600, rue De La Gauchetière Ouest (rénovation) - 28 étages

Rénovation majeure de l’édifice de la Banque Nationale construit en 1983. Le projet comprend le remplacement de l’enveloppe du bâtiment et l’ajout d’une entrée sur la côte du Beaver Hall.

Informations

Nom:
Emplacement: 600, rue De La Gauchetière Ouest
Hauteur: 28 étages
Architecte:
Promoteur: Kevric
Début et fin de la construction:
Dates importantes:

  • 2010-07: Acquisition du bâtiment par Kevric
  • 2021-05-13: Avis favorable du CCU

Autres informations:

  • Une refonte complète des 3 premiers étages, avec l’ajout d’une nouvelle entrée donnant sur la côte du Beaver Hall
  • Remplacement de l’enveloppe, qui est actuellement vitrée au tiers et opaque aux deux tiers, en inversant ces proportions, et en mettant davantage l’accent sur la verticalité de
    l’immeuble

Sources des informations:


2 Likes

C’est vraiment majeur.

  • Remplacement de l’enveloppe, qui est actuellement vitrée au tiers et opaque aux deux tiers, en inversant ces proportions, et en mettant davantage l’accent sur la verticalité de
    l’immeuble
  • Une refonte complète des 3 premiers étages, avec l’ajout d’une nouvelle entrée donnant sur la côte du Beaver Hall
PV - CCU - Avis favorable

image
image

4 Likes

Ça veut dire quoi exactement? Le revêtement de métal sera remplacé par du verre et le verre par du métal?

Limmeuble appartient a Allied Properties Reit, il vont éventuellement avoir des aides-visuel/croquis dans leur presentation trimestrielle.

5 Likes

La rangée d’aluminium au-dessus du verre sera du verre.
Donc au lieu d’être 1-2 ce sera 2-1.

Un test a déjà été fait du côté nord à l’avant-dernier étage, on peut voir le résultat.
(si quelqu’un passe par là et peut prendre une photo!)

Edit: Google StreetView est déjà à jour

9 Likes

Excellente initiative. Cet immeuble est telement bulky qu’un revêtement mettant l’accent sur sa verticalité est une sacrée bonne idée. Je trouve les réserves du CCU hors propos. Les membres du comité veulent se substituer aux architectes et imposer leurs propres goûts de façon arbitraire, subjective. Pas d’accord.

1 Like

They need to make it attractive for a new buyer or anchor tenant.

Les deux conditions du CCU sont tout sauf arbitraire et ne sont surtout pas une question de «goût».

Ce bâtiment est excessivement élégant et digne d’un centre-ville.
Il présente toutefois des lacunes, que le projet vise à corriger.

Visiblement, la demande incluait une série de bébelles qui visaient à en faire une sorte de façade décorée par des diagonales et des jeux aléatoires mal maîtrisés.

Le CCU a fait précisément son travail en acceptant que les lacunes soient corrigées (massivités des façades et manque de lumière naturelle à l’intérieur), sans que ça tombe dans les gestes quétaines qui auraient complètement dénaturés la tour qui, rappelons-le, a une jumelle qui ne sera pas du tout touchée.
C’est donc une condition parfaitement objective et pertinente, et c’est exactement ce qui es attendu d’un CCU.

5 Likes

Ce serait plus facile d’en juger si on avait accès aux plans du promoteur. À mon avis très subjectif, plus la tour va se démarquer de son voisin, le mieux ce sera. Ces deux tours sont tellement massives qu’elle forment présentement un mur écrasant et d’une incroyable monotonie sur leurs facades sud, que j’ai toujours profondément détestées. Selon moi, ces batiments sont tout sauf excessivement élégants.

2 Likes

Je suis d’accord. Appuyé par la description qu’en faisaient les fonctionnaires, le CCU a demandé de retirer des éléments décoratifs qui transformaient le bâtiment au point de ne plus le reconnaitre, sans s’objecter la modernisation de l’édifice par une fenestration plus abondante, en rafraichissant les matériaux ou en transformant la base.

À mon avis, c’est également leur rôle de veiller à ce qu’un édifice de cette importance communique encore sur son époque, qu’ils soient construits en 1920, en 1950 ou en 1980.

2 Likes

Cette tour, entre autres choses, écrase par sa masse et le blanc grossi en plus. Souhaitons une teinte qui tire vers le noir et travailler au maximum la dimension verticale.
Qu’ils en profitent pour ajouter quelques étages.
Et maintenant si un promoteur pouvait s’attaquer au douteux complexe Guy-Favreau qui est une pitoyable verrue.

Je comprends et en fait je suis d’accord. Das ce cas particulier, je me laisse influencer par ma profonde détestation pour ces deux tours jumelles.

2 Likes

La composition actuelle de la façade serait parfaite si les tours s’étaient élevées à une hauteur comparable à la First Canadian Place de Toronto.

1 Like