Parc La Fontaine - Plan directeur


Dommage que j’aie largement passé l’âge, car je m’amuserais comme un petit fou dans ces modules inspirants et excitants d’originalité. Cela me rappelle mon enfance où j’allais quotidiennement jouer au parc Butler (aujourd’hui Sammy-Hill) à 5 minutes de la maison à PSC.

Même si les balançoires, les échelles et autres modules d’allure préhistorique n’ont plus rien à voir avec ceux d’aujourd’hui. Malgré tout, leur rusticité ne freinait aucunement mon imagination enfantine, ni l’enthousiasme d’y revenir tout le temps et en toutes saisons. L’hiver on patinait ou on se construisait des forts pour des batailles de boules de neige.

Vraiment le petit gars est encore très vivant en moi et je crois qu’il le sera toujours, la seule différence, il a maintenant 71 ans d’expérience. D’ailleurs je ne demande encore aujourd’hui qu’à bouger et aller jouer dehors, la meilleure façon de vieillir heureux et en santé.

4 Likes

Le spectacle inaugural est reporté a jeudi soir, je crois en raison des prévisions d’orages.

7 Likes

En attendant l’ouverture du Théâtre de Verdure (déplacée à demain, 30 juin), Archives de Montréal (via celles de Radio-Canada) a partagé le clip suivant, daté de 1956: :film_projector:

Balade au parc Lafontaine en 1956

29 juin 2022

Promenade à l’été 1956 au parc Lafontaine à Montréal. Dans les derniers moments du parcours, on peut voir le chantier du théâtre de Verdure. Ce théâtre en plein air de Montréal a été inauguré le 8 juillet 1956.

archivesRC


Article sur cette inauguration:

1 Like

Olivier Niquet parle du report de l’inauguration dans sa chronique sur l’urbanisme :wink:

Chronique d’Olivier Niquet : Le théâtre de Verdure Rattrapage du jeudi 30 juin 2022

2 Likes

8 ans et 20 M$ plus tard, le Théâtre de Verdure renaît


Photo: Josie Desmarais/Métro

Journal Métro | MONTRÉAL | 30 juin 2022 à 15h26 | Éric Martel

Jeudi marque un moment important dans l’histoire de la culture de Montréal. Après huit ans d’inactivité, le Théâtre de Verdure du parc La Fontaine dans Le Plateau-Mont-Royal démarre un nouveau calendrier culturel.

C’est un théâtre complètement différent qui attend les spectateurs, grâce à une cure jeunesse ayant coûté 20 M$ à la Ville de Montréal. Les lieux, conçus pour garantir une accessibilité universelle, peuvent accueillir 2500 personnes, avec 1700 places assises.

C’est une opportunité pour nous de réaffirmer que tous les citoyens ont droit à la culture. D’être émus, ébahis, et de pouvoir le faire dans un si beau contexte.

Ericka Alneus, conseillère à la Ville de Montréal

La dernière représentation tenue au théâtre date de 2014. La pandémie aurait retardé la réouverture du lieu public, mais aussi les différends entre l’administration Coderre et la mairie d’arrondissement de l’époque. C’est du moins ce qu’explique le maire d’arrondissement, Luc Rabouin, ajoutant que l’élection de Valérie Plante aura accéléré le processus.

«Les élus du Plateau tenaient à un projet qui respectait l’esprit du lieu, l’harmonie de la nature, qui tenait compte du fait qu’on se situe dans un grand parc, se rappelle-t-il. On voulait prendre le temps de bien faire les choses.»

Nouveau concept

La scène du théâtre constitue un cube sans fond, qui agit comme une fenêtre sur le parc. Il sera donc possible pour les citoyens se trouvant de l’autre côté de l’étendue d’eau de voir partiellement les spectacles. «Le tout a été conçu de manière épurée, pure, sans frivolité.» «L’architecture s’efface pour laisser place à l’art», décrit l’architecte Éric Pelletier de la firme Lemay lors d’une visite réservée aux médias.

Les premiers spectateurs réaliseront que de l’aménagement paysager sur le site reste à achever. «On s’affaire à ajouter les derniers morceaux de ce projet-là, résume M. Pelletier. C’est un défi extraordinaire sur lequel on a passé les cinq dernières années.»

