Photographies de quartier

C’est la placette St-Dizier au coin NE de St-Paul et Marie-Morin (anc. St-Dizier).
Et l’œuvre s’intitule Les Chuchoteuses; réalisée par l’artiste franco-ontarienne Rose-Aimée Bélanger et inaugurée en 2008.
67737232_10217660817866541_2536068103981236224_n

6 Likes

J’adore ce genre de curiosité urbaine. Cela apporte non seulement une animation visuelle intéressante mais ca donne beaucoup de caractère à un secteur précis voir à un quartier.

2 Likes

L’œuvre est très populaire particulièrement auprès des touristes. Beaucoup de prises de photos.

4 Likes

Donc si je ne me trompes pas, l’artiste Rose-Aimée Bélanger avait 79 ans lorsqu’elle a créée cette sculpture et 85 ans lorsqu’elle fut inaugurée. Magnifique !

Et à voir la coiffure des chuchoteuses, il y a définitivement un portrait d’une époque révolue que l’artiste a probablement connue et qu’elle nous transmet via cet œuvre.

Il est plus que temps de rebitumer et élargir la piste Boyer.

Pas mon quartier, mais j’avoue que la rue Wellington, c’est hot!


Pour vrai, je ne me doutais pas que c’était aussi vivant et chaleureux que ça et d’un cadre bâti impressionnant!

10 Likes

La sympathique terrasse de la sandwicherie Chez ta mère sur Fairmount:

Une armée de bourdons dans une saillie de trottoir:

8 Likes

5 Likes

Une tournée dans Lower Westmount

21 Likes

Quelques photos de Place d’Armes le soir. Les 2 dernières photos sont sur la rue de la Commune.

11 Likes

Quelques photos de mon quartier d’enfance que l’on appelait communément l’est (aujourd’hui Le Village) par opposition à l’ouest de l’autre côté de la frontière invisible qu’est la rue Saint-Laurent et que nous traversions de temps à autres pour comparer Dupuis Frères à Morgan’s, Eaton’s et Simpson’s. Beaucoup de choses ont changé dans ce quartier; de nombreux édifices ont été démolis, d’autres ont brûlé durant la grève des pompiers en 1974 ou ont été drastiquement transformés et sont maintenant méconnaissables comme Dupuis Frères, la Pharmacie Montréal, Kresge, la Banque Royale. Les maisons sont beaucoup plus coquettes aujourd’hui; à l’époque il y avait beaucoup de taudis.

Le Grand Antonio (les plus vieux Montréalais se souviendront de lui) a habité au 2è étage de cette maison au coin de Logan et Visitation dans les années 50 et 60. La maison n’était pas aussi coquette à l’époque.

14 Likes

Très belles photos d’un Montréal un peu oublié, un peu négligé mais oh combien authentique et représentatif d’une époque qui semble lointaine mais dont on devrait chérir et protéger.

Si ces photos ne représentent pas Montréal, alors je ne sais pas qu’est-ce qui pourrait le faire.

image

image

Et cette dernière photo est non seulement intéressante grâce à la page d’histoire du Grand Antonio que tu nous rappelle mais aussi grâce au charme de l’Immeuble et de ses balcons qui sont tout simplement magnifiques.

image

10 Likes

Les jeux d’échec du Quartier des Spectacles, et relaxer au parc Lahaie:


6 Likes

La Maison Coloniale dans le Plateau:

Des sommets différents dans Milton Parc:

12 Likes

Quelques photos de la ville des Griffons







12 Likes

Les couleurs d’automne dans le Quartier Latin.

8 Likes

Quelques photos de la rue Jarry et les environs.










11 Likes

l’automne au centre-ville




7 Likes

Wow! Impressionnant comme collection de photos qui nous ramène 10 ans en arrière. Difficile de croire à autant de changements en si peu de temps. C’est une véritable métamorphose, même une transfiguration de la ville qui a pris place un peu partout dans les quartiers centraux et particulièrement au centre-ville.

Mon constat est simple: il y aura eu plus de transformations en infrastructures diverses et en constructions nouvelles à Montréal dans les derniers 10 ans que dans les 30 années précédant ce boum de construction. Qui aurait cru sans ces dizaines de photos éloquentes qui témoignent de cette incroyable renaissance. J’aurais peut-être même encore douté, même si j’ai assisté par internet à tous ces projets via les forums sur Montréal.

Merci pour ce frappant retour en arrière. Comme on dit une photos vaut mille mots, mais ta collection en vaut pour moi un million, tellement son impact est majeur dans mon imaginaire. Moi qui ai toujours été un amoureux de Montréal, où j’ai vécu mes premiers 60 ans de vie et que j’ai quitté pour une retraite de plein air il y a 11 ans déjà. Je peine à réaliser combien le temps passe vite et à quel point il peut parfois changer profondément le monde (mon monde) en une si petite décennie. :grinning:

En contrepartie voici ma réalité d’aujourd’hui, ma dernière randonnée pédestre au Parc des Hautes Gorges de Charlevoix au sommet de l’Acropole des Draveurs, début octobre. Du pur bonheur!

8 Likes