EXO - Discussion générale

Discussion portant sur EXO.

Voici les cartes de la réforme d’EXO Roussillon et Richelain de 2021.
Saint-Constant / Sainte-Catherine / Delson : https://consultations.exo.quebec/15806/widgets/62037/documents/41682/download
Candiac / Saint-Philippe : https://consultations.exo.quebec/15806/widgets/62037/documents/41680/download
Laprairie : https://consultations.exo.quebec/15806/widgets/62037/documents/41681/download

2 Likes

Bien que cette mesure s’applique uniquement au service de bus (et c’est logique), j’ai posté cette nouvelle ici, puisque c’est une initiative pour l’ensemble du territoire d’exo. :wink:

À compter du 1er décembre, l’initiative de sécurité « entre deux arrêts » s’appliquera à tout le territoire d’Exo

NOUVELLES FOURNIES PAR | exo | Nov 26, 2020, 09:57 ET

MONTRÉAL, le 26 nov. 2020 /CNW Telbec/ - Exo est fier d’annoncer que l’initiative de sécurité « entre deux arrêts » s’appliquera à l’ensemble de son territoire à compter du 1er décembre 2020. À partir de cette date, il sera possible pour une personne seule ou accompagnée d’un enfant, de demander de descendre entre deux arrêts planifiés d’autobus, et ce, après 20 h et jusqu’à la fin du service, 365 jours par année.

L’initiative « entre deux arrêts » était déjà disponible à bord des services offerts sur la couronne nord depuis 2018. Il était important pour exo, dans un souci d’harmonisation de ses services et de sécurité de sa clientèle, de l’étendre à l’ensemble du territoire qu’il dessert.

Aide-mémoire

  • Quoi? Initiative « entre deux arrêts »
  • Pour qui? Toute personne seule, homme ou femme. Toute personne seule accompagnée d’un enfant.
  • C’est quoi? La possibilité de demander pour sa sécurité de descendre d’un autobus entre deux arrêts planifiés
  • Quand? Après 20 h jusqu’à la fin du service. En tout temps, 365 jours par année.
  • Comment? Il suffit d’aviser à l’avance le chauffeur que l’on souhaite descendre entre deux arrêts. Il vous indiquera par la suite s’il peut s’arrêter en toute sécurité

« Depuis 2017, nous travaillons sans relâche à l’uniformisation de nos services et à étendre à l’ensemble de notre territoire les meilleures pratiques déjà mises en place sur le plan local. L’initiative « entre deux arrêts » fait partie de ces pratiques que nous souhaitons offrir à toute notre clientèle. Le sentiment de sécurité est primordial pour celles et ceux qui empruntent le transport collectif, surtout en soirée. Nous espérons que chaque usager qui perçoit un enjeu pour sa sécurité n’hésitera pas à recourir à ce service, peu importe où il se trouve », a déclaré Sylvain Yelle, directeur général d’exo.

À propos d’exo

Depuis le 1er juin 2017, exo exploite les services de transport collectif réguliers par autobus et de transport adapté des couronnes nord et sud, ainsi que le réseau de trains de la région métropolitaine de Montréal. En plus des lignes de trains, le réseau d’exo compte 241 lignes d’autobus et 63 lignes de taxibus. Deuxième plus grand exploitant de transport collectif du Grand Montréal, exo a assuré 43,5 millions de déplacements en 2019, dont près de 700 000 en transport adapté. exo.quebec

SOURCE exo

2 Likes

2020 : Bilan des améliorations pour les clients d’exo

NOUVELLES FOURNIES PAR | exo | Déc 16, 2020, 07:00 ET

MONTRÉAL, le 16 déc. 2020 /CNW Telbec/ - L’année tire à sa fin et l’heure est au bilan. Malgré les blocus ferroviaires, puis la pandémie de COVID-19, exo a livré de grands chantiers en 2020. Tour d’horizon des améliorations significatives que nous avons apportées et dont profiteront nos clients.

Les bons coups 2020

1. Un premier pôle de mobilité est inauguré à Vaudreuil
Au mois de novembre, exo a dévoilé par vidéo son tout premier pôle de mobilité situé à la gare Vaudreuil. C’est la première fois qu’exo regroupe sur un même site tous ses services : autobus, train et centre de services à la clientèle. Le nouveau pôle de mobilité a été réalisé dans le cadre d’un projet majeur qui comprenait la construction d’un centre de services et d’une vélostation, l’ajout de 230 places de stationnement et d’un quai ferroviaire (nord), la réfection du quai sud et l’agrandissement de la boucle d’autobus. Les nouveaux aménagements simplifieront les déplacements sur le site et accéléreront les correspondances entre l’autobus et le train.

