REV AXE 5 - Bellechasse

Discussion sur le REV Bellechasse.

Site web de l’arrondissement sur la vision du vélo:

Étant donné le retrait de stationnement sur la rue Bellechasse pour le REV, le déneigement sera prioritaire sur les rues adjacentes.

Un article du Journal Métro:

1 Like

Extrait d’un article de Guillaume Pelletier (24h Montréal), publié le14 janvier 2021:

[…]
Consultation publique réclamée dans Rosemont

L’opposition officielle presse d’ailleurs l’administration Plante de tenir une consultation publique dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie afin d’entendre les citoyens et commerçants qui subissent depuis des mois les impacts des aménagements transitoires du REV sur la rue de Bellechasse.

Si le projet ne reçoit pas l’acceptabilité sociale d’une majorité de résidents et de commerçants, Ensemble Montréal demande l’annulation de ce projet.


GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Rappelons qu’en octobre dernier, une soixantaine de commerçants ont déploré le manque d’écoute de l’administration de Valérie Plante pour l’aménagement du REV sur la rue de Bellechasse en juillet, à Montréal.

Dans son rapport dévoilé au début du mois de décembre, l’ombudsman de Montréal a souligné des lacunes lors de l’aménagement des pistes cyclables l’été dernier. La coordination de l’ensemble des services de la Ville de Montréal doit notamment être améliorée et les enjeux d’accessibilité universelle doivent être pris en compte lors de l’ajout de voies pour cyclistes ou piétons.

L’opposition officielle présentera au conseil municipal du 25 janvier une motion afin d’obliger la tenue de consultations publiques lors de tout nouveau projet de piste cyclable.

1 Like

Pu capable avec les mensonges de Francesco Miele, Lionel Perez et cie. On a eu une consultation publique sur le REV il y a 2 ans, c’est ce qui a mené à son aménagement actuel!

1 Like

Pour être précis, il n’y a pas vraiment eu de consultation publique à proprement parler. La consultation à laquelle on fait référence est un sondage sur un site Internet qui visait plus à savoir l’opinion des gens sur les pistes cyclables en général. Ce n’était pas une consultation publique comme au BAPE avec des mémoires et des audiences, et ça ne portait pas sur une rue en particulier. Et je suis pas mal certain que tous les gens à l’Est de Pie-IX qui veulent la mort du REV n’ont jamais vu passer ce sondage en ligne.

Celà étant dit, ça veut pas nécessairement dire que c’était nécessaire de consulter tout le monde. Mais ça a pas été super bien fait et ça sert maintenant d’argument à l’opposition.

3 Likes

Cette affirmation me semble fausse, puisqu’il y a eu des consutlations en personne, avec des rues très précises de discutées.

Le 19 juin 2018
6854 rue Sherbrooke Est, 19 h

Le 21 juin 2018
555 rue Chabanel O, bureau 600, 19 h

Le 28 juin 2018
815 rue Bel-Air, 2e étage, 19 h

La démarche participative en chiffres :
• 13 représentants d’organismes présents
• 95 citoyens participants
• 12 tables de discussion
• 75 minutes de discussion

Okay.

EDIT: J’ajoute qu’à ma connaissance, il n’y a eu qu’une seule publication sur Facebook, par exemple, pour la consultation publique. Le 9 Juillet 2018, quelques jours avant la fin de ‘‘la consultation publique’’.
Il y a eu quelques tweets d’élus de PM également. That’s it.
Je veux dire, l’Ombudsman a déjà blâmé l’administration de Rosemont pour le manque de transparence, et on en a déjà discuté dans ce fil:

«À nos yeux, il n’y a pas eu de consultation publique sur le REV Bellechasse»
Voies actives sécuritaires : L'administration Plante doit améliorer la coordination | 24 Heures MTL.

On discute de ces rencontres dans le document cité plus haut par KilgoreTrout et ce n’est pas exactement une consultation publique sur le projet de REV. C’était tout simplement une table de discussion sur ce que serait recherché dans l’aménagement des futurs axes cyclables. Une version plus élaborée en personne du sondage en ligne pour déterminer les grandes lignes du réseau. Et oui, je me souviens aussi que des axes avaient été suggérés lors de ces rencontres, mais on n’y entrait pas du tout dans le détail d’implantation sur la rue.

C’est pas vrai comme le dit l’opposition que ce projet-là est de l’improvisation et qu’il sort de nulle part, mais il faut être honnête aussi et reconnaître que le quidam qui habite coin Bellechasse/L’Assomption et qui ne s’intéresse pas plus qu’il faut au vélo n’a pas vraiment été consulté. Les sondages et les rencontres, ce sont presque exclusivement des gens très intéressés à la question qui y ont pu en prendre connaissance et qui ont pu y répondre. La première publication imprimée reçue à notre porte, ça a dû être à l’été 2019 pour annoncer que ça allait se faire. Si je me souviens bien, il n’y a même pas eu pour Bellechasse de rencontre d’information comme il y en a eu cet été pour St-Denis, où on prenait le temps d’y aller intersection par intersection pour expliquer la forme du projet et répondre aux questions. Ça s’est déroulé exactement comme la modification des pistes cyclables d’arrondissement de Rosemont l’année d’avant, sans trop que le monde ait son mot à dire.

