Élections municipales 2021

Photo des archives de la ville

Les élections municipales 2021 sont déclenchées partout au Québec. Les candidats peuvent soumettre officiellement leur candidature à partir du 17 septembre 2021.

Vous pouvez trouver de l’information spécifiquement pour Montréal ici:
Accueil - Élections Montréal (montreal.ca)
Pour le Québec au grand complet:
Élections municipales 2021 (gouv.qc.ca)

Les élections auront lieu le 7 novembre 2021.

Premier post pour demain, “Compétent”, coin Robert-Bourassa/René-Lévesque

J’ai aussi vu une autre affiche qui se faisait accrocher, “Passionné”


René-Lévesque/Papineau

C’est commencé!

5 Likes

Je comprends pourquoi on attends pas 3 jours de plus que la campagne fédérale soit terminée…

On a beaucoup de poteaux à Montréal, ça prend beaucoup de pancartes pour tous les décorer!

Premier sondage pour les élections municipales 2021 à Montréal (prise deux, j’avais fait un premier sondage qui comprenait la question comme choix de réponse et je ne pouvais pas le modifier). Pour ce premier sondage, je propose les 4 principaux partis (invités au débat pour les jeunes de TVA le mois passé) comme choix de réponse, on pourra en rajouter avec les candidatures officielles.

  • Ensemble Montréal (Denis Coderre)
  • Projet Montréal (Valérie Plante)
  • Ralliement pour Montréal (Marc-Antoine Desjardins)
  • Mouvement Montréal (Balarama Holness)
  • Autres

0 votant

1 Like

@vincemtl can you update the image, the portraits are too cropped in the last one

1 Like

https://www.facebook.com/watch/live/?v=3081311728771823&ref=notif&notif_id=1631890050113978&notif_t=live_video_explicit

Welp that didn’t take long

3 Likes

Ouf les pancartes de Denis Coderre sont pas une grande réussite : “passionné, compétent, efficace”. C’est tellement premier degré, vide de sens et pas excitant comme message. On dirait les adjectifs d’une lettre de présentation un peu médiocre pour un nouvel emploi. Son visage en gros plan donne l’impression qu’il va mansplainé à tout le monde quoi faire.

L’équipe de communications d’Ensemble Montréal a pas scoré fort.

3 Likes

Bof on s’en fout un peu des pancartes. Personne ne gagne parce que sa pancarte est plus belle. Par contre ne pas en avoir est dangereux car tu es un peu absent du décor. Je suis d’accord avec toi par rapport à la photo en gros plan que je trouve aussi peu réussie. Par contre commencer à parler de mansplaining à cause d’une photo c’est fort et un peu dommage. D’ailleurs Valérie Plante et son équipe jouent souvent la carte du sexisme pour se défiler des critiques, ce qui n’est pas, selon moi, une stratégie gagnante. J’espère que la campagne sera plus saine que cela.

5 Likes

Il ne faut pas nier quand-même que Valérie Plante a eu un gros impact avec ses pancartes il y a 4 ans. “L’homme de la situation”, tout le monde s’en souvient, ca avait marqué et les gens ont parlé d’elle. Le “Parti du Plateau” a réussi à se donner une nouvelle image, crédible, qui ont convaincu les gens qui en avaient assez de Coderre, qu’elle pouvait réussir à le défaire.

Différence aujourd’hui, les deux chefs sont bien connus.

Donc la “beauté” des pancartes ne fait pas gagner quelqu’un, mais il ne faut pas sous-estimer leur potentiel et importance. Comme tu dis, présentement il y a deux absents, fautes de fonds ou priorités différentes. Par contre, s’ils ne s’affichent pas bientôt, ils resteront probablement en marge pour le reste de la campagne.

7 Likes

Actualités

Valérie Plante remporte un prix environnemental CLEAN50

La mairesse sortante de Montréal, Valérie Plante, accompagnée de la femme d’Oscar Peterson, Kelly Peterson, d’Oliver Jones, sa conjointe et d’André Ménard, a fait l’annonce qu’une place publique rendra hommage à l’artiste Oscar Peterson entre la rue McGill College et la Place Ville-Marie. Photo: Josie Desmarais/Métro

Francois Lemieux

il y a 20 minutes - 3 minutes de lecture

Elle qui avait fait de l’environnement une priorité lors de la campagne électorale de 2017, la mairesse sortante de Montréal, Valérie Plante a reçu, la semaine dernière, un prix canadien CLEAN50, une récompense remise annuellement à des personnalités engagées dans la lutte contre les changements climatiques au pays.

Créés en 2011 par la firme torontoise Delta Management Group, qui se spécialise dans le recrutement de professionnels en développement durable, les prix CLEAN50 sont décernés à 50 récipiendaires ayant soumis leur candidature dans 16 catégories différentes, dont «télécommunications et médias», «produits de détail et de consommation» ou encore «énergies renouvelables».

Sur les 50 récipiendaires sélectionnés, un gagnant est en outre choisi dans chacune des 16 catégories pour recevoir la distinction CLEAN16. C’est le cas de Valérie Plante dans la catégorie «villes».

