professeure Alice Covatta, de l’École d’architecture de l’UdeM, spécialiste des espaces urbains compacts et densifiés, distingue deux types d’aménagement temporaire : les espaces vite montés et démontés après quelques semaines et les lieux transitoires occupés en attendant une installation permanente. C’est le cas de la place William-Dow, qui appartient à la Ville et qui sera réaménagée en parc urbain dans les prochaines années, là encore en utilisant les anciennes voitures MR-63.

« Les deux façons de faire sont intéressantes, note la professeure Covatta. La première donne par exemple les rues piétonnisées l’été, pendant la pandémie, pour aider le commerce. La COVID-19 a accéléré des processus. Les espaces éphémères peuvent aussi stimuler la créativité des architectes, des urbanistes et des autres intervenants. »

La fête et les loisirs convergent sur ces lieux. Le résultat festif s’oppose au temps du travail tout en s’inscrivant souvent dans l’activité économique générale. Le résultat met en spectacle une société se divertissant et consommant en harmonie.

Le mode festivalier qui domine au Québec s’inscrit dans le temps et le territoire. Il devient un rendez-vous cyclique et ritualisé qui habite et transforme les espaces urbains. Les plus grands festivals (comme le Festival international de jazz, à Montréal) façonnent et s’approprient l’espace public de manière permanente. D’autres, plus modestes, comme les activités des prochains jours dans le Sud-Ouest, s’accommodent d’occupations flexibles et temporaires.

« Les événements culturels permettent de s’attacher rapidement à un quartier. C’est très important pour une communauté très mobile et multiculturelle comme celle de Montréal », estime la professeure.

2 Likes

Nouvel aménagement temporaire

Page FB de MR-63 Montréal

:large_blue_circle: 𝗟𝗔 𝗧𝗘𝗥𝗥𝗔𝗦𝗦𝗘 𝗠𝗥 𝗔𝗥𝗥𝗜𝗩𝗘! :large_blue_circle:
Début juin = début du fun!
Dès les premières semaines de juin, MR-63 en collaboration avec la SDC Les Quartiers du Canal, occupera la place William Dow (le futur emplacement de notre pavillon permanent :wave:) pour vous accueillir pendant 5 mois!
Au menu:
:beers:Bières de micro-brasseries
:tropical_drink:Cocktails très miam
:burrito:Offre alimentaire délicieuse
:coffee:Café de de micro-torréfacteur
:sunglasses:Ambiance décontracté
:notes:Musique qu’on considère super bonne
:partying_face:Plein de belles surprises 𝟭𝟬𝟬% 𝗹𝗼𝗰𝗮𝗹𝗲𝘀 à venir au fil de l’été.
On s’y voit coin Peel / Ottawa pour l’apéro?:clinking_glasses:

347624113_1260982754787130_2437568532134886575_n

En passant, il y aura une annonce officielle du projet permanent le 2 juin :slight_smile:

13 Likes

Voici l’invitation. Ça va se passer à l’Arsenal

https://lancementofficielduprojetmr-63.splashthat.com/

5 Likes

Cela fait tellement mais tellement longtemps que ce projet est annoncé à cet endroit que si cela continue…c’est les voitures…Azur…qui vont se trouver là.

Malheureusement, jai toujours trouvé que l’endroit a été mal choisit pour un si beau projet.

Etant donné que le site est plutôt enclavé, il ne sera visible que de tres près.

3 Likes

Le nouveau site Web est en ligne avec les nouvelles images. Les PIIA seront approuvés en conseil d’arrondissement lundi soir (point 40.07 de l’ordre du jour)

La Ville attendait les plans finaux du bâtiment pour finaliser la conception de la place publique. Donc pour l’extérieur, ce n’est pas encore finalisé.

La pelletée de terre officielle devrait avoir lieu au printemps 2024. En attendant, l’espace sera occupée par une nouvelle version de sa terrasse temporaire

Le logo a aussi un peu changé en reprenant la police de caractères utilisée dans le métro.