2. Une nouvelle gare pour les citoyens de Mirabel
Exo a terminé les travaux de la nouvelle gare Mirabel, qui sera en service dès le 4 janvier 2021 sur la ligne exo2 Saint-Jérôme. Cette infrastructure viendra renforcer le rôle majeur que joue cette ligne de train pour relier la couronne nord de Montréal au centre-ville.

Les travaux d’aménagement de la nouvelle gare consistaient à construire un quai de 300 mètres, un stationnement de 333 places, un dépose-minute et une boucle d’autobus comprenant trois quais.

« Le train de banlieue est le mode de transport collectif structurant le mieux adapté au transport d’un grand nombre de personnes, en tout confort, entre la périphérie et le centre-ville de Montréal. La gare Mirabel permettra à exo d’offrir une alternative efficace à l’auto solo en créant une meilleure synergie entre le train et l’autobus dans un secteur à forte croissance démographique » a déclaré Sylvain Yelle, directeur général d’exo.

3. Un nouveau réseau d’autobus repensé dans trois secteurs
Le processus de refonte de notre réseau d’autobus s’est poursuivi en 2020 dans les secteurs Chambly-Richelieu-Carignan, Le Richelain et Roussillon, sur la couronne sud. Nos services y sont complètement revus de manière à mieux répondre aux besoins des clients et à être arrimés à la mise en service de l’antenne Rive-Sud du REM prévue en 2022.

Exo a mené d’une main de maître, avec le soutien de l’Institut du Nouveau Monde, une série de consultations publiques sur le nouveau réseau proposé auprès des citoyens des secteurs concernés.

De façon globale, le nouveau réseau proposera 21 lignes d’autobus avec accès direct au REM : plus de 100 000 résidents accèderont au métro léger sur rail en moins de 30 minutes. L’offre de transport sera bonifiée grâce à l’amélioration de la fréquence de passage en période hors pointe et en fin de semaine, et à la prolongation des heures de service. Les déplacements locaux et est-ouest seront également simplifiés.

4. Des données en temps réel pour les usagers
Depuis le début de la pandémie, exo a mis en place une panoplie de mesures sanitaires pour assurer la sécurité de ses clients et du personnel : désinfection quotidienne des surfaces, installation de distributeurs de désinfectant, etc. Conjuguées au port du masque dans les transports collectifs, ces mesures contribuent de manière importante à la confiance des usagers.

Dans le même esprit, exo a aussi bonifié ses outils d’information clientèle pour offrir, en temps réel, les données d’achalandage à bord de ses véhicules. Les données d’achalandage autobus sont déjà accessibles via les applications Chrono et Transit, ainsi que les panneaux d’information de plusieurs terminus. Les données d’achalandage train le seront prochainement. Grâce au déploiement progressif de cette nouvelle fonctionnalité, les clients d’exo seront en mesure de mieux planifier leurs déplacements, pour plus de confort et de sécurité.

5. Un nouveau numéro de téléphone unique
Le 1er octobre dernier, le service à la clientèle d’exo a mis en service un numéro de téléphone unique, facile à retenir, qui remplacera graduellement les anciens numéros : 1 833 allo exo (255 6396). De plus, la clientèle d’exo peut compter sur un horaire bonifié et uniformisé à l’échelle du réseau en matière de service à la clientèle.

À propos d’exo
Depuis le 1er juin 2017, exo exploite les services de transport collectif réguliers par autobus et de transport adapté des couronnes nord et sud, ainsi que le réseau de trains de la région métropolitaine de Montréal. En plus des lignes de trains, le réseau d’exo compte 241 lignes d’autobus et 63 lignes de taxibus. Deuxième plus grand exploitant de transport collectif du Grand Montréal, exo a assuré 43,5 millions de déplacements en 2019, dont près de 700 000 en transport adapté. exo.quebec

SOURCE exo

3 Likes

I went earlier today to “say” final goodbye to the exo6 Deux-Montagnes line :slightly_frowning_face:

8 Likes

I grew up regularly riding the original CNoR/CN trains as well as the CCF EMUs. We had planned to do the full line this time last year when something came up, they extended the date, and then the pandemic hit. I figured we’d have a chance to catch a ride on the truncated line after the crisis passed, but then they moved up the closure to this week and we are staying put. I’m glad you got to go see her one last time.

