Lieu historique national du Canal-de-Lachine

Actualités et discussion sur le canal de Lachine et ses abords

image

Autres liens

Le canal de Lachine infesté d’algues bleues

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Dans un court message publié lundi, Parcs Canada a indiqué avoir potentiellement détecté la présence d’algues bleu-vert dans le canal de Lachine.

Le canal de Lachine est infesté d’algues bleues, au point où les autorités préviennent le public de rester loin de ses eaux.

Publié hier à 20h26

Partager

Vincent Larin

Vincent Larin La Presse

Dans un court message publié lundi, Parcs Canada, l’organisme responsable du lieu historique national du Canal-de-Lachine, a indiqué avoir « potentiellement détecté la présence d’algues bleu-vert (cyanobactéries) à des endroits localisés » du cours d’eau artificiel.

« Les algues ont été observées un peu partout le long de la voie navigable, sans secteur spécifique plus problématique », précise-t-on.

L’organisme fédéral prévient le public qu’il est important d’éviter « tout contact direct et prolongé avec l’eau », de tenir les jeunes enfants à distance du secteur contaminé et de ne pas laisser les animaux domestiques y jouer ou en boire l’eau.

Qui plus est, on recommande de se tenir à une distance d’au moins 3 mètres des fleurs d’eau ou de l’écume.

Comme leur nom l’indique, on reconnaît les cyanobactéries, communément appelées algues bleues ou algues bleu-vert, à leur couleur. Ces microorganismes peuvent renfermer des toxines et causer des ennuis gastro-intestinaux, des éruptions cutanées, des maux de tête, des vomissements ou de la fièvre. Si elles sont ingérées, elles peuvent aussi être nocives pour les animaux.

Si la présence d’algues bleues dans le canal de Lachine n’est pas anormale, comme elle se retrouve en petite quantité dans la plupart des plans d’eau au Québec, c’est le fait qu’elles s’y trouvent en excès qui peut être considéré comme dangereux, indique Yannick Huot, géomaticien spécialisé en limnologie à l’Université de Sherbrooke.

Là pour de bon ?

Mais comment les algues ont-elles pu proliférer à ce point dans le canal urbain ? La réponse à cette question n’est pas encore claire, mais comme le souligne Yannick Huot, elles prolifèrent en présence de nutriments comme l’azote et le phosphore, des éléments qu’on retrouve habituellement davantage dans les secteurs agricoles.

Qui plus est, « les algues bleues adorent la chaleur et il a fait très chaud cet été », ajoute Yannick Huot.

La présence des algues bleues dans le canal n’est pas définitive, précise-t-il également.

Avec l’arrivée du temps plus froid, il n’y en aura plus cet automne. Mais si les conditions de nutriments ou de température reviennent, à l’été prochain, par exemple, il y a de fortes chances qu’elles reviennent.

Yannick Huot. géomaticien spécialisé en limnologie à l’Université de Sherbrooke

Aussi, compte tenu des changements climatiques, les conditions propices à la prolifération des algues bleues sont appelées à devenir de plus en plus fréquentes, ajoute Yannick Huot.

Parcs Canada n’avait toujours pas rappelé La Presse lundi en soirée.

Le canal de Lachine fait parti du Sentier transcanadien, à voir quelle sera la part du 55 M$ pour le canal

Le gouvernement du Canada effectue le plus gros investissement de l’histoire du Sentier Transcanadien

NOUVELLES FOURNIES PAR
Parcs Canada
Oct 20, 2022, 09:00 ET

55 millions de dollars seront utilisés pour entretenir, améliorer et développer les 28 000 km du Sentier Transcanadien.

MONTRÉAL, le 20 oct. 2022 /CNW Telbec/ - Passer du temps à l’extérieur et dans la nature est bénéfique pour notre santé mentale et physique et pour notre bien-être. Accroître l’accès des Canadiens à la nature est une priorité pour le gouvernement du Canada.

Aujourd’hui, aux abords du Sentier Transcanadien et du lieu historique national du Canal-de-Lachine à Montréal, l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé un investissement de 55 millions de dollars sur cinq ans pour l’entretien, l’amélioration et l’expansion du Sentier Transcanadien.

Le Sentier Transcanadien est un réseau de sentiers récréatifs polyvalents reliant 15 000 communautés, qui passe par toutes les capitales provinciales et territoriales sur 28 000 kilomètres de routes terrestres et maritimes traversant des communautés rurales, urbaines et autochtones d’un océan aux deux autres. Ce financement, alloué dans le cadre du budget de 2022, permettra d’améliorer l’expérience des utilisateurs du réseau du Sentier Transcanadien, en soutenant son renouvellement, sa croissance et sa durabilité à long terme.

