Rachel / Iberville - X étages

Utilisation du droit de préemption par la Ville de Montréal afin d’acquérir les immeubles appartenant à Peluso et y construire un trentaine de logements communautaires.

Informations

Nom:
Emplacement: Immeubles à l’angle des rues d’Iberville et Rachel
Hauteur:
Architecte:
Promoteur: Ville de Montréal
Début et fin de la construction:

Autres informations:

Sources des informations:

18 janvier 2021 | Chloe Machillot

La Ville achète un immeuble pour des logements sociaux

En faisant valoir son droit de préemption, la Ville vient d’acquérir un immeuble du Plateau-Mont-Royal dans le but d’y créer une trentaine de logements sociaux.

L’édifice, situé au coin des rues Rachel et d’Iberville, a été acheté à la société immobilière Peluso Inc. au prix de 2,8 M$.

«C’est une excellente nouvelle pour commencer l’année, une action concrète qui favorise la création de logements sociaux», dit le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Rabouin.

La trentaine de logements sociaux prévue en ce lieu serait inaugurée d’ici deux ans. La Ville doit désormais sélectionner l’organisme à but non lucratif (OBNL) qui rachètera le bien pour l’aménager.

«C’est désormais dans la cour du gouvernement du Québec. La construction de ces logements va dépendre du budget d’Accès-Logis qui y sera accordé mais la récente entente Québec-Canada nous laisse penser que des fonds vont arriver sans tarder», poursuit le maire.

Il rappelle que d’autres projets de logements sociaux pourraient voir le jour dans l’arrondissement à plus long terme, comme la réhabilitation de l’Institut des sourdes-muettes ou de l’Hôtel-Dieu.

«Il va y avoir là une trentaine de logements sociaux à prix abordable, c’est un investissement qui va aider la communauté à perpétuité.» – Luc Rabouin, maire du Plateau-Mont-Royal

Faciliter la construction de logements sociaux

Le droit de préemption permet à la Ville d’être prioritaire sur les autres acheteurs lors d’une vente immobilière. Il vise à favoriser la construction de logements sociaux abordables dans les quartiers où la valeur marchande des terrains et immeubles est très élevée, comme le Plateau-Mont-Royal.

Un propriétaire ne peut pas refuser un avis d’assujettissement. Si son bien a été soumis au droit de préemption, il a l’obligation légale de communiquer son intention de vendre à la Ville avant d’accepter une autre offre d’achat. Dans le cas contraire, la Ville est en droit de faire annuler la vente.

«Montréal a une liste d’immeubles sur lesquels elle peut faire valoir son droit de préemption, mais ça ne veut pas dire qu’elle va le faire à chaque fois, explique M. Rabouin. C’est aussi une façon de s’assurer que la Ville paye le vrai prix du marché aux propriétaires.»

En effet, la Ville s’engage à acheter le bien au prix et conditions fixées par le vendeur.

Cette procédure existe depuis février 2020. La Ville ne l’a pour l’instant utilisé que 3 fois. Elle a, par ce biais, acquis deux autres immeubles dans Parc Extension et dans Côte-des-Neiges.

Je ne sais pas si la Ville a utilisé son droit sur l’ensemble des propriétés de Peluso, qui comprend également le terrain au coin de la rue Frontenac (Vieux Montreal Pool Room).

Concernant ce terrain, Dorem Leanor avait un projet de 3 étages. Il n’est pas impossible que la Ville ait donc utilisé son droit uniquement sur le terrain ouest, ce qui permettrait une cohabitation des deux projets.

Quelqu’un a plus de détails?

https://www.doremleanor.com/2510-rachel

En espérant que le rez-de-chaussée pourra accueillir des commerces… genre le dépanneur Peluso qui a une excellente sélection de bières de microbrasserie!

Remplacer le Vieux Montréal Pool Room et son stationnement de surface va aider à revitaliser le coin. En ce moment, la multitude de garages, entrepôts et industries de toutes sortes, coincés entre deux rues de transit (Iberville et Frontenac), crée une fracture entre la partie est du Plateau-Est (Plateau-Est-Est?!) et le reste du Plateau-Est.

1 Like

J’imagine que Peluso va s’en sortir assez bien, vu le succès de sa deuxième succursale sur Beaubien, qui fait elle-même partie d’un petit projet immobilier (qui d’ailleurs appartient à la compagnie de Tony Peluso, tout comme l’îlot sur Rachel).

Bonne nouvelle que cette section du Plateau puisse se développer et boucher les nombreux terrains vacants ou de stationnements de garages. Par contre j’aimerais un petit 4 étages afin de maximiser l’espace et ainsi avoir plus de logements sociaux.

2 commerces intéressants, soit Le Peluso Bière, j’espère qu’il pourra se relocaliser, et pourquoi pas au rez-de-chaussé. Et je sais que le Vieux Montréal Pool Room ne paie pas de mine mais ce genre d’endroit existe de moins en moins alors j’aimerais bien qu’il puisse aussi continuer d’exister.