PUM 2050 - Densification, Architecture et Patrimoine

Discussion sur la densification proposée dans le Plan d’ubanisme et de mobilité 2050

Inclut les discussion sur l’architecture, le patrimoine et les corridors de vues.

L’intensification douce

L’intensification douce est priorisée pour les secteurs établis que l’on souhaite préserver ou consolider.
Ce degré d’intensification est mis de l’avant pour des secteurs qui présentent peu d’occasions de transformation du tissu urbain.

  • Fréquence et capacité TC intermédiaire / SRB, bus
  • Permettre des transformations légères du cadre bâti pour optimiser son occupation
  • Reconnaître le patrimoine existant et sa valeur d’adaptation
  • Renforcer la présence de services de proximité pour favoriser les courtes distances

L’intensification intermédiaire

L’intensification intermédiaire est envisagée dans les secteurs à optimiser, là où l’on planifie d’améliorer la desserte en transport collectif ou en ressources du quotidien, comme des parcs, des commerces ou es services, par exemple.

  • Fréquence et capacité TC élevées / tramway, REM, SRB
  • Valoriser les milieux propices aux déplacements actifs et accessibles en transport collectif
  • Optimiser l’occupation des secteurs et l’accueil d’activités collectives et productives
  • Mettre en valeur le patrimoine et les paysages spécifiques
  • Assurer l’intermodalité et les parcours conviviaux

L’intensification élevée

L’intensification élevée est prévue pour les secteurs qui présentent un potentiel de transformation
importante vers des milieux de vie complets.

  • Fréquence et capacité TC élevées / métro, tramway, REM
  • Requalifier les secteurs sous-utilisés en milieux de vie verts, mixtes et attrayants
  • Renforcer les pôles de forte densité en assurant une diversité d’activités (économiques, culturelles, institutionnelles et commerciales)
  • Assurer l’intermodalité et les déplacements de courtes distances

Liens :

Autres cartes

3 Likes

Intéressant de voir que les terrains autour du CT St-Denis sont voués à de la haute densité

image

1 Like

Le terrain du Home Depot et tout ce qui est autour aussi!

Je ne m’attends pas à un changement rapide là, mais avec un zonage intéressant de plein-droit, peut-être que le coin va changer tranquillement…


Dans Ahuntsic, je suis surpris de voir ce terrain zoné à 200 logements/ha:

Le terrain est occupé en ce moment par un édifice religieux (Sœur Angèle habite là), mais visiblement on prépare le terrain pour une bonne requalification du secteur.

1 Like

Je suis présentement en voyage donc je ne peux que consulter difficilement sur mon cellulaire l’information. Mais qu’est-ce que la désignation mauve/250 logement par hectares signifie pour le futur des maisons / bâtiments victoriens autour du Square Saint-Louis ou encore ceux du Milton Parc ou McGill Ghetto dont les gens ce sont battus pour leur préservation ?

IMG_0457

Est-ce que quelqu’un connaît le niveau de densité dans ce secteur ? Est-ce déjà assez proche du 250 logements par hectare ? Ça me semble haut comme chiffre pour ce secteur patrimonial, mais peut-être que je me trompe.

Avec la conversion des vieux plex en luxueuses unifamiliale, c’est devenu un peu une extension de Somerville :money_mouth_face:

L’échelle de densité

Je sais. J’ai bien vu l’échelle. Je demande comment cette nouvelle affectation risque de se traduire pour ces secteurs. S’agit-il d’une grande transformation pour ces secteur patrimoniaux qui risque de les dénaturer ? Ou est-ce que la densité actuelle est déjà assez proche du 250 logements par hectare ?

on ne va pas démolir les bâtiments existants pour densifier

Ce sera plutôt avec des constructions sur des terrains vacants (des « infills ») ou des grandes surfaces de stationnement, des ajouts d’étages pour + d’unités, ou encore des unités d’habitation accessoire (UHA)

CityBeautiful a publié un excellente vidéo sur les infills. Pour la ville de Los Angeles, juste sur les lots vacants et les stationnements extéreurs, il serait possible de créer 1 million de logements!