Terrasse pour cet été

18 Likes

Un autre article sur le sujet:

Un centre culturel fait d’anciens wagons de métro s’en vient dans Griffintown

Les travaux de construction du pavillon MR-63 devraient débuter en 2024. Photo: Gracieuseté, MR-63

Zoé Magalhaès

2 juin 2023 à 13h07 - Mis à jour 2 juin 2023 à 14h54 2 minutes de lecture

Sept ans après avoir reçu huit wagons – des MR-63 datant des tout premiers débuts du métro montréalais – à la suite d’un appel à projets lancé par la STM, les frères Frédéric et Étienne Morin-Bordeleau devraient enfin voir leur projet de pavillon culturel se concrétiser, le début des travaux étant annoncé pour 2024.

En effet, le bâtiment dont l’ambition est de devenir un lieu de référence pour découvrir l’art, la gastronomie et le design montréalais devrait bientôt voir le jour à la place William-Dow située au coin des rues Peel et Ottawa, dans Griffintown.

Selon les plans élaborés avec les firmes Rayside-Labossière et IVY Studio, le pavillon de trois étages inclura notamment un bar-restaurant, une salle d’exposition, une salle de conférence, une boutique consacrée à l’artisanat local ainsi qu’une salle de spectacle numérique capable d’accueillir un public de 300 personnes. Inspiré de l’architecture moderniste et rétrofuturiste, le bâtiment devrait aussi disposer d’un toit vert avec une terrasse aménagée.

Photos: Gracieuseté, MR-63

Si l’idée est dans les cartons depuis plus de six ans, il aura fallu du temps avant que le projet estimé à 28,8 M$ aille de l’avant. La Ville de Montréal aura en effet dû modifier son plan d’urbanisme afin que le bâtiment au design unique puisse être construit à l’endroit prévu.

«Dès le début de l’aventure, nous avons senti que MR-63 pourrait contribuer au développement de l’identité de la communauté naissante dans Griffintown et susciter un fort sentiment d’appartenance autour de ses attraits qui allient la culture, l’art, la gastronomie, l’histoire, la créativité et l’architecture», a souligné dans un communiqué le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest et vice-président du comité exécutif de la Ville, Benoit Dorais, qui s’est dit fier de soutenir cette initiative.

Profiter de l’été

En attendant le début des travaux, MR-63 sera de nouveau présent à la place William-Dow cet été avec une installation éphémère, toujours dans le but de promouvoir le travail des artistes, artisan.e.s et designers d’ici. On pourra y retrouver buvette, bouffe locale, musique et événements en tout genre au cours des prochains mois.

7 Likes

Un centre culturel composé d’anciennes voitures de métro verra le jour à Griffintown


MR-63 et IVY Studio
Visualisation 3D de l’intérieur du projet de centre culturel de l’organisme MR-63, qui sera construit à Griffintown

Olivier Du Ruisseau
3 juin 2023
Culture

Les plus nostalgiques des anciennes voitures du métro de Montréal pourront en retrouver huit dans un nouveau centre culturel qui sera construit à Griffintown à partir du début de 2024. L’ambitieux projet comprend un café-bar, des boutiques, des salles d’exposition et de conférence, ainsi qu’une salle de spectacle multifonction de 300 places.

C’est ce qu’a annoncé vendredi en conférence de presse l’organisme MR-63 — dont le nom est emprunté aux anciennes voitures de métro —, qui dirige le projet, accompagné du ministre fédéral et député du secteur, Marc Miller, et du maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

« Cela fait des années qu’on travaille sur ce projet pour faire écho à l’histoire du métro et à son potentiel de rassembler les gens, raconte Frédéric Morin-Bordeleau, cofondateur de MR-63 avec son frère Étienne. On voulait aussi créer un lieu qui rassemblerait la gastronomie, l’art et le design, parce que ces trois secteurs-là font la fierté des Montréalais ici et à l’international. »

L’organisme conçoit des places publiques éphémères et produit divers événements artistiques dans le sud-ouest de Montréal depuis plusieurs années. Il a également lancé le Corridor culturel, il y a près de deux ans, afin de revaloriser le secteur en rassemblant sous cette même étiquette 18 organismes culturels situés entre la Cité du multimédia et la Petite-Bourgogne.

