Avenue McGill College - Réaménagement

Concours multidisciplinaire pour la transformation de l’avenue McGill College en place publique.

Informations

Équipe lauréate :

  • Civiliti
  • Mandaworks
  • SNC Lavalin
  • Lasalle-NHC
  • UDO Design
  • Biodiversité Conseil
  • Lamontagne Consultants
  • ÉVOQ

Dates importantes :

  • 2021 : dévoilement du concept final du projet d’aménagement
  • 2023 : Début des travaux

Autres informations :

  • Le budget global pour le réaménagement de la place de l’avenue McGill College est de 87,1 M $.

Liens pertinents : https://designmontreal.com/concours/mcgill-college-lavenue-reinventee

Images

1 Like

C’est beaucoup plus « nature » que ce que j’aurais pensé! Ça va faire tout un îlot de verdure contrastant avec le centre-ville. La sortie du Métro à l’air pas mal chouette aussi.

1 Like

L’idée du grand foyer 4 saisons est géniale. J’espère que ça va se construire tel que présenté.

1 Like

C’est, je trouve, magnifique.
D’autres images provenant de Kollektif :

3 Likes

GabMtl a dit : C’est, je trouve, magnifique.
D’autres images provenant de Kollektif :

Oui je les ai incluses dans la portion «révéler» :stuck_out_tongue:

Archie said:

GabMtl a dit : C’est, je trouve, magnifique.
D’autres images provenant de Kollektif :

Oui je les ai incluses dans la portion «révéler» :stuck_out_tongue:

Ah! Oups, mon erreur, je ne suis pas encore habitué aux fonctionnalités du forum! :expressionless:

C’est intéressant d’aller regarder les autres propositions finalistes:

  • https://designmontreal.com/concours/mcgill-college-lavenue-reinventee?submission=3333 (Daoust Lestage architecture en collaboration avec WSP)

  • https://designmontreal.com/concours/mcgill-college-lavenue-reinventee?submission=3340 (NÓS Architectes en collaboration avec WAA Montréal, VINCI Consultants, NCK, Friche Atelier et Atomic3)

  • https://designmontreal.com/concours/mcgill-college-lavenue-reinventee?submission=3341 (Provencher_Roy)

  • https://designmontreal.com/concours/mcgill-college-lavenue-reinventee?submission=3343 (Lemay par LemayLAB en collaboration avec EXP)
    Il y a aussi une longue liste de recommandations de la part du jury:
    https://designmontreal.com/sites/designmontreal.com/files/mcgillcollege_rapport_jury.pdf
    En “Spoiler” ici parce que ça prend de la place:

  • La disposition des arbres à grand déploiement devra être étudiée afin d’assurer la préservation des perspectives visuelles présentes sur l’avenue. Un possible rétrécissement en largeur de la zone végétalisée pourrait être envisagé, à l’est, pour améliorer les vues vers le mont Royal et renforcer la perspective et le caractère d’avenue. L’intégration des pommetiers au sud, en contraste marqué avec l’esplanade Place Ville Marie et les zones minéralisées des terrasses adjacentes, a plu au jury. Cette implantation dans la zone avec le plus de densité piétonne soulève toutefois des questionnements (appropriation difficile sous les pommetiers). Le jury invite l’équipe à réfléchir aux différents enjeux d’implantation des pommetiers.

  • Le sillon, qui représente la limite entre les espaces, mériterait d’être travaillé davantage, tant sur le plan conceptuel (aspect poétique, en adéquation avec le mouvement organique de l’eau), que fonctionnel (bancs linéaires dans la pente, position des galets).

  • Une rationalisation des interventions de design est souhaitable. Le jury note un trop grand nombre de galets, d’objets dans l’espace. Cette simplification permettra d’assurer une meilleure pérennité formelle du concept et d’assurer un meilleur cheminement piéton.

  • La stratégie d’éclairage d’ambiance et de saison devrait être approfondie, notamment au regard de l’expérience hivernale.

