Déconstruction du Pont Champlain

2 Likes


Un beau rapprochement. On ne pourra pas dire que le démentèlement du pont Champlain ne se fait pas religieusement avec des techniques contemporaines inédites, tout en respectant les principes environnementaux de la déconstruction durable. :smiley:

1 Like

Ils devraient garder une poutre et en faire des bagues qu’on donne aux politiciens au début de leur mandat pour qu’ils se rappellent de ne pas négliger sur l’entretien des infrastructures.

10 Likes

Elle est bonne, mais c’est un problème d’ingénierie à la base. Le tablier du pont n’était pas adapté à l’usage de sels déglaçants.

c’est ce qui arrive quand on prend le plus bas soumissionnaire

Le démantèlement du tablier du vieux pont dans l’approche Brossard progresse bien. Il n’en resterait qu’une petite portion… :+1:


Caméra SDC

5 Likes

Je suis déçu qu’on ai pas retenu cette image pour ce fil


photohélico.com (via: les_yeux_du_ciel/Instagram)

8 Likes

Pas la meilleure capture (car la caméra avait la vue un peu embrouillée… :face_with_peeking_eye:), mais cela donne une bonne idée de l’avancée des travaux de déconstruction du vieux pont.


Caméra SDC

3 Likes

Avais-tu oublié les multiples webcams? :thinking:

https://www.devisubox.com/dv/dv.php5?pgl=Project/interface&sRef=2TLT3U2WQ

1 Like

Déconstruction du pont Champlain

Portail Constructo | 10 septembre 2020 (Mise à jour le 19 août 2022)

Déconstruction du pont Champlain. Crédit : PJCCI

Maintenant remplacé par le nouveau pont Samuel-De Champlain, l’ancien pont Champlain, qui enjambe le fleuve Saint-Laurent de L’Île-des-Sœurs à Brossard, a atteint la fin de sa vie utile. Le processus menant à sa déconstruction est maintenant en cours.

La société d’État PJCCI compte réaliser les travaux selon une approche de développement durable. L’opération s’avère colossale, soit déconstruire, transporter et valoriser quelque 250 000 tonnes de béton, 25 000 tonnes d’acier et 12 000 tonnes d’asphalte. La mise en chantier a eu lieu en juillet 2020 et la fin de la grande déconstruction est prévue pour janvier 2024, dans les sections qui comprennent le fleuve Saint-Laurent et sa voie maritime ainsi que L’Île-des-Sœurs et Brossard.

Selon ce qui est prévu, chaque composante serait désassemblée minutieusement, afin de minimiser l’impact sur l’environnement et sur le public, tout en favorisant le plus possible la réutilisation des matériaux ainsi récupérés. Un concours de réutilisation des matériaux est par ailleurs lancé en 2021 par la PJCCI, où le dévoilement des projets sélectionnés est promis en 2022. En outre, des mesures d’atténuation seraient mises en place pour minimiser, de façon globale, les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Parallèlement à ces mesures, des projets de compensation ont été prévus pour minimiser l’impact sur l’habitat des poissons ainsi que sur les milieux humides environnants. On compte notamment aménager une terre agricole en plaine inondable dans le cadre d’un projet de conservation, à Saint-Ignace-de-Loyola, démanteler partiellement des quais de service de l’Estacade et de Brossard et retirer complètement plusieurs piles et semelles du pont Champlain d’origine.

On estime à environ sept hectares la superficie qui sera libérée à la suite de cette intervention majeure, espaces que l’on compte aménager et mettre en valeur au bénéfice des citoyens : la berge du côté de Montréal, l’Estacade du pont Champlain, le site de la digue de la Voie maritime du Saint-Laurent et la berge du côté de Brossard.

Coût

400 millions de dollars

Promoteur

Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI)

Maitre d’œuvre

Nouvel Horizon Saint-Laurent, groupe formé de Pomerleau et de Delsan-A.I.M.