Initialement inauguré en 1956, le Théâtre de Verdure avait fermé ses portes en 2014 en raison de l’état de désuétude avancé des infrastructures. La réouverture était initialement prévue en 2020, mais a été reportée deux fois depuis.

Retour en force

Jusqu’au 26 août, plus de 30 spectacles gratuits y seront présentés. Le tout débute jeudi, dans le cadre d’une présentation préparée avec Ballets Jazz Montréal.

Au cours de l’été, on présentera des films, des orchestres, de même que des spectacles d’artistes populaires, comme Martha Wainwright et Jérôme 50.

4 Likes

Reportage au Téléjournal 18h

1 Like

Les Montréalais au rendez-vous pour la réouverture du Théâtre de Verdure


Le Théâtre de Verdure était rempli à l’occasion de sa réouverture | Photo: Éric Martel - Métro

Journal Métro | MONTRÉAL | 1 juillet 2022 à 5h00 | Éric Martel

Ça y est: après une absence de 8 ans, le Théâtre de Verdure a célébré sa réouverture au cœur du parc Lafontaine. Le retour de la salle de spectacle en plein air a attiré des centaines de curieux.

Sur place, on constate que les Montréalais s’étaient ennuyés de cet emblème culturel de la ville. Les gradins du Théâtre de Verdure étaient presque remplis une heure avant le début du spectacle, gracieuseté des Ballets Jazz de Montréal.

Dans la foule, on retrouve des spectateurs de tout âge. Ahmed, âgé de 17 ans, attend son ami. Depuis son arrivée à Montréal, il y a deux ans, il se demande qu’est-ce qui se cache derrière le chantier qui envahit son parc favori. «Quand on a compris qu’on aurait une salle de spectacle, et surtout que ce serait gratuit, ça a piqué notre curiosité», raconte-t-il.

D’autres sont plus initiés. Un homme de 86 ans se rappelle avoir assisté à l’inauguration de Théâtre de Verdure, en 1956. Des souvenirs chers défilent dans sa tête au moment de remettre les pieds sur place. «Je me rappelle avoir vu les Grands Ballets canadiens ici, à 16 ans», se remémore Gilles Séguin, avec un large sourire. «C’est une joie énorme pour moi d’être ici, profiter de la culture en plein air. C’est un des petits bonheurs de la vie.» Un autre spectateur raconte la performance «magistrale» de Pauline Julien, en 1984.

Lancement

Avant la tenue du spectacle, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, demande aux spectateurs de lever la main s’ils ont déjà assisté à un spectacle au Théâtre de Verdure. Environ le tiers se manifeste.

«Plusieurs personnes nous ont raconté leurs souvenirs ici. Si vous saviez le nombre qui nous on dit qu’ils s’étaient échangé des frenchs dans ce théâtre», blague la mairesse. «Ça a été une façon pour plusieurs Montréalais de découvrir la culture», enchaîne-t-elle plus sérieusement.

«Longue vie au Théâtre Verdure!», s’exclame plus tard l’élue, en coupant un ruban rouge sur scène. L’inauguration s’officialise, le soleil fait ses adieux, et les danseurs gagnent rapidement la scène.

Le spectacle est constitué de deux parties. La première, de la chorégraphe canadienne Ausia Jones, met l’ambiance avec la musique contemporaine. Après cette portion du spectacle, des spectateurs quittent, alors que d’autres curieux entrent.

La dernière partie, les Chambres des Jacques d’Aszure Barton, démarre en trombe sur des airs de Gilles Vigneault. La foule, ravie, applaudit la troupe de danse à tout rompre.

Cycle complété

Pour la directrice artistique des Ballets Jazz de Montréal, Alexandra Damiani, le spectacle constitue un grand retour au Théâtre de Verdure. En tant que danseuse, cette scène l’a accueillie alors qu’elle commençait sa carrière, en 2003.

«C’était un souvenir inoubliable, indique-t-elle. Je me souviens du partage avec le public. Quand l’art est gratuit, ça change tout le rapport qu’on entretient avec lui. Quand j’ai vu la possibilité de faire le spectacle ici, je n’ai pas hésité.»