  • La partition des espaces, en coupe transversale, est trop défavorable à l’occupation urbaine, notamment du côté ouest de l’avenue. Un possible rétrécissement en largeur de la zone végétalisée devrait être envisagé pour augmenter le confort de circulation du corridor de déambulation ouest et y permettre l’implantation plus généreuse des terrasses. Le comité aviseur avait d’ailleurs des préoccupations quant à la différence de traitement marquée entre le côté ouest et est de l’avenue. Le jury souligne qu’on devrait être dans une représentation de la forêt tout en contrôlant la lumière et la visibilité des commerces.

  • Les expériences dans la zone végétalisée sont à réfléchir afin de varier les opportunités d’appropriation. La végétation au pied des arbres devrait se moduler afin de permettre aussi une appropriation sous les arbres. Les implantations devraient aussi être davantage modulées (les arbres sont plantés souvent sur une butte circonscrite, ce qui peut engendrer des défis pour leur croissance).

  • Bien que le concept d’aménagement explore la question de l’appropriation hivernale, la relation entre les aménagements et les conditions climatiques devrait être approfondie de manière à tenir compte des corridors de vents descendants l’avenue. Aussi, la stratégie de déneigement devra être développée afin de prendre en considération la gestion des surplus de neige et d’assurer le déneigement suffisant des aires d’animation en alcôves (entre autres le grand foyer)

  • Le corridor de sécurité piéton qui longe le côté est de l’avenue n’est pas toujours juxtaposé aux façades des bâtiments, près de la ligne de propriété. Le jury invite l’équipe à trouver des solutions qui pourront répondre aux bonnes pratiques d’accessibilité.

  • L’accès au stationnement du Centre Eaton générera des conflits d’usage entre les piétons et les automobilistes, d’autant plus que l’accès est aménagé comme une zone partagée dans la continuité du corridor de déambulation principal. Pour répondre à cette préoccupation, le jury invite l’équipe à envisager une configuration plus modulée et sinueuse du sillon, dont la forme permettrait de s’éloigner de l’accès au stationnement souterrain du Centre Eaton.

  • L’aménagement des traverses piétonnes aux rues transversales est peu détaillé à cette étape du projet, mais le jury invite l’équipe à prévoir rapidement des dispositifs de sécurité qui pourront s’intégrer harmonieusement dans le concept

  • La question de la présence de la dalle chauffante doit être analysée rapidement en collaboration avec les équipes de la Ville. La dalle assure un confort hivernal appréciable, mais présente un facteur de risque d’innovation important (coût et entretien). Le jury réitère toutefois que son implantation n’est pas essentielle à la pertinence globale du concept. L’implantation pourrait d’ailleurs être limitée à certains endroits stratégiques pour minimiser les risques.

  • La gestion des eaux pluviales doit être retravaillée (voir le rapport du comité technique). Le jury mentionne également l’importance de bien gérer la présence de l’eau dans le sillon et de travailler le site pour éviter l’accumulation d’eau ou de glace.

  • La configuration du mobilier sur un site en pentes variées présente des défis. L’équipe doit conjuguer ses intentions formelles avec le confort des usagers et les réalités et contraintes de la fabrication/installation. Les détails d’appareillage sont un enjeu important pour la réalisation du projet.

  • Les considérations souterraines doivent être prises en compte rapidement dans le projet, notamment l’ajout de tout ouvrage (bassins de rétention ou autres) au-dessus de la dalle du REM, de même que les nouvelles charges statiques sur la dalle de la Place Montréal-Trust en raison de l’ajout de terre, de plantations et mobilier.
    J’espère que le concept ne perdra pas trop de sa force avec ces modifications, un geste fort renforce l’intérêt de l’espace. Je pense aussi que pour les vues sur la montagne et un espace plus dégagé, l’ouverture de la Place Ville-Marie donne cette occasion, dans la continuité de cet espace, surtout avec l’escalier qui va s’ouvrir sur cet axe.