Étapes de réalisation

2019

  • Début des rencontres publiques – printemps 2019
  • Mise en service du nouveau pont Samuel-De Champlain – printemps 2019
  • Mise hors service du pont Champlain – printemps 2019
  • Finalisation de l’analyse environnementale ciblée – été 2019

2020

  • Début de la réalisation du contrat conception-construction pour les travaux de déconstruction
  • Opérations de mobilisation et travaux préparatoires d’arpentage, de terrassement et de protection d’éléments à conserver – printemps 2020
  • Retrait de certains éléments structuraux dans le cadre du programme recherche et développement – été 2020
  • Début des travaux de déconstruction de travées, de piles et de culées à L’Île-des-Sœurs – été 2020
  • Valorisation des matériaux tout au long du projet
  • Projet de compensation de l’habitat du poisson à Saint-Ignace-de-Loyola

2021

  • Déconstruction quasi complétée à l’été du côté de L’Île-des-Sœurs. Les piles, les travées et les culées ont été déconstruites.
  • Début au printemps des travaux de déconstruction dans la section de la voie maritime. Les grands travaux consistent en l’assemblage de 12 barges, le retrait des renforcements (treillis modulaires), la déconstruction des travées au-dessus du fleuve, le début de la déconstruction des piles et semelles ainsi que le retrait d’éléments structuraux; planification des travaux en saison hivernale, jusqu’en 2024
  • Début à l’été des travaux préparatoires à la descente de la travée suspendue au-dessus de la voie maritime du fleuve
  • Construction à l’été de la jetée adossée à la digue de la voie maritime
  • Début, à l’automne, de la deuxième phase de construction d’une jetée temporaire dans le secteur de Brossard qui permettra de prolonger la jetée dans le Petit Bassin de La Prairie

2022

  • Début à l’hiver des travaux préparatoires en vue de la descente de la travée suspendue
  • À l’hiver, descentes de la travée suspendue. La structure longue de 117,5 mètres et pesant 2 200 tonnes est détachée et descendue au moyen de câbles sur barge-catamaran. Le transport de la travée suit pour son démantèlement vers un site autorisé.
  • Début au printemps des travaux du côté de Brossard, jusqu’à l’hiver 2024
  • Au printemps, retrait de la 30e et dernière travée entre L’Île-des-Sœurs et la digue de la Voie maritime du Saint-Laurent.
  • Au printemps, plus de 32 piles et 12 semelles en tout ont été déconstruites entre L’Île-des-Sœurs et la Voie maritime du Saint-Laurent
  • Fin du démantèlement de la travée principale au parc Léon-Gravel, à Brossard.
  • Travaux préparatoires à la déconstruction du porte-à-faux de la travée Est, à Brossard. Les travaux consistent en l’installation de deux systèmes de tours temporaires et de renforts en acier sur la structure existante.

2024

  • Finalisation des travaux de déconstruction du pont en janvier
  • Aménagement des berges et de l’Estacade
  • Projets de compensation
  • Début de l’aménagement des rives

2025

  • Fin de l’aménagement des rives

Le chantier en direct:

https://www.devisubox.com/dv/dv.php5?pgl=Project/interface&sRef=2TLT3U2WQ

••••••••••••••••


Déconstruction du pont Champlain. Crédit : PJCCI

4 Likes

Nouvelle webcam sur la rive-sud

https://www.devisubox.com/dv/dv.php5?pgl=Project/interface&sRef=2TLT3U2WQ

5 Likes

14 Likes

8 Likes

On a un ami qui s’est fait photographié par la webcam!

16 Likes

PVI: Fermeture complète du boul. Marie-Victorin Ouest et de la bretelle d’accès de l’A-10 Ouest vers le boul. Marie-Victorin Ouest, du 16 au 19 septembre

Du vendredi 16 septembre 23 h au lundi 19 septembre 5 h :

  • Fermeture complète du boul. Marie-Victorin Ouest à la hauteur du boul. Simard et fermeture de la bretelle d’accès pour l’A-10 Ouest
  • Fermeture complète de la bretelle d’accès de l’A-10 Ouest pour le Boul. Marie-Victorin Ouest
  • Pour le retrait de treillis modulaires sous le pont Champlain d’origine

6 blitz de travaux majeurs – route 132 à Brossard

Dans le cadre de la déconstruction du pont Champlain d’origine, d’importants blitz de travaux se tiendront entre septembre et novembre sur la route 132 à Brossard. En effet, une autre étape clé de ce grand chantier sera franchie puisque les travées situées au-dessus de la route 132, ainsi que les piles qui les supportent, seront démolies.