Dans le nouveau bâtiment, les voitures de métro seront intégrées à la structure et dispersées sur trois étages. Un grand atrium sera accessible depuis le rez-de-chaussée. Les trois niveaux de l’immeuble, ainsi que les voitures de métro, seront visibles depuis l’extérieur, grâce à sa vaste façade vitrée.

« S’implanter dans la communauté »

« J’ai toujours été mal à l’aise avec l’idée que le quartier de Griffintown avait été mal développé et qu’il n’avait rien à offrir à ses résidents », raconte M. Morin-Bordeleau. S’il reconnaît que le quartier manquait de lieux culturels depuis quelques années, il précise que MR-63 veut « s’implanter dans la communauté du secteur pour y développer un esprit de quartier ».

L’organisme ne ferme pas non plus la porte à d’éventuelles collaborations avec d’autres organismes qui font partie du Corridor culturel, comme le Centre Phi et la Fonderie Darling. Sa nouvelle salle de spectacle, par exemple, pourrait être louée à des tiers. « On veut pouvoir accueillir une exposition dans le jour, et un concert le soir », ajoute le codirecteur.

Il précise que ladite salle, à la fine pointe de la technologie, sera munie d’écrans à DEL « du plancher au plafond » pour diffuser de l’art numérique — cette technologie étant de plus en plus prisée, tant auprès d’équipes de tournage de films que de producteurs de concerts de musique.

La construction du centre culturel est évaluée à 28,8 millions de dollars. Elle sera financée par des fonds publics, des commandites et des dons philanthropiques. Les principaux partenaires de l’organisme sont le gouvernement fédéral, les Caisses Desjardins et la Société des alcools du Québec.


Reportage Vidéo sur le site de CTV

Old metro cars to be transformed into cultural centre in Griffintown

Matt Gilmour
CTV News Montreal Videojournalist
Follow | Contact
Published June 2, 2023 8:32 p.m. EDT

There are plans for an arts and culture hub in Griffintown, built using old decommissioned metro cars.

“It’s going to be a multi-functional space with very different experiences,” said Frederic Morin-Bordeleau, who, along with his brother Etienne bought the metro cars in 2018.

Eight of the original MR-63 metro cars will be stacked and arranged to create a space that the brothers hope will inspire new interest in Montreal art and gastronomy.

“Our goal is for people to kind of lose themselves in local culture and discover new things, and just like the metro used to transport us from point A to point B,” he said.

The MR-63s went into service in 1966. They were the very first cars used in Montreal’s brand-new metro system.

By 2018, they were coming to the end of their life and were slowly replaced by the new Azur trains, currently in use.


A rendering of the new arts and culture hub planned in Montreal’s Griffintown neighbourhood.

At the time, the city put out a call for interesting projects to give the old cars a second life.

That’s when the Morin-Bordeleau brothers’ dream of creating a cultural centre was born.

"This building is, first of all, a nod, a sculpture to Montreal, to what it is and what it’s going to become, said Etienne Morin-Bordeleau, who led the design process.

On the ground floor, the old metro cars will house bars and restaurants, serving 100 per cent local food and drinks. The top two floors will provide space for Quebec talent to present and sell their art.

“It’s like a retro-futuristic building to showcase local talent,” he said.


A rendering of the new arts and culture hub planned in Montreal’s Griffintown neighbourhood.

And it’s been a long time coming. CTV News first caught up with the brothers back in 2018, when they had just bought their metro cars and were starting the design process.

Five years later, they’ve raised over 20 million dollars and are preparing to break ground early next year.

“We’ve been working really hard with the City of Montreal and all the elected officials, and this is happening now in spring 2024,” said Frederic.