Il y avait de très belles propositions. J’aime particulièrement celle de NOS Architectes.
La proposition lauréate m’apparait presque comme l’une des plus simples propositions -pas que ce soit négatif- quand on regarde les autres.

Ayant moi même participé au concours, je suis très impressionné par la proposition lauréate. Ils ont poussé leur reflexion jusqu’au moindres détails. J’aime particulièrement l’idée de galets qui renferment des “surprises” comme le feux, les fontaines, qui redirigent l’eau de pluie vers de grand bassin. Aussi, l’idée de faire des zones de biodiversité est extrêmement novatrice! Wow, enfin on ose! Et j’aime qu’il tiennent tête aux contraintes ridicules de la ville concernant l’accès au stationnement et au déneigement.

Maintenant le problème est du côté de la ville qui va sûrement chercher à couper couper couper jusqu’à détruire le projet. Croisons les doigts que ça n’arrive pas. Ce genre de projet, sur un lieu aussi prestigieux, doit être noble et ça s’exprime avant tout par le finesse de ses détails et la qualité de ses matériaux.
Je vous suggère de regarde la vidéo explicative, on comprends mieux le projet dans ses détails.

9 Likes

montreal92 said: Ayant moi même participé au concours, je suis très impressionné par la proposition lauréate. Ils ont poussé leur reflexion jusqu’au moindres détails. J’aime particulièrement l’idée de galets qui renferment des “surprises” comme le feux, les fontaines, qui redirigent l’eau de pluie vers de grand bassin. Aussi, l’idée de faire des zones de biodiversité est extrêmement novatrice! Wow, enfin on ose! Et j’aime qu’il tiennent tête aux contraintes ridicules de la ville concernant l’accès au stationnement et au déneigement.

Maintenant le problème est du côté de la ville qui va sûrement chercher à couper couper couper jusqu’à détruire le projet. Croisons les doigts que ça n’arrive pas. Ce genre de projet, sur un lieu aussi prestigieux, doit être noble et ça s’exprime avant tout par le finesse de ses détails et la qualité de ses matériaux.
Je vous suggère de regarde la vidéo explicative, on comprends mieux le projet dans ses détails.

Possible de nous mettre le lien de la vidéo en question, je ne la retrouve pas et on pourrait la mettre en tête de fil!
Félicitations pour ta participation au concours!

Personnellement j’applaudis l’idée de verdir encore plus la future place McGill avec des arbres telle que cette proposition. Bien sûr la vue vers le mont Royal sera un peu plus obstruée, mais en contre-partie j’adore l’effet de parc-en-ville tout comme celui du square Dorchester. On ne va pas sur l’avenue McGill seulement pour la vue… Et tant mieux si on coupe la circulation pour laisser encore plus de place aux piétons. J’aime! Espérons que ça ira dans cette direction en version finale. Mon opinion! :smile:

2 Likes

megafolie a dit : Personnellement j’applaudis l’idée de verdir encore plus la future place McGill avec des arbres telle que cette proposition. Bien sûr la vue vers le mont Royal sera un peu plus obstruée, mais en contre-partie j’adore l’effet de parc-en-ville tout comme celui du square Dorchester. On ne va pas sur l’avenue McGill seulement pour la vue… Et tant mieux si on coupe la circulation pour laisser encore plus de place aux piétons. J’aime! Espérons que ça ira dans cette direction en version finale. Mon opinion! :smile:

Je partage aussi. En effet, la seule expérience positive d’une promenade sur McGill College à ce jour était la vue, puisque le contexte immédiat était absolument drabe.
La vue sera préservée, même améliorée, de son point le plus important : l’esplanade de la PVM. On y verra alors une grande coulée qui descend dans la ville.
Mon rêve est qu’un jour on installera un genre de beffroi où on pourrait monter, comme une horloge publique ou un campanile, quelque part dans l’axe, soit à Ste-Cath ou à Maisonneuve, pour apprécier la montagne et la ville à la fois, en plus de doter l’axe d’un élément focal d’intérêt un peu à la Washington Monument (à échelle réduite) ou à la O’Connell Spire à Dublin.