«Je suis fière d’avoir été nommée au sein des leaders les plus ambitieux en matière de développement durable et […] particulièrement fière que les engagements qu’a pris Montréal se traduisent en actions concrètes. Notre action internationale prend tout son sens quand elles prennent forme sur le terrain et améliorent la qualité de vie», indique Mme Plante.

La cheffe de Projet Montréal a été choisie parmi plus de 1000 candidatures soumises.

«Montréal est en passe de devenir le paradis durable, résilient et riche en biodiversité du Canada», peut-on lire sur la fiche explicative du prix remporté par la mairesse de Montréal.

Composé principalement par des représentants de Delta Management Group, le comité de sélection a également noté que depuis l’élection de Mme Plante, Montréal a adopté un plan climat qui établit une feuille de route pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Le plan prévoit aussi une réduction de 55% des émissions de GES sous les niveaux de 1990 d’ici 2030.

Une zone «zéro émission» doit par ailleurs être implantée au centre-ville de Montréal d’ici 2030. La plantation de 500 000 arbres et la poursuite de l’électrification des transports en commun sont aussi au menu.

La création du Grand parc de l’Ouest, qui compte 3000 hectares de forêts, zones humides et corridors écologiques a aussi été remarquée.

Le comité de sélection des prix CLEAN50 juge les accomplissements des candidatures reçues sur une période d’un peu plus de deux ans. Les prix CLEAN50 décernés ce mois-ci récompensent les accomplissements réalisés entre janvier 2019 et mars 2021.
https://journalmetro.com/actualites/2697485/valerie-plante-remporte-prix-environnemental-clean50/

3 Likes

Un prix largement mérité pour tous les efforts non seulement en matière d’environnement, mais aussi pour les espaces publics, la mobilité et même les infrastructures souterraines dont les travaux dérangent ponctuellement, mais qui sont devenus essentiels et urgents. Les gens peuvent bien critiquer sa gestion, bien sûr elle n’est pas parfaite (qui ne fait pas d’erreurs) mais elle est cohérente avec ses promesses et démontre sincèrement un préjugé favorable pour la qualité de vie à Montréal.

Si je fais son bilan: pas de scandale, une présence marquée dans tous les dossiers majeurs, beaucoup de réalisations qui ont un caractère permanent, la paix sociale avec les travailleurs de la Ville, une gestion pandémique honorable et une administration efficace et responsable. Bien sûr on voudrait un intérêt plus soutenu en matière d’économie, plus d’audace dans l’aménagement des nouveaux quartiers, plus de densité dans les quartiers centraux et des hauteurs moyennes supérieures au centre-ville et sa périphérie.

3 Likes

Vous vos foutez des pancartes parce que vous êtes politisé et que vous savez déjà pour qui vous allez voter, mais le fait est que ces affiches ont un impact. Mélanie Joly en 2013 avait frappé un grand coup avec ses affiches noires et jaunes présentant beaucoup de contrastes. C’est la première chose qui a vraiment fait parler d’elle et au final elle est arrivée deuxième!

En 2017, les affiches de Denis Coderre pour Montréal étaient si laides et peu claires comparées à celles de Projet Montréal, c’était vraiment gênant. On avait peine à lire et à comprendre ce qui se passait, et le look “photoshop” était beaucoup trop flagrant.

Mention spéciale aux affiches de Balarama Holness, qui sont très belles je trouve.

3 Likes

Par contre, le mélange des affiches fédérales et provinciales nuit (pour le moment) à la compréhension. Les pancartes de Plante se confondent avec celles des Libéraux et celles de Holness avec celles du PPC

1 Like

Sans compter celles ajoutées qui sont pour des causes (syndicat, situation en Palestine, pipelines, etc) et non un candidat ou un partie en particulier, juste en-dessous de plusieurs pancartes de partis

Pancarte de Balarama Holness accrochée

2 Likes

Selon Valérie Plante construire plus haut que le Mont-Royal nous ferait perdre notre statut de Ville Unesco du Design. Vraiment bravo pour le mensonge du siècle :rofl::rofl::rofl::rofl:. Faut arrêter.

1 Like

Je suis surpris qu’on l’aie pas déjà perdu… c’est quand la dernière fois qu’on a eu le projet d’un starchitecte ou bien quand est-ce qu’on a respecté nos concours international de design… on fait des concours pour se donner bonne conscience, mais quand viens le temps d"appliquer sur le terrain, on a rarement ce qu’on avait choisi…

Pour ce qui est de la hauteur, ça la aucun rapport et je trouve vraiment dommage qu’on mélange encore vue et hauteur. Tu peux très bien cacher la vue avec 10 étages mal placés, comme tu peux totalement la présenvée avec un 15étages additionnels sur un lot… Je me demande ce Phyllis Lambert penserait d’un projet à la TD Tower proposé aujourd’hui à Montréal…

4 Likes

image

La course à la mairie de Montréal s’annonce serrée. Alors que la campagne électorale municipale vient de débuter, les deux principaux candidats, Valérie Plante et Denis Coderre, se retrouvent au coude-à-coude dans les intentions de vote, selon un sondage Léger-Le Devoir . L’avance que détenait le chef d’Ensemble Montréal au printemps dernier s’est considérablement réduite, possiblement en raison de son début de course moins réussi que prévu, croit le sondeur.

1 Like