Unitaînés Bellerive - 6 étages

Projet d’un immeuble de 100 logements sociaux pour personnes âgées de l’organisme Unitaînés, une initiative de Luc Maurice, fondateur du Groupe Maurice, qui reproduit le même plan dans plusieurs villes du Québec.

Une fois construit, le bâtiment sera vendu à l’OMHM pour la somme de 10 000$.

Informations

Nom:
Emplacement:
Hauteur: 6 étages
Architecte: Yelle Maillé et associés architectes
Promoteur: Mission Unitaînés
Début et fin de la construction: 2024 /
Dates importantes:
Autres informations:

  • 100 logements sociaux

Sources des informations:

Autres images

À la lecture de l’article, je soupçonne qu’il s’agit du terrain cédé à la Ville par Prével pour du logement communautaire sur le site des Cours Bellerive.

Il s’agirait du bâtiment C :

image

1 Like

Un premier projet Unitaînés à Montréal

L’édifice qui sera construit dans Tétreaultville, rue Notre-Dame, à côté des Cours Bellerive, aura six étages, alors que le règlement d’urbanisme en prévoit un maximum de cinq à cet endroit.

4 Likes

Je trouve dommage d’autoriser un stationnement en façade plutôt que sur le côté par contre.

4 Likes

Les immeubles de style HLM de demain.

Je comprends les vertus, mais ma passion pour l’architecture et l’urbanisme me fait espérer que l’on limitera ce type de reproduction décontextualisée.

5 Likes

Quelques variantes esthétiques ne plomberaient pas le budget de ces immeubles sociaux, tout en évitant l’aspect trop générique qui appauvrit le paysage urbain. Un peu d’effort s.v.p.

2 Likes

le mieux sont les stationnements souterrains pour + de verdissement

mais j’imagine que pour couper les coûts, il n’y aura pas de stationnement souterrain dans les projets Unitaînés, car la même architecture est répétée partout peut importe le contexte urbain :expressionless:

1 Like

Si on comptabilise les 235M des gouvernements fédéraux et provinciaux, les 50M en abattements fiscaux des villes et du don de 5M$ de M. Maurice, on se retrouve avec une moyenne de 290 000$ par logement.
C’est excellent, surtout que j’imagine que dans le lot, il y aura des logements adaptés et des bâtiments avec ascenseur.
Ça vient avec son lot de concessions, mais le besoin de se loger prime sur l’esthétique.

2 Likes

Faut pas se leurrer, ces bâtiments multirésidentiels remplacent un ancien bâtiment industriel avec une cour de camionnage comportant plusieurs portes pour remorque 53’.
En face, il y a des plex anonymes et un parc.

Dans tous les cas, il s’agit d’un gros plus pour le quartier.
Est-ce parfait? Non.
Mais comme le proverbe de la construction le dit si bien: “C’est mieux que c’était”.

2 Likes

sur le rendu les étages supérieurs blancs semblent en revêtement métallique (aka de la tole). Est-ce possible?

Est-ce qu’il y a quelque part un document qui explique pourquoi le stationnement en devanture est autorisé. Il y aurait pu y avoir simplement un débarcadère en façade (pour aider les personnes âgées en perte d’autonomie).

2 Likes

Dans 40 ans, on va regarder ça et se dire “On l’a échappé.”

Cette approche est proprement soviétique. “Obligeons une esthétique moche et uniforme à tous”.

2 Likes

image
Probablement la traverse piétonne la moins ambitieuse que j’ai vu depuis longtemps.

Je sais que c’est juste un rendu générique, mais sérieusement, qui va traverser Notre-Dame à mi-tronçon avec juste de la peinture pour le protéger?

1 Like

Comme tu le mentionnes, c’est un rendu générique pour l’ensemble des projets de la Mission Unitaines au Québec. Ce n’est pas la rue Notre-Dame qui est représentée.

Il n’y a absolument personne ici qui a ce genre de prérequis absurde pour exprimer son opinion sur un édifice.

Tu as un point très valide sur les coûts et l’approche rapide de la méthode. Mais que des gens mettent de l’avant des intérêts différents, qu’on soit d’accord ou non, c’est quand même une discussion normale ici.

1 Like

Semi d’accord avec toi. Mais, je crois tant qu’a avoir un seul design, il pourrait se forcer à faire de quoi de plus intéressant.

1 Like

Fair enough, l’argument est définitivement tiré par les cheveux.
Mais on peut-tu s’entendre que le chialage sur le design architectural mène à rien?
Surtout dans le cas d’un projet qui réussit à fournir des logements à moins de 300k$ par unité. Of fucking course qu’il y aura des réductions de coûts.
On s’émeut parce que la ministre ne veut pas d’un projet à 900k$ la porte, mais ici, on est trois fois plus efficace dans un contexte de clientèle vulnérable.
En bout de ligne, ce serait plaisant qu’on soit constructif et surtout, OUVERT À DES COMPROMIS.

1 Like

Comme?

On devrait être plus critique de l’architecture, oui. Chaque fois qu’on regarde un édifice de logements sociaux en Europe, on se plaint de la médiocrité ici.

Je ne suis pas architecte, je n’ai rien à offrir de concret dans le domaine du “est-ce qu’on peut faire mieux pour le même montant”, mais ça reste une réflexion à faire et à exiger de la part des professionnels et des promoteurs. Je pense qu’on peut faire l’exercice tout en respectant tes priorités très concrètes. Si on ne s’en soucie pas dans l’équation, on risque toujours d’avoir des projets moins bien maitrisés, et en avoir moins pour notre argent. Simplement parce qu’on ne s’en soucie pas.

Si le modèle présenté est le meilleur que l’on peut avoir pour ces budgets, et bien d’accord. Tu as raison de souligner le coût par porte, une problématique fondamentale à construire ce genre de logements. Mais si des architectes émettent des doutes, c’est OK aussi de les écouter.

Mais c’est vrai que ça ne donne rien si personne n’est réceptif à ces critiques, dans le cas qu’elles soient légitimes.

3 Likes

Une première solution peut-être, je mettrais l’ensemble de la devanture en brique et je remplacerait la brique sur les côté de l’édifice et l’arrière par de la tole. On conserve un prix raisonnable mais, de facade l’édifice est pas à ‘‘chier’’.

2 Likes