Calendrier des blitz

  • 16-17-18 septembre​
  • 23-24-25 septembre​
  • 30 sept.-1-2 octobre​
  • 7-8-9 octobre : si travaux reportés​
  • 14-15-16 octobre : si travaux reportés​
  • 4-5-6 novembre​
  • 18-19-20 novembre​
  • 25-26-27 novembre​

****** Les dates peuvent varier selon la météo ou l’évolution des travaux.

Travaux en cours et à venir

Vous pouvez suivre les travaux en cours en consultant les caméras en direct installées à certains endroits stratégiques sur le site.

CAMÉRAS EN DIRECT

Section 7 : Brossard

Automne 2022 – Étape 1: mi-septembre à novembre

  • Travaux préparatoires à la déconstruction des travées au-dessus de la route 132 principalement du camionnage pour l’importation de matériaux granulaires
  • Retrait des treillis modulaires
  • Déconstruction des travées au-dessus de la route 132 (fin octobre / début novembre selon l’évolution des travaux et les conditions météorologiques)

Impacts à prévoir :

  • Circulation : 6 blitz de fin de semaine entre septembre et novembre du vendredi 23 h au lundi 5 h + fermeture de nuit en semaine en septembre uniquement
    • fermeture complète de la route 132 OU fermeture complète du boul. Marie-Victorin, dans une ou les deux directions à la fois
    • Par défaut, lors des fermetures du boul. Marie-Victorin, les bretelles de sortie et d’accès dans les zones entravées seront fermées.
  • Travaux en continu de jour et de nuit
  • Bruit de percussion et d’opération / possibles dépassements du critère de bruit de nuit
  • Poussière visible à proximité
  • Camionnage et entreposage de matériaux

Mesures de mitigation :

  • Simulation des travaux avant les blitz​
  • Utilisation de marteaux avec un dispositif antibruit (réduction de 5 à 10 dBa)​
  • Travaux plus bruyants exécutés de jour​
  • Mur/écran temporaire anti-bruit composé de camions (sur 210 m) ​
  • Suivi des niveaux de bruit par sonomètres en temps réel
  • Utilisation de canons à eau pour réduire les poussières
  • Suivi en temps réel de la qualité de l’air

Automne 2022 – Étape 2: octobre 2022 à avril 2023

  • Déconstruction des travées sur la jetée de Brossard
  • Traitement du béton au sol sur la jetée

Impacts à prévoir :

  • Bruit de percussion et d’opération de jour pendant plusieurs semaines (octobre 2022 à avril 2023) en respect des critères en vigueur
  • Poussière visible à proximité du chantier
  • Entreposage de matériaux
  • Camionnage durant les heures permises

Mesures de mitigation :

  • Simulation des travaux avant les blitz​
  • Utilisation de marteaux avec un dispositif antibruit (réduction de 5 à 10 dBa)​
  • Travaux plus bruyants exécutés de jour​
  • Mur/écran temporaire anti-bruit composé de camions (sur 210 m) ​
  • Suivi des niveaux de bruit par sonomètres en temps réel
  • Utilisation de canons à eau pour réduire les poussières
  • Suivi en temps réel de la qualité de l’air

CIRCULATION ROUTIÈRE

Section 5 : fleuve Saint-Laurent

Retrait des piles et des semelles

Les équipes de déconstruction ont débuté les travaux de retrait des piles et des semelles à l’aide d’excavatrices spécialisées mobilisées sur des barges. Ces dernières serviront de surface de travail et faciliteront l’évacuation des débris de béton vers le quai de la jetée de l’île des Sœurs.

Ces travaux sur le fleuve se poursuivent jusqu’à l’été 2023. À ce jour, 38 piles et 26 semelles ont été déconstruites entre l’île des Sœurs et la Voie maritime du Saint-Laurent. (Mise à jour septembre 2022)

Des renforts en acier et deux systèmes de support temporaire ont été installés au-dessus et en-dessous de la structure existante. Ces équipements permettront de couper la structure en deux sections pour ainsi les déconstruire à partir du centre vers les piliers.