Malgré la réouverture du Théâtre de Verdure, des travaux demeurent à compléter. Les bancs de la salle extérieure seront changés, et des travaux d’aménagement paysager doivent être exécutés devant et autour de la scène. L’arrivée aux places s’avère aussi compliquée pour quelques spectateurs, alors que plusieurs sentiers sont délimités par des clôtures.


Le Théâtre de Verdure sous un nouveau jour

Agence QMI | Publié le 30 juin 2022 à 22:43

L’ancien théâtre du parc La Fontaine, à Montréal, a fait peau neuve et a présenté jeudi ses nouvelles couleurs au grand public, sous l’œil attentif de la mairesse.

Fermé depuis 2014 en raison de rénovations, le Théâtre de Verdure du parc Lafontaine a rouvert ses portes au public jeudi soir avec un spectacle d’ouverture signée Ballets Jazz Montréal.

D’une capacité de 2500 places, le théâtre est prêt à accueillir le public sous sa nouvelle apparence pour une programmation plus qu’attendue, comptant une vingtaine de spectacles échelonnés jusqu’au 26 août. Les spectateurs pourront entre autres se laisser bercer par l’Orchestre métropolitain de Montréal en juillet.

«Enfin, nous pouvons nous réapproprier cet emblème du parc La Fontaine, qui fait honneur à Montréal, métropole culturelle et ville UNESCO de design. Le Théâtre de Verdure contribue à démocratiser l’accès à la culture et témoigne de notre volonté de réaliser des projets respectueux de la nature et du patrimoine», a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Inauguré pour la première fois en 1956, le Théâtre de Verdure a toutefois fermé en 2014 pour des rénovations majeures, en raison de son «état de désuétude avancé».

Après plusieurs consultations, la firme Lemay a eu le mandat de concevoir sa nouvelle identité, afin de le «moderniser» et de «refléter l’identité et les valeurs patrimoniales du lieu».

«C’était un projet complexe et nous avons toujours nourri l’ambition qu’il soit structurant pour la suite des réaménagements prévus au Plan directeur», a ajouté le maire du Plateau-Mont-Royal et responsable du développement économique et commercial au comité exécutif de la Ville de Montréal, Luc Rabouin.

4 Likes

Le théâtre de Verdure renaît


PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE


PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE


PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE


PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE | La mairesse de Montréal, Valérie Plante, était sur place avec son mari jeudi soir.


PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE


PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE


PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE

Après des travaux de rénovation qui auront forcé sa fermeture pendant huit ans, le théâtre de Verdure du parc La Fontaine a retrouvé public et artistes jeudi soir.

1er juillet 2022 | Publié à 11h00 | STÉPHANIE MORIN | LA PRESSE

Pour le spectacle inaugural, les Ballets Jazz de Montréal ont présenté des extraits de leur nouveau programme triple intitulé Essence.

Notons que cet amphithéâtre en plein air de 2500 places accueillera pendant tout l’été des artistes tels Martha Wainwright, le Cirque Kalabanté, l’Orchestre Métropolitain ou encore Les Grands Ballets Canadiens.

Consultez le site du théâtre de Verdure


7 Likes

Hehe ce sont mes mains qui prennent la photo sur La Presse :yum: mais ce netait pas mon meilleur cliché. Ca cest le best :

12 Likes

Enchanté Dominick…

Démasqué… Héhé :saluting_face::relaxed:

J’imagine, y’a quelques années, t’écoutais Gravel le Matin avec fervence :joy:

Okay, j’arrête!!

Bonne soirée!

Je crois qu’il veut dire qu’on voit ses mains sur une photo dans La Presse, pas qu’il a pris les photos de La Presse.

2 Likes

Oh okay désolé…

J’étais trop sûr de mon coup !:joy:

Une Vraie Maladresse de Comédien !

À défaut de pas savoir son nom, on voit au moins un peu de peau…

Okay c’est louche!

Les Mains de Archie Madame et Messieurs!!

Ils enlèvent le bitume sur Émile Duploiyer !