The city has granted the brothers the empty lot at the corner of Peel and Ottawa streets. They’ll be allowed to build there free of charge.


A rendering of the new arts and culture hub planned in Montreal’s Griffintown neighbourhood.

“The people that are behind this project have been working for years with a ton of determination to allow artists to get together, to work together, and to create a hub that I think will benefit the artistic community of the greater southwest and of Montreal,” said Craig Sauve, city councillor for Griffinton.

The project planners hope to draw on the city’s heritage to inspire and propel the culture into the future.


Communiqué de presse d’Infrastructure Canada

Le gouvernement du Canada investit dans le nouveau centre de diffusion culturelle carboneutre de MR-63

NOUVELLES FOURNIES PAR
Infrastructure Canada
02 juin, 2023, 13:00 ET

MONTRÉAL, le 2 juin 2023 /CNW/ - Aujourd’hui, l’honorable Marc Miller, ministre des Relations Couronne-Autochtones et député de Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Île-des-Sœurs, a annoncé un investissement fédéral de 6,5 millions de dollars pour la construction d’un nouveau bâtiment carboneutre pour MR-63, un organisme culturel basé à Montréal. Pour l’occasion, il était accompagné de M. Benoit Dorais, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal et maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, de M. Frédéric Morin-Bordeleau, directeur général et co-fondateur de MR-63, et de M. Étienne Morin-Bordeleau, directeur créatif et co-fondateur de MR-63.

Cet investissement permettra à MR-63 de construire un centre de diffusion culturelle permanent en réutilisant huit anciens wagons du métro de Montréal. La structure extérieure en verre sera complémentée d’une dense végétation indigène biodiversifiée qui couvrira toute l’enveloppe et les mezzanines intérieures. La place publique extérieure récupérera aussi l’eau de pluie pour l’arrosage des plantes du bâtiment et sera verdie de manière à créer un îlot de fraîcheur public. La très faible consommation énergétique de ce projet jouera aussi un rôle important dans la réduction de l’empreinte environnementale et dans l’atteinte des cibles climatiques canadiennes pour un avenir plus durable.

Ce bâtiment répondra aux plus hautes normes d’accessibilité et permettra de créer un espace public dédié à faire rayonner les talents culturels de Montréal. Il accueillera aussi des événements et des actions citoyennes et communautaires visant à soutenir les résidents vulnérables et les communautés marginalisées.

MR-63 propose une offre et une programmation culturelle et créative locale et écoresponsable. Voulant contribuer à son quartier d’accueil, l’organisme s’efforce de rapprocher les communautés éloignées par l’embourgeoisement en célébrant leur diversité et leur histoire. La disponibilité et l’emplacement de ces espaces ainsi que les services qu’ils soutiennent jouent un rôle important dans la promotion de l’inclusion et la lutte contre les inégalités systémiques.

En investissant dans les infrastructures, le gouvernement du Canada fait croître l’économie de notre pays, augmente la résilience de nos collectivités, et améliore la vie des Canadiens et des Canadiennes.

Citations

« Les wagons de métro patrimoniaux de modèle MR-63 créés en 1966 se sont trouvés une seconde vie! L’organisme MR-63 travaille déjà depuis sept ans à la planification du projet que nous annonçons aujourd’hui. Ce bâtiment carboneutre qui se veut être une ambassade de la culture créative permettra la mise en valeur des talents d’ici dans un espace accessible et inclusif qui contribuera également à protéger notre environnement et à poursuivre notre lutte contre les changements climatiques. »

L’honorable Marc Miller, ministre des Relations Couronne-Autochtones et député de Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Île-des-Soeurs, au nom de l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités

« Dès le début de l’aventure, nous avons senti que MR-63 pourrait contribuer au développement de l’identité de la communauté naissante dans Griffintown et susciter un fort sentiment d’appartenance autour de ses attraits qui allient la culture, l’art, la gastronomie, l’histoire, la créativité et l’architecture. L’Arrondissement du Sud-Ouest et la Ville de Montréal sont donc de fiers partenaires de cette initiative porteuse et structurante qui pourra bientôt développer son plein potentiel dans le quartier. »

