Le Sherbrooke - 25 étages

En même temps, je ne suis pas certain! Je n’ai pas d’autres infos que celles présentées ici. :slight_smile:

Dans les dernières secondes, on voit mieux la façade et c’est plus vitré que ce que je pensais. On aura peut-être une surprise à la 628SJ

2 Likes

Il y a un article promotionnel (Xtra) dans La Presse:

Les images de l’article:

3ee06663bf4a3fae97b805d0add721be
c9181ab77f273e03afa0dc91b6768124
76d08364c46b3de8a2365755df27ac7b
e093641b041e348e899988a2b6cd052d
11f55423bfdd3139a9c83c307c699eb6

Article intégral

L’histoire de ce quartier en est une de richesse sans égale. De personnages plus grands que nature. Avec son luxueux projet de condos Le Sherbrooke, le promoteur Broccolini pourrait donner le coup d’envoi à une ruée vers l’or nouveau genre : celle du Mille carré doré comme lieu de résidence. Tour d’horizon du passé, du présent et de l’avenir de cet emblème du succès d’illustres Montréalais.

Publié le 4 août 2021 à 8h15

XTRAQu’est-ce qu’un XTRA?

La richesse concentrée dans un mille carré

Le Mille carré doré tire son nom de sa superficie originale : environ un mille carré, ni plus ni moins. Érigé au pied du mont Royal, ce quadrilatère est délimité par le boulevard René-Lévesque Ouest, le chemin de la Côte-des-Neiges (qui devient la rue Guy au sud de Sherbrooke) et la rue University. De son centre, il suffit de 5 à 10 minutes de marche pour gagner le centre-ville, Shaughnessy Village et le parc du Mont-Royal, tandis que Westmount n’est qu’à quelques centaines de mètres.

L’âge d’or de l’opulence montréalaise

Ce riche quartier a connu son apogée de 1850 à 1930. Délaissant le Vieux-Port surpeuplé et souvent la proie des flammes, les grands banquiers et barons d’empires ferroviaires et maritimes, de mines ainsi que d’industries du bois d’œuvre et de traite des fourrures y sont débarqués. Ils ont construit de somptueux domaines entourés de terres arables, sans oublier d’élégantes maisons en rangée pour leurs employés. Le résultat : une trame urbaine princière au mélange éclectique d’architectures néoclassique, néogothique, romanesque, Second Empire, Queen Anne et Art nouveau.

Un club sélect de bourgeois influents

Plus précisément de 1870 à 1900, ce secteur huppé a réuni certains des hommes les plus puissants et les plus influents du pays. Ce groupe sélect d’une cinquantaine de personnes a contrôlé à lui seul 70 % de toute la richesse canadienne. Parmi ces célèbres personnages, mentionnons John Hamilton (membre fondateur du Sénat), l’industriel Andrew Frederick Gault (le « roi du coton » au pays), Lord Mount Stephen (premier président du Canadien Pacifique) et Louis-Joseph Forget (un des francophones les plus riches du Québec et président de la Bourse de Montréal).

Épicentre d’art, de culture et de vie

Même aujourd’hui, l’héritage de cette glorieuse époque persiste à travers la pierre et le mortier des bâtiments du quartier, comme le campus de l’Université McGill, la Thomson House et le Pavillon Birks. Le Musée McCord et le Musée des beaux-arts de Montréal font revivre ces jours lointains où des œuvres de Cézanne, de Rembrandt et de Raphaël ornaient les murs de galeries d’art privées de la ville. La tradition d’hospitalité demeure bien vivante au sein d’établissements voisins tels le Ritz-Carlton, le Four Seasons et la Maison Boulud. Enfin, plus ancien que le Québec lui-même, le mont Royal se dresse majestueusement à l’ouest, invitant les résidents à explorer ses sentiers en nature.

Le Sherbrooke : écho au prestige historique

En plein cœur du Mille carré doré, à la convoitée adresse 1518-1528, rue Sherbrooke Ouest, le projet immobilier Le Sherbrooke aspire à écrire un nouveau chapitre dans l’histoire de l’emblématique Édifice Medical Arts. La tour en retrait de 25 étages, à l’architecture signée NEUF, réunira 562 unités de grand luxe : des studios, des unités d’une et deux chambres à coucher, des suites exécutives et de vastes penthouses à l’élégant design intérieur par Lemay + Escobar. L’environnement fera revivre la richesse d’autrefois, à commencer par une porte cochère menant à une magnifique cour intérieure ayant comme pièce maîtresse une fontaine dorée.

