Village Scalabrini - 3 étages

Construction de 51 logements locatifs sur le site de l’Église Santa Rita Scalabrini qui regoupera 10 logements pour des pères retraités, des logements pour personnes isolées sans attaches, des couples et des familles.

Informations

Emplacement: Site de l’Église Santa Rita Scalabrini Google Maps
Hauteur: 3 étages
Architecte: Humà Design + Architecture
Promoteur: Congregation of the Missionaries of St. Charles – Scalabrinians
Début et fin de la construction: 2021-202x

Détails:

Le projet proposé consiste à la construction d’un pavillon résidentiel de trois étages en forme de « L », qui longeraient la rue Sauriol Est et les avenues Millen et Durham. Le projet implique la démolition du presbytère et la préservation de l’église qui conserverait sa fonction religieuse et communautaire. L’église serait reliée au nouveau pavillon par un passage souterrain.

Le nouveau pavillon proposé compte trois niveaux et comprend un total de 51 logements (studios, 3 ½, 4 ½ et 5 ½). Les aires de stationnement dénombrent 37 unités intérieures et 15 unités extérieures en cour latérale, soit un ratio stationnement/logement de 1/1. Une implantation en recul est envisagée sur l’avenue Durham afin de mettre en valeur les façades de l’église, de maximiser le lien entre l’école et le site, et de créer un espace vert sur la pleine largeur du lot. Le plan d’aménagement paysager prévoit la préservation de la plupart des arbres existants et la plantation d’arbres à grand et à petit déploiement.

Dans la situation actuelle, l’accès au stationnement se fait via l’avenue Durham, du côté de la façade principale de l’église. Dans le projet présenté, l’accès se fait le long de l’avenue Millen. Le changement de point d’accès au stationnement permet l’aménagement végétalisé tout le long de l’avenue Durham.

Les fonds générés par la construction des logements contribuent à la réalisation des travaux de rénovation de l’église et donc au maintien de la fonction cultuelle. De plus, l’immeuble résidentiel hébergera une dizaine de logements pour des pères retraités de la congrégation en plus des logements pour personnes isolées sans attaches, des couples et des familles. La programmation permettrait également la tenue d’offices religieux et de regroupements communautaires.

Sources :

  1. https://res.cloudinary.com/villemontreal/image/upload/v1605124910/portail/umspvefwxkuazggtornd.pdf
  2. Login • Instagram
Histoire

L’église s’appelait Saint Rita’s Church jusqu’en 2001. Elle a été construite, ainsi que son presbytère, en 1956 dans le secteur du quartier qui s’est développé avec l’arrivée du tramway.

Elle illustre la transition entre l’architecture religieuse traditionnelle et moderne au milieu du 20e siècle. Son intérieur sans colonne et éclairé naturellement ainsi que la cohérence entre ses détails ornementaux simples et géométriques lui assurent un cachet authentique.

Le lieu de culte rappelle la présence de la communauté catholique anglophone dans cette partie de Montréal.

L’édifice a été acheté en 2002 par les Missionnaires Scalabriniens qui se donnent pour mission sociale d’aider les migrants.

Jusqu’en 2017, le presbytère servait de bureau et de locaux d’hébergement au Centre Scalabrini de Montréal pour réfugiés et immigrants.

Celui-ci a changé de nom depuis devenant le Service communautaire pour réfugiés et immigrants (SCRI) et a déménagé ses bureaux à Cartierville.

Images


6 Likes

Le chantier est déjà bien entamé. Il y avait du coulage de béton pour le solage cet après-midi. :sunglasses:

03-11-2021

6 Likes

17-11-2021

3 Likes

01-12-2021 (2 semaines plus tard…)

4 Likes

15-12-2021

5 Likes

10-02-2022
(Ça a bien progressé au cours des derniers mois…) :+1:

4 Likes

6 semaines plus tard… :sunglasses:

23-03-2022

4 Likes

J’ai donné mon nom à l’agent de ReMax pour les appartements du projet Scalabrini,on nous avait promis les plans il y a quelques mois et depuis toujours rien.Pouvez vous nous aider car ce projet nous intéresse vraiment.
Merci
Gilles Vromet 47g.vromet@videotron.ca

Bonjour M. Vromet,
Je n’ai malheureusement pas d’autres informations que celles déjà affichées autour du projet.

image

Je présume qu’il vous faudra réessayer de communiquer avec cette équipe Re/Max. Désolé :man_shrugging:


18-05-2022

7 Likes

C’est génial qu’on préserve l’église, mais je croyais à la vue des rendus qu’elle serait « rafraîchie » un peu.

2 mois plus tard… et juste avant les vacances de la construction… :sunglasses:

21-07-2022

6 Likes

Quel est le nom de l’entreprise qui s’occupe de la construction de ce projet?