1 Like

Une autre raison pour que le territoire de Salaberry-de-Valleyfield intègre la CMM.

Salaberry-de-Valleyfield met fin au lien avec exo

Le 2 février 2021 — Modifié à 11 h 18 min le 1 février 2021

Temps de lecture : 2 min

Par Yanick Michaud

Il sera désormais difficile d’apercevoir un autobus d’exo à Salaberry-de-Valleyfield puisque la compagnie ne dessert plus les usagers de la ville. (Photo : Archives)

La société de transports exo ne dessert désormais plus la municipalité de Salaberry-de-Valleyfield.

La situation est effective depuis le dimanche 24 janvier. « Étant une ville hors-territoire de la CMM, Salaberry-de-Valleyfield a décidé de ne pas renouveler son entente de services avec l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM). Ce qui fait qu’exo n’a d’autre choix que d’arrêter son service dans cette municipalité. Il s’agit d’une situation hors de notre contrôle », indique Catherine Maurice, conseillère en relations médias au Bureau de la direction générale.

Ainsi, depuis le 24 janvier, Salaberry-de-Valleyfield a mis en place un nouveau service de transport collectif local sur son territoire, géré par la Société de transport de Salaberry-de-Valleyfield (stsv.ca).

« À partir de cette date, les autobus des lignes 1 et 28 du secteur exo Sud-Ouest ne desserviront plus les arrêts situés dans cette municipalité. Le Collège de Valleyfield ne sera plus desservi. L’horaire pour ces deux lignes sera modifié. Les titres exo ne seront plus valides sur le territoire de Salaberry-de-Valleyfield », avise la responsable.

Pour prendre connaissance des nouveaux horaires en vigueur depuis lundi pour les lignes 1 et 28, les clients peuvent consulter le site web d’exo.

Toujours possible de transiter

Les clients désireux de poursuivre leur chemin vers Valleyfield, de même que ceux de Valleyfield désirant se rendre à Montréal devront se procurer le titre proposé par le service local. Ce titre sera toujours vendu dans différents points de vente.

Les clients qui voudront faire une correspondance entre les services d’exo et la nouvelle STSV pourront le faire à l’arrêt Saint-Laurent/Saint-Louis à Beauharnois. « Cependant, exo souhaite rassurer sa clientèle de Beauharnois. Nous continuerons à desservir tous les arrêts existants à Beauharnois », plaide Catherine Maurice. La compagnie continuera également à se rendre à Montréal, bien que tous les arrêts situés entre Beauharnois et Valleyfield ne seront plus desservis.

Tous les panneaux d’arrêt qui ne seront plus desservis par exo ont été recouverts, en indiquant le contact de la nouvelle STSV.

« J’aimerais vous réitérer que cette situation est hors du contrôle d’exo et exo est désolé de devoir cesser de desservir le territoire de la municipalité de Salaberry-de-Valleyfield », conclut Catherine Maurice.

Valleyfield se tire dans le pied. Beaucoup de jeunes à Châteauguay, Léry, etc choisissaient d’aller au Cégep à Valleyfield plutôt qu’à Montréal parce que c’était facilement accessible en transport en commun.

Au moins il reste le pavillon de Saint-Constant. Oh attends, le transport collectif entre ces deux secteurs est vraiment mauvais.

Donc quelqu’un qui faisait le trajet Salaberry-de-Valleyfield - Montréal par la ligne 28 d’un bout à l’autre devra maintenant prendre le bus 11 jusqu’à Beauharnois, puis le bus d’Exo jusqu’à Montréal.

Ce n’est vraiment pas une amélioration pour les campivallensiens! Ridicule.

Par contre, on peut supposer que dans 3 ans un service sera créé par la STSV pour relier Valleyfield à la Station Anse-à-l’Orme du REM, ce qui permettra un trajet plus efficace pour ceux se rendant au centre-ville de Montréal que la run de lait de la ligne 1 d’exo.

Holy crap that’s a long, roundabout route. Disons, de l’hôpital (ou dans mon cas le cour supérieure :smirk:) est à 45 de chez moi, donc 35 minutes de la station Anse-à-l’Orme. En voiture privée. En bus? Ayoye.

Hum… C’est tout de même une drôle de coïncidence que cette annonce arrive au lendemain de la publicisation qu’exo ne dessert désormais plus Salaberry-de-Valleyfield. :thinking:

Exo et IVEO s’unissent pour le développement de projets de mobilité durable et intelligente

MONTRÉAL, le 3 févr. 2021 /CNW Telbec/ - Exo a le plaisir d’annoncer la mise en place d’un partenariat avec IVEO, organisme sans but lucratif (OSBL), dont la vocation est d’accompagner les villes de petite et moyenne taille dans le déploiement de solutions de mobilité durable.