Bonus ! Une suggestion pour le passage a Montréal de acpnc :sunglasses:

7 Likes

C’est quoi le plan pour la rue? La rue a resté fermée après l’hiver. Est-ce qu’ils font juste refaire la surface ou est-ce que c’est un réaménagement complet?

1 Like

L’objectif ultime est de la supprimer et d’intégrer l’espace au parc. Les travaux majeurs à venir sur Champlain vont rendre son axe impraticable pour plusieurs mois / années anyway. Et sa fermeture n’a pas eu l’effet négatif sur le transport collectif que certains craignaient, grâce à la création de la voie réservée sur Papineau.

6 Likes

Where’d you find out about that? I forgot you work for the city… that plan sounds great!

The 45 bus route uses this street to go north (not during rue de Champlain construction), I hope they either make it a bus only one lane street, with trees in the middle, and a fully separate bike lane.

If not that, then they should make Papineau two way (one lane north for buses/taxis/bikes only) between Sherbrooke and Rachel. Currently Papineau has 5 lanes for cars and it really cuts off the neighbourhood from the park.

3 Likes

Ils ont refait l’asphalte ! Probablement pour y faire une nouvelle piste cyclable…

5 Likes

Oui !

https://montreal.ca/alertes/travaux-damenagement-de-la-voie-cyclable-sur-lavenue-emileduploye-entre-les-rues-sherbrooke-et-rachel-arr-du-plateaumontroyal-20220706195012

3 Likes

Spectaculaire, le nouveau Théâtre de Verdure du parc La Fontaine

Notre chroniqueur a visité le nouveau Théâtre de Verdure du parc La Fontaine en compagnie de son architecte


PHOTO PIERRE-PAUL POULIN
On se sent tout petit en approchant de l’édifice plus énorme qu’il n’y parait.

LOUIS-PHILIPPE MESSIER
Mercredi, 17 août 2022 16:46MISE À JOUR Mercredi, 17 août 2022 16:46

Enfin, le parc La Fontaine vient de retrouver une partie de son âme !

Le Théâtre de Verdure, lieu culturel qui animait ses soirées depuis 1956, renaît sous une nouvelle incarnation… et le grand public accoure à ces spectacles gratuits.

Pour sa reconstruction, le nouveau théâtre a été fermé pendant huit exaspérantes années.

Pendant le chantier, l’étang Nord du parc était réduit à l’état de bac à gravier mal herbu.

La fontaine hors service faisait office d’urinoir et de canevas à graffitis.

Mais enfin, les travaux sont finis, et le résultat est ébahissant.

Difficile de réprimer une exclamation admirative devant ce gigantesque rectangle en presqu’ile, séparé des gradins par un bras d’eau.

«Une partie du public peut apercevoir le reflet inversé des artistes», m’explique un technicien à qui je parle sur place.


PHOTO PIERRE-PAUL POULIN
L’architecte Maria Benech devant le nouveau Théâtre de Verdure qu’elle a conçu.

Étonnamment grand

Il faut s’approcher du théâtre, devant lequel peuvent se tenir 2300 personnes, dont 1500 dans les gradins de bois, pour prendre la mesure de sa taille.

«Le bâtiment est rectangulaire, mais la scène est trapézoïdale, alors ça dégage des espaces triangulaires sur les côtés que le public ne peut pas voir mais où les artistes peuvent se préparer, et au fond desquels se trouvent les loges», m’explique Maria Benech, l’architecte en charge de ce projet avec la firme Lemay, avec qui je visite le site.

La grande différence entre le théâtre version 1956 et celui-ci, c’est l’absence de mur au fond de la scène. C’est ouvert sur l’étang.

«J’ai voulu que le bâtiment soit le plus désincarné possible pour qu’il se fonde dans le décors et en ouvrant le fond, c’est le parc lui-même qui est en spectacle quand il ne se passe rien sur scène», raconte Mme Benech.

«L’intérieur du rectangle est noir, comme dans une scène intérieure, et l’extérieur, ainsi que les gradins, sont pâles.»

Mme Benech rêve que sa création en vienne à servir toute l’année.

«Ça a été conçu pour une utilisation les quatre saisons, j’espère que ce sera un jour le cas et que des spectacles hivernaux se tiendront ici.»