Aussi pour la vue sur le Mont-Royal, le jury tient visiblement à y faire attention:
La disposition des arbres à grand déploiement devra être étudiée afin d’assurer la préservation des perspectives visuelles présentes sur l’avenue. Un possible rétrécissement en largeur de la zone végétalisée pourrait être envisagé, à l’est, pour améliorer les vues vers le mont Royal et renforcer la perspective et le caractère d’avenue.

Le principal point fort du projet, c’est l’attention aux détails. Ce n’est pas juste un parc répétitif, dépendamment de la saison, du temps, de l’heure et de l’endroit où l’on se trouve dans le parc, on peut avoir une expérience différente et ça, je trouve ça très fort.

Beautiful design. Really exciting choice. One thing I’ve always felt that would’ve added to the new park between the lanes of Robert Bourassa is recessed lights in the ground. I think this new public space would’ve been a great place to add it. (Just some examples)

And also, thanks for making this forum!

5 Likes

vincemtl said: C’est intéressant d’aller regarder les autres propositions finalistes:

  • https://designmontreal.com/concours/mcgill-college-lavenue-reinventee?submission=3333 (Daoust Lestage architecture en collaboration avec WSP)

  • https://designmontreal.com/concours/mcgill-college-lavenue-reinventee?submission=3340 (NÓS Architectes en collaboration avec WAA Montréal, VINCI Consultants, NCK, Friche Atelier et Atomic3)

  • https://designmontreal.com/concours/mcgill-college-lavenue-reinventee?submission=3341 (Provencher_Roy)

  • https://designmontreal.com/concours/mcgill-college-lavenue-reinventee?submission=3343 (Lemay par LemayLAB en collaboration avec EXP)
    Il y a aussi une longue liste de recommandations de la part du jury:
    https://designmontreal.com/sites/designmontreal.com/files/mcgillcollege_rapport_jury.pdf
    En “Spoiler” ici parce que ça prend de la place:

  • La disposition des arbres à grand déploiement devra être étudiée afin d’assurer la préservation des perspectives visuelles présentes sur l’avenue. Un possible rétrécissement en largeur de la zone végétalisée pourrait être envisagé, à l’est, pour améliorer les vues vers le mont Royal et renforcer la perspective et le caractère d’avenue. L’intégration des pommetiers au sud, en contraste marqué avec l’esplanade Place Ville Marie et les zones minéralisées des terrasses adjacentes, a plu au jury. Cette implantation dans la zone avec le plus de densité piétonne soulève toutefois des questionnements (appropriation difficile sous les pommetiers). Le jury invite l’équipe à réfléchir aux différents enjeux d’implantation des pommetiers.

  • Le sillon, qui représente la limite entre les espaces, mériterait d’être travaillé davantage, tant sur le plan conceptuel (aspect poétique, en adéquation avec le mouvement organique de l’eau), que fonctionnel (bancs linéaires dans la pente, position des galets).

  • Une rationalisation des interventions de design est souhaitable. Le jury note un trop grand nombre de galets, d’objets dans l’espace. Cette simplification permettra d’assurer une meilleure pérennité formelle du concept et d’assurer un meilleur cheminement piéton.

  • La stratégie d’éclairage d’ambiance et de saison devrait être approfondie, notamment au regard de l’expérience hivernale.

  • La partition des espaces, en coupe transversale, est trop défavorable à l’occupation urbaine, notamment du côté ouest de l’avenue. Un possible rétrécissement en largeur de la zone végétalisée devrait être envisagé pour augmenter le confort de circulation du corridor de déambulation ouest et y permettre l’implantation plus généreuse des terrasses. Le comité aviseur avait d’ailleurs des préoccupations quant à la différence de traitement marquée entre le côté ouest et est de l’avenue. Le jury souligne qu’on devrait être dans une représentation de la forêt tout en contrôlant la lumière et la visibilité des commerces.