Cette collaboration permettra d’accélérer le développement de projets de mobilité innovants sur le territoire d’exo, d’optimiser l’efficience opérationnelle et de faire rayonner l’expertise d’exo en matière de mobilité intelligente. […]

Facilitant le maillage entre les besoins de ses 30 villes partenaires et les solutions innovantes depuis trois ans, IVÉO contribue également à accélérer la validation et la commercialisation d’innovations technologiques dans le secteur de la mobilité. Plus de détails sur cette organisation sur son site web.

SOURCE exo

Le REM va transformer le réseau Exo

Journal Métro | 16:32 26 avril 2021 | Par: Pascal Gaxet, Métro

Le REM va transformer le réseau Exo
Photo: Courtoisie/Exo | Des usagers de bus Exo.

L’arrivée prochaine du Réseau express métropolitain (REM) et l’exode récurrent des Montréalais vers les périphéries de la métropole poussent l’organisme public de transport en commun Exo à transformer son réseau de transport pour répondre aux besoins grandissant des usagers.

Le REM va devenir la porte d’entrée vers le centre-ville de Montréal pour les usagers des transports en commun. C’est pour cette raison qu’Exo est en pleine transformation de ses lignes afin de s’y connecter. Les deux premiers secteurs d’Exo qui feront l’objet de larges modifications sont Chambly-Richelieu-Carignan et Le Richelain-Roussillon au-delà de la Rive-Sud.

«Nous adaptons le réseau en fonction de l’arrivée du REM sur nos différents territoires. C’est une réponse à une modification des besoins même dans les secteurs moins touchés par le REM», souligne la directrice du développement des réseaux Exo, Catherine Beaulieu.

Les autobus du réseau Exo ne se rendront plus vers le centre-ville car c’est le REM qui fera cette partie du trajet. Toutefois, cette nouvelle donnée bonifie l’offre en périphérie de l’île de Montréal et dans les deux secteurs cités.

«Les parcours kilométriques que nous ne ferons plus vers le centre-ville seront redirigés vers la périphérie et les secteurs actuels. Cela permet de créer de nouvelles lignes et de nouvelles dessertes. C’est une bonification du réseau.» –La directrice du développement des réseaux Exo, Catherine Beaulieu

Les usagers qui voudront atteindre le centre-ville devront passer par le REM. Catherine Beaulieu et son équipe assurent que cette nouvelle correspondance permettra de gagner du temps. «Accéder au centre-ville en bus est parfois difficile en période de pointe, grâce au REM, on se décongestionne», explique le Conseiller – Développement des réseaux chez Exo, Marc-Olivier Thibault.

Le territoire d’Exo Chambly-Richelieu-Carignan (CRC) offrira sept lignes directes vers le REM et le territoire Le Richelain-Roussillon (LRR) 14 lignes directes. Plus de 100 000 résidents devraient pouvoir accéder au REM en moins de 30 minutes.

Vers la périphérie

Exo a pour mission de desservir des zones se situant en périphérie de la métropole de la couronne sud et nord.

Avec la restructuration de son réseau, Exo veut mieux connecter cette couronne. «Une nouvelle ligne est-ouest sur la R-132 et le boulevard Taschereau verra le jour par exemple», explique Marc-Olivier Thibault.

De meilleures dessertes sont prévues dans les pôles de déplacements et les pôles commerciaux au sein de CRC et LRR comme les quartiers industriels de La Prairie, Candiac, Delson, Sainte-Catherine et Chambly.

Un nouveau réseau adoubé par les usagers

Avant que ce nouveau réseau soit dévoilé dans les secteurs CRC et LRR, Exo a sollicité la consultation publique des usagers et des municipalités traversées. La première phase consistait à définir les besoins via des groupes de discussions et des consultations. Cette phase s’est déroulée entre l’automne 2019 et février 2020. À partir de là, un scénario voit le jour.

La phase 2 permet une nouvelle période de consultation sur le réseau proposé.

Exo est désormais dans une étape de préparation à la future ouverture des lignes CRC et LRR. Une stratégie de communication est en cours d’élaboration et devrait comporter de l’information en ligne mais aussi des équipes terrains pour accompagner les usagers au début de l’opération. Le REM de la Rive-Sud prévoit son ouverture au printemps 2022.