1 Like

C’est moi ou la ville de Montréal à complètement oublier la gare du Ruisseau du REM ? Aucune intensification élevée dans ce secteur me surprend.

Chaque arrondissement (fonctionnaires et élus) a été consulté sur le PUM avant sa publication.

Dans l’Annexe 6 – Les agrandissements de cartes par arrondissement

Cartes de Saint-Laurent

Cartes d’Ahuntsic-Cartierville

1 Like

Alors, assez décevant que les fonctionnaires et les élus des arrondissement de Saint-Laurent et d’Ahuntsic-Cartierville n’est pas la volonté de faire de cette gare du REM une zone TOD ou d’y initier un PPU. J’ai également remarqué qu’à proximité de la gare sur le territoire des deux arrondissements on vise à peine 80 logements par hectare. C’est un peu aberrant à proximité du REM!

Je regarde les cartes des différents arrondissements
Le Sud-Ouest et Ville-Marie ont surtout des secteurs mixtes

et dans des arrondissements ex-centrés, il y a surtout des secteurs résidentiels

Voila une affirmation un peu naïve à mon avis, je dois avouer. Le patrimoine ne l’emportera pas si on lui oppose une trop grande opportunité de densifier. Même si on en fait le voeu pieux.

La valeur des terrains est directement liée au potentiel constructible. Faire augmenter d’un coup la capacité de densifier d’un secteur, qui suggère la possibilité de faire considérablement plus dense que le bâti existant, ben ca mène tout droit à la spéculation, voire à l’achat de bâtiments dans le seul but de les démolir, si ce n’est en cessant leur entretien, pour construire plus haut, plus gros - plus rentable. Dans le meilleur des cas, ça mène au façadisme.

Densification exagérée et mal ciblée, rime très mal avec préservation du patrimoine bâti.

Je crois que ce PUM ouvre des portes très menaçantes pour plusieurs milieux. Des milieux qui pourtant ont souvent une densité appréciable tel qu’elle est aujourd’hui, surtout dans les quartiers centraux.

reste que les projets devront se conformer au règlement d’urbanisme de l’arrondissement
Les PIIA, CCU, PPCMOI vont rester. Juste qu’il ne devrait plus y avoir de demandes de changement au plan d’urbanisme … car le PUM sera le max

Aussi, les arrondissements auront chacun leur PLUM (Plan local d’urbanisme et de mobilité)

Voir le fil X de Robert Beaudry pour sa vulgarisation du PUM avec dessins

https://x.com/RobertBeaudry/status/1800558763260432469

Il me faudrait voir l’information sur le niveau de densité actuel pour ces secteurs du Plateau (log/hec), mais je dois avouer que je trouve cela un peu décevant que l’on ouvre même la porte à plus de densité dans Milton Parc, McGill Ghetto et autour du Carré Saint-Louis (le bas du Plateau). On y retrouve parmi les plus belles exemples d’architecture de l’époque et des habitants se sont battus pour préserver ces secteurs par le passé. J’espère que le niveau actuel de densité est déjà assez proche du nouveau, soit 250 log/hectare et que cela signifie des changements peu perceptibles de l’espace public.

C’est décevant que ces secteurs reconnus par la ville comme étant patrimoniaux soit encore visé et qu’en même temps, l’on semble encore protéger les bungalows dans l’Est de Montréal par exemple. Il me faudrait voir la densité actuelle pour être certain, mais les nouvelles densités autour de certaines stations de métro sur le territoire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve déjà existantes me semble assez faibles ou ne pas s’étendre très loin. Au Nord de la station Langelier par exemple

IMG_0458

Est-ce que l’on vise au moins une densité se rapprochant de Rosemont pour ceux-ci ? Imaginez si on remplaçait des bungalow par des bâtiments de plusieurs logements (5?) à quel point le nombre de logements à Montréal augmenterait plus rapidement.

oui ce serait un infill, tout comme dans le plan directeur de l’institut des sourdes-muettes sur Saint-Denis.