VivaCité Delson - 6, 7 étages (2020)

Développement locatif comprenant deux phases totalisant près de 300 logements et des locaux commerciaux. Le projet est situé sur une partie du terrain du centre d’achat Plaza Delson.

Informations

Nom: VivaCité Delson
Emplacement:

  • Phase 1 : 170 Rue de l’Harmonie
  • Phase 2 : 160 Rue de l’Harmonie

Hauteur:

  • Phase 1 : 6 étages
  • Phase 2 : 7 étages

Architecte:
Promoteur: Espace Lokalia (Habitations Trigone)
Début et fin de la construction:

  • Phase 1 : / 2018
  • Phase 2 : / 2020

Dates importantes:
Autres informations:

  • Phase 1 : 191 logements
  • Phase 2 : 90 logements et espaces commerciaux

Sources des informations:

Plan d'ensemble

Autres images

persp-2-e1579201768675

pers-3-e1579806796233

pers-4-e1579806815323

pers-blvd-georgesgagne-2-e1579806775564

1 Like

Sur Street View datant d’octobre 2020


VIDÉO – Un faucon curieux à Delson

Le 25 février 2021 à 11 h 42 min

Temps de lecture : 2 min 30 s

Par Hélène Gingras

M’écrire

Un oiseau de proie s’est approché dangereusement du drone du photographe Erick Rivest. (Photo : Capture d’image - Erick Rivest)

Erick Rivest n’oubliera pas de sitôt le premier vol de son drone tout neuf. Un faucon émerillon a failli s’en emparer! Mais la scène a donné de magnifiques images!

Le photographe du Reflet raconte qu’il a voulu essayer son appareil samedi, après s’être familiarisé avec sa manipulation chez lui. Le Constantin l’a fait voler dans son quartier et au-dessus de l’immeuble de Viva-Cité à Delson. Il filmait une vidéo lorsqu’un oiseau s’en est approché dangereusement.

«Quand j’ai vu ça, j’ai fait le saut! J’ai dit: Non! Non! Non! Il n’est pas question que tu me le prennes! Je ne suis pas une proie. Et j’ai fait redescendre mon drone tout de suite», raconte-t-il.

Il comprend cependant la curiosité de l’oiseau, puisque «le drone était dans son environnement», reconnait-il.

À partir de cette vidéo, M. Rivest a tiré une photo saisissante de l’oiseau de proie en vol, qu’il a publiée sur les réseaux sociaux.

«Les gens pensaient que j’avais fait du Photoshop! Ils ne me croyaient pas au début et demandaient à voir la vidéo», dit-il en riant.

Oiseau identifié

Des photographes et ornithologues amateurs de la région que le Journal a consulté ont identifié l’oiseau comme étant un faucon émerillon.

M. Rivest ne cache pas qu’il a eu une bonne étoile parce que son premier vol de drone aurait pu être catastrophique.

«Des gens m’ont dit que j’avais été chanceux parce que, normalement, c’est le faucon qui aurait gagné en agrippant le drone», dit-il.

Cette fois, néanmoins, c’est 1-0 pour l’humain!

Un oiseau de proie s’est approché dangereusement du drone du photographe Erick Rivest.

Les faucons actifs au pont Mercier

Au début du mois de février, la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain a publié des photos d’un faucon pèlerin observé sur les piles du pont Mercier, à 30 m de hauteur.

Des nichoirs y sont installés depuis 11 ans, puisque cet endroit n’est pas sans leur rappeler les falaises qui constituent leur état habituel de nidification.

Une caméra a été ajoutée, permettant de récolter des données importantes. Ceci a permis d’apprendre que la période de ponte commence à la fin mars et que les jeunes faucons séjournent environ 35 à 42 jours dans le nid. Après leur première envolée, leur période de dépendance au nid dure au moins 30 jours. Ce n’est que fin août que les jeunes faucons quittent définitivement le nid.

Depuis 2011, 34 fauconneaux sont nés en parfaite santé sur les infrastructures de la Société.
VIDÉO - Un faucon curieux à Delson - Le Reflet