Zone de rencontre Simon-Valois

Projet de 11.5 millions de dollars pour le réaménagement de la place Simon-Valois. Il s’agira d’une rue partagée. Les travaux sont prévus au printemps 2022 et se terminer à la fin de l’automne 2022.

Informations sur le site web de la ville de Montréal:

1 Like

Voici d’ailleurs le concept de la rue partagée qui ceinturera la Place Simon-Valois. J’ai hâte de voir comment se déroulera la cohabitation piéton/vélo/voitures. Ontario, c’est une rue quand même passante pour les voitures. En ce moment, malgré la limite de 30 km/h, je vois beaucoup de voitures qui circulent plus rapidement, et les passages piétons ne sont pas toujours sécuritaires. Peut-être que le réaménagement encouragera justement les automobilistes à favoriser plutôt Hochelaga ou Notre-Dame.

Et le lien vers la page du projet sur le site de la Ville.

4 Likes

Un stop ou une lumière sur Valois ça serait pas un luxe… sérieusement je n’ai jamais compris pourquoi la ville n’a jamais installé ça à cette endroit névralgique. Temps mieux que l’on profite du remplacement des infrastructures pour refaire la géométrie de la surface, mais réduire la vitesse ou rendre la circulation moins ‘‘directe’’ ne va pas juste régler le problème de sécurité.

Les rue partagées sont malheureusement jamais vraiment respectées, suffit d’aller sur l’Avenue des Canadiens-de-Montréal pour le constater, même des fois St-Paul devant le Marché Bonsecours.

sur l’avenue des canadiens c’est pas si pire… les voitures roulent pas vraiment vite, mais effectivement il n’y a pas tant que ça de piétons au milieu du chemin

On doit pas être sur la rue au même moment, j’ai souvent dû me tasser car quelqu’un allait assez vite (quand c’est pas dans gens à contresens). La ville devrait au moins mettre des speed bumps sur les rues à 20km/h, les rues à 30 en ont, donc ça ferait du sens.

normalement j’y passe 2-3x par jour quand j’arrive, quand je pars et quand je vais me chercher à diner (je travailles au 1250RL)…

À moins qu’on a pas la même définition de “rouler assez vite”

Même chose pour moi (Gare Windsor), tu as dû probablement être plus chanceux que moi LOL. Mais quand je disais rouler vite, c’est plus dans le sens que la voiture roule à genre 40 sans ralentir pour donner la priorité aux piétons. Je trouve que les panneaux sont installés trop hauts et qu’ils devraient être installés sur les stops et non sur le sens de la rue, car la personne qui tourne va pas regarder dans les airs…

Mais bon, on disgresse. En parlant de cette rue, c’est dommage que la ville n’ait pas pensée à mettre des aménagements temporaires, les trottoirs sont assez large et ça aurait pu créer un autre lieu de rencontre aux habitants des tours et aux quelques travailleurs présent dans le coin.

1 Like

Il y a d’autres rendus sur le site de Design Montreal

Aménagement d’un Marché de Noël

Ou d’un grand événement avec scène

Avec de tels aménagements, la piétonnisation de la rue Ontario pourrait se faire en toute saison…

11 Likes

Je suis un grand amateur de place publiques et de piétonisation, parce que c’est la meilleure façon d’humaniser la ville, de l’embellir assurément et de créer de l’animation permanente, tout en augmentant par surcroit la sécurité des lieux. Une ville (ou un quartier) doit être plus qu’une agglomération de résidences, c’est un milieu de vie qui doit favoriser les échanges, les événements communautaires, tout en offrant des espaces publics pour la détente, les commerces et toutes sortes d’activités ponctuelles et rassembleuses.

Ces places publiques représentent naturellement une dépense importante pour la municipalité, mais on peut aussi les considérer comme un investissement majeur, puisqu’elles augmentent la valeur foncière du secteur et rapportent des revenus supplémentaires durables au trésor public. Tout le monde y gagne, incluant les propriétaires fonciers, les résidents, les commerces et l’économie en général, en plus de contribuer grandement à l’ambiance conviviale et la qualité de vie du quartier concerné.

5 Likes

Beaucoup de chemin parcouru au cours des années pour faire de cette place un pôle d’animation social et culturel. Une véritable place civique pour Hochelaga-Maisonneuve.