Ce financement permettra de développer les liaisons entre les sentiers locaux et régionaux et le Sentier Transcanadien, d’optimiser l’infrastructure des sentiers dans les communautés du Canada, d’améliorer l’accessibilité et de renforcer l’utilisation inclusive du Sentier; d’aider les organisations et gestionnaires locaux chargés des sentiers qui assurent l’intendance du Sentier dans les communautés du Canada et de mieux intégrer le Sentier Transcanadien dans les offres et le marketing touristiques locaux, régionaux et nationaux, en faisant la promotion d’un mode de vie sain tout au long de l’année et en incitant les Canadiens à découvrir, chérir et gérer leur patrimoine naturel et culturel.

Ces mesures feront en sorte que le Sentier Transcanadien puisse continuer à rapprocher les Canadiens de la nature, à améliorer la santé mentale et le bien-être, à promouvoir le développement économique régional et le tourisme, en plus d’offrir des occasions de favoriser la réconciliation avec les peuples et les communautés autochtones.

Le gouvernement du Canada est fier de faire partie des nombreux contributeurs au Sentier Transcanadien. Depuis 1992, le gouvernement du Canada a versé plus de 90 millions de dollars au Sentier Transcanadien, dont un investissement de 30 millions de dollars sur quatre ans dans le budget de 2017.

Citations

« Plus nous passons de temps à l’extérieur, plus nous sommes susceptibles de conserver et de protéger la nature. En tant que randonneur passionné des réseaux de sentiers près de chez moi à Montréal ou à travers le pays, j’ai pu directement constater les bienfaits sur la santé que procure le fait de passer du temps dans la nature. Grâce à ce financement, le gouvernement du Canada prend des mesures pour que le Sentier Transcanadien continue de rapprocher les Canadiens de la nature, de se rapprocher entre eux, d’un océan aux deux autres, pour les générations à venir. »

L’honorable Steven Guilbeault
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« Nous sommes ravis que le ministre Guilbeault ait renouvelé le financement annuel du Sentier Transcanadien dans le budget fédéral de cette année. Nous sommes honorés au-delà de toute mesure par cet investissement, et nous nous réjouissons de ce que nous pourrons réaliser ensemble au cours des cinq prochaines années et au-delà. En tant que partenaire précieux du gouvernement, nous catalyserons l’investissement de Parcs Canada pour construire le Sentier de l’avenir et aider le Canada à se reconstruire après la pandémie, grâce à des programmes et des partenariats conçus pour tirer parti du tourisme et du développement économique, de la santé et du bien-être, des possibilités de vérité et de réconciliation, ainsi que des occasions de conservation et de préservation qu’offre le Sentier. »

Eleanor McMahon
Présidente et chef de la direction, Sentier Transcanadien

Faits en bref

  • L’histoire du Sentier Transcanadien a commencé en 1992, lorsque l’Albertain Bill Pratt et le Québécois Pierre Camu ont imaginé un sentier national rapprochant les Canadiens de la nature et les rapprochant les uns des autres.

  • 25 ans plus tard, en 2017, au cours de l’année du sesquicentenaire du Canada, le Sentier Transcanadien a célébré l’accomplissement collectif d’une liaison d’un océan aux deux autres - un exploit historique réalisé par des dizaines de milliers de personnes dans ce pays.

  • Aujourd’hui, le Sentier Transcanadien est le plus long sentier polyvalent au monde, avec plus de 28 000 kilomètres sur terre et sur l’eau. C’est un ruban qui relie les différents paysages, saisons, personnes et expériences du Canada, et qui favorise l’unité, la collaboration et la connectivité.

  • 80 % des Canadiens vivent à moins de 30 minutes d’un tronçon du Sentier.

  • Le Sentier Transcanadien est un organisme de bienfaisance enregistré qui assure l’intendance de ce sentier national en collaboration avec les partenaires locaux du Sentier. Grâce au financement du gouvernement du Canada par le biais de Parcs Canada, ainsi qu’aux investissements de tous les ordres de gouvernement et de généreux donateurs, le Sentier Transcanadien est l’investisseur le plus important dans les projets d’infrastructure de sentiers au Canada, soutenant les améliorations, la croissance et les optimisations pour les générations à venir.

  • Le Sentier Transcanadien traverse 32 lieux administrés par Parcs Canada comprenant: le parc national Fundy (Nouveau-Brunswick), le lieu historique national du Canal-Rideau (Ontario), l’aire marine nationale de conservation du Lac-Supérieur (Ontario), le parc national Pukaskwa (Ontario), le lieu historique national du Canal-de-Lachine (Québec) et le parc national Banff (Alberta). Le Sentier Transcanadien se trouve également à moins d’un kilomètre de 30 autres lieux historiques nationaux, parcs nationaux et aires marines nationales de conservation administrés par Parcs Canada.

Photo du pavillon en bordure du canal, près de la passerelle Hall

Pavillon - Montréal - Canal Lachine Canal

Section du Sentier: Ville de Montréal.

Le pavillon Montréal est situé aux bords du Canal-de-Lachine. L’adresse civique la plus proche est 201 Ave Richmond, Montréal, QC H3J 1S1.

