Redéveloppement de l'ancien siège social de l'ONF

Québec veut aménager une école dans l’ancien siège social de l’ONFLe logo représentant l’Office national du film (ONF) a été retiré l’an dernier de la façade de l’immeuble situé au 3155 du Chemin de la Côte-de-Liesse.

PHOTO : RADIO-CANADA / IVANOH DEMERS
Jean-Philippe RobillardDaniel Boily7 h 42 | Mis à jour à 7 h 46

Le ministère de l’Éducation du Québec souhaite acquérir du gouvernement fédéral le vaste complexe immobilier qu’occupait l’Office national du film (ONF) en bordure de l’autoroute Métropolitaine à Montréal afin d’y aménager une école secondaire.

Au cabinet du ministre Roberge, on précise qu’il y a des discussions pour s’en porter acquéreur. , précise-t-on.

Au ministère, un porte-parole ajoute que .

Construit dans les années 50, le complexe de six pavillons a déjà accueilli jusqu’à 3000 travailleurs liés au cinéma. L’ONF a déménagé au Quartier des spectacles à l’automne 2019.

Actuellement, c’est Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) qui est propriétaire du complexe de l’ancien siège social de l’ONF.

Une porte-parole mentionne que .

, écrit-on. La valeur foncière de l’immeuble à la Ville de Montréal s’élève à 18,3 millions de dollars.

Héritage Montréal applaudit à l’idée

Il y a un an, Héritage Montréal a produit un document suggérant l’opportunité de transformer le complexe immobilier à des fins d’enseignement .

Le directeur général d’Héritage Montréal, Robert Turgeon, se réjouit à l’idée que le ministère de l’Éducation réalise la transaction. .

, ajoute-t-il.

Le maire de l’arrondissement Saint-Laurent, Alan DeSousa, a bien hâte de connaître l’issue du processus de vente par le fédéral.

, dit-il.

« On peut trouver des lieux pour répondre aux besoins de notre communauté en termes d’éducation, je ne suis pas fermé à ça du tout. »

— Le maire de l’arrondissement Saint-Laurent, Alan DeSousa

En septembre, les ministres Roberge et Rouleau dévoilaient des investissements pour l’ajout notamment de 550 places-élèves au secondaire dans la métropole.

Je suis heureux de voir une nouvelle école, mais je ne suis pas sûr que j’aimerais être juste à côté de l’autoroute…

Mondo_Grosso said: Je suis heureux de voir une nouvelle école, mais je ne suis pas sûr que j’aimerais être juste à côté de l’autoroute…

Il me semble que la Santé Publique a émis des directives selon lesquelles aucune école ou garderie ne devrait être construite à moins de 100 mètres d’une autoroute ou chemin de fer.
Ajout : j’ai retrouvé l’étude : https://santemontreal.qc.ca/fileadmin/fichiers/professionnels/DRSP/sujets-a-z/Bruit/Feuillet_BRUIT_2017.pdf
« Que la construction de nouvelles résidences et de bâtiments institutionnels (écoles, garderies, centres de soins, résidences pour aînés) soit évitée à moins de 50 mètres des autoroutes et des infrastructures routières à fort débit, à moins de 30 mètres d’une voie ferrée et à l’intérieur de la courbe NEF25 afin de limiter les problématiques associées au bruit. Toutefois, d’autres problématiques en lien au transport pourraient nécessiter une zone tampon plus étendue (ex.: gares de triage). »

Mondo_Grosso a dit : Je suis heureux de voir une nouvelle école, mais je ne suis pas sûr que j’aimerais être juste à côté de l’autoroute…

Sans commerces/restauration à proximité aussi, c’est plutôt poche pour des étudiants du secondaire.

C’est sûr que ce secteur est amené à se transformer fortement dans les prochaines années à cause de la nouvelle station REM Côte-De-Liesse. Je ne serais pas surpris que des pans de quartier autrefois industriel ne changent pour du commercial / résidentiel à moyen terme. Ça devient intéressant dans cette perspective là.

4 Likes