Projet immobilier en or pour les investisseurs

Grâce à son emplacement central, à sa proximité avec les attraits touristiques et à son histoire étroitement tissée avec celle de Montréal, Le Sherbrooke réunit tous les éléments prisés des investisseurs immobiliers et des grands locateurs. S’étendant sur une superficie gigantesque de 1765 mètres carrés (19 000 pieds carrés), ses luxueux espaces communs comprenant piscine intérieure, sauna, hammam, salle de sport, espaces de travail, lobby double hauteur et installations de golf virtuel ajoutent encore plus de valeur à des logements qui s’annoncent déjà hautement convoités.

Le lancement officiel est prévu à l’automne; inscrivez-vous à la liste prioritaire du promoteur Broccolini pour en être informé avant le grand public.

Inscrivez-vous à la liste prioritaire du projet Le Sherbrooke

5 Likes

Il y a un vidéo promotionnel sur Facebook.

https://fb.watch/7J08jG9m6z/

5 Likes

En passant en voiture aujourd’hui j’ai remarqué que tout le terrain est maintenant ceinturé de panneaux couverts de publicités pour le projet.

PS: je déménage à un coin de rue dans un mois… la terrasse de mon immeuble va me permettre de photographier le projet d’un bon angle :slight_smile:

14 Likes

September 8th. The new boards

1 Like

Croyez-le ou non mais le terrain derrière ces panneaux n’a jamais été construit de toute l’histoire de la ville. Donc jamais excavé, jamais remblayé.
Il n’y a que la résidence de Samuel Carsley qui fut construite en fond de lot vers 1880 et démolie il y a plus de cinquante ans.
Carte de 1890 et vue aérienne de 1947.

1947P8-25 qdMaiSheGuyMac

18 Likes

Incroyable!

Très intéressant ! C’est le genre de truc qu’on aurait pu voir sur le fil « Montréal inusité ». Je suppose que c’est le seul terrain qui n’a jamais été construit au centre-ville?

1 Like

14 septembre

9 Likes

20 septembre


7 Likes

Faudrait qu’on m’explique comment ils peuvent commencer à construire si rapidement après la mise en vente des unités… c’est hors norme, non ?

Lorsque vous achetez un condo en pré-construction, vous pouvez revendre/ assigner votre unité avant d’aller chez le notaire à la fin de la construction. Broccolini a une longue liste d’agents immobiliers qui ont accès aux préventes et qui profitent de ce système.

Donc, les agents immobiliers achèteront des unités en prévente, avec l’aide d’investisseurs, puis ils auront quelques années pour les revendre à un prix plus élevé. Un constructeur réputé comme Broccolini vendra 40 % des unités avant l’ouverture du bureau de vente au public.

4 Likes

Ah, c’est donc comme ça qu’ils font! Encore une chose que je ne savais pas. Vous êtes une véritable fontaine d’informations. Travaillez-vous dans le domaine de l’immobilier? Si non, vous devriez.

Donc quand je lis dans la pub que 65% sont déjà vendus, je ne dois pas m’y fier ? Cela ne veut pas dire vendu à des acheteurs publics ?

Bien sûr, vous pouvez vous fier aux chiffres. Le promoteur, donc Broccolini, ne fait pas publiquement la distinction entre les acheteurs. Peu importe qui l’a acheté, tant qu’il est vendu.

Je ne suis pas agent immobilier, j’ai travaillé dans un cabinet d’architectes. J’apprendrais beaucoup à travers cela, mais j’apprenais beaucoup aussi sur AgoraMtl.

4 Likes

20 septembre

13 Likes

Ça pieute!

15 Likes

Ça s’pieute-tu? :wink:

September 23rd.

8 Likes

C’est quand même vite pour une époque pandémie. Les gens n’hésitent pas d’acheter des condos en ville? J’ai cru que l’intérêt a baissé avec la pandémie. Ça semble risqué, d’acheter un condo sans savoir s’il va se vendre dans 3 ans et sans savoir si les prix vont chuter ou augmenter.