Étapes de déconstruction : piles

  1. Les piles sont déconstruites du haut vers le bas par percussion à l’aide de marteaux hydrauliques installés sur les excavatrices.
  2. Deux barges sont nécessaires pour déconstruire une pile.
  3. Les barges sont regroupées afin de récupérer les débris.
  4. Les débris sont revalorisés dans des sites de repreneurs autorisés.

La durée de l’opération est d’environ 10 jours pour chaque pile.

Étapes de déconstruction : semelles

  1. Deux barges assemblées en forme de « L » servent à encercler la semelle qui est confinée à l’aide de palplanches.
  2. Une fois le confinement en place, des excavatrices équipées de système de positionnement GPS procèdent à l’extraction des semelles sous le fleuve Saint-Laurent jusqu’au niveau du fond marin.
  3. Une fois la déconstruction terminée, l’espace vide laissé par la semelle au niveau du fond marin est reconstitué par un remblai de pierre et le confinement est retiré.

La durée de l’opération est d’environ 20 jours pour chaque semelle.

Construction de la jetée temporaire

L’équipe de NHSL procède au retrait partiel de la jetée du côté de l’île des Sœurs, dans la section adjacente à l’entrée de l’Estacade, afin de récupérer les matériaux qui ne sont plus utilisés.

Ces matériaux serviront à finaliser la jetée de la digue de la Voie maritime afin de réduire l’importation de nouveaux matériaux provenant des carrières et ainsi, réduire le camionnage sur le réseau périphérique au projet et diminuer les gaz à effet de serre.

Également, lorsque la jetée sera retirée, NHSL débutera la déconstruction des trois semelles situées sous la jetée.

Section 6 : Voie maritime

Déconstruction de la section en porte-à-faux

Les travaux de déconstruction du porte-à-faux de la travée Est (du côté de Brossard) ont débuté et se poursuivront jusqu’en décembre 2022.

130 pièces d’acier à découper et à descendre

Il reste 130 pièces d’acier à découper et à descendre sur la jetée dans la section en porte-à-faux de la travée Est (du coté de Brossard).

Des renforts en acier et deux systèmes de support temporaire ont été installés au-dessus et en-dessous de la structure existante. Ces équipements permettront de couper la structure en deux sections pour ainsi les déconstruire à partir du centre vers les piliers.

Les 5 étapes de levage d’une pièce :

  1. pour permettre le levage d’une pièce du pont, des ingénieurs procèdent à l’identification et à l’évaluation du poids de la pièce à soulever;
  2. une fois son poids connu, les lignes de découpage sont marquées sur la pièce à l’aide de peinture;
  3. ensuite, la pièce est attachée à la grue et des équipes en place sur le tablier du pont découpent les morceaux d’acier;
  4. la pièce est finalement descendue et déposée sur la jetée par la grue;
  5. les matériaux sont évacués vers des sites de repreneurs autorisés.


En moyenne, il y a une dizaine de levage de pièces par jour selon la météo.

Durant ce procédé, certains éléments des sections préalablement identifiés seront récupérés dans le cadre des projets de recherche et développement ainsi que pour les projets de réemploi.

L’ensemble des travaux pourraient générer du camionnage, du bruit, notamment pendant la déconstruction et le transport hors site de divers matériaux, des émissions de poussière et des entraves locales et ponctuelles.

Lexique des ponts

  • Jetée : La jetée permet de démanteler des éléments structuraux du pont dans les secteurs en rive où l’utilisation des barges n’est pas possible en raison des eaux peu profondes.
  • Pile : La pile d’un pont, soit la « jambe », est un appui intermédiaire supportant le tablier de l’ouvrage.
  • Semelle : Une semelle d’un pont, soit le « pied », est la base qui reprend les charges du pont.
  • Culée : La culée d’un pont est la partie située sur la rive destinée à supporter le poids d’un tablier.
  • Tablier : Le tablier d’un pont est une structure porteuse qui supporte les charges du trafic routier.
  • Travée : La travée d’un pont est la partie comprise entre deux piles ou entre une pile et une culée.
  • Chevêtre : Le chevêtre d’un pont est la partie supérieure d’une pile, lorsque le tablier repose sur celle-ci par l’intermédiaire d’un ou plusieurs appareils d’appui.
4 Likes

2022-09-21





12 Likes

En rattrapage:

5 Likes

10 Likes