Voici ce à quoi ressemblait la place en 1975:

En en 2004, avant l’aménagement de la place Simon-Valois (2012):

La place a été créée à partir d’une friche ferroviaire, là où il y avait un passage à niveau et un embranchement. On en a profité pour créer des liens piétons conviviaux. Malheureusement, on a raté l’opportunité d’utiliser l’ensemble de cette friche pour créer un lien complet jusqu’au marché Maisonneuve (là où commence la piste piétonne/cyclable de l’Antenne Longue-Pointe, réalisée par après).

image

En vert, les parties déjà aménagées. En jaune, les parties non aménagées (stationnements ou terrains vagues). En rouge, là où des bâtiments ont été construits.

p.s.: Peut-être que ce serait l’occasion de créer un fil sur ce projet? :slight_smile:

5 Likes

C’est fait!

2 Likes

Réaménagement de la Place Valois et piétonnisation d’Ontario

Journal Métro | HOCHELAGA-MAISONNEUVE | 8 février 2022 à 12h20 | Jason Paré

L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve octroie un contrat de 11,5 M$ pour le réaménagement de la place Simon-Valois, créée il y a moins de 20 ans. Du même souffle, MHM se positionne en faveur de la piétonnisation complète de la rue Ontario l’été prochain, de la rue Darling au boulevard Pie-IX.

Fonctionnant sur le principe de la rue partagée, la «Zone de rencontre Simon-Valois» s’étendra de l’avenue Bourbonnière à la rue Nicolet, de même que sur une portion de l’avenue Valois.

Le projet vise le remplacement d’infrastructures souterraines vétustes, la reconstruction de la structure de chaussée et des trottoirs en pavés de béton, l’aménagement de fosses de plantations et l’installation de mobilier urbain.

Les travaux devraient débuter au printemps et se terminer à la fin de l’automne 2022.

Se disant sensible aux inconvénients que les travaux occasionneront aux commerçants, le conseiller d’Hochelaga, Éric Alan Caldwell, soutient que l’arrondissement collabore avec ces derniers pour trouver des solutions adaptées pouvant pallier ces enjeux.

«À la fin des travaux, ils bénéficieront toutefois d’un aménagement durable et rassembleur, avec une signature visuelle unique, qui viendra assurément solidifier le noyau de cette promenade commerciale fort appréciée», ajoute le conseiller.


La place Simon-Valois. Photo: Jason Paré, Métro

Piétonnisation de la promenade Ontario

Après une version écourtée l’année dernière, l’arrondissement de MHM revient à une piétonnisation complète de la promenade Ontario, allant de la rue Darling au boulevard Pie-IX.

L’arrondissement dit avoir pris sa décision à la suite des suggestions reçues des nombreux résidents qui auraient souhaité une piétonnisation complète de l’artère à l’été 2021.

On sait combien les aménagements verdis et le mobilier avaient plu l’an dernier et que leur présence contribue à l’achalandage de l’artère et à son dynamisme. On veut étendre cette zone animée pour l’été 2022, pour favoriser aussi les commerces plus à l’ouest sur la Promenade.

Pierre Lessard-Blais, maire de l’arrondissement

Un souhait partagé par certains commerçants, mécontents d’avoir été exclus de la zone piétonne l’année dernière.

Une pétition exigeant que la zone piétonne soit élargie de Pie-IX à la rue Moreau avait d’ailleurs été lancée par une citoyenne le lendemain de l’annonce.

La Société de développement commercial Hochelaga-Maisonneuve (SDC-HM) avait elle aussi critiqué le concept de piétonnisation écourtée, demandant à l’arrondissement de MHM de retourner à la planche à dessin, mais pour une piétonnisation dite «partielle».

«Il nous faut un projet bénéfique pour tout le monde. Il existe une solution, c’est la piétonnisation partielle du jeudi au dimanche», a déclaré la présidente de la SDC-HM, Ariane Beaumont.

Satisfaire tout le monde semble être un défi difficile à atteindre puisque des propriétaires de commerces de détail se disaient à l’époque contre la piétonnisation du secteur.

Perte de revenus, accès difficile à leur commerce et manque de stationnement étaient les principaux arguments avancés par ces derniers.

Qu’en est-il pour cette année? Prévenus par courriel vendredi dernier, des commerçants seraient encore une fois contre le projet, explique le directeur général de la SDC-HM, Jimmy Vigneux.

Pour certains commerçants, ce n’est pas un avantage, reconnaît le DG, mais la SDC-HM va travailler avec eux pour minimiser les impacts et va collaborer au maximum avec l’arrondissement pour développer un plan match, promet-il.

Concernant la Zone de rencontre Simon-Valois, la SDC-HM a bien hâte de voir le résultat, a déclaré Jimmy Vigneux.

1 Like

10 juin

5 Likes

Photos d’hier, on voit apparaitre les bandes du trottoir et des zones pour la végétation :



9 Likes