  • Les expériences dans la zone végétalisée sont à réfléchir afin de varier les opportunités d’appropriation. La végétation au pied des arbres devrait se moduler afin de permettre aussi une appropriation sous les arbres. Les implantations devraient aussi être davantage modulées (les arbres sont plantés souvent sur une butte circonscrite, ce qui peut engendrer des défis pour leur croissance).

  • Bien que le concept d’aménagement explore la question de l’appropriation hivernale, la relation entre les aménagements et les conditions climatiques devrait être approfondie de manière à tenir compte des corridors de vents descendants l’avenue. Aussi, la stratégie de déneigement devra être développée afin de prendre en considération la gestion des surplus de neige et d’assurer le déneigement suffisant des aires d’animation en alcôves (entre autres le grand foyer)

  • Le corridor de sécurité piéton qui longe le côté est de l’avenue n’est pas toujours juxtaposé aux façades des bâtiments, près de la ligne de propriété. Le jury invite l’équipe à trouver des solutions qui pourront répondre aux bonnes pratiques d’accessibilité.

  • L’accès au stationnement du Centre Eaton générera des conflits d’usage entre les piétons et les automobilistes, d’autant plus que l’accès est aménagé comme une zone partagée dans la continuité du corridor de déambulation principal. Pour répondre à cette préoccupation, le jury invite l’équipe à envisager une configuration plus modulée et sinueuse du sillon, dont la forme permettrait de s’éloigner de l’accès au stationnement souterrain du Centre Eaton.

  • L’aménagement des traverses piétonnes aux rues transversales est peu détaillé à cette étape du projet, mais le jury invite l’équipe à prévoir rapidement des dispositifs de sécurité qui pourront s’intégrer harmonieusement dans le concept

  • La question de la présence de la dalle chauffante doit être analysée rapidement en collaboration avec les équipes de la Ville. La dalle assure un confort hivernal appréciable, mais présente un facteur de risque d’innovation important (coût et entretien). Le jury réitère toutefois que son implantation n’est pas essentielle à la pertinence globale du concept. L’implantation pourrait d’ailleurs être limitée à certains endroits stratégiques pour minimiser les risques.

  • La gestion des eaux pluviales doit être retravaillée (voir le rapport du comité technique). Le jury mentionne également l’importance de bien gérer la présence de l’eau dans le sillon et de travailler le site pour éviter l’accumulation d’eau ou de glace.

  • La configuration du mobilier sur un site en pentes variées présente des défis. L’équipe doit conjuguer ses intentions formelles avec le confort des usagers et les réalités et contraintes de la fabrication/installation. Les détails d’appareillage sont un enjeu important pour la réalisation du projet.

  • Les considérations souterraines doivent être prises en compte rapidement dans le projet, notamment l’ajout de tout ouvrage (bassins de rétention ou autres) au-dessus de la dalle du REM, de même que les nouvelles charges statiques sur la dalle de la Place Montréal-Trust en raison de l’ajout de terre, de plantations et mobilier.
    J’espère que le concept ne perdra pas trop de sa force avec ces modifications, un geste fort renforce l’intérêt de l’espace. Je pense aussi que pour les vues sur la montagne et un espace plus dégagé, l’ouverture de la Place Ville-Marie donne cette occasion, dans la continuité de cet espace, surtout avec l’escalier qui va s’ouvrir sur cet axe.

Je trouve les propositions de Daoust Lestage et de NÒS Architectes nettement supérieures. Il faut dire que la quantité d’arbres au centre de la place ainsi que toutes les complications qui risquent d’arriver avec les « ruisseaux » de la proposition me laissent hautement perplexe. Si la ville a coupé les trottoirs chauffants de Ste Cath je vois pas pourquoi elle retiendrait tout ceci.