Benoit Dorais, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal et maire de l’arrondissement du Sud-Ouest

« Ce nouveau leg construit sur les fondations de notre histoire incarné par les voitures MR-63, nous permet de proposer une vision du futur pour notre ville qui allie développement durable, inclusion et culture. »

Frédéric Morin-Bordeleau, Directeur général et co-fondateurs du projet MR-63

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada investit 6 500 000 dollars dans ce projet dans le cadre du programme Bâtiments communautaires verts et inclusifs (BCVI). La contribution de MR-63 est de 8 460 000 dollars.
  • Le programme BCVI vise à améliorer les lieux où les Canadiens travaillent, apprennent, se divertissent, vivent et se réunissent en réduisant la pollution, en rendant la vie plus abordable et en soutenant des milliers de bons emplois. Grâce aux améliorations écologiques et aux autres travaux effectués dans les bâtiments communautaires publics existants, et grâce aux nouvelles constructions dans les collectivités mal desservies, le programme BCVI aide à faire en sorte que les installations communautaires soient inclusives et accessibles, et à ce qu’elles aient une longue durée de vie, en plus d’aider le Canada à atteindre ses objectifs de carboneutralité d’ici 2050.
  • Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter le site Web d’Infrastructure Canada.
  • Au moins 10 pour cent des fonds sont alloués à des projets destinés aux collectivités des Premières Nations, des Inuits et des Métis, ce qui comprend les populations autochtones dans les centres urbains.
  • Le programme Bâtiments communautaires verts et inclusifs (BCVI) a été créé pour appuyer le Plan climatique renforcé du Canada : Un environnement sain et une économie saine, et il soutient le premier pilier du Plan en favorisant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’accroissement de l’efficacité énergétique et l’augmentation de la résilience face aux changements climatiques. Le programme prévoit 1,5 milliard de dollars sur cinq ans pour des travaux de modernisation, de réparation ou d’amélioration favorisant l’environnement et l’accessibilité.
4 Likes

C’est génial ! Un hommage innovant à notre patrimoine des transports publics. J’aimerais qu’il y ait un moyen de faire quelque chose d’aussi intéressant avec les parties préservées du Pont Champlain.

Nice! An innovative tribute to our public transport heritage. I wish there was a way to do something equally as interesting for the preserved parts of the old Pont Champlain.

5 Likes

Yes!! :point_up:t3::point_up:t3::point_up:t3:

2 Likes

La terrasse éphémère est ouverte et l’alcool peut être vendu! Bières et vins locaux incluant des cidres, cocktails et du sans alcool

Ils n’ont pas encore reçu la nourriture

5 Likes

“Éphémère” ≡ “pop-up”? Merci!

Éphémère pour l’été

1 Like

C’est à mon avis le projet public le plus excitant de GFT, non seulement pour son aspect patrimonial et culturel. Mais surtout pour son attrait dans le quartier qui promet une animation continue et une fréquentation substantielle des lieux en toutes saisons. D’ailleurs quoi de mieux que de créer des places vivantes, qui invitent justement la population à s’approprier les espaces urbains comme étant une extension de leur propre chez-soi. C’est ça vivre sa ville. On y reviendra souvent parce que l’activité intérieure et extérieure se renouvellera constamment, tout en favorisant les échanges et la diffusion d’événements ponctuels, dans une atmosphère qu’on peut déjà présumer des plus conviviales.

3 Likes

La place éphémère était déjà assez bien occupée hier soir

4 Likes

Il manque les toiles pour la pergola. Ça va faire du bien lors des après-midi ensoleillés

Les toiles ont été installées juste à temps pour le 5@7 d’inauguration ce soir de la terrasse MR


12 Likes

They did a really good job camouflaging the containers. I had to zoom in to realize they weren’t older buildings. It’s a nice touch in the interim.

4 Likes