Déconstruction du Pont Champlain

Le petit Bassin de La Prairie a commencé a dégeler cette semaine, la Voie Maritime a ouverte mardi, les brises glaces sont passés. La partie centrale du tablier a donc été déplacée près de la berge du parc Léon-Gravel (propriété du fédéral si je ne me trompe pas), où une grue se trouve. De plus, on enlève tranquillement des morceaux de l’approche Brossard au dessus de la Voie Maritime.

7 Likes

Étrange, ils ont laissé une travée au milieu du fleuve et ils travaillent sur la partie près de la superstructure…
Via les webcams:


4 Likes

Merci pour toutes vos photos et vidéos montrant cet impressionnant chantier de déconstruction du fameux pont Champlain, dont j’étais si fier du haut de mes10 ans au début des années 60. Il faut dire que j’ai été témoin de sa véritable construction, surtout lors de mes séjours de camping et de pêche dans la voie maritime à l’ombre de l’immense structure, avant la construction de la 132. À l’époque il y a avait encore des chalets tout le long des rives voisines des piliers. Puis tous ces bâtiments ont été démolis me fournissant généreusement en bois pour mes énormes feux de camps dignes de la St-Jean, à chacune de mes visites sur le rive-sud.

Si on m’avait donné l’assurance à ce moment là que je serais témoin de sa démolition de mon vivant, j’aurais certainement cru vivre bien au-delà de 100 ans, peut-être même 150? Or ironiquement c’est le plus jeune des ponts reliant la ville à la rive-sud (à part le tunnel) qui aura été le premier à disparaitre, victime de dégénérescence prématurée.

Je ne suis donc plus certain de devenir ultra-centenaire et dans le processus j’ai perdu une partie de mes espérances et illusions. :slightly_frowning_face:

En même temps l’expression solide comme un pont suscite chez moi aujourd’hui bien des doutes et même une certaine forme d’hilarité. Comme quoi rien n’est garanti dans la vie… à bien y penser je devrais peut-être finalement me résoudre à faire mes pré-arrangements plus tôt que je ne le pensais? On ne sait jamais, la vie passe si vite :latin_cross:

6 Likes

Ils ont déplacé une des caméra.
La superstructure du coté Brossard est maintenant séparé en deux.

8 Likes

11 Likes

11 Likes

Le démantèlement de la partie centrale avance bien.

5 Likes

3 Likes

La déconstruction du pont Champlain suit sa route


La déconstruction du pont Champlain d’origine se poursuit et la travée principale a été retirée. | Photo: Denis Germain/Collaboration spéciale

Journal Métro | IDS-VERDUN | 9 mai 2022 à 12h31 | Alicia Casteras

La complexe déconstruction du pont Champlain d’origine, entamée en juillet 2020, se poursuit jusqu’en 2024.

«À date, nous en sommes à 50% d’avancement du global du projet, ce qui respecte l’échéancier et le budget», confirme Nathalie Lessard, directrice des communications à la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain incorporée (PJCCI), qui a octroyé le contrat de déconstruction au consortium Nouvel Horizon Saint-Laurent (NHSL).

L’emblématique structure de métal de 3,4 kilomètres, qui relie les villes de Brossard et Montréal en traversant le fleuve Saint-Laurent, inaugurée en 1962, avait atteint la fin de sa vie utile après 57 ans de service.

Les travaux de sa déconstruction ont débuté en juin 2020 et s’échelonneront sur environ trois ans et demi. Pour l’heure, le budget seul de la déconstruction est de 225,7 millions de dollars, «auxquels viendront s’ajouter les frais directs liés à la COVID-19, pour assurer la sécurité et la santé des travailleurs», précise d’ores et déjà Nathalie Lessard.

Météo clémente ou pas, le chantier qui rassemble environ 150 personnes au total a poursuivi ses activités tout au long de l’année. L’une des étapes les plus importantes et symboliques s’est déroulée entre le 6 et 8 janvier dernier, avec l’impressionnante descente de la travée principale.


La travée principale du pont Champlain d’origine a été retirée. | Denis Germain-Collaboration spéciale

«Au 31 mars, nous avions 24 travées (la portion horizontale du pont sur laquelle roulaient les voitures), 12 piles (les pattes du pont) et 6 semelles (la portion sous-marine de la patte du pont) qui étaient démontées, donc ça évolue très bien», confirme Nathalie Lessard.

Chantier historique et technique

C’est la première fois dans l’histoire de Montréal que l’on déconstruit un pont de 3,4 kilomètres de longueur. Et la façon dont nous le faisons, c’est probablement une première au Canada, compte tenu de toutes les mesures de protection de l’environnement que nous avons déployées.

Nathalie Lessard, directrice des communications à la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain incorporée

Car le choix de déconstruire l’ouvrage, plutôt que de le détruire, permet de minimiser l’impact sur le fleuve Saint-Laurent en recueillant l’ensemble des débris, mais demande toute une organisation millimétrée. La majeure partie du chantier se déroule sur l’eau, par barge, ou depuis des jetées artificielles qu’il a fallu construire par manque de profondeur au bord des rives.

Pour limiter l’impact du chantier sur l’environnement, la PJCCI a mis en place différentes mesures réparties en cinq volets principaux: protection de l’environnement, valorisation des matériaux, développement durable, recherche et développement, ainsi que l’héritage Champlain, qui prévoit qu’à la fin de la déconstruction, les terrains libérés équivalant à sept hectares soient mis en valeur au bénéfice des citoyens.

2 Likes

9 Likes

La déconstruction avance bien. Petit vidéo en date du 14 mai 2022 filmé avec un drone.

4 Likes

Superbe vidéo, @tipat99 ! Je l’avais remarqué sur ta chaîne YT, mais je me suis gardé une petite gêne avant de la partager ici… :wink:

On voit que tu maîtrises drôlement bien ton drône. :sunglasses: :ok_hand: Disons que je ne m’aurais pas trop hasardé au-dessus du fleuve…