Les deux futurs secteurs dont le réseau sera étudié sont Presqu’Île (Vaudreuil-Soulanges) et Laurentides (incluant le secteur ouest de Terrebonne). Les premières consultations pour ces secteurs se feront en 2021.

1 Like

Une nouvelle concernant la refonte du réseau de bus dans les secteurs Roussillon et Richelain.

Plus de départs d’autobus et une couverture élargie dans la région

Le 28 avril 2021 à 12 h 04 min

Temps de lecture : 3 min

Photo de Audrey Leduc-Brodeur

Par Audrey Leduc-Brodeur

Autobus d’exo (Photo : Michel Thibault)

L’opérateur de transport en commun exo a dévoilé au Reflet les ajustements apportés à la refonte de son réseau dans la région, en tenant compte du processus de consultations publiques, dont la dernière s’est déroulée en novembre. La fréquence hors pointe et la couverture dans certaines villes, notamment, ont été bonifiées.

D’abord, devant l’enthousiasme suscité par l’implantation de sa ligne d’autobus Est-Ouest qui reliera la route 132 au boul. Taschereau, puis au Réseau express métropolitain (REM), exo a choisi d’augmenter le nombre de départs sur une partie du trajet, de 9h à 15h. Ainsi, des autobus partiront toutes les 20 minutes, plutôt que 40, à partir du terminus Georges-Gagné à Delson jusqu’à la station Panama à Brossard pendant cette période ciblée.

Autrement, des départs sont prévus chaque 40 minutes au SmartCentre de Saint-Constant, en passant par Delson, Candiac et La Prairie, comme dans la version originale du plan.

«C’est évident que les habitudes des usagers seront chamboulées, car ils étaient habitués à se rendre au centre-ville de Montréal en autobus.» -Catherine Beaulieu, directrice du développement des réseaux d’exo

«La fréquence en période de pointe de certaines lignes de quartiers résidentiels vers le REM a aussi été améliorée», a fait savoir Marc-Olivier Thibault, conseiller au développement des réseaux d’exo.

La ligne R16 dans les quartiers de la Briqueterie et Symbiocité à La Prairie, entre autres, a vu son nombre de départs être doublé. Puis, les lignes R22 et R23, reliant respectivement Saint-Constant et Sainte-Catherine au REM, auront des départs aux 20 minutes, plutôt qu’aux 30.

Nouvelle ligne à Saint-Constant

Pour leur part, les usagers de Saint-Constant profiteront d’une couverture de territoire élargie, en réponse aux demandes des participants de la dernière consultation virtuelle qui souhaitaient un meilleur service dans leur ville. La ligne locale R14 a été ajoutée aux 12 autres qui circuleront dans le secteur Roussillon. Ce circuit, dont la destination est le terminus Georges-Gagné, couvrira une partie de la montée Saint-Régis, le boul. Monchamp et la rue du Maçon.

Toutefois, M. Thibault convient qu’une seule ligne, autre que le trajet Est-Ouest, offrira un déplacement direct au REM à partir de Saint-Constant, malgré les réticences des participants à la consultation publique de novembre.

Même constat à Sainte-Catherine où un seul circuit d’autobus transportera les usagers de la ville vers une station du REM à Brossard. Ce parcours a toutefois été bonifié, afin de desservir les résidents du secteur de la rue Principale à Delson.

Même temps de parcours

Catherine Beaulieu, directrice du développement des réseaux d’exo, a réitéré que «les nouveaux temps de parcours estimés pour se rendre au centre-ville de Montréal seront les mêmes qu’avant, même si une correspondance au REM sera désormais nécessaire. Ça ne devrait pas être impactant».

Par ailleurs, les nouvelles lignes directes et celles qui circuleront dans les quartiers résidentiels «permettront d’enlever de la pression sur les stationnements incitatifs» souvent à pleine capacité, croit Mme Beaulieu.

Prochaines étapes

Exo en est à finaliser l’élaboration des horaires et l’emplacement des arrêts d’autobus, en vue d’arrimer sa refonte à la mise en service du REM au printemps 2022. Puis, le même processus sera appliqué dans la région de Vaudreuil-Soulanges et des Laurentides, où des stations du REM seront accessibles plus tard.

3 Likes

C’est quand-même vraiment bien que plusieurs lignes d’Exo offriront bientôt un bus aux 20 min. Ça les rend beaucoup plus efficaces pour les déplacements quotidiens autres que le travail et l’école. En comparaison, j’ai essayé certaines lignes de la RTL la semaine dernière et la plupart n’offraient qu’un bus à l’heure.