Les personnes dont le nom est inscrit sur ce pavillon ont joué un rôle crucial dans la création du Sentier Transcanadien. Reliant trois océans – l’Atlantique, le Pacifique et l’Arctique –, le Sentier raccorde 15 000 communautés rurales, urbaines et autochtones dans l’ensemble des provinces et territoires. Il est un fil conducteur qui relie les paysages, les saisons, les gens et les expériences diversifiés du Canada, et favorise l’unité, la collaboration et la connectivité.

En soutenant le sentier national du Canada, ces donateurs ont façonné un patrimoine à l’importance internationale qui perdurera bien plus longtemps que l’acier de ce pavillon. De la même façon, notre reconnaissance envers eux survira longtemps à cette structure.

3 Likes

Ça serait bien qu’ils aménagent les tronçons manquants, quand la piste n’est que d’un côté du canal. Je pense notamment au court segment entre le château St-Ambroise et le parc des Corroyeurs à St-Henri.

Et tant qu’à y être, doubler la largeur de la passerelle du marché Atwater!

1 Like

Selon mes sources, l’annonce d’hier était une vieille annonce recyclée, car le tout avait été annoncé lors de la présentation du budget fédéral.

Parcs Canada a demandé 5 M$ pour le canal, mais a rien eu :face_with_diagonal_mouth:

Donc pour la réalisation du plan directeur, le financement devra venir d’un autre programme.

Activités hivernales en bordure du Canal-de-Lachine

NOUVELLES FOURNIES PAR Parcs Canada | Déc 22, 2022, 09:00 ET

Le sentier hivernal damé et le tronçon de piste déneigé bénéficieront aux amateurs de plein air tout au long de l’hiver

MONTRÉAL, le 22 déc. 2022 /CNW/ - Parcs Canada souhaite informer la population qu’encore une fois cet hiver, la piste du lieu historique national du Canal-de-Lachine sera damée sur presque toute sa longueur, soit sur une distance de 15 kilomètres reliant les arrondissements de Lachine, Lasalle, le Sud-Ouest et Ville-Marie. En plus du sentier hivernal damé, le côté nord de la piste sera déneigé de la passerelle Atwater jusqu’au Vieux-Port. Le damage sera réalisé par l’équipe de Parcs Canada tandis que le déneigement du tronçon compris entre le marché Atwater et la rue de la Commune sera réalisé par l’Arrondissement du Sud-Ouest.


Environ 15 kilomètres de la piste du lieu historique national du Canal-de-Lachine sera damée cette année et environ 2,3 kilomètres déneigée. Photo : Parcs Canada (Groupe CNW/Parcs Canada)

Il importe de noter que certaines conditions sont préalables au damage de la piste : le sol devra être bien gelé, il devra y avoir suffisamment de neige au sol et les prévisions météorologiques devront être favorables. Lorsque ces conditions seront réunies, la neige sera compactée jusqu’à ce que la base de 20 centimètres de neige tassée soit en place.

Le damage et le déneigement d’un tronçon de la piste bénéficieront non seulement aux cyclistes, mais à l’ensemble de la population qui y verra une possibilité intéressante d’y pratiquer différentes activités hivernales dont le fat bike, la raquette, la course à pied ou la marche. Des toilettes seront également accessibles aux usagers durant l’hiver à certains emplacements le long du sentier.

Parcs Canada travaille avec ses partenaires pour développer l’offre récréative au Canal-de-Lachine et afin de favoriser la pratique d’activités hivernales en plein air pour que toutes les clientèles puissent profiter de ce site exceptionnel en plein cœur de Montréal à longueur d’année. À cet effet, Parcs Canada tient à souligner la collaboration de la Ville de Montréal et de ses arrondissements pour leur appui dans la mise en place de la portion déneigée du sentier.

Citations

« Parcs Canada est fier de collaborer avec la Ville de Montréal à favoriser la pratique d’activités hivernales aux abords du Canal-de-Lachine et de voir se développer l’offre récréative dans ce lieu exceptionnel en plein cœur de Montréal. Merci à tous ceux et celles qui entreprennent le damage et le déneigement de la piste le long du lieu historique national du Canal-de-Lachine. »

L’honorable Steven Guilbeault
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« Nous sommes heureux d’annoncer le déneigement du côté nord de la piste du Canal-de-Lachine, entre le marché Atwater et le Vieux-Port, sur une distance de 2,3 km. Cette entente entre le Sud-Ouest et Parcs Canada représente une avancée décisive pour la mobilité active, en réponse à une demande croissante de la population pour des liens cyclables sécuritaires et conviviaux en période hivernale. Le projet pilote s’inscrit dans une série d’efforts soutenus, et témoignent d’une collaboration exemplaire entre nos deux paliers de gouvernement. Les travaux de déneigement seront effectués par CMS Entrepreneurs Généraux Inc., lequel a été le plus bas soumissionnaire conforme. »

Benoit Dorais
Maire du Sud-Ouest et vice-président du comité exécutif, Ville de Montréal

Liens connexes

SOURCE Parcs Canada

1 Like