Pour l’instant, la saison 2022 se termine le 25 août avec Les Grand Ballets.

Comme avec le Théâtre de Verdure précédent, tous les spectacles sont gratuits.


PHOTO D’ARCHIVES
L’ancien théâtre Verdure.

Inquiétude

Je ne vous cache pas mon admiration pour ce bâtiment magnifique. Mais combien de temps avant les premières éclaboussures de peinture et les dégradations?

Sa splendeur virginale actuelle risque de ne pas durer.

Les techniciens sur place lors de ma visite m’ont exprimé leur amour de ce nouveau bâtiment, mais aussi les petites imperfections à corriger.

Ce théâtre est la seule scène extérieure permanente au Québec. Cela ne va pas sans poser quelques défis inédits.

Il faudrait plus d’anneaux d’accroche pour fixer les rideaux au sol.

Et on ne sait pas encore quel vent la toile de projection cinématographique peut supporter.

À moins qu’une représentation soit en préparation, le site est toujours accessible.

«Les gens peuvent pique-niquer dans les gradins, ça fait pleinement partie du parc!» s’enthousiasme Mme Benech.

3 Likes

Le retour (plus que) réussi du Théâtre de Verdure à Montréal


Le Théâtre de Verdure a attiré pas moins de 45 000 vistieurs et visiteuses cet été, après huit ans d’absence.
PHOTO : PAGE FACEBOOK DU THÉÂTRE DE VERDURE / MATHIEU SPARKS

Radio-Canada
Publié à 17 h 26

La saison du Théâtre de Verdure au parc La Fontaine, à Montréal, prend fin jeudi soir avec une deuxième représentation du Rendez-vous d’été des Grands Ballets Canadiens. La première a attiré mercredi près de 7000 personnes, sur une capacité de 1800. Bilan d’une année faste pour cet amphithéâtre en plein air, qui était de retour cet été après avoir fermé en 2014.

Ivan Cavallari, chorégraphe et directeur artistique des Grands Ballets, s’est avoué ravi de l’enthousiasme du public, même s’il aurait aimé que plus de personnes puissent y assister, une grande partie de la foule ayant dû être refoulée à l’entrée.

C’est dommage qu’on ait pu faire seulement deux spectacles, parce que c’est sûr qu’il y a plein de personnes qui n’ont peut-être pas les moyens de venir à la Place des Arts et qui ont envie de découvrir les Grands Ballets, a-t-il expliqué.

Il se réjouit toutefois de l’été glorieux qu’a connu le Théâtre de Verdure, qui avait été fermé en 2014 pour des rénovations, puis empêtré dans la pandémie comme tant d’autres institutions. Les chiffres ne mentent pas; le public s’était ennuyé de son théâtre.

Cet été, on a eu plus de 45 000 personnes qui sont venues assister à des spectacles et des projections, explique Élisa Belhache, agente de développement pour la Ville de Montréal et, pendant la saison estivale, responsable de la programmation et de la gestion du Théâtre de Verdure.

Les soirées cinéma, on attirait entre 500 et 1000 personnes et pour les spectacles, on avait entre 1700 et 1800 personnes pour toutes sortes de propositions artistiques. La même affluence qu’il y a 8 ans, ajoute Élisa Belhache.

Une collaboration à renouveler

Malgré l’engouement extraordinaire pour l’événement, la responsable du Théâtre de Verdure a indiqué qu’une supplémentaire du spectacle des Grands Ballets ne serait pas possible cet été, même si Ivan Cavallari se serait volontiers prêté à l’exercice.

Toutefois, les deux affirment qu’au regard du succès de l’événement, une programmation plus étoffée des Grands Ballets la saison prochaine est loin d’être exclue.

J’ai connu le Théâtre de Verdure seulement cette année, parce que je n’étais pas là [avant sa fermeture]. Je trouve que c’est un cadre bien réussi, avec une belle magie, entouré du parc et de l’eau. Les éléments sont magnifiques et [idéaux] pour avoir un moment de bonheur, conclut Ivan Cavallari.

Ce texte a été écrit à partir d’ une entrevue réalisée par Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l’émission Le 15-18*. Les propos ont pu être édités à des fins de clarté ou de concision.*

4 Likes