C’est pas pour rien que l’arrondissement et la ville se sont fait taper sur la tête par l’ombudsman pour la gestion des communication dans ce dossier.

1 Like

Je suis d’accord, la communication n’a pas été bonne.
Effectivement, ces rencontres ont probablement davantage attiré les genre intéressés.

Mais au final, je me questionne… qu’est-ce qu’on aurait souhaité?
Qu’est-ce qu’on aurait attendu d’une plus vase consultation?

L’ombudsman ne prend pas d’initiatives, ce n’est que le reflet des plaintes reçues.

L’objectif d’une vaste consultation aurait été de recevoir ces plaintes sous forme de mémoire en amont plutôt que de les recevoir sous forme de plainte par après?

Mais est-ce qu’on aurait alors annulé le projet? Ou le reporter?

Je suis pas de ceux qui pense qu’une consultation était nécessaire, je tenais juste à préciser qu’il y en a pas vraiment eu. Je suis bien d’accord aussi que des plaintes, il y en aurait eu peu importe. C’est une question de gestion de comm. rendu-là.

2 Likes

Ok, c’est fort possible que la communication a été botchée par l’arrondissement. Je connais pas les détails car je n’habite pas l’arrondissement. Cependant, dire qu’il n’y a pas eu d’études, pas de processus, que le REV a été improvisé, c’est totalement faux, mais c’est l’impression que les médias nous donnent au sujet de cette piste.

Voici ce que dit Pier Inoni de l’Association pour la mobilité active de RPP:

La réalité est la suivante.

Sur 12 personnes qui ont signé une lettre dont les médias ont fait écho, seuls 4 ont un commerce sur la rue de Bellechasse.

Sur ces 4, trois ont un stationnement privé pour leur clientèle et tous reçoivent leur livraisons comme avant, piste ou pas.

La plupart (de mémoire aucun, sous toutes reserves) ne réside pas dans l’arrondissement.

Un expert interrogé par Radio Canada a expliqué que les études de faisabilité et d’impact ont été menées dans les règles de l’art, et l’ombudsman a aussi constaté ces études.

Aucun impact sérieux ou à considérer n’est à relever pour ces commerces, selon cet expert.

Au contraire, ces études ont un niveau de professionnalisme qui serait au-dessus des attentes en cette matière.

Ensemble Montreal est contre tout ce qui concerne autre chose que le transport individuel en auto: ils ont voté systématiquement contre toutes ces mesures, sans distinction et sans exception.

Ce que ces gens veulent en demandant des consultations pour tout et n’importe quoi, c’est de contourner le processus démocratique des élections en transformant chaque projet local ou hyperlocal en référendum plébiscite.

Cette position vise à empêcher le changement nécessaire compte tenu des crises qui nous affectent tous et a nuire à l’action de la Ville.

Par ailleurs, demander à une majorité dominante de décider du sort des minorités plus vulnérables est un processus qui n’a pas sa place en ville de nos jours.

Ce qu’avancent ces gens dans cet article est faux.

C’est du pur mensonge et ils le savent.

Et bien sûr, nous n’avons pas été interrogés par ce journal non plus.

Je vous laisse aller voir la section des commentaires, je dois dire que ces méthodes m’indignent fortement.

1 Like

Peux-tu mettre des liens vers des médias critiquant la conception du REV Bellechasse? C’est principalement des plaintes contre le manque de communication et des riverains et des commerçants se plaignant du retrait de stationnements.

C’est tout à fait vrai que le nombre de commerçant se plaignant du REV sur Bellechasse est disproportionné. J’ai fait le calcul sur streetview, il y a plus ou moins 25 commerces dont l’accès ne se fait que par Bellechasse sur les 5,7 km de la rue Bellechasse entre St-Denis et Châtelain. Sur ces 25 commerces, 8 sont autour de la Plaza St-Hubert, 6 sur le même bloc entre la 38e et 39e avenue. Le reste est vaste majorité situé directement sur le coin d’une rue.

Deux exemples:

Je trouve l’article de la CBC particulièrement odieux car il fait aucune distinction entre les VAS et le REV. Il tombe dans un piège créé par Ensemble Montréal qui veut engendrer la confusion dans ce dossier pour avancer un agenda anti-vélo, anti-piéton. Demander une consultation publique pour chaque voie cyclable est une façon cynique de jeter un bâton dans les roues de chaque initiative qui vise à améliorer le réseau de transport actif.