Il s’agit du Groupe MALO, mentionné pour de mauvaises raisons à propos de ce chantier dans l’article ci-dessous… :thinking: :roll_eyes:

Des manœuvres dangereuses au chantier du Village Scalabrini captées sur vidéo


Des manœuvres dangereuses sur un chantier de construction du Village Scalabrini ont été captées sur vidéo par un citoyen. | Photo: Google

Journal Métro | AHUNTSIC-CARTIERVILLE | 5 août 2022 à 14h25 | Isabelle Chénier

Tout juste avant les vacances de la construction, les promoteurs du Village Scalabrini et l’entrepreneur général responsable de ce projet immobilier, Groupe MALO, se sont retrouvés dans l’eau chaude à la suite de la publication d’une vidéo sur la page Facebook de l’Association mobilité active Ahuntsic-Cartierville (AMAAC) montrant les manœuvres dangereuses d’un opérateur de tracteur sur le chantier.

Les événements filmés par le co-porte-parole de l’AMAAC, Samuel Milette-Lacombe, se sont produits au chantier du Village Scalabrini, situé dans la rue Sauriol, près de l’école Fernand-Séguin.

Dans la vidéo d’une durée d’une minute, un tracteur avec chargeur circule rapidement à contresens sur la chaussée ainsi que sur la voie cyclable à double sens, malgré la présence d’automobilistes et de cyclistes.

Puis, lorsque le véhicule s’immobilise pour effectuer un chargement, des automobilistes sont contraints d’effectuer un détour dans la piste cyclable.

Aucun signaleur de chantier n’est visible et aucune voie de contournement ne semble avoir été mise en place.

«Le free for all encore une fois»

La piste cyclable de la rue Sauriol est la source de beaucoup de maux de tête pour Samuel Milette-Lacombe.

Dans un article récemment publié par Métro, ce dernier dénonçait le fait que la sécurité des enfants se déplaçant à vélo soit compromise lorsque des véhicules se stationnent directement dans la voie cyclable, problème souvent constaté sur ladite rue.

Selon M. Milette-Lacombe, la tendance au «chacun pour soi» persiste chez certains usagers de la route, attitude déjà dénoncée par l’AMAAC auprès de l’Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

«L’Arrondissement doit réagir aux manquements»

En réponse à la vidéo, la conseillère de la Ville du district d’Ahuntsic, Nathalie Goulet, tient à aviser la population «que la porte d’entrée principale pour ce genre de signalement doit toujours être le 911».

«Lorsque des citoyens constatent une situation dangereuse ou une infraction au Code de la sécurité routière, c’est la police qu’il faut appeler afin qu’un agent puisse se rendre sur place et sanctionner le conducteur contrevenant.»

Pour sa part, l’Arrondissement a demandé l’intervention du poste de quartier 27. La chargée de communication-relations médias du SPVM Anik de Repentigny a informé Métro que le PDQ 27 avait «ouvert une enquête pour non-respect du Code de la sécurité routière».

Concernant l’absence de signaleur sur le chantier ainsi que de plan de contournement, conditions associées à la délivrance d’un permis de construction, Mme Goulet a personnellement interpellé le responsable du chantier.

Celui-ci aurait souscrit à plusieurs engagements auprès de la conseillère de Ville, dont la présence d’un signaleur et d’un agent de prévention sur la rue Sauriol lors des manœuvres.

L’entrepreneur aurait également fait une demande de permis d’entrave pour le trottoir nord ainsi que pour la voie de stationnement à partir du 8 août.

Mme Goulet spécifie toutefois que «cela ne lui permettra en aucun cas d’entraver la voie de circulation ou la piste cyclable ni de circuler sur la rue Sauriol en sens inverse».

Au moment de la publication de cet article, le Groupe MALO n’avait pas répondu aux demandes d’entrevue de Métro.

Je suis passé dans le coin ce matin… :sunglasses:

08-08-2022

…et je confirme que le trottoir nord et la voie de stationnement sont maintenant entravés…

… et qu’un signaleur était présent au coin de la rue Sauriol et de l’avenue Millen. :ok_hand:

3 Likes

3 semaines plus tard, la pose de la brique a débuté. :sunglasses: :brick:

29-08-2022

Bien content qu’ils ont conservé les mêmes couleurs de brique, que celles utilisées au Pavillon Hubert-Reeves de l’École Fernand-Seguin, situé juste à côté… :+1:

… et de l’Église Santa Rita Scalabrini. D’ailleurs, on a fait un joli rappel avec cette église en intégrant au projet quelques fenêtres en forme de losange. :ok_hand:

6 Likes

16-09-2022

9 Likes