2 Likes

7 messages ont été fusionnés à un sujet existant : Place Ville Marie et son esplanade

Désolé de « bumper » cette discussion, j’ai trouvé un mémoire du Conseil du Patrimoine de Montréal datant de 2018, dont les recommandations sont facilement reconnaissables dans les images que l’on a.

Le CPM encourage le choix d’espèces d’arbres diverses et complémentaires qui
offriraient une diversité de couleur et d’expériences tout au long de l’année. Le couvert
végétal doit être conçu autant comme une source de diversité biologique que d’un support
esthétique permettant la mise en valeur de la vue sur la montagne au fil des différentes
saisons.

Le CPM recommande que des mesures soient prises afin de diminuer la
pression des eaux de pluie dans les égouts; parmi lesquelles l’aménagement de sols
perméables ou de fossés végétalisés, par exemple. Tel que mentionné plus haut, les eaux
de surface pourraient également être captées et utilisées sur place de manière ludique,

Toutefois, l’important couvert arboricole va à l’encontre des suggestions de dégagement de la vue sur le mont Royal :

Afin de dégager la vue sur la montagne, les propositions émises comme opportunités
d’aménagement suggèrent l’élimination des pommetiers situés en plein centre de la voie
et le déplacement du couvert arboricole de chaque côté

1 Like

Le projet vient de recevoir une mention d’honneur au World Landscape Architecture Award 2021

la mention d’honneur est dans la catégorie Concept – Design

Voir la liste des gagnants ici

3 Likes

Une partie de l’Avenue McGill College sera renommée au nom du célèbre pianiste montréalais Oscar Peterson. :musical_keyboard:

Je sais que cela ne fera certainement pas l’unanimité, mais j’aurais renommé l’ensemble de cette artère au nom de M. Peterson, étant donné qu’elle ne fait qu’environ 425 mètres et ne traverse que 4 “blocs”. :thinking:

Part of overhauled McGill College Avenue to be named for jazz legend Oscar Peterson

Lillian Roy, CTVNewsMontreal.ca | Published Monday, August 30, 2021 9:59PM EDT


Oscar Peterson performs on the Stravinski hall stage during the 39th Montreux Jazz Festival, on July 16, 2005. (Keystone / Martial Trezzini / AP)

MONTREAL – City Hall has finally settled on a way to honour Montreal’s late jazz great Oscar Peterson.

CTV News Montreal has learned that part of the newly overhauled McGill College Avenue will be named for the famed musician.

McGill College, an iconic Montreal boulevard, is getting a major makeover which includes a “mini forest” landscaping job and, evidently, a new name — or at least partially so.

Related Stories

Oscar Peterson was a world-renowned jazz pianist from Montreal who passed away from kidney failure in 2007. He has been immortalized in numerous Montreal institutions and monuments, including Concordia University’s Oscar Peterson Concert Hall, but there has long been talk of cementing his legacy through Montreal’s official channels.

In August 2020, a petition to rename the Lionel-Groulx metro station after Oscar Peterson reached its 25,000 signature goal, but to no avail.

Just a few months later, the Ensemble Montréal party, the city’s official opposition, tabled an unsuccessful motion suggesting that the Place des Festivals be named for the musician.

The latest update on McGill College Avenue’s upgrade will therefore be welcome news for the many Oscar Peterson fans who have been waiting for the city to make a move.

Announcement of this change will be made officially by Valerie Plante in a press conference tomorrow.

La ville de Montréal rend hommage à Oscar Peterson

Journal Métro | Montréal | 12:50 31 août 2021 | Par : Rosanna Tiranti

La ville de Montréal rend hommage à Oscar Peterson
Photo: McKeown/Getty Images | Oscar Peterson en 1958

La ville de Montréal a annoncé qu’une partie de l’avenue McGill College, présentement en chantier, portera le nom du célèbre pianiste de jazz Oscar Peterson